Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2011-05-31T05:32:00+02:00

Qui veut gagner des millions ?

Publié par Fille Ainée

Bien moi bien sûr et vous aussi sans doute ! J’ai toujours pensé que cette question était d’une évidence ! Cela fait rire mes Nains quand, tous les étés, je me colle devant la télé pour regarder ce programme. Il faut vraiment en être privée pendant l’année pour vouloir retarder son dîner à ce point-là !

 

Tout ça pour vous dire que je viens de finir « Les fabuleuses aventures d’un indien malchanceux qui devint milliardaire » de Vikas Swarup autrement dit le livre à partir duquel a été produit « Slumdog Millionaire ».

 

slumdog.jpg

 

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais je trouve que les adaptations de livres au cinéma, c’est comme on vous demandait à l’école de lire un livre et qu’au lieu d’acheter la version imprimée, vous optiez pour la version audio parce que vous avez la flemme de lire ! Et bien il est très rare qu’un film me plaise plus que le livre et je suis souvent déçue par l’acharnement que mettent les directeurs cinématographiques américains à romancer systématiquement une histoire qui ne l’était pas au début.

 

Les aventures de cet indien malchanceux racontent comment un simple serveur de restaurant gagne le jackpot d’un jeu télévisé puis est accusé d’avoir triché. Comment, en effet, un homme aussi simple peut-il avoir réussi à répondre sans faute aux 12 questions ?

 

12 questions, 12 tranches de la vie de Ram Mohammad Thomas expliquant pourquoi il ne s’agit pas de tout connaître dans la vie mais de connaître simplement les réponses aux questions qui vous sont posées. Et ces réponses, Ram Mohammad Thomas les connaît car la vie les lui a fournies ! Il raconte donc ses aventures au cours des chapitres du livre. Nous découvrons une Inde pleine de vie mais aussi de pauvreté. Moments glauques et brutaux de la vie d’un petit garçon mais aussi histoire d’une profonde amitié.

 

Un livre merveilleux qui m’a pris les tripes dès le début et ne me les a rendues qu’au dernier chapitre. Monsieur 3xrien qui a vu le film m’a confirmé que ce dernier était quant à lui, épuré et bollywoodien. Un beau film quand même, j’en conviens mais…

 

Et c’est mon dernier mot Jean-Pierre !

 

 

Voir les commentaires

2011-05-30T05:18:00+02:00

Saga Familiale : Grand-Papi & Grand Mamie des villes

Publié par Fille Ainée

Ce bloc sera sans doute le dernier avant ma grande migration estivale car je me vois mal voyager avec tous mes cartons de tissus et pourtant ce n’est pas l’envie qui m’en manque. Mais je doute que Monsieur Air France me laisse passer avec toutes mes valises, moi qui n’est droit qu’à 20kg de bagage et 1 valise par personne. Déjà que j’ai honteusement triché en piquant la valise de Petit Nain pour la remplir de merdouilles.

 

Voilà donc mon tableau intitulé : Grand-Papi & Grand Mamie des villes. Il y a bien sûr Grand-Papi & Grand-Mamie Salade, mais je compte leur dédier un autre bloc car il y a tant à dire !

 

Documents1023.jpg

 

Grand-Papi & Grand-Mamie sont les heureux parents de Monsieur Moutie. Ils se sont connus bien jeunes et je crois vous avoir déjà raconté une tranche de leur vie ICI.

 

Documents1027.jpg

Grand-Papi sans culotte sur sa peau de bête ! 

Remarquez le placement ingénieux du doigt de pied !

 

Pour Cadette et moi-même, ce sont surtout des souvenirs de vacances à la ville. Des virées au Jardin d’Acclimatation, des bons petits repas au restaurant (Papi est un fin gourmet), des découvertes de musée et de châteaux mais surtout des spectacles à la Comédie Française auxquels m’emmenait Papi pendant que Cadette, trop petite ou pas intéressée du tout, restait à la maison avec Grand-Mamie. C’est là que j’ai vraiment découvert Molière.

 

Documents1026.jpg

Grand-Papi qui crachait par la fenêtre de sa voiture en oubliant que celle-ci était fermée !

 

De Grand-Papi me vient le goût du luxe (au grand désespoir de Monsieur 3xrien), des bonnes et belles choses et de Grand-Mamie, la sagesse de tourner sa langue 7 fois dans sa bouche ! Car voyez-vous, Grand Mamie s’inquiète de tout et de rien et surtout de ce qui ne s’est jamais produit et pourrait se produire (vous suivez ?). C’est à cause de Grand Mamie que nous portions un gilet au mois d’août (t’es sure que tu n’as pas froid ?) et que nous étions obligées, Cadette et moi, de cacher nos petits incidents de la vie quotidienne ! Ah quand l’amour nous tient ! Grand-Mamie, c’est aussi les bons petits plats fait maison et surtout c’est elle qui m’a appris à tricoter et qui sans relâche montait mes mailles au début.

 

Documents1025.jpg

Grand-Mamie à 18 ans

 

Les placards de Grand-Papi et Grand-Mamie sont remplis de nos souvenirs d’enfance qui réapparaissent de temps en temps quand Grand-Papi fait le ménage. Mes premiers écrits, nos premières poupées, précieusement conservés.

 

Grand-Papi et Grand-Mamie se sont dernièrement inscrits au Cirque Bouglione dans la catégorie équilibristes sauf que pirouettes et culbutes ne sont plus vraiment de leur âge. Grand-Mamie rencontre à présent fréquemment le trottoir dans toute sa longueur et passe régulièrement aux services des urgences pour quelques points de suture. On dirait que Grand-Papi la bat !

 

Je leur rends donc hommage dans ce tableau. Les bretelles de Grand-Papi sont authentiques, je tiens à préciser ! J’ai sans doute oublié des tas de choses à leur sujet et je suis certaine que Cadette et Moutie m’aideront à compléter ce tableau. Mais comment peut-on résumer toute une vie !

 

J’en profite également pour faire un récapitulatif de mes tranches de vie précédentes à présent montées en bloc. Les vacances familiales en caravane et le bol d’eau pour équilibrer ICI, les animaux domestiques et l’oubli du hamster à la maison en partant en vacances LA, et enfin le ramassage des mûres avec Cadette pour faire des confitures ICI.

 

Documents1024.jpg

 

Ne manquez pas le prochain épisode au mois de septembre, où je vous parlerai de la pêche à la crevette dans le petit lac avec Papi Salade et des tournées en ville sur Zezette. 

 

 

Voir les commentaires

2011-05-29T05:26:00+02:00

Bonne Fête Maman !

Publié par Fille Ainée

Mercredi dernier, je me suis achetée une petite robe en jersey dans laquelle je suis bien, même très bien. Toute contente de moi, je la montre à mes Nains et là j’entends : « oh Mama, elle est drôlement bien ta chemise de nuit ! ». J’élimine le Nain maintenant où j’attends le moment propice genre « humiliation subtile à ses 15 ans devant toutes ses copines » ?

 

Alors, à toutes les Mamans brimées et surtout à la mienne, je dédicace cette magnifique chanson :

 

 

On fait quand même le plus beau métier du monde, non ?

 

 

Voir les commentaires

2011-05-27T05:15:00+02:00

Un petit dernier pour la route !

Publié par Fille Ainée

Lorsque je suis entrée dans la boutique, je les ai tout de suite repérés. Trois torchons, attendant sagement sur une étagère, chez Laura Ashley. Je les ai trouvé bien trop beaux pour essuyer mes casseroles mais tellement mieux pour me faire un autre sac à main avant la grande transhumance de l’été. Le projet a mis du temps à germer dans ma tête mais à force de brûler mes cellules grises, voilà ma version du sac torchon à la Fille Aînée.

 

Documents1015.jpg

 

Petit clin d’œil : j’ai récupéré l’étiquette d’entretien et je l’ai cousue à l’intérieur.

 

Documents1014.jpg

 

Mon sac est entièrement matelassé et la petite fleur qui décore le devant a été réalisée à partir du lien qui retenait les trois torchons ensemble. Rien de perdu, tout se recycle. Maintenant, je n’ai rien trouvé pour réutiliser l’étiquette du prix mais si vous insistez !

 

Documents1016.jpg

 

Le patron est ICI. Je vous l’offre. Aucune dimension, c’est à vous de décider si vous voulez un sac petit format ou grand cabas. Par contre, j’aimerais beaucoup voir vos réalisations alors sortez-moi ces beaux torchons de vos tiroirs !

 

 

Voir les commentaires

2011-05-25T05:26:00+02:00

Savez-vous…

Publié par Fille Ainée

qu’au Japon,

 

-       il faut porter des chaussons différents, chez soi, pour aller aux toilettes ?

-       il est considéré impoli de se moucher en public ?

-       les cuisines japonaises n’ont pas de four ?

-       une pizza japonaise est faite avec de la mayonnaise, du maïs et des algues ?

-       le Noh, pièce de théâtre japonaise, peut durer huit heures d’affilée ?

-       les lèvres d’une geisha sont peintes puis saupoudrées de sucre cristallisé pour les faire briller ?

-       la perruque d’une geisha coûte environ 1 400 euros ?

 

Si comme moi, vous êtes passionné(e) de culture japonaise et si le mystère des geishas vous a toujours attiré, lisez « Ma vie de geisha » de Mineko Iwasaki.

 

geisha-livre.jpg

 

Ce livre est un document exclusif, un ouvrage autobiographique, sur la vie de geisha et surtout celle de la plus grande geisha de sa génération, Mineko. Un témoignage fascinant sur une tradition millénaire surprenante, des souvenirs d’une vie riche, parfois difficile mais intense. Ce livre nous parle aussi de la vie quotidienne au Japon, des codes et des règles de la vie en communauté, des relations familiales.

 

J’ai beaucoup aimé me glisser dans le quotidien de ces femmes, découvrir leur univers. J’avais bien sûr lu avec délice « Geisha » d’Arthur Golden, mais je trouve que le livre de Mineko Iwasaki nous en apprend bien plus sur la vie de ces femmes au quotidien que le récit d’aventures de Golden. Et puis les faits rapportés sont également beaucoup plus récents.

 

Et puis surtout, ce livre me rappelle de très bons souvenirs. Il y a deux ans, Monsieur 3xrien m’avait fait la surprise d’une petite excursion à Kyoto. Nous avions arpenté les petites allées du quartier de Gion et couru comme des paparazzis derrière les geishas qui se rendaient à leurs affaires. Il faut dire qu’elles se cachent et qu’il suffit que l’une d’elles se découvre pour que la foule se rue pour les photographier. Mais elles sont tellement jolies, vous ne trouvez pas ?

 

Documents1021.jpg

 

 

Voir les commentaires

2011-05-23T05:35:00+02:00

Quand on a les dents qui poussent…

Publié par Fille Ainée

il faut acheter une brosse à dents plus longue. Et quand on achète une brosse à dents plus longue, on se retrouve avec une trousse de toilette trop petite ! Morale de l’histoire : arrêter de se faire pousser les dents ou se faire offrir une trousse de toilette toute neuve !

 

Documents1018.jpg

 

Voilà pour Petit Nain, à glisser bientôt dans sa valise. Espérons que le dentifrice tienne également !

 

Documents1017.jpg

Modèle Tilda (évidemment !) tiré de "La Maison de Tilda"

 

Documents1020.jpg

 

Et le détail qui tue : les breloques !

 

Collages26.jpg

 

Moyen Nain m’a également passé commande car voyez-vous, il est arrivé un horrible accident à la sienne, l’été dernier. D’ailleurs en y réfléchissant, il n’arrive que des horribles accidents à Moyen Nain. C’est dans sa nature, voyez-vous !

 

Nous campions donc en Angleterre et au moment de ranger nos affaires dans le coffre, Moyen Nain a déposé sa trousse de toilette sur le sol, derrière la voiture, avec le reste des bagages. Monsieur 3xrien, en chargeant le coffre, n’a pas vu la malheureuse trousse. Nous sommes tous montés en voiture, Monsieur 3xrien a pris le volant, reculé et … swoooooosh, aplati la pauvre trousse ! Une mort atroce, mais quel fou rire !

 


Voir les commentaires

2011-05-20T05:47:00+02:00

J’ai testé pour vous….

Publié par Fille Ainée

un des corsages du tout nouveau Coton, lin et Liberty d’Astrid Le Provost.

 

intemporels.jpg

 

J’attendais sa parution patiemment mais si j’avais pu commencer mon ouvrage à la Poste en allant récupérer mon paquet, je l’aurais fait ! J’avoue que j’ai quand même ouvert le livre dans la queue à la caisse du supermarché ! Par contre, une fois les Nains mis au lit et ma vaisselle terminée, plus rien ne me retenait sauf le choix du tissu. Ma cotonnade n’est pas un Liberty mais je dois avouer que je ne suis pas déçue de mon choix, surtout au prix défiant toute concurrence auquel je l’ai acheté.

 

Documents1008

 

J’aurais pu finir mon corsage dans la soirée, mais il y avait école le lendemain. J’ai beaucoup apprécié la simplicité des explications qui sont très claires (impossible de se tromper et pourtant ce n’est pas faute d’avoir essayer !) et surtout le soigné des finitions au biais.

 

Documents1009

 

J’ai pris une taille 38 qui me va parfaitement mais hésitant à me lancer dans la technique de la patte indéchirable à plus de 10h du soir, j’ai préféré réaliser le dos en 2 parties selon la méthode traditionnelle.

 

Documents1010

 

Moi qui, jusqu'à présent, ne cousais que des patrons Burda me voilà convertie ! Je change de crèmerie et je passe à la page suivante.

 

 

Voir les commentaires

2011-05-18T05:40:00+02:00

Prix Goncourt pour les tout-petits

Publié par Fille Ainée

Monsieur 3xrien a une copine! Ca fait longtemps que ça dure et ça fait longtemps que je le sais. Elle habite dans le bateau d’à côté, elle est mignonne, blonde, de grands yeux bleus et porte un très joli nom de fleur. Ah, j’oubliais, elle va bientôt avoir 4 ans !

 

Et oui, Monsieur 3xrien est, en effet, en pamoison devant cette petite nordique un peu coquine qui va bientôt être grande sœur. Ses parents attendent, en effet, un heureux évènement bleu pour la fin août et je me suis donc empressée de confectionner un cadeau au cas où cette petite chose sortirait avant mon retour de vacances.

 

Documents998.jpg

 

Je ne sais pas si ce petit bonhomme sera intellectuel et aimera la lecture mais moi, en tout cas, la confection de ce bestseller m’aura énormément divertie.

 

Documents999

 

Documents1000

 

Documents1001

 

Documents1002

 

Documents1003

 

Documents1004

 

Documents1005

 

Documents1006

 

Modèle tiré de Tendre Couture d’Anne-Pia Godske Rasmussen

 

Documents1007

 

Il y a tellement d’ouvrages adorables à réaliser pour les petits que j’attends le prochain baby-boom avec impatience !

 

Voir les commentaires

2011-05-16T05:50:00+02:00

Les P’tites folies de Douce Parenthèse

Publié par Fille Ainée

J’aime beaucoup ce qu’elle fait même lorsqu’elle le fait en rose pastel ;-) ! Et à chaque fois que je pars faire mes courses dans mes quartiers à trésors, je glisse quelques bricoles pour elle dans une enveloppe.

 

Pour me remercier, voici ce que Cath m’a envoyé. Ca sentait déjà la lavande au guichet de la Poste et j’avais hâte de rentrer à la maison pour ouvrir mon enveloppe. Tout est très joli et superbement fini. L’album photo présenté dans sa pochette me plait beaucoup. Regardez-moi ce savant découpage des pages ! J’hésite à y coller mes photos.

 

Documents1011

 

Documents1012

 

Quant au pochon et au sachet de lavande, je crains les avoir déjà perdus au profit de Grand Nain. Je n’ai pas été assez rapide à l’ouverture de l’enveloppe !

 

Documents1013

 

Merci Cath, j’apprécie beaucoup tes cadeaux.

 

 

Voir les commentaires

2011-05-13T05:40:00+02:00

Mon cabas de Mémé

Publié par Fille Ainée

Fini l’ère des sacs plastiques pour aller faire les courses, et c’est tant mieux. Et pourtant, je me souviens très bien que même s’ils étaient disponibles et gratuits, ma Mamie Salade, chez qui je passais mes vacances d’été quand j’étais petite, n’en réclamait jamais car elle avait toujours sous la main son filet à provision. Ce filet me fascinait. Un tout petit filet qui pourtant en contenait des provisions! On aurait dit le sac sans fond de Mary Poppins !

 

Plus tard, alors que je partageais un appartement avec Cadette, nous allions faire nos courses avec notre caddie Norbert. Il était docile, charmant et ne se plaignait jamais malgré l’arthrose de ses roulettes qui couinaient. Je pense qu’il prend maintenant sa retraite dans le garage de Cadette.

 

Ici aussi, sur notre île chaude et humide, nous avons abandonné l’usage des sacs plastiques et j’ai maintenant dans mon sac à main deux courageux sacs moches verdâtres qui m’accompagnent partout au supermarché. Ben plus maintenant !

 

Documents993.jpg

 

Que pensez-vous de celui-ci ?

 

Documents994.jpg

 

Patron trouvé dans ce livre, dernière emplette à Singapour (je vous l'avais dit que je n’en avais pas acheté qu’un seul). Maintenant, il est tellement joli que j’hésite à lui faire porter mes poireaux plein de terre.

 

Documents995.jpg

Publié en 2008 chez Patchwork Tsushin Co., Ltd

ISBN 978-986-6173-30-1

 

D’autres, similaires, sont disponibles ICI.

 

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog