Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2012-07-31T04:11:00+02:00

Quand le Japon piétine…

Publié par Fille Ainée

Une honte, moi qui me vantait de pouvoir produire un bloc par semaine, me voilà qui me traîne sous le soleil de ma Provence natale. Pas une Japonaise en vue, mais de la lasure de fenêtre, de la Fimo en overdose et de la lecture au soleil comme un lézard. Et que c’est bon !

 

Donc pour me justifier, je vous montre mes œuvres en vous faisant gré de la lasure quand même !

 

En passant par le marché, j’ai rapporté un biais fleuri transformé en bracelet

 

DSC01281.jpg

 

Une petite robe toute banale qui, grâce à un ruban rapporté de mon île chaude et humide, est devenue une robe de star

 

DSC01332.jpg

 

Une chute de ruban devenue bracelet

 

DSC01338.jpg

 

Un bracelet en perle fimo

 

DSC01323.jpg

 

Et un collier terminé grâce à Tricotine qui sous prétexte qu’elle ne trouvait pas d’inspiration lors de nos ateliers créatifs du mardi après-midi a passé 2 heures à extirper le cure-dent en bois coincé dans une de mes perles au moment du vernissage. La belle excuse ! Mais aucune de nous n’a été dupe Tricotine, nous t’attendons au tournant !

 

DSC01319.jpg

 


Voir les commentaires

2012-07-30T18:51:00+02:00

Retour de Chine(s)

Publié par Fille Ainée

Ca m’a toujours fait rire ce titre d’article. Au début, je me disais « chouette, une blogueuse qui va me raconter ses voyages en Asie », et puis, je me suis vite aperçue qu’il s’agissait plutôt d’un compte-rendu, au centime près, d’une expédition dominicale au vide grenier local. Ah !

 

Et bien moi aussi, je vais vous raconter ma journée d’hier au vide grenier de Grignan. Pour celles qui ne connaissent pas, c’est le vide grenier le plus chouette, le plus grand et le plus cher que je connaisse. Il faut y aller avec un gros budget ou de petites espérances, mais on fait quelques fois de bien agréables découvertes sur des petits stands sans prétention. Et dimanche dernier, il fallait en avoir des petites espérances ou alors un gros porte-monnaie car le distributeur de la banque indiquait « retrait indisponible ». Il avait choisi son jour ! Heureusement, j’emmène toujours avec moi un Nain riche… et en échange de ses euros, je lui fais des petits IOU (« I owe you ») pour me souvenir du montant de ma dette. 

 

Je disais donc que ce vide grenier attire la plèbe et dimanche matin, le parking était déjà fort plein lorsque nous sommes arrivées. Avec Tricotine, nous nous sommes jetées à corps perdu dans la foule et quelques heures plus tard, j’en suis ressortie avec 9 numéros de « Fil en Aiguille » pour la modique somme de 1,50 euros (ça c’est pour faire bisquer Moutie), quelques Marie Claire Idées et surtout un achat qui va me mettre dans de beaux draps.

 

Voyez plutôt, il sèche !

 

DSC01349.jpg

 

Celui-là, je l’ai négocié à la vie à la mort. Et c’est Tricotine qui a insisté pour me le porter au cas où j’aurais eu l’étourderie de le laisser dans un coin. Elle ne perd pas la tête notre Tricotine !

 

Ce drap n’a pas seulement été monogrammé et brodé à la main sur le devant mais également sur les côtés. Je pense à cette pauvre femme qui des heures durant a dû en perdre la vue pour le glisser dans son trousseau. Avec un drap comme ça Madame on doit en faire de belles choses au lit !

 


 

Voir les commentaires

2012-07-28T04:34:00+02:00

L’été

Publié par Fille Ainée

Des petits villages nichés dans la montagne,

 

DSC01162.jpg

 

des champs de lavande à perte de vue,

 

DSC01166.jpg

 

des jolies maisons dans lesquelles on se verrait bien finir ses jours,

 

DSC01168.jpg

 

des paysages magnifiques,

 

DSC01169.jpg

 

des champs dans lesquels on aimerait bien se rouler,

 

DSC01174.jpg

 

des pique-niques sous les arbres.

 

DSC01176.jpg

 

Et des soupes au pistou au village où on rempli les carafes d’eau à la fontaine.

 

DSC01253-001.jpg

 


Voir les commentaires

2012-07-27T04:13:00+02:00

Oh le massacre !

Publié par Fille Ainée

Nanjing, ça vous dit quelque chose ? Le 13 décembre 1937, l'armée japonaise entre dans la ville située au centre de la Chine. Aussitôt commencent des massacres à grande échelle. Exécutions à la baïonnette, au sabre ou à la mitrailleuse, viols et mutilations. Au total, sans doute plus de 100 000 victimes (les autorités chinoises affichent le chiffre de 200 000 voire même 300 000). La panique s'installe dans la population et chez les soldats livrés à eux-mêmes.

 

Au milieu de ce capharnaüm, une église américaine dans laquelle sont réfugiées 13 orphelines, deux prêtres, et 12 prostituées : « The Flowers of war » de Geling Yan

 

geling.jpg

 

Décembre 1937, l’armée impériale japonaise vient juste d’entrer dans la ville de Nanjing. Incapable de rejoindre la Zone de Sécurité, un groupe d’écolières se cachent dans l’enceinte de la mission St. Mary Magdalene. C’est le Père Engelmann qui s’occupe d’elles, un prêtre américain qui vit en Chine depuis de nombreuses années. L’église est censée être un territoire neutre dans cette guerre entre la Chine et le Japon, mais des témoins rapportent que les Japonais étaient visiblement irrespectueux des lois internationales.  Les soldats qui envahissent les rues de Nanjing commettent, eux, des actes de brutalités atroces à l’encontre des civils. 13 courtisanes chinoises d’un bordel voisin se réfugient alors dans l’enceinte de l’église. Leur présence met en péril la sécurité des enfants et ce qui suit va alors changer la vie de chacune.

 

Une histoire, certes romancée, mais qui s’appuie sur des faits véritables, inspirée par les événements du massacre de Nanjing.

Ce livre a été adapté à l’écran sous le titre des « 13 fleurs de Nanjing », mais n’a malheureusement pas remporté un grand succès. Un budget colossal, des stars internationales, une histoire mêlant amour, guerre et héroïsme... Les « 13 fleurs de Nanjing » avait pourtant toutes les cartes en main pour être un succès mondial, sauf que... c'est un film chinois. Et le public français en est peu friand !

Comme dans tous les cas, je préfère nettement la version littéraire à la version cinématographique. Un regret cependant, le livre n’a pas été traduit en français, mais pour ceux/celles qui lisent en anglais ou en allemand (Die Mädchen von Nanking), n’hésitez pas. Il est magnifique !


Voir les commentaires

2012-07-26T04:13:00+02:00

Le plombier… mes héros !

Publié par Fille Ainée

A la demande générale, je vous donne des nouvelles de mes travaux de tuyauterie. Décidément, ce plombier, ça devient le feuilleton de l’été !

 

Et bien, ils s’y sont mis à deux. J’ai eu l’extrême bonheur de les voir apparaître tous les deux sur le pas de ma porte, un beau matin : le jeune, beau, peu efficace mais si plaisant à la vue, et son collègue, plus âgé, plus expérimenté et beaucoup moins odorant puisque je devais être le premier rendez-vous de la matinée. Quel bonheur !

 

D’une petite soudure, d’une simple installation de vanne et d’un morceau de joint, ces messieurs ont fait de moi la femme la plus heureuse de l’été car, attrape-toi ça dans les dents, pétasse de l’assurance, mes héros de la tuyauterie congelée ont fait de toi une chose redondante dont je vais pouvoir me passer. Va t-en frustrée de la feuille de déclaration de sinistre, prends le large bureaucrate pincée, je fais fi de tes insultes et je m’en vais de ce pas jouer avec mes canalisations de façon négligente. A moi les douches sans fin dans ma salle de bain defuitée !

 

En fin de compte, je me suis tellement extasiée devant les réparations que mes plombiers ont dû penser que j’avais perdu la tête et ne voulant pas les laisser partir comme ça, je leur ai même demandé de revenir plus tard en août pour m’installer un chauffe-eau pour la cuisine d’été. Histoire de… les revoir juste encore un tout petit peu !

 


Voir les commentaires

2012-07-25T04:00:00+02:00

Petit Nain regarde la publicité

Publié par Fille Ainée

Petit Nain adore regarder la télévision et ses émissions préférées sont « Téléshopping » et les publicités. Allez savoir pourquoi !

 

Un soir, Petit Nain, alors que j’étais occupée à glisser une pizza dans le four préparer le dîner, s’exclame devant la pub et me dit « oh regarde Mama, on peut commander ». Moi, distraite, « oui, mon Nain c’est ça, on peut commander ». « Oh Mama, on peut prendre ce qu’on veut ! ». « Bien sûr, mon Nain, c’est comme la Redoute, tu commandes et tu le fais livrer au Point Relais ». Et c’est là, que je m’aperçois, à ma plus grande horreur, que Petit Nain est en train de s’enthousiasmer devant la pub pour « Célibataires exigeants ». C’est la cata !

 

Maintenant, mon Nain pense qu’on peut commander un Homme à la télé et se le faire livrer au Point Relais. Le Prince charmant des contes de fées n’existe plus, on est au 21eme siècle, on choisi ce qu’on veut ! Remarquez…. ce n’est pas une mauvaise idée non ? Alors, moi, je le veux charmant, plein d’humour, agréable, jamais de mauvaise humeur, qui prépare les repas, sort les poubelles et pas moche à regarder.

 

Délai de livraison ? Dans les 24 heures tant qu'à faire !

 

l-H.jpg

 


Voir les commentaires

2012-07-24T04:20:00+02:00

Quand les quadras s’éclatent dans la pata…modeler

Publié par Fille Ainée

Elles étaient toutes à me faire envie, là, avec leurs blogs de pâte Fimo. Et vas-y que je te sorte des grigris cupcakes, des religieuses, des boutons, et moi dans tout ça ? A part une vague petite création qui sitôt sortie du four ressemblait plus à une déjection canine qu’à autre chose, je me sentais un échec humain, le comble de la création ratée.

 

Et puis Dany est entrée dans ma vie ou plutôt dans mes mardis après-midi. Et depuis, je suis une reine de la cane,

 

DSC01138.jpg

 

je maîtrise le roulé boulé sous les doigts et je te sors des perles de professionnelle (oui, oui, flattons-nous, ça fait du bien à notre ego)

 

DSC01137.jpg

 

Même les Nains se sont pris au jeu et après une première session pendant laquelle ils se sont contentés de faire des déjections canines, les voilà qui eux aussi m’ont produit des patisseries qui ne font pas de mal aux hanches !

 

DSC01141.jpg

 

Alors maintenant, moi aussi je montre mon grigri de sac,

 

DSC01142.jpg

 

(notez que j’ai acheté un sac pour aller avec le grigri !)

 

DSC01143.jpg

 

un collier,

 

DSC01148.jpg

 

DSC01149.jpg

 

Et des aiguilles à tricoter que j’ai offert à Tricotine qui me gâte beaucoup cet été.

 

DSC01158.jpg

 

J’ai eu, au début, un peu peur de carboniser mes aiguilles en bambou, mais il s’avère que le bambou, ça tient le coup !

 


 

 

Voir les commentaires

2012-07-23T04:26:00+02:00

Honte nipponne

Publié par Fille Ainée

Mais qu’est-ce qu’il m’est arrivé ? Je n’ai pas fini mon troisième bloc et je me présente là, devant vous, humble et timide. Et mon excuse ? C’est la faute à la Provence. Ben oui, il fait trop beau, trop chaud, pour travailler et entre les balades en vélo, les baignades à la rivière, les expéditions shopping, les spectacles au théâtre de Verdure avec les Nains et les apéritifs avec les voisins, je rame et je cale. Je ne peux pas tout faire ; je ne suis pas la déesse Shiva !

 

Je ne vous montre donc que mes Geta, ma paire de tongs, celles avec lesquelles, si on n’est pas japonais, on se casse la gu….. La Geta se porte uniquement à l'extérieur. Souvent rehaussée pour éviter les salissures, elle est très légère (en bois de paulownia) afin de permettre une marche aisée. Elle se porte le pied débordant.

 

DSC01136.jpg

 

Pour faire les brides de mes Geta, j’ai utilisé des lacets noirs. 

 

Heureusement que Denise m’a envoyé son premier bloc, sinon un peu juste, non ?

 

japonaises-Denise.jpg

 

Quant à Moutie, sous la pression, elle continue.

 

Voir les commentaires

2012-07-21T04:41:00+02:00

A tous les fans de la pédale estivale

Publié par Fille Ainée

Et Dieu sait qu’ils sont nombreux sur les routes en ce moment. Tous ceux qui me connaissent savent combien je ne peux supporter ces sportifs moulés dans leur lycra qui roulent en grappe sur les petites routes de France et de Navarre. Alors pour une fois, au lieu de grommeler derrière eux en attendant l’opportunité pour doubler et en pousser un dans le fossé, je leur dédie cette petite chansonnette entraînante qui, nul doute, nous accompagnera tout l’été.

 

 

Allez Paulo, transpire dans l’maillot !

 


Voir les commentaires

2012-07-20T04:49:00+02:00

Qui a dit que le courtier devait être courtois ?

Publié par Fille Ainée

Ceux/celles qui suivent mes aventures estivales (avec le plombier ICI) se souviendront que je vous avais promis l’épisode du « ma fille appelle l’assurance ».

 

Il convient tout d’abord de rappeler ce qu’est un courtier en assurances. Le courtier en assurances est un intermédiaire et qui est, en principe, un être prévoyant et bien intentionné qui vous met en rapport avec l’assureur de votre choix (ou celui qui a su vous allécher en vous faisant des promesses bidons – tiens, l’assureur serait-il aussi politicien ?) et dont le seul but est de protéger votre bien en cas de pépins. Tout en souhaitant naturellement que ces gros pépins arrivent le moins souvent possible.

 

Moi, je vous dis que c’est un escroc, un entremetteur qui sitôt que ce gros pépin vous arrive, décampe plus vite que son ombre en vous laissant vous dépatouiller avec la compagnie d’assurance qui ne se souvient, subitement, plus du tout de vous. La preuve, quand j’ai appelé mon assureur pour ce dégât des eaux dans la maison, il a fallu que je rappelle, mon nom, mon numéro d’assuré, mon adresse, les mensurations de la voisine et le code postal du facteur. Mais dis donc toi, ça fait des années que je te verse mon obole annuelle sans jamais rien demander en retour, tu pourrais faire l’effort de te souvenir du numéro du chèque que je t’ai envoyé au mois d’octobre dernier quand même !

 

Bon, je présente mon cas humblement en priant secrètement les Dieux de la catastrophe que je saurai répondre aux questions pièges. Nada, nenni, peau d’zèbre. On m’a eu, arnaqué, toutes les excuses sont bonnes pour justifier cette escroquerie et ne pas me rendre mon argent. Je ne peux même pas les menacer de leur envoyer Monsieur 3xrien. Son vocabulaire d’injures et de menaces françaises ne ferait jamais le poids.

 

Bonjour Madame, je suis Fille Aînée de ma Provence Natale sauf qu'avant en fait j’habitais sur mon île chaude et humide et que j'ai déménagé à KL. Déjà, ça l’embrouille pas mal la pétasse au bout du fil et je ne suis pas sure qu’elle ait tout compris. On se concentre, ça n’a pas d’importance, on fera le changement d’adresse ultérieurement dans un courrier clair et précis qui se perdra naturellement dans sa pile de papiers parce qu’on est au mois de juillet et que sa collègue est en vacances.

 

Voilà, je suis revenue dans ma maison de vacances et ma tuyauterie a profité de l’hiver dernier pour s’faire la malle. Je veux des sous – les miens – pour rembourser les réparations (comme au Monopoly !).

 

Ah oui, Madame Fille Aînée, l’hiver dernier a été rude en Provence. Tiens donc, j’avais pas remarqué mais Monsieur EdF, lui si. D’ailleurs, il me l’a gentiment rappelé avec une belle facture !

 

Bon Madame de l’assurance, on s’en fout de la météo, là présentement, moi tout ce que je veux ce sont mes sous ! Y sont où mes euros ?

 

Ah Madame, vous avez été négligente ! J’en suis restée sans voix (le comble). Comme ça là, elle me l’a sorti cette réflexion. Celle que justement il ne fallait pas faire parce que la négligence et moi ça fait 2, même 3. Mais dis donc, on ne se connaît pas ! Et elle continue l’insolente : vous n’avez pas vidangé. Eh ben que si pouffiasse, c’est même la première chose que j’ai faite avant de partir. La maison, je dis pas, y’en a un qui s’est chargé de ne pas le faire mais l’annexe, c’est moi qui ai coupé l’eau et vidé les roubinets !

 

Ah bon, dans ce cas, vous avez été négligente parce que vous n’avez pas chauffé. Faut-il qu’elle ait vraiment le dernier mot pour tout ? On dirait Moyen Nain. Là, j’vais m’la faire cette pouffe. Comment veux-tu que je chauffe, y’a pas de chauffage ! Je ne vais quand même pas demander au jardinier de brûler les chats qui sont dans mon jardin rien que pour donner un peu de chaleur à mes roubinets l’hiver ! Manquerait plus que ça que la SPA soit à mes trousses.

 

Ah bon, et bien dans ce cas, ce sera à l’expert de décider. Remplissez le formulaire, faites votre déclaration et on avisera. Là, j’ai eu un flashback et l’impression de me trouver devant Moutie quand elle vous dit « on verra ». C’est en général déjà tout vu et c’est une façon déguisée, polie et hypocrite de vous dire « non » sans vouloir heurter vos sentiments fragiles. J’ai compris leur stratagème. Ils vous ont à l’usure !

 

Attendons quand même le devis de Oh l’Expert en Saillie pour constater les dégâts non seulement des eaux mais du portefeuille. Ensuite, je leur enverrai la facture de l’hôpital quand monsieur 3xrien m’aura fait une crise cardiaque ! Ca me donnera l’occasion de vous raconter l’épisode du « vous avez la carte Vitale ? » qui nous amuse toujours. Une autre fois peut-être !

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog