Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2011-08-31T05:03:00+02:00

La traîtrise de la Tortue

Publié par Fille Ainée

La Tortue est fourbe ! C’est moi qui vous le dis. J’ajouterais même, la Tortue est assez maligne pour vous lancer sur de fausses pistes et faire ensuite brusquement marche arrière et vous laisser en plan. Mais cette fois-ci, je ne me laisserais pas faire, parole de Lièvre !

 

Je m’explique : la Tortue a le chic pour se lancer dans des SALs de toutes sortes et recrute ses troupes avec beaucoup de conviction. Une vraie racoleuse ! Je me suis donc, au fil des années, retrouvée entraîner dans un abécédaire de cuisine que ma bonne conscience m’a forcée à terminer alors que la Tortue en est, elle, restée à la lettre « G ». J’ai mis plus d’un an à finir mon ouvrage !

 

Ensuite, la Tortue est revenue à la charge avec le Sampler aux Bleuets. Que j’ai terminé. La Tortue également d’ailleurs mais en poussant de gros soupirs pénibles du genre « faut-il vraiment que je le finisse ? ». Je pense que si l’affaire n’avait pas été traînée devant le public, le Sampler de la Tortue serait encore au fond d’un panier.

 

Et puis, au mois de janvier dernier, voilà que la Tortue me fait part de son intention de se lancer SEULE (!!!!) dans un quilt mystère publié par Quilt Mania ICI. Quoi ? On ne me recrute plus ? On ne veut plus de moi ? Serait-ce par peur de ne pas terminer son ouvrage et de subir à nouveau les quolibets de la foule que la Tortue n’a pas osé m’associer à son labeur ?

 

Documents1141.jpg

 

Qu'à cela ne tienne, j'ai commencé dans mon coin le quilt mystère, attendu tous les mois la parution du BOM dans le silence le plus complet et me voilà cet été à jour avec la ferme intention de ridiculiser surprendre la Tortue au mois de décembre lors de la parution du résultat final. Histoire de bien planter le clou et de montrer à la Tortue qu’on ne me l’a fait pas, quoi ! Mais soudain, coup de théâtre, la Tortue m’avoue en plein mois de juillet que ce quilt mystère la barbe et que finalement elle ne finira peut-être pas son ouvrage de suite. Me blâmerez-vous pour avoir perdu mon sang-froid ?

 

Attention la Tortue, tu n’as pas voulu de moi et tu as voulu faire la mijaurée devant tes lectrices en publiant toute SEULE tes 4 premiers blocs et bien maintenant je te mets au défi de le terminer ce quilt mystère. La foule te regarde. Allez à tes moutons moulins ! 

 

Documents1136.jpg

BOM - Janvier ICI

 

Documents1137.jpg

BOM - Février ICI

 

Documents1138.jpg

BOM - Mars ICI

 

Documents1139.jpg

BOM - Avril ICI

 

Documents1140.jpg

BOM - Mai ICI

 

Documents1142.jpg

BOM - Juin ICI

 

Documents1144

BOM - Aout ICI

 

Documents1143.jpg

BOM - Septembre ICI    

 

Il ne me reste plus qu’à faire "Juillet", sinon je vais l’entendre glousser la Tortue !

 


Voir les commentaires

2011-08-29T05:19:00+02:00

Poste ou nœud ?

Publié par Fille Ainée

Il fallait que je le fasse et je l’ai fait ! Envie furieuse de sortir des petites croix, du point de tige et autres points de broderie que l’on apprend à la maternelle (enfin presque). Cela faisait longtemps que je lorgnais le stumpwork, le point de poste et le point de couchure et autres. Ca me démangeait, ça me gratouillait, y’avait pluka !

 

Et ben voilà : inspirée par le BOM de Gipsy, voici le bloc 1 du quilt Gipsy Village. Je m’en suis donnée à cœur joie.

 

Points de nœuds brodés en semis pour le massif et les jardinières des fenêtres,

 

Documents1129.jpg

 

Documents1130.jpg

 

point de chaînette pour le feuillage, point de couchure pour les pommes de pin,

 

Documents1131.jpg

 

point d’épine simple pour le pin,

 

Documents1133.jpg

 

point de nœud pour les boutons de roses et point de poste pour les roses.

 

Documents1128.jpg

 

D’ailleurs, parlons-en du point de poste.

 

Il y a quelques années, une amie m’avait offert un livre fort beau sur les petits motifs à réaliser au point de poste. Livre que j’ai eu le malheur de montrer à Moutie ! Je n’ai jamais récupéré mon livre. Mais je le revois régulièrement, à chacun de mes passages. Il est là, sur une étagère, il accumule la poussière, il est bien. T’inquiète Moutie, je ne t’en veux pas. S’il vous fait envie :

 

points-de-poste.jpg

 

Pour les autres points, j’ai suivi les instructions figurant dans un livre que Cathy m’avait offert juste avant mon départ. Une bible magnifique. Mais il me faudra toute une vie pour les essayer tous ces points de broderie traditionnelle. Heureusement Gipsy Village compte 9 blocs. Ca me laisse de la marge !

 

cover.jpg

 

Et le résultat final de ce bloc 1:

 

Documents1127.jpg

 

Avant de conclure ce post, il ne faut pas que j’oublie de vous parler de ma superbe découverte : le fil multicouleurs de chez Anchor, ref. 1360. Celui-là, je sens que je ne vais pas le lâcher de la saison, c'est torride ! 

 


Documents1134.jpg 

 

 

Voir les commentaires

2011-08-26T05:26:00+02:00

Le Petit Nain de Jardin

Publié par Fille Ainée

Petit Nain : Petit être qui a la fâcheuse habitude d’envahir votre domicile et de ruiner la décoration (effectivement, la housse du canapé a été changée plusieurs fois !). Ils vivent généralement en groupe (moi, j’en ai trois de tailles diverses), éloignés les uns des autres (je suis obligée de les séparer quand ils se chamaillent, oui c’est vrai).

 

Comment reconnaître un Petit Nain de jardin ?

 

Il a généralement une petite tête ronde et blonde, des joues bien rouges et des petits yeux pétillants. Affublé d'un grand sourire, il aime également montrer qu'il est utile à quelque chose. Il fait son lit le matin avant de partir à l’école et range ses tiroirs quand il ne peut plus les fermer. Il porte en général une robe de princesse très rose et des chaussures de pétasse à talons.

 

Ou peut-on apercevoir un Petit Nain de jardin ?

 

Ces petits êtres vivent exclusivement dans les maisons des mamans débordées, des mamies recrutées pour le baby-sitting, ou de certaines personnes en charge de leur éducation.

 

Quel est le but du Petit Nain de jardin ?

 

Etre divertissant,

Pourrir votre décoration et l’ordre de votre maison,

Faire fuir toute personne saine d'esprit,

Contribuer à l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre (surtout après les repas),

Etre imperméable, pour les jours de pluie,

Conquérir le monde en rêvant de devenir maman (le plus beau métier du monde) et maîtresse d’école (le 2eme métier le plus beau du monde),

Rendre votre habitacle irrémédiablement kitch, remplie de niaiseries, où il ne manque plus que les murs roses et les rideaux en dentelles.

 

Quels sont les avantages d’un Petit Nain de jardin ?

Vous ne vivrez jamais un jour lugubre,

Le club de jardinage local vous enverra sûrement des dons pour vous aider à le nourrir car il dévore tout ce qui lui passe sous le nez.

 

Quels sont les inconvénients d'un Petit Nain de jardin ?

Il n’arrête pas du matin au soir. Mais où trouve t-il toute cette énergie ? Vous voudriez bien avoir la même ! Et surtout, où se trouve le bouton ARRET ?

Sa conversation incessante constitue un joli bruit de fond mais faudrait quand même pas exagérer,

Il engendre de grandes dépenses,

On doit le couvrir chaque hiver,

Il est un vrai nid à poussières et à saleté, pouvant parfois même abriter quelques insectes indésirables.

 

Vous venez de trouver un Petit Nain de jardin, que faire ?

Vous pouvez le confier pendant quelque temps à quelqu'un histoire de souffler un peu mais ne le fichez surtout pas à la poubelle ! Ce Petit Nain est votre atout le plus précieux. C’est lui qui assurera votre retraite heureuse.

 

DSC06578.jpg

 

Joyeux Anniversaire mon précieux Petit Nain… ta Maman prévoyante… et qui t’aime.

 


Voir les commentaires

2011-08-24T05:13:00+02:00

Petit coin patouille

Publié par Fille Ainée

La semaine dernière, Billie Billule demandait à ce que l’on montre notre coin lessive. Celui que j’ai dans mon île chaude et humide étant sans intérêt aucun (ma machine à laver est cachée dans un placard), j’ai pris des photos des ouvrages qui décorent celui de ma Provence, avant de partir.

 

Celui-ci a été brodé en 2002, et terminé sur l’autoroute en revenant vers Paris. Je m’en souviens fort bien car c’est l’année où l’un de mes Nains avait ouvert la porte de la voiture alors que nous roulions à 130. Pas de dégât heureusement mais une grosse peur. N’est-ce pas Monsieur Moutie ?

 

Documents1125.jpg

 

Quant à celui-là, c'est une adaptation libre d'un ouvrage vu sur Internet.

 

Documents1126.jpg

 

Je ne vous montre pas ma pièce lessive en entier, sinon vous pousseriez des cris. Mais je vous en prie, laissez libre cours à votre imagination !

 


Voir les commentaires

2011-08-23T05:53:00+02:00

Marée rouge

Publié par Fille Ainée

Ca vous donne envie de vous baigner, à vous, une eau comme celle-là ? Déjà que c’est déprimant d’avoir eu à quitter mes cigales et mon huile d’olive, là c’est pour le coup que j’ai envie de faire demi-tour à toutes jambes et de reprendre le premier avion. Parce que non seulement c’est pas joli joli à regarder mais ça pue !

 

Documents1124.jpg

 

Il paraît que c’est une infestation d’algues rouges. Nous flottons sur une espèce de nappe visqueuse qui ne donne pas envie de déraper sur le quai et d’y plonger la tête la première. Gare au maladroit ou à celui qui revient d’une soirée trop arrosée et loupe la marche.

 

La prolifération de ces algues est toxique et nuisible. Pas pour nous, mais pour les milliers de petits poissons qui vivent dans la Marina sous nos pieds. Ce sont les engrais déversés dans les cours d’eau puis dans la mer qui nourrissent ces algues et leur permettent de se reproduire. Nous sommes donc le dépotoir des engrais agricoles azotés !

 

Les algues rouges deviennent rouges lorsqu’elles meurent. Leur chlorophylle se détruit et laisse apparaître la couleur rouge. Il ne nous reste plus qu’à trouver des crevettes du japon ou le poisson mangeur d'algues à raie noire pour éviter leur prolifération. Et on trouve ça où, hein ? Chez le poissonnier du coin ? 

 


Voir les commentaires

2011-08-22T06:14:00+02:00

C’est la rentrée, la cloche a sonné !

Publié par Fille Ainée

Voilà, c’est l’œil blafard et les pieds en canard que j’ai fait avec Petit Nain, ce matin, la rentrée scolaire. Dernière année sans doute où j’ai le droit d’accompagner mon Nain qui réclame de plus en plus son indépendance. Larme à l’œil, je l’ai confié à celle qui aura pour tâche de faire de mon Nain un futur Einstein ou alors à défaut le futur sex symbol intelligent du 21eme siècle !

 

6-Jul-2011_2.jpg

 

J’ai retrouvé également à l’école toutes ces poules caqueteuses que l’on appelle des mères. Quel bruit sous le préau ! Et vas-y qu’elles se racontent leurs vacances de dingues en Bretagne (je vous l’avais dit, elles étaient toutes là-bas ! La Bretagne vaut mieux l’éviter en été !). Bref, elles m’ont cryogenisé le cerveau ces poules caqueteuses !

 

6-Jul-2011_21.jpg

 

J’ai laissé Petit Nain à son destin, non sans lui avoir rappelé les règles d’or pour une scolarité épanouie. A savoir, ne pas cracher sur son cahier pour effacer ses fautes, ne pas sucer le bout de son stylo après se l’être collé dans l'oreille, et surtout obéir au doigt et à l’œil !

 

Mon Nain, fort de ces conseils, et inondé de l’amour de sa mère, m’a quitté sans même un dernier regard. Ingrat !!!

 

 

Voir les commentaires

2011-08-19T05:53:00+02:00

Quand on vous confie la clé du château…

Publié par Fille Ainée

il convient de ne pas la perdre !

 

Documents1122.jpg

 

Remarquez celle-ci, il serait difficile de l’égarer car elle est énorme et ne tient dans aucune poche.

 

Documents1121.jpg

 

En attendant que je finisse de macérer dans la carlingue de l’avion qui nous ramène vers notre île chaude et humide, je vous la confie. Prenez-en soin, elle m’est précieuse !

 

Documents1123.jpg

 

 

Voir les commentaires

2011-08-17T05:51:00+02:00

J'veux pas rentrer....

Publié par Fille Ainée

Comment définissez-vous une femme expatriée ? Vous savez, celle que l’on assimile en général à une sorte d’icône de la mansuétude. Celle qui pose délicatement son orteil manucuré sur un continent avec des yeux de biche apeurée, celle qui a mis sa carrière entre parenthèses pendant x années pour suivre son mari, celle qui s’est reconvertie à la peinture sur porcelaine et à l’arrangement floral pour éviter de sombrer dans le gouffre de l’ennui, ou qui donne de son temps libre à la Croix Rouge. Ben non, pas pour moi tout ça !

 

Tu pars déjà en vacances ?”, La dernière qui m’a posé cette question à la sortie de l’école a failli se retrouver avec un coup de compas au milieu du front. Jalouse va ! Et bien oui, tous les ans, je pars, fin mai, avec Petit Nain pour lui permettre de passer un mois à l’école de village. Rien de tel qu’un petit séjour avec des loulous de l’Hexagone pour apprendre le vocabulaire absolument indispensable qui permettra à mon Nain d’évoluer avec aise dans les milieux huppés et de produire un effet bœuf pendant les grandes conversations dînatoires.

 

Mais attention, départ prématuré ne veut pas forcément dire option oisiveté. Même pour le reste des Nains qui eux ont sagement terminé leur année scolaire avec assiduité, ou du moins avec ce qu’il est resté de courage à des pauvres profs qui n’attendaient que le départ de leurs classes pour pouvoir s’échapper de l’enfer éducatif. Et on les comprend ! La preuve, on n’a qu’une envie, prendre le large le plus vite possible. Parce que la vie d’expat, c’est pas si chouette que ça !

 

Chaque été est pour nous l’occasion de se ressourcer, d’aller réparer nos poumons atrophiés. Pendant 3 mois, je troque donc l’habit de femme oisive et j’empoigne avec hargne le balai serpillière, je me fraye un chemin dans une pile de linge sans cesse grandissante, je me débats dans les affres de la confection de repas équilibrés, sains et colorés (j’attrape en général tout ce qui m’a si durement manqué toute l’année) et je tente de convaincre mes Nains que Maman est une déesse des affaires domestiques. Si si si, ma chérie, je sais repasser sans me casser un ongle ! On s’affaire, on s’agite, même les Nains mettent la main à la pâte.

 

Seulement voilà, il faut toujours une fin à tout. Et cette fin arrive toujours trop tôt pour nous les expatriés. Même si cette année l’été 2011 a été une véritable hécatombe, il faut refaire en sens inverse les kilomètres du mois de mai, ramener mes 3 kilos supplémentaires et ma cirrhose dans mon île chaude et humide parce que pas question de manquer THE rentrée scolaire !

 

Documents1112.jpg

 

Alors, c’est la course. J’emmène les Nains au supermarché acheter leurs nouvelles fournitures scolaires. Les feutres parfumés chimiques, les règles incassables qui cassent le deuxième jour de la rentrée, les gommes qui ne gomment pas, bref, ils s'en donnent à coeur joie, tout leur fait envie ! Et moi, en une toute petite semaine, je tente de boucler ma « To Do list », celle que j’avais dressé dans ma cuisine en arrivant en me disant, c’est bon ma fille, tu auras tout le temps. Ben justement, il est passé où le temps ?

 

Documents1113.jpg

 

Seule consolation, nous aurons toutes la même tête à l’école le 22 août, nous les super mamans expatriées ! Décalées horairement, ayant erré toute la nuit dans une maison vide par manque de sommeil – c’est d’ailleurs le moment parfait pour lire tous les magazines piqués ramassés dans l’avion du retour, rattraper les 2 mois et quelques de retard de courrier et faire le raid du frigo même si on s’est toutes promises de perdre nos petits bourrelets.

 

 

Et puis quelques jours plus tard, nous irons à nouveau poser nos orteils rouge rubis sur nos chaises longues de piscine, rendre le fer à repasser à nos Super Nannies, jeter l’éponge (pour de vrai) et penser avec nostalgie à toutes ces cigales qui nous attendent dans nos jardins (sauf pour celles qui sont allées s’enterrer en Bretagne sous prétexte que l’air de la mer donnait des couleurs à leurs gamins anémiques).

 

Mais je n’ai pas dit mon dernier mot…Jean-Pierre !

 


Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog