Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2017-01-20T08:11:07+01:00

Miniaturiste

Publié par Fille Ainée
Miniaturiste

Nella Oortman n’a que dix-huit ans ce jour d’automne 1686 où elle quitte son petit village pour rejoindre, à Amsterdam, son mari Johannes Brandt. Elle ne l’a rencontré qu’une seule fois et c’est la sœur de ce dernier, restée célibataire, qui a organisé cette union. Homme d’âge mûr, Johannes est l’un des marchands les plus en vue de la ville. Mais le soir de son arrivée à Amsterdam, Johannes néglige sa jeune épouse.

 

En guise de cadeau de mariage, il lui offre une maison de poupée, représentant leur propre intérieur. Ne sachant que faire pour occuper ses longues journées solitaires, la jeune fille entreprend de décorer cette maison de poupée grâce aux talents d’un miniaturiste. Une atmosphère étrange, frôlant le surnaturel se développe alors au fur et à mesure que les fascinantes créations de l’artisan font tomber les masques de ceux qui l’habitent et mettent au jour de dangereux secrets.

 

L’auteure s’est inspirée d'une maison de poupée d’époque exposée au Rijksmuseum d’Amsterdam pour nous livrer un premier roman restituant avec précision l’ambiance de la ville à la fin du XVIIe siècle. Intransigeance religieuse, rigueur morale, on étouffe dans cette atmosphère oppressante. Chuchotis, portes closes, personnages mystérieux, hypocrisie sont les maîtres mots de ce roman historique fort bien documenté.

 

Il est rare que j’achète le dernier livre en vogue, celui dont tout le monde parle. Je me méfie, en général, des best sellers mais j’ai été attirée tout d’abord par cette fiction historique qui nous transporte et nous fait découvrir les us et coutumes du XVIIème siècle au cœur des Pays-Bas. On se croirait littéralement transporté dans un tableau de Vermeer. De ce côté-là, le pari est totalement réussi. Par contre, le côté fantastique, surnaturel, qui, au final, n’apporte absolument rien au développement de l’action (à la limite cette maison de poupée, qui pourtant était le point de départ du roman, pourrait bien disparaître sans pour autant changer quoique ce soit !), la lenteur désespérante avec laquelle débute l’action (le premier rebondissement n’intervient qu’au bout de 200 pages), la révélation de secrets plus ou moins glauques ne m’ont véritablement pas conquise.

 

Par contre, si vous êtes intéressé(e) par l’Amsterdam austère du XVIIème siècle, vous allez vous régaler. 4 ans de recherches ont abouti à un roman fort bien documenté.

 

J'avoue que je suis restée sur ma faim car au final, qui est ce miniaturiste dont le roman porte le nom ? Le personnage reste flou, Nella passe son temps à lui courir après sans jamais réussir à l’attraper. On pourrait penser que Jessie Burton, en nous laissant le bec dans l’eau, prépare « Miniaturiste, le retour » histoire de relancer l’action et surtout la vente de son livre ! Bof !

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog