Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2010-01-30T12:06:00+01:00

15km à pied, ça use, ça use...

Publié par Fille Ainée

Lorsque le temps le permet, le samedi matin, Monsieur 3xrien et moi partons en randonnée dans les montagnes. Nous laissons les Nains à Super Nanny et chaussons nos bottes de 7 lieux. Ce matin, le soleil était au rendez-vous, donc pas d’excuse pour traînasser au lit. Nos randonnées nous réservent parfois des surprises et nous faisons quelques fois des rencontres inattendues. Vous venez ?

 

Le petit chemin qui mène au monastère (notre première étape) longe la mer 

Documents212 
et les champs de bananiers. La nature est luxuriante, les plantes tropicales, et si vous avez une petite faim en chemin, libre à vous de vous servir sur les arbres : banane ou papaye ?

Documents213

Documents214 

Ces balais servent à éteindre les feux de forêt, mais si vous aviez la malchance de vous trouver au milieu des flammes, je doute beaucoup de leur efficacité. Lorsque les Nains étaient petits et qu’ils voulaient encore nous suivre dans nos promenades, nous prétendions que ces balais avaient été laissés là par des sorcières. C’était en quelques sortes leur parking. Petit Nain nous a longtemps cru jusqu'à ce qu’un jour le rire moqueur de Grand et Moyen Nains ne lui enlève toutes ses illusions !

 

Levez les yeux !! Voilà une racine d’arbre qui a le sens de l’humour.

Documents215 

Documents217-1 

Le paysage change constamment, nous grimpons pour ensuite redescendre. Notre prochaine étape : le village voisin. Pour l’atteindre, soit vous prenez le petit ferry, soit vous descendez 1 143 marches (ou montez si vous faites la marche dans le sens inverse !!). A l’arrivée, vos jambes ont la tremblote et je vous invite à zigzaguer jusqu'au petit restaurant turc pour une pause sandwich bien méritée. A moins que vous ne préfériez d’abord faire une pause sur ce canapé abandonné au pied d’un arbre pour le confort des promeneurs.

Documents219 

Continuons notre promenade et je ne peux résister l’envie de vous montrer cette petite dame. Ne trouvez-vous pas qu’elle a beaucoup de charme avec ses crocs aux pieds !! Voilà un exemple parfait de mélange de cultures !!

Documents218 

Il est temps de prendre le chemin du retour, le soleil s’est caché et une âme charitable a déroulé le tapis « rouge ». Mais qui donc nous bloque le chemin ?

Documents221 

Documents220 
Nous rentrons enfin à la maison fourbus mais heureux de notre journée. Il est temps de faire couler un bain pour détendre nos jambes lourdes. Nous dormirons bien ce soir. Vous aussi j’espère !

Documents222 

 

Bon week-end à vous aussi…
 

Voir les commentaires

2010-01-29T08:33:00+01:00

Histoire de rayures sans aucun rapport avec les zèbres

Publié par Fille Ainée

Que faites-vous, vous, les jours où le temps est maussade, tout le monde à l’air de faire la tête et même le chauffeur du bus de l’école ne vous dit pas bonjour alors que d’habitude il vous montre toutes ses dents ? Et bien moi, je cocoone !! Je dis quand même bonjour au chauffeur du bus (après tout, lui aussi il a envie de cocooner mais il ne peut pas sinon qui vous emmènerait à l’école déposer les Nains ?) et je rentre chez moi me jeter sur le canapé, sous le quilt d’hiver, avec un bon livre.

 

Comme la grande histoire d’amooooouuuuurrr que j’avais commencé ICI ne progresse pas vraiment (j’en suis déjà à la moitié du livre et cette pauvre fille ne se rend même pas compte des sentiments d’amooooouuuuurrrr fou qu’elle éveille chez ce chef de bande qui la regarde avec des yeux de merlan frit), j’ai donc décidé de passer à autre chose, quitte à revenir à mon roman passionnel plus tard. Peut-être qu’en mon absence, il lui aura enfin montré ses arguments !

 

Bref, je suis en train de lire une jolie fable : « Le Garçon au Pyjama rayé », de John Boyne, traduite en 35 langues et vendue à 15 millions d’exemplaires dans le monde (y compris ma copie !!).

Documents211


Bruno a neuf ans lorsque son père, un officier nazi remarqué par le « Fourreur », se voit confier le commandement « d'Hoche-Vite ». Le petit garçon n’a aucune envie de quitter sa grande maison de Berlin et ses 3 amis pour se retrouver dans une maison isolée et triste. De sa chambre, il aperçoit des hommes et des enfants, tous vêtus de pyjamas rayés. Mais personne ne veut lui expliquer qui ils sont. Faisant fi des interdits, Bruno part en reconnaissance et se lie d'amitié avec Schmuel, un jeune garçon de son âge qui porte un pyjama rayé et vit de l'autre côté de la clôture.

 

Ce récit est loin d’être triste malgré le sujet traité. Il relate du génocide des juifs à travers le regard d’un petit garçon qui ne comprend pas la réalité des événements auxquels est mêlé son père. Sa vision naïve et innocente des faits apporte une autre dimension à ce drame inhumain et montre que lorsqu’il s’agit d’amitié, les barrières n’existent pas.

 

Ce livre a été adapté au cinéma en 2008 mais je préfère de loin lire le roman.


Voir les commentaires

2010-01-27T10:54:00+01:00

Du Blanc à tout va

Publié par Fille Ainée

- Docteur…. c’est Fille Aînée à l’appareil ! Je ne vais pas bien !
- Allons, dites-moi ce qui ne va pas Fille Aînée ?
- Et bien voilà docteur, 
En lisant, hier, le blog de Moutie, j’ai moi aussi voulu prendre part à ce merveilleux projet pour Haïti mais quoi faire ? j’ai soudain ressenti un grand vide inspirationnel.
- Inspiraquoi ?
- Le rien, docteur, le désert, la panne, et pourtant d'habitude ce ne sont pas les idées qui me manquent ! 
- Oh, Fille Aînée, cela ne vous ressemble pas !
- Et bien, c’est exactement ce que j’ai pensé. Et vous savez, docteur, le pire ? J’ai été obligée de demander à Monsieur 3xrien de me donner un coup de pouce. Le pauvre, il se trouvait là, à son bureau, absorbé dans un appel d’offre et je l’ai contraint à détourner, un instant, les yeux de son écran d’ordinateur et à penser pour moi ! Du jamais vu !
- E
t alors, Fille Aînée, que vous a t-il suggéré ?
- Ce sera un ange, docteur ! Un ange pour des anges…

Embellishments16

Documents210 
Si vous aussi vous souhaitez participer à cette action en faveur des orphelins d'Haïti, que ce soit avec vos 10 doigts ou avec vos petites économies, cliquez ICI.

 

Voir les commentaires

2010-01-27T06:37:00+01:00

Joyeux Anniversaire Monsieur Moutie !!

Publié par Fille Ainée

Je voudrais, aujourd’hui, souhaiter un joyeux anniversaire à mon Papa, Monsieur Moutie

 

Cadette et moi avons eu une enfance heureuse et comme tous les enfants, nous étions sûres que notre Papa était le plus fort, le plus intelligent (peut-être pas le plus beau n’exagérons tout de même pas) et que c’était le meilleur de tous les papas ! Et puis est venu l’âge de l’adolescence. Vous savez cet âge bête où on est couvert de boutons et on éprouve de terribles sautes d’humeur inexpliquées et surtout inexplicables ? Croyez-moi je n’y reviendrais pour rien au monde. C’est à cette période là que j’ai appris à courir très vite et à claquer les portes, surtout celle de ma chambre quand Monsieur Moutie me poursuivait dans la maison pour me faire regretter mes insolences ! C’est aussi à cet âge là que Cadette et moi avons abandonné l’idée de gagner une partie de Trivial Pursuit.

Mais c’est lui qui (patiemment) nous a appris à lire, qui nous aidait à faire nos devoirs de maths et de physique le dimanche après-midi en essayant de ne pas s’énerver, et qui nous a appris à parler l’argot (il ne faudrait peut-être pas nous en vanter !). Oui, c’est lui qui maintenant montre une patience infinie avec mes Nains de jardin et la Petite Brune, qui fait du baby-sitting l’été si besoin est et qui accourt pour faire des réparations dans ma maison d’été même s’il n’a pas le bon outil (en jurant quand même). Par contre, il ne m’a jamais prêté sa carte bancaire ! Hummmm…..

Bon, maintenant avec l’âge même si nous nous apercevons que de temps en temps Monsieur Moutie, autrement dit Papi Poute, n'est pas si parfait que cela et dit quelques bêtises, je tiens à dire que c’est vraiment un chouette papa et je suis sure que Cadette est d’accord avec moi !! (euhhh la carte bancaire, on en reparle ?) 

Pour terminer cette petite prose en musique, Monsieur Moutie, je te propose ceci, qui, j’en suis certaine, te rappellera de bons moments !!
 

 

 

Voir les commentaires

2010-01-25T04:26:00+01:00

Raymond Poulidor n'a qu'à bien se tenir !

Publié par Fille Ainée

Ce week-end, Petit Nain de jardin voulait apprendre à faire de la bicyclette sans les petites roues et comme une de mes voisines nous avait gentiment donné le vélo de sa fille, hop, hop, ni une ni deux, nous partons. Nous choisissons un endroit calme, à l’écart du trafic et Petit Nain coiffé de son casque, monte sur sa monture. Monsieur 3xrien se prépare à jogger tranquillement, une main sur la selle, l’autre sur le guidon et là…. Petit Nain part comme une fusée, laissant son père pantois sur le bord de la route. Il a même pas eu le temps de courir ! Par contre, je déplore le manque de coopération de la nature : buissons qui bougent, barrières qui se mettent brusquement en travers et surtout, surtout, cet arbre qui s’est littéralement jeté sur Petit Nain, le forçant à sauter de sa monture et à se coucher sur la route. Franchement aucun civisme ! Petit Nain est rentré à la maison avec un grand sourire aux lèvres et quelques bleus, et nous, les jambes tremblantes. Par contre, il faudra que je pense à lui coller un A dans le dos la prochaine fois car c'est un vrai danger publique.

 

Quant à moi, pour me remettre de mes émotions, j’ai progressé dans mon quilt. Oui, encore un, j’en entends dire certaines, mais je fais ce que je veux après tout ! J’ai réussi à trouver un moment pour assembler mes blocs et il ne me reste plus qu’à broder les trois derniers. C’est vrai, j’aurais pu les broder avant l’assemblage mais j’avais très envie de voir l’effet final. Je n'ai jamais eu beaucoup de patience ! Ce sera juste un peu moins pratique mais au moins je suis motivée pour le terminer vite vite avant de commencer les nouveaux projets qui germent déjà dans ma petite cervelle.

Documents209 

Voir les commentaires

2010-01-24T07:44:00+01:00

Vous en prendrez bien un peu avec moi ?

Publié par Fille Ainée

Comme je vous l’avais déjà annoncé dans un article précédent, une petite chose rose et brune est arrivée chez des collègues de bureau de Monsieur 3xrien et comme le veut la tradition locale, les heureux parents nous ont offert une bouteille de vinaigre au gingembre, œufs et pied de porc pour célébrer la naissance de leur enfant. Oui, vous avez bien lu.

Dans la tradition locale, la nouvelle maman ne mange, pendant les 10 jours suivants la naissance, que de la soupe de vin au poulet pour reprendre des forces. Puis, Belle-Maman prépare un vinaigre de gingembre, œufs et pied de porc pour aider sa belle-fille à se remettre sur pied et pour favoriser la "production laitière" de la jeune maman (à moins que son intention réelle ne soit de lui saper le moral avec un tel régime alimentaire !). Ce mélange est extrêmement riche en fer. Les œufs sont le symbole de la vie et de la naissance et le gingembre donne des forces. Comme le vinaigre est produit en grande quantité, parents et amis se voient également offrir une bouteille de cette concoction.

J’ai ouvert la bouteille, reniflé et comme je suis curieuse, je goûterai de ce breuvage et vous en parlerai plus tard.

Embellishments15

Bon appétit !

Voir les commentaires

2010-01-23T05:44:00+01:00

Quand la qualité du lycra laisse à désirer…

Publié par Fille Ainée
Etant une jeune fille bien élevée, je sais parfaitement qu’il n’est pas poli de se moquer des malheurs des autres. Et pourtant ! Il est quelques fois très difficile de résister à la tentation et la vidéo qui suit en est l’exemple même.


Vous remarquerez que le commentateur ne semble absolument pas troublé par ce qu’il vient de voir à l’image, en gros plan, et continue à commenter le départ de ces deux jeunes sportives. Si ce n’est à la fin, où il mentionne rapidement que cette jeune britannique va avoir un peu froid dans la descente. Celle-ci ne s’est aperçue de rien et c’est seulement après avoir franchi la ligne d’arrivée, lorsque son entraîneur suggère qu’il lui faudra remplacer sa combinaison qu’elle réalise alors son infortune. Mais elle le prend apparemment avec beaucoup de philosophie et d’humour !!!

Bon week-end sportif à vous aussi ! 
 

Voir les commentaires

2010-01-21T07:41:00+01:00

La vérité, toute la vérité, sur le Prince Charmant !

Publié par Fille Ainée

Allons Mesdames, vous y croyez vous au Prince Charmant ? Ne soyons pas si naïves. Pour ma part, le Prince Charmant est un homme intelligent et plein d’astuces qui sait mettre à profit ses connaissances en psychologie féminine (Bac +4) pour arriver à ses fins. Cheval blanc, fleurs à tout va, attaque du dragon, regarde Princesse comme je suis beau, fort et musclé…Attention, malin le Prince!


N’avez-vous jamais remarqué que l’on ne nous raconte jamais la fin de l’histoire, la vraie fin? Le ce qui se passe après « Et ils vécurent heureux ensemble »! Peut-être que Prince Charmant ronfle, lui aussi, tous les dimanches après-midi, ventre en l’air, sur le canapé alors qu’il avait promis de faire la vaisselle, ou part le week-end à la chasse avec ses copains en laissant Princesse et leurs 4 gamins morveux reviennant tard et sentant la bière et le tabac ? Peut-être jette t-il sa serviette mouillée sur le sol de la salle de bain et sème ses slips sales dans les couloirs du château! Après tout, qu’en savons-nous de ce qui se passe vraiment chez Monsieur et Madame Charmant une fois que le pont-levis est relevé ?*

 

D'accord, je suis un peu cynique mais cela n’empêche pas que de temps en temps, j’aime bien lire une belle histoire d’amouuuuuuuur, tout en gardant, bien sûr, la tête froide et les pieds sur terre. Je viens donc de commencer ceci:

Documents208 
Par contre, je réalise à la minute même que ce livre n’a pas encore été traduit en français mais je suis certaine que cela ne saurait tarder. Je vous raconte donc le début en quelques mots : Lydia, jeune réfugiée russe en Chine tombe éperdument amouuuuuureuse de Chang (beau, fort et musclé), chef d’un gang criminel et expert en kung fu (pas de cheval, celui-là!). Mais malheureusement, en 1927, leur amouuuuur est impossible (sniff). Je ne vous en dis pas plus. Laissez moi d’abord finir le livre.

 

Je crois que j’ai manqué ma carrière. J’aurais du travailler chez Harlequin !

toute ressemblance, ou similitude avec des personnages et des faits existants ou ayant existé, ne saurait être que coïncidence fortuite.
 

Voir les commentaires

2010-01-20T07:44:00+01:00

Mais qu’est-ce qui m’a pris ?

Publié par Fille Ainée

Ces jours prochains, je pense être… légèrement absente ! Voyez-vous, j’ai eu la mauvaise bonne idée de me porter volontaire (mais quelle idée !) pour faire des costumes pour le spectacle de Petit Nain de jardin : « Charlie et la chocolaterie », qui aura lieu le mois prochain. Comme nous sommes peu de mamans à savoir coudre et à posséder une machine, la charge de travail est un peu lourde. Je suis responsable des costumes des grands-parents (qui restent au lit pendant l’intégralité du spectacle, le pied !) et j’espérais pouvoir trouver des chemises de nuit et pyjamas au marché. Et bien non !! Comme je n’étais pas satisfaite de mes trouvailles, j’ai acheté du tissu (pauvre fille !) et me voilà partie pour confectionner 6 chemises de nuit. Je viens d’en réaliser une et Petit Nain a – contre son gré – bien voulu poser pour vous montrer !

Documents205
Et plus que 5…..

Documents206 
Comme si je n'avais rien à faire! 

 

Voir les commentaires

2010-01-19T08:34:00+01:00

Lisons...

Publié par Fille Ainée
Documents204
« La voleuse de livres » (version française)


« Quand la mort vous raconte une histoire, vous avez intérêt à écouter ». 
Intriguant, non?
 

« La voleuse de livres » est une fiction dans laquelle il est question d’une fillette, de mots, d’un accordéoniste, d’allemands fanatiques, d’un boxeur juif, et de vols. Le tout narré par la Mort !

 

En 1939, la folie des hommes contraint la Mort à travailler sans relâche. Lasse de son labeur, Elle doit cependant continuer à cueillir l’âme de ceux dont l’heure est venue. C’est en venant récupérer une petite âme dans un train que la Mort croise Liesel, une petite fille de 9 ans. Son frère vient de mourir alors qu’ils partaient vers leur famille d’adoption ; leur mère ne pouvant plus subvenir à leurs besoins.

C'est lors de l’enterrement de son petit frère que Liesel vole son premier livre, un «manuel de fossoyeur» qui tombe de la poche d’un apprenti. Mais elle ne sait pas lire et se raccroche à ce livre car c’est la dernière chose qui lui rappelle son frère. Et puis peu à peu, la fillette apprend à lire, les mots prennent une importance extraordinaire et sa passion pour les livres la conduit à s’approprier de manière frauduleuse d’autres ouvrages qui l’accompagneront au fil de sa vie et lui permettront de « supporter » et de comprendre ce qui se passe autour d’elle. Cette histoire s’inscrit dans une Allemagne en pleine guerre, engagée dans un conflit et une idéologie que certains ne partagent pas forcément.

 

Ce roman est loin d’être sombre, c’est plutôt une histoire émouvante contée par un narrateur peu ordinaire qui se prend d’affection pour une petite fille évoluant dans un contexte de folie.

 

J’avoue que j’ai eu, pour commencer, un peu de mal à m’impliquer dans l’histoire. Le style de l’auteur est assez particulier, il  joue souvent avec le lecteur, allant quelques fois jusqu'à lui raconter la fin de l’histoire avant même d’en connaître vraiment le début. Mais une fois que vous aurez dépassé les premiers chapitres, vous vous trouverez vite comme moi, dans l’incapacité de le poser, ce qui, comme moi, vous donnera de belles cernes sous les yeux le lendemain matin !!

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog