Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2014-01-30T05:44:00+01:00

MAC en chaussons

Publié par Fille Ainée

Non, ce n’est pas une nouvelle recette de cuisine ou une acrobatie de ma part mais bien ma réalité.

 

« Peux pas réparer », m’a déclaré l’Expert Bermuda local. Selon lui, même les nouveaux modèles de machines à coudre de la très célébre marque helvétique (les noms ont été modifiés pour préserver l'identité des personnes concernées) électrocutent des couturières innocentes qui sont loin de soupçonner les tendances agressives de leurs nouvelles acquisitions. Quelle campagne de pub pour Bermuda !

 

Peux pas réparer " m’a t-il répété. "Le seul moyen, portez un sweater". Là, j’ai eu un grand moment de solitude. Grosse perplexité. Un pull-over ? Je me voyais déjà engoncée dans une doudoune de ski, la climature à fond, en train de grelotter pour finir ma Guerre Civile. Et puis ca a fait tilt. C’est pas en sweater qu’il faut que je couse mais en slippers (pantoufles). Trop bon l’Expert ! Trop sourde, Fille Aînée ! Franchement, j’y aurais jamais pensé mais d’un autre côté quand j’ai acheté ma MAC, il y a 14 ans, les pantoufles n’étaient pas fournies.

 

DSC05326.jpg

 

Bon, malgré l’intelligence du conseil et l’imbécilité de l’Expert, j’ai préféré demander une deuxième opinion de la part de Bermuda lui-même. J’ai donc envoyé ma bafouille et j’attends une réponse que j’espère intelligente. En attendant, j’ai quand même voulu tester le conseil de l’Expert.

 

C’est donc le cœur battant – pas franchement envie de me recevoir un choc électrique intentionnellement – que j’ai chaussé mes chaussons. Déjà, il a fallu en trouver une paire vu qu’on marche tous pieds nus dans la maison. Une fois chaussée, j’ai branché la bête et là… miracle, RIEN. L’Expert avait raison.

 

Pour être terriblement certaine qu’i ne s’agissait pas d’une simple coïncidence, j’ai quand même essayé à nouveau pieds nus et… l’Expert a raison. Les chaussons, c’est pas con. Et j’ai quand même rajouté la planche à fromage sous les pieds. On ne sait jamais, il vaut mieux être doublement sûre qu’avoir les cheveux frisés !

 

Bon, forte de cette nouvelle expeérience scientifique, j'ai commencé à assembler les blocs déjà réalisés histoire de voir ce que cela donnait niveau dimension. C'est tout bon, je vais même rajouter une rangée de plus de chaque côté. 

 

DSC05343.jpg

 

Allez, je me chausse !

 


 

 

Voir les commentaires

2014-01-29T07:00:00+01:00

Et alors dans mon placard ?

Publié par Fille Ainée

« Tu n'y souffriras ni de la faim, ni de la nudité.

Tu n'y seras point altéré de soif, ni incommodé par la chaleur »

 

Mais qui ou quoi se cache mon placard ? 

 

DSC05317.jpg

 

Le décor est planté. Un petit guéridon rose bonbon sur lequel est posée une lampe.

 

DSC05318.jpg

 

Accroché au-dessus, un Kandinsky de vrai de vrai qui s’accorde à merveille avec le papier vintage.

 

DSC05319.jpg

 

Et alors, qui ou quoi est derrière cette porte ?

 

DSC05320.jpg

 

Tada.....

 

DSC05321-001.jpg

 

Petit clin d'oeil à Moutie.

 

Cet Adam fait en fait partie de ce tableau paru dans un livre allemand de bricolage papier.

 

Adam.jpg

 

Il y a 19 ans, je m’apprêtais à m’expatrier à Hong Kong. J’avais alors quitté l’Angleterre avec un coffre de voiture bien rempli et avais fait une petite pause d’une semaine chez Moutie avant de m’envoler pour 2 ans. Pour oublier notre future séparation, Moutie et moi avions passé un après-midi bien lugubre de novembre à découper du papier Canson. Sous mes ciseaux était apparu un Adam très sexy à la poitrine fortement velue suscitant de nombreux fous rires.

 

J’ai donc récidivé mais sur tissu cette fois avec un Adam un peu coquin. Sa feuille de vigne a été rembourrée (je n’ai pas pu résister) mais discrètement tout de même pour me permettre de pouvoir fermer la porte du placard.

 

DSC05322.jpg

 

Mon Adam a toujours des poils sur la poitrine mais les Nains m’ont interdit de lui rajouter un nombril. Restons dans la vérité de ses origines. Quant au serpent, les yeux lui en sortent de la tête ! 

 

DSC05323.jpg

 

DSC05324.jpg

 

Je laisse à Moutie le soin de le finitioner. Cet Adam est à toi !

 


 

Voir les commentaires

2014-01-27T05:25:00+01:00

La dernière Saga

Publié par Fille Ainée

Voici le tout dernier bloc de ma Saga Familiale. Enfin, j’en vois le bout ! Comme ce quilt est destiné à Petit Nain, il est normal que je le termine par un bloc qui le représente. Voici donc mon Nain en pleine dînette.

 

DSC05314-001.jpg

 

Nul doute, mon Nain fera carrière dans le domaine de l’hospitalité. C’est un Nain qui adore faire le service pendant les apéritifs avec les amis, se précipite pour offrir des tasses de thé à son père


DSC05316-001.jpg

 

et me présente la bouteille comme un sommelier pour ensuite me servir un verre.

 

Le Nain aime les chichis, les talons hauts et les belles manières. Mon Nain, tu seras propriétaire d’un hôtel 5 étoiles (tant qu’à faire !) et tu dirigeras d’une main de maître une équipe impeccable. 

 

DSC05315-001.jpg

 

En attendant, mon Nain, continue à nous servir des salades exotiques au bord de la piscine et des desserts colorés.

 

DSC05311-001.jpg


 

DSC05310-001.jpg

 


 

Voir les commentaires

2014-01-24T05:50:00+01:00

Matinée avec TiTi

Publié par Fille Ainée

Ca y’est le raglan c’est réglé et mis à part quelques bafouillages dûs à des explications plus que vagues concernant les finitions (elle s’est pas foulée la créatrice. C’est un peu du débrouille-toi comme tu peux !), je suis fière de pouvoir ranger dans mon placard un gilet qui ne me servira pas. Enfin, un jour peut-être !

 

J'ai modifié l'encolure qui, sur le modèle originel est en point mousse pour le remplacer par des côtes anglaises. Vu que j'ai utilisé du coton, je trouvais l'encolure trop lache et je n'avais surtout pas envie de me retrouver avec mon paletot aux chevilles au cas d'averse surprise. 

 

DSC05303.jpg

 

DSC05304.jpg

 

Pour le fermer, j'ai utilisé un des magnifiques boutons trouvé dans mon quartier préféré de Hong Kong.

 

DSC05306.jpg

 

Il faut donc que je vous explique pourquoi j’ai passé tant de matinées avec TiTi. Le TiTi, vous le connaissez toutes. Oui, Mesdames, c’est le sex symbol de la prairie, le Don Juan de ses vaches. J’ai nommé Thierry, superstar de la captivante émission « l’Amour est dans le pré » également connue chez les 3xrien sous le nom de « Le Bonheur est dans la bouse ».

 

Rien de plus ennuyeux que tous ces rangs de point mousse alors c’est en général devant un bon film ou une téléréalité à deux sous que je passe le temps. Et pour mon paletot, j’avais choisi l’épisode « Que sont-ils devenus ? ». Captivant ! Sidérant de stupidité mais comment aurais-je pu finir mon tricot sans Thierry ?

 

Déjà rien qu’à le regarder, on sent le bon vivant. La face rouge, rubiconde, le souffle puissant, TiTi symbolise la vie à la campagne, l’air frais, l’herbe grasse et les tartines de terrine de porc. Avec TiTi, j’ai eu envie d’aller traire une vache. Rien qu’une, ne m’en demandez pas trop, je suis une fille des villes. Et puis, le TiTi m’a donné faim pendant tout l’épisode. Pas faim de vivre, mais bien faim de manger ! J’ai eu, moi aussi, envie de m’attabler avec lui devant son assiette et de partager son pâté. Dommage qu’il n’ait pas sorti le gros rouge qui tache, parce que là, c’était pour moi l’extase gastronomique.

 


Le TiTi, il avait trouvé le bonheur dans cet épisode et se préparait à marier l’Annie. On dit que l’amour est aveugle mais là, Annie, ressaisis-toi enfin ! Bon, je ne conteste pas que tous les goûts sont dans la nature mais quand même, il faut qu'elle soit serieusement motivée.

 

Rien que dans sa mise, on sait d’avance que le TiTi va nécessiter un boulot colossal avant de passer devant Monsieur le Maire. Pensez donc ! La bedaine en avant, c’est dans son Marcel que le TiTi déclare sa flamme à sa dulcinée. Et puis, il emploie de grands mots pour expliquer au public sa décision de paraître dans l’émission. Je cite : « je veux retrouver un cœur qui est prêt à prendre le mien et moi à donner le mien envers elle ». C’est du pur Verlaine ! Espérons que le TiTi maîtrise mieux l’art de traire les vaches que de la conversation.

 

Bon, le TiTi, c’est pas celui qui descend de son tracteur climatisé d’une démarche de cow-boy et qui fait s’évanouir les filles à la vue du bronzage de ses avant-bras. Non, le TiTi, il est moulé dans sa combinaison grise et c’est d’un air gaillard qu’il cause aux filles. D’ailleurs, on lui aurait donné le bon Dieu sans confession si il n’y avait pas eu cet épisode très ennuyeux où la camera le surprend à passer la nuit dans la chambre de l’autre candidate (suivez bien s’il vous plait), celle qu’il a virée les jours suivants donc celle qu’il n’a pas choisie. Le TiTi a la tige drôlement verte mais c’est normal, c’est l’air de la campagne ou l’effet crème fraîche. Le TiTi est en effet un pur normand, avec l’accent et tout et tout.

 

C’est prouvé, ce n’est pas le marcel qui fait l’homme et pourtant le TiTi en a une si belle collection que du coup l’Annie lui a dit oui. Et vas-y que j’te roule dans le foin sauf que tout le monde sait que ça pique et que c’est plein de bébêtes !

 

Après lui avoir fait visiter sa ville natale de Sarcelle – là, je demande à voir la visite guidée parce que de Sarcelle, je ne connais que les graffitis immondes qui couvrent le quai de la gare – l’Annie évoque le choix crucial du costume. Sans être médisante – oh si, oh si – je m’attendais à ce que L’Annie aille choisir sa robe de mariée chez Tati. Raté, mais de peu ! C’est dans le quartier touristique de la Gare du Nord qu’elle fait son choix. Pour le TiTi, c'est la poisse ! Donc le voilà qui discute le bout d’gras avec le vendeur qui visiblement a fait ses études de commerce… ailleurs. En évoquant le poids de « Monsieur », on l’entend qui très délicatement déclare « Il mange bien, c’est un gars de la campagne ». Remarque très diplomate vu la taille du Monsieur en question. Le TiTi lui propose de lui ramener un bouc pour calmer son ardeur et va même jusqu'à négocier son costard couleur crème fraîche rance une fois l’essayage terminé. Trop bon. On apprend également qu’une paire de chaussures est équivalente, chez le TiTi, à 1 veau. Oui Mesdames, le TiTi fait vraiment dans la finesse et ramène tout au bétail !

 

Passons donc avec allégresse au jour J. Le Wedding ! Là, le TiTi se surpasse et m’épate. Sa future épouse lui a aligné le costard crème rance mais le problème c’est qu’elle a caché la chemise. Chemise qu’elle a modifiée aux poignets pour que le TiTi puisse y passer ses petits bras potelés. Il en est inondé de bonheur ! Par contre, on le sent étriqué dans le costume crème rance ! Et c’est pour ça que plus tard, le TiTi tombe la veste et dîne en marcel. En plein banquet ! 

 

piece-montee-947.jpg

Photo empruntée sur Internet pour illustrer la chose !

 

Le TiTi, le romantisme, il l’a dans la peau et il est tellement populaire que même les Ti Bleus ont dû se déplacer pour faire régner l’ordre devant l’église. Quelle popularité ! D’ailleurs le TiTi en profite pour remercier son fan club et ne s’étonne pas de ce déplacement de foule extravagant pour venir assister aux noces (je cite) « d’un agriculteur qui a fait une grande démarche ». Quelle humilité ! 

 

C’est malheureusement à ce moment là que j’ai quitté le TiTi et j’espère que vous ne m’en voudrez pas mais j’avais terminé mes points mousse. Je tiens à préciser que je suis inondée de joie à la vue du bonheur retrouvé du TiTi. Et s’il venait à se reproduire (dans le foin bien entendu), pourrait-il m’en garder un ?

 

Pour celles qui viennent de lire cet article et n'ont absolument aucune idée de ce dont il s'agit, cliquez ICI sur Replay. Vous allez passer un moment inoubliable.

 


 

Voir les commentaires

2014-01-22T07:18:00+01:00

En plein choc

Publié par Fille Ainée

Il fallait que ca arrive mais je ne lui en veux pas. Après 14 ans de bons et loyaux services, ma MAC se rebiffe. Pas sérieux sauf que si elle décide d’être un peu plus agressive et que le point ne lui plaît pas, elle m’électrocute.

 

Voilà quelques semaines déjà que je reçois systématiquement de légers chocs électriques qui sont devenus de plus en plus puissants. A tel point que maintenant il faudrait des gants si je voulais continuer à coudre. Pas envie de prendre le risque d’avoir les cheveux frisés alors c’est d’un pas lourd, très lourd que j’ai conduit ma MAC chez le médecin. Verdict dans quelques jours.

 

En attendant, UN seul bloc guerrier. Mais celui-là en valait vraiment la peine. Il s’agit de « La prise en charge de l’école ».

 

DSC05299.jpg

 

Petit Nain m’a très gentiment prêté sa MAC mais sans pied 1/4", je suis un peu perdue.

 


Voir les commentaires

2014-01-20T05:29:00+01:00

Un faux pas, et….

Publié par Fille Ainée

Envie de nature en ce moment. Le temps est magnifique, la saison des pluies a cessé et nous avons envie de week-ends exploratoires. Nous sommes donc allés marcher, que dis-je, escalader Bukit Tabur vendredi dernier.

 

Bukit Tabur est une montagne à 20 minutes de Kuala Lumpur. Elle fait partie du Klang Gate Quartz ridge, une crête rocheuse, consistituée uniquement de quartz, qui s’étend sur 22 km et fait 200m de largeur. Cette arête la plus longue au monde est divisée en deux parties, de chaque côté du barrage du Klang.

 

DSC05290.jpg

 

La partie Ouest très fréquentée par les promeneurs – surtout le week-end - et la partie Est plus difficile et plus dangereuse.

 

DSC05286.jpg

 

Nous nous sommes contentés de la partie Ouest qui même si elle est considérée comme plus facile d’accès ne présente pas moins de sérieux dangers. Un faux pas et la chute peut être fatale.

 

Manis-Tiga-1755.jpg

 

Une jeune étudiante y a perdu la vie mardi dernier en glissant sur un rocher. Cet accident nous a quelque peu refroidis mais nous a également alertés sur le besoin d’être plus que vigilants. Surtout avec Petit Nain. Il est vrai que le chemin pour monter n’est pas aisé. Des cordes pour s’aider,

 

Manis-Tiga-1752.jpg

 

de nombreuses vie ferrate. Mais une fois au sommet, quelle récompense ! Une vue imprenable sur la capitale.

 

DSC05291.jpg

 

 

DSC05287.jpg

 

Si vous désirez voir d’autres photos, cliquez ICI sur le diaporama d'un autre bloggueur. Elles sont magnifiques !

 

Moutie, promis, je ne t'emmènerai pas te promener sur cette arête. On ira juste faire du batik.

 


 


Voir les commentaires

2014-01-18T05:01:00+01:00

Because I'm happy !

Publié par Fille Ainée

Pour entamer le week-end avec beaucoup d'entrain et vous faire sautiller sur place :

 

"Tapez dans vos mains si vous vous sentez comme une maison sans toit,

Tapez dans vos mains si le bonheur est une vérité,

Tapez dans vos mains si vous savez ce qu'est le bonheur,

Tapez dans vos mains si c'est ce que vous avez envie de faire."

 

Voir les commentaires

2014-01-17T05:21:00+01:00

Quand le 4 vient après le 5

Publié par Fille Ainée

Mon quatrième bloc De Deauville à Cape Cod est terminé. Oui, vous n’avez pas la berlue, Roxane a préféré nous ménager pendant les fêtes de fin d’année et de ce fait a retardé la publication du bloc 4.

 

DSC05282.jpg

 

Pour une fois, je n’ai rien rajouté et je trouve ça louche. Soit j’ai un petit coup de mou, soit le bloc était parfait tel quel. Je vous laisse décider. Ce qui ne veut pas dire qu’au moment du montage final, je ne revienne pas sur ma décision !

 

DSC05283.jpg

 

DSC05284.jpg

 

DSC05285.jpg

 


 

Voir les commentaires

2014-01-15T05:31:00+01:00

Ca mousse dans la broderie

Publié par Fille Ainée

J’ai horreur qu’un truc me résiste ! Je ne supporte pas de ne pas comprendre alors je l’ai finalement pris au corps et à force de recherche sur les forums, j’ai enfin maîtrisé la bête : le point de broderie anglaise que les britons appellent point d’oreilles de lapin (bunny ear stitch).

 

DSC05279.jpg

 

Un jour, il y a bien 4 ans de cela, je surfais d’un air innocent et je suis tombée sur le paletot point de broderie anglaise de Petites Choses.

 

tuto-paletot-broderie-angla.jpg

 

Trop beau le paletot me suis-je dit, il me le faut. J’ai imprimé les explications, trouvé du coton Anny Blatt, et hop, me voilà embarquée dans l’échantillon. J’avais pas tricoté 2 mailles que c’était déjà la cata. Impossible de comprendre ce damné point ! Au rang suivant, j’avais déjà perdu 1/3 des mailles et au rang d’après, j’en avais 3 fois plus. J’ai tout laissé tomber en attendant le miracle qui comme le Messie a mis beaucoup de temps à venir. Ou alors lui aussi, il est coincé dans les oreilles de lapin !

 

Une de mes résolutions de cette nouvelle année est de finir quelques ouvrages avant d’en commencer d’autres. En redécouvrant mes pelotes de coton, je me suis posé la question : ce paletot faisait-il partie des UFOs même s’il n’a jamais vu le jour, ou me devais-je d’essayer de comprendre avant d’abandonner pour de bon ? Cette fois-ci j’ai tenu le coup. Comme quand on tombe de bicyclette, j’aurais du en fait remonter sur ma monture mes aiguilles et persévérer car eurêka ! j’ai trouvé. Par contre, à force de lectures, j’ai fini par dénicher un site qui explique que ce point est beaucoup plus facile à comprendre en briton qu’en français. L’aurait pas pu l’dire plus tôt celui-là !

 

Bref, si vous aussi vous avez commencé ou vous voulez commencer ce petit gilet et que le point de broderie anglaise vous fait la tête, vous savez où vous adresser. Je serai ravie de vous expliquer où la piquer cette aiguille au deuxième rang.

 

Quant au modèle lui-même, qu’en dire ? Tout d’abord, une petite remarque au sujet de la taille : un « petit » 38. Qu’est-ce qu’un « petit » 38 ? Il y a 38 ou 36 mais un « petit » 38 c’est la même chose qu’un « grand » 36 ? J’ai donc modifié le nombre de mailles pour que le gilet devienne un gilet de vrai 38. Si vous aussi, vous faites un vrai quelque chose, souvenez-vous que le nombre de mailles doit être un « vrai » multiple de 8 + 2 pour les mailles lisières.

 

DSC05280.jpg

 

Que dire de tous ces rangs de point mousse ennuyeux ? Trouvez-vous un bon film. Le genre « Autant en emporte la Mousse » qui dure 4 heures convient parfaitement surtout si comme moi, vous n’avez pas besoin de regarder ce que vous faites et que les aiguilles tricotent toutes seules. Ou alors, je suggère un bon jour de grève de notre bonne vieille SNCF quand vous devez attendre des heures sur un quai bondé. Dans ce cas, prévoyez des aiguilles circulaires pour éviter de gratouiller les côtes de votre voisin.

 

Les explications du gilet sont somme toute assez faciles à suivre sauf que, à un moment donné, l'indication du nombre de rangs à finir manque cruellement. Dans ce cas, referez-vous à la version britonne ICI qui, elle, semble beaucoup plus précise.

 

Bon, il ne me reste plus qu’à attaquer le raglan. Retenez votre souffle !

 

 

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog