Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2016-02-29T23:37:06+01:00

Oyez oyez gentes dames !

Publié par Fille Ainée

Voilà quelques années que Grand Nain bave sur des robes médiévales. Le Moyen-Age est une période qui l’attire et plus encore la mode.

Une année, alors que nous étions allés faire un tour à la fête de la Véraison à Châteauneuf du Pape, mon Nain était tombé en arrêt devant un stand de robes. Nous lui en avions acheté une et mon Nain avait fini la journée déambulant avec grâce dans les petites rues de la ville tandis que son père et moi tentions d’oublier la dépense en dégustant des petits verres de vin !

Et puis la semaine dernière, en farfouillant dans les patrons de mode de ma boutique de tissus locale, je suis tombée sur un patron papier Butterick ICI. La mention « moins facile » ne m’a pas rebutée et forte de ma toute nouvelle envie de couture grâce à l’émission Cousu Main, j’ai eu envie de satisfaire à la fois mes besoins d’acquisition de nouvelles techniques couturesques et les goûts modesques de Grand Nain.

Pour la robe principale, j’ai choisi un mélange soie coton magnifique. Une tenue parfaite, un tombé élégant, on aurait dit qu’il était fait pour moi ce tissu. D’ailleurs, il criait mon nom dans la boutique « prends-moi, prends-moi ! » Je me suis, en effet, régalée. Pas de difficulté majeure au niveau de la réalisation. J’ai simplement perfectionné l’art de poser une parementure dans le dos de la robe. Le plus pénible a été de faire des trous trous dans les deux bandes pour poser les œillets.

Oyez oyez gentes dames !
Oyez oyez gentes dames !

Quant à la sous-jupe, elle est, elle aussi, réalisée dans un mélange soie coton mais là, j’ai voulu corser la chose (en fait l’imprimé me plaisait tellement que je n’ai pas beaucoup réfléchi) et j’ai acheté des carreaux ! « Mais ma Chérieeeeeee, entends-je la Brésilienne follette de Cousu Main, il faut les raccorder ses carreauuuuuuux ! ». Ben oui, Christina et ça m’a donné un peu de fil à retordre mais quel résultat ! Ça en valait vraiment la peine. Une fois le dos et le devant cousus ensemble, c’est là où s’est produite l’apothéose finale. La pose de la fermeture Éclair invisible ! Celle qui fait trembler tout le monde.

Oyez oyez gentes dames !

Mes fermetures Éclair, je les ai toujours posées de façon traditionnelle, c’est-à-dire méthode Moutie parce que c’est elle qui m’a appris. Ben Moutie, on est complètement dépassées toutes les deux ! A force de regarder ces foutus épisodes de Cousu Main, je me suis dit qu’il devait bien y avoir une méthode beaucoup plus rapide que celle qui consiste à bâtir la fermeture éclair puis à refermer au point de bâti les deux côtés, à piquer le long et prier que tout se passe bien. Parce que mine de rien quand on ne vous donne qu’une heure et demie pour pondre une jupe droite, il faut bien trouver un moyen plus rapide !

Le principe de la fermeture invisible est simple si on est équipée d’un pied spécial fermeture invisible. Le hic, je ne le suis pas et je n’ai pas l’intention d’un acheter un si c’est pour en coudre deux dans l’année. Et c’est L’Etoile de Coton qui m’a sauvé la vie ! Depuis, je suis une femme nouvelle et la pose de ces satanées fermetures Éclair ne m’effraie plus. Je suis devenue la Superwoman de la glissière !

La vidéo est très claire – et si ce n’est la petite musique de fond ultra énervante – elle vous montre comment poser très rapidement et sans s’énerver une fermeture à la fois normale et invisible avec un pied pour fermeture Éclair normale. Comme le principe consiste à bâtir à la machine l’ouverture destinée à la fermeture Éclair (mais c’est là aussi où on se dit mais elle est folle de refermer à cet endroit là et puis…), plus de souci pour raccorder les motifs et fini le coté plus long que l’autre parce que le tissu s’est étiré sous le pied. C’est du vrai travail de pro en deux temps trois mouvements.

Au final, Grand Nain est comblé mais maintenant se demande où et quand il va bien pouvoir porter sa nouvelle tenue médievalesque et moi, j’ai totalement apprécié ce cours technique pratique pour apprendre à maitriser la parementure, la fermeture Éclair et l’ourlet d’une jupe ronde. A quand la crinoline ?

Oyez oyez gentes dames !

Voir les commentaires

2016-02-28T23:43:16+01:00

Fallait-il vraiment rentrer ?

Publié par Fille Ainée

Malheureusement, tout a une fin et c’est bien dommage ! Pour mes 40 et quelques printemps, Monsieur 3xrien m’a offert un week-end dans la jungle. Rassurez-vous, ce n’était pas pour m’y abandonner mais pour faire le vide. Retrouver mon Karma, respirer l’air frais des montagnes et décrocher complètement. Mission accomplie. J’ai du mal à revenir à la réalité.

Nous avons donc passé, en famille, trois jours sans Internet (je vous laisse imaginer la tête des Nains quand on leur a annoncé), sans téléphone, sans télévision, sans rien pour s’occuper si ce n’est les nombreux jeux de société que nous avions apporté. Pas question de s’isoler chacun dans sa chambre car les maisons traditionnelles installées sur le versant de la colline se prêtent peu à l’intimité. Tout l’espace est ouvert ! J’appréhendais légèrement le manque de climature mais quel bonheur de dormir les fenêtres grandes ouvertes, sans grille, sans alarme, sans air glacé qui vous souffle dans le dos !

Fallait-il vraiment rentrer ?

La première soirée, un dîner local nous attendait sur la table de la cuisine. Mais le deuxième soir, c’est avec un barbecue sur la terrasse que nous avons clôturé une journée fort active. 8km dans la jungle pour se baigner dans l’eau glacé d’une cascade, suivi d’un massage pour effacer toute la fatigue de la marche. J’ai fini l’air béat sur la terrasse à siroter un verre d’ambroisie et à admirer la vue.

Fallait-il vraiment rentrer ?

J’ai bien essayé de persuader Monsieur 3xrien d’acheter un petit bungalow dans la jungle pour venir y passer nos week-ends loin du bruit de la ville mais l’Homme n’a pas eu l’air convaincu. Moi je dis que je préfère de loin m’endormir au son des oiseaux, des macaques et des grenouilles sauvages ! Même au risque de retrouver une énorme bestiole dans mon lit.

Si un jour, vous êtes dans les parages, regardez la vidéo ci-dessous pour une décontraction totale et vous comprendrez pourquoi j'ai eu tant de mal à rentrer dans mes pénates.

Fallait-il vraiment rentrer ?

Voir les commentaires

2016-02-27T03:47:00+01:00

Détail

Publié par Fille Ainée

« L’art est dans l’infini détail », Federico Fellini

Et c’est dans la nature que je trouve les plus belles œuvres d’art : les ailes d’un papillon, les ailes d’une libellule, le cœur d’une fleur… C’est quand on s’approche pour observer de près, très près, toutes ces petites choses que l’on se dit que « purée, c’est bien fait ! ».

Depuis que Monsieur 3xrien m’a offert un appareil photo de compète, j’assure en macro. J’adore faire des gros plan sur tout ce qui bouge et dans le jardin, il y a de quoi faire. La nature m’inspire, les bébêtes me donnent des frissons créatifs.

Détail

Pour illustrer le thème de cette semaine "détail", j’ai porté mon choix sur un truc qui ne bouge pas beaucoup mais qui pousse à foison dans mon jardin : une fleur de gingembre.

Quand on prend le temps de regarder de très près cette fleur, on s’aperçoit qu’elle est faite d’une multitude de petits pétales roses gansés de blanc. Celle-ci est déjà très ouverte mais lorsqu’elle est toute jeune, on peut l’utiliser dans des plats cuisinés. Les japonais en raffolent. Je me contente de la regarder.

Détail

Voir les commentaires

2016-02-24T00:33:12+01:00

Le petit côté vintage

Publié par Fille Ainée

C’est effectivement cette petite touche vintage qui m’a attirée vers ce modèle de gilet et puis ces petites manches bouffantes si féminines.

Le petit côté vintage

Ce gilet tout en jersey et point de blé se tricote en commençant par le col et ne comprend aucune couture. La belle aubaine ! Par contre, c’est là où s’arrête la simplicité !

Le petit côté vintage

Même pour une pro du tricot en briton, j’ai trouvé les explications vagues, aucune dimension n'est donnée, c’est très approximatif. J’ai donc croisé les doigts jusqu'à la fin en espérant que mon nombre de mailles du début allait tenir la route. Gros soupir de soulagement lorsque les dernières mailles des manches sont tombées des aiguilles !

Le petit côté vintage

Si vous désirez vous donner des frissons les explications sont ICI. Mais je ne recommande pas ce modèle aux débutantes.

Voir les commentaires

2016-02-22T00:02:20+01:00

Histoire de poissonnerie

Publié par Fille Ainée

Bravo à Nicole qui la première a trouvé que ce joli poisson sur l’étal de mon poissonnier était un poisson perroquet. Certes fort beau mais bien m’en a pris de ne pas le mettre dans mon assiette car ce poisson peut être toxique et est fort peu goûteux.

Dans la nature, je dis qu’il faut se méfier de ces si jolies couleurs. Un peu comme une magnifique amanite tue-mouche ! Si vous voulez en savoir plus, allez voir ICI chez Camille. Elle vous en parle beaucoup mieux que moi.

PS : Ma Jumelle, tu as fini de toucher à tout ?!

Voir les commentaires

2016-02-20T04:19:16+01:00

En voyage…

Publié par Fille Ainée

Il s’en passe des choses quand les 3xrien font leurs valises !

En voyage…

J’ai choisi cette photo, prise dans l’île sud de la Nouvelle-Zélande, il y a deux ans, pour illustrer le thème de la semaine des Bottes Rouges ICI. C’est un petit clin d’œil à nos amis asiatiques mais aussi un jeu de mot vilain en briton. Il y a le « wrong way » et le « right way » (la mauvaise et la bonne direction) mais en l’occurrence, ici, il s’agissait bien de l’allée de Monsieur Wong. Ce qui, vous vous en doutez bien, nous a beaucoup fait ricaner.

Et prendre la mauvaise direction, c’est aussi un trait bien caractéristique des 3xrien ! Tous les ans, au moment des vacances de Pâques, nous louons un camping-car et y entassons les Nains pour 15 jours de découverte en Nouvelle-Zélande. Cette année, malheureusement, pas de vacances en famille car deux de nos Nains sont en mode révision intense pour cause d’examen.

La préparation d’une telle expédition n’est pas une mince affaire. Monsieur 3xrien planifie, étudie, trace, imprime, fouine, bref, il veut savoir où il va. Et nous voilà donc à surfer le net à haute dose, à tracer un itinéraire, mettre des drapeaux sur la carte pour savoir combien de kilomètres en moyenne nous allons voyager et où nous allons nous poser après une dure journée de découverte. Des semaines de recherches ! Que dis-je, des mois !

Sauf que, et là, agrippez-vous à votre siège, dès que nous avons posé le pied sur le territoire néo-zélandais, tout fout l’camp ! Monsieur 3xrien après avoir sniffé le vent local est pris d’une impulsion qui le dépasse et décide d’un seul coup de faire le tour de l’île dans l’autre sens pour aller voir les baleines ! Donc au lieu de nous diriger vers le sud, nous prenons un virage en épingle à cheveux et nous dirigeons vers le nord où de toute façon, nous n’avons jamais pu voir les baleines car la mer était trop démontée.

Tout un itinéraire joyeusement préparé qui part en fumée ! Et le pire, c’est qu’il récidive tout le long du séjour mais de toute façon, comme nous avons plus d’itinéraire, ça ne nous gêne pas beaucoup. C’est à ce moment là que notre GPS devient notre plus fidèle allié et si la p’ove bête pouvait jurer, vous n’auriez pas fini de l’entendre ! Je suis, à présent, convaincue que l’Homme est prédisposé à aller dans la mauvaise direction. Mais c’est ca qui met du piment dans nos vacances !

Voir les commentaires

2016-02-19T00:34:29+01:00

Eh, t'es qui toi ?

Publié par Fille Ainée

Aujourd’hui, on va jouer au jeu du « cekoidonc ». Ca faisait longtemps.

Eh, t'es qui toi ?

Bon visiblement, c’est pas sorcier, c’est un poisson mais lequel ?

Sur l’étal de mon poissonnier, le week-end dernier. Je n’ai pas voulu l’acheter pour le manger car il aurait été trop beau dans mon assiette. Mais d’autres n’ont peut-être pas eu tant de scrupules !

Eh, t'es qui toi ?

Clin d'oeil à Monsieur Moutie !

Voir les commentaires

2016-02-16T23:59:20+01:00

La patte à Paulo

Publié par Fille Ainée

L’année dernière, j’avais déniché une émission britonne hyper sympa : « The great British sewing bee ». 12 couturiers amateurs entrent dans une compétition sans merci pour déterminer qui des 12 fait le mieux la couture. J’ai regardé d’un trait les 4 saisons. Et ça m’a donné envie de me remettre à ma MAC.

Mais soudain que constate-je ? La France a copié l’émission et c’est devenu « Cousu Main » ! Faut pas s’étonner. Dès qu’il y a un truc qui marche chez les Britons, les Français pompent sur eux. Bon, pour une fois ce n’est pas pour me déplaire. Sauf l’autre qui ne sait pas mettre un point devant l’autre mais qui vous jure que « ma Chérie, on ne met jamais une poche blanche au niveau du ventre » et qui n’arrête pas de bêler « c‘est magnify ».

Cette fois-ci, j’ai voulu regarder intelligemment au lieu d’absorber bêtement les conseils de celle qui par contre sait coudre mais au prénom impossible. Je me suis dit « Fille Aînée, c’est le moment d’apprendre ! ». Donc, après chaque épisode, j’ai pris l’engagement de me mettre à ma MAC et de travailler le point technique abordé pendant l’émission. Histoire que, un jour, vous voyiez peut-être ma trombine à l’émission et que je mette toutes les chances de mon côté pour le gagner ce trophée !

Saison 2, épisode 1 (je ne trouve pas la saison 1) : la patte à Paulo ! Jamais fait mais visiblement je ne suis pas la seule parce qu’à part Edith, ils galèrent tous. Moi, je ne dis rien mais comme premier challenge, choisir une petite robe droite avec une patte, c’est pas un peu risqué, non ? Du style, ils prennent tous la fuite avant même d’avoir terminé de filmer l’épisode ? Il me semble que la pose d’une fermeture éclair, c’est quand même moins compliqué qu’une patte et 3 boutonnières !

Ne cherchons pas des poux dans la tête, je vais donc m'atteler à la tâche non sans avoir au préalable consulté TonTube et suivi les conseils de Nadia qui touche peut-être en couture mais moins en orthographe. Juste une petite suggestion cependant Nadia, la musique de fond type Seigneur des Anneaux c’est pas stimulant. Ca donne même envie de pleurer sur l’épaule de Paulo !

Par contre, partie dans mon élan, il m’a fallu une petite robe droite. Ou du moins une petite robe. Donc je me suis fait une robe courants d’air ! Que les professionnels appellent plutôt une robe kimono. J’ai choisi un coton hyper léger et quand la moindre brise souffle, ça passe sous ma robe. Là où on en a vraiment besoin par 40 degrés.

La patte à Paulo

Le patron gratuit est ICI. Il est reservé aux membres du site mais il suffit juste de vous inscrire pour avoir accès au patron. Il est très simple bien qu’en briton. J’ai choisi la taille S (je porte habituellement du 38/40) mais je trouve la taille empire un peu serrée. Donc pour ma prochaine robe courants d’air, je ferai la taille M. Truc hyper sympa de cette robe c'est justement la taille empire qui fait que vous pouvez vous goinfrer à table, personne ne soupçonnera votre embonpoint !

La patte à Paulo

Vous avez remarqué cependant que pour cette petite robe, il n’y a ni patte à Paulo ni fermeture éclair. La grande gagnante du premier épisode "Mais c'est toi ma Chérie, c'est magnify" !

Voir les commentaires

2016-02-16T06:20:38+01:00

Qu’est-ce qu’on mange à midi ?

Publié par Fille Ainée

Les Nains ont compète de natation aujourd’hui à l’école et peu certains d’avoir le temps de manger, ils m’ont réclamé un sandwich ! Attention, pas n’importe quel sandwich ! Pas le truc mou, dégoulinant de mayonnaise qui ressemble à une vieille savate mâchouillée. Non, THE sandwich !

En règle générale, nous mangeons peu de pain car il devient tout de suite ramollo avec l’humidité ambiante. Nous préférons nous rabattre sur les wraps également plus sains. Mais que mettre dans un wrap ? Avec le pain de mie, s’il y a trop de sauce, le pain absorbe l’excédent mais avec un wrap, suffit d’une petite goutte en trop pour que tout vous dégouline sur les genoux. Alors j’ai mis au point la recette anti-tache !

Tout d’abord, il vous faut de l’edamame. Environ 250 g. C’est-à-dire, 200 g pour la préparation et 50g pour mon estomac car je ne peux pas m’empêcher de les gober au fur et à mesure que je les écosse !

Qu’est-ce qu’on mange à midi ?

L’edamame est une fève immature de soja qui se consomme souvent en guise d’apéritif dans les restaurants japonais. C’est sympa, ça croque sous la dent. Ces fèves sont ici vendues surgelées et dans leurs cosses et pour les consommer il suffit de les faire plonger très rapidement dans l’eau bouillante. Le plus pénible dans leur préparation, c’est de les écosser.

Ensuite, un petit oignon blanc, de la coriandre, un avocat et une tomate dont vous aurez au préalable retiré l’intérieur un peu trop juteux. Pour rendre les choses plus intéressantes, j’ajoute également un chili rouge dont j’enlève les graines. Mais pour ceux qui aiment prendre des risques… rien ne vous empêche de les garder.

Qu’est-ce qu’on mange à midi ?

Vous jetez tout dans le hachoir mais ne réduisez pas la préparation en purée. Gardez le croquant de l’edamame. Ensuite, je rajoute une cuillère à soupe de mayonnaise, une cuillère à soupe de jus de citron, une gousse d’ail haché, une pincée de sel et des graines de chili qui nous viennent directement du livreur de pizza qui doit maintenant connaître par cœur le chemin de la maison. Je m’étonne d’ailleurs que les Nains aient encore besoin de passer commande. Un petit coup de fil le dimanche soir pour lui dire « c’est pour les Nains » devrait amplement suffire !

Qu’est-ce qu’on mange à midi ?

Vous allez me dire pourquoi rajouter des graines de chili du pizza man si je les ai retirées plus haut du chili frais ? Ben, c'est très simple. les graines de chili frais, ça va vous faire saigner du nez ! Tandis que celles du pizzaiolo, elles sont beaucoup plus douces et ne vous emportent pas la tête. Facile mon cher Watson ! Et ça sent le vécu, hein ?

Qu’est-ce qu’on mange à midi ?

Vous mélangez bien le tout, étalez la préparation sur une tortilla, couronnez le tout de deux tranches de saumon fumé, roulez le wrap et dégustez !

Qu’est-ce qu’on mange à midi ?

Mon pêché mignon est de remplacer le wrap par du pain turc mais je ne dis pas qu’une petite baguette ne ferait pas l’affaire !

Bon appétit !

Qu’est-ce qu’on mange à midi ?

Voir les commentaires

2016-02-13T00:20:25+01:00

Chaud, chaud…

Publié par Fille Ainée

Quand, la semaine dernière, Moutie a posté sa photo des 3xrien dans la jungle avec leurs parapluies, dans le cadre des 52 semaines en photo des Bottes Rouges ICI, j’ai eu envie de lui réclamer des royalties. Remarquez, je ne me souvenais même pas du où et comment de la photo ! Et puis, ça m’est revenu. Le jour où les essuie-glaces de la chariote de Monsieur 3xrien sont tombés en panne et qu’il s’est mis à pleuvoir des cordes. Ce que Moutie ne vous a pas dit c’est que pour rentrer à la maison, il a fallu attacher nos lacets de chaussures aux essuie-glaces et que chacun son tour, nous tirions sur les lacets pour que Monsieur 3xrien puisse voir la route. Un truc dingue que nous refusons de recommencer ! Ca nous fait ricaner 2 ans plus tard mais sur le coup, on ne se bidonnait pas.

Enthousiasmée par cette idée de poster une photo par semaine pour illustrer l’année 2016, je me joins au rang des paparazzis et j’y ajoute ma graine. Le thème de cette semaine est « chaud ». L’aubaine ! Dans un pays où la température ne descend jamais au-dessous des 30 degrés, moi, le chaud, je connais. Par contre, impossible de vous montrer les flammes d’un bon feu de cheminée au risque de mettre le feu à la baraque. Il a donc fallu que je pense à un autre type de chaud.

J’aurais pu, certes, allumer ma cuisinière et prendre de magnifiques photos de mes brûleurs à gaz (notez l’utilisation de l’accent circonflexe que je refuse d’abandonner) mais bon, je ne trouvais pas l’idée génialement intelligente. Je voulais une photo qui sorte de l’ordinaire. Une photo qui montre que je savais penser hors de la boîte. Magnifique expression britonne (to think outside the box) qui signifie que je me suis, à un moment donné de la journée, gratté les neurones. J’en ai parlé aux Nains qui m’ont regardé l’air perplexe, Moutie a bien essayé de m’influencer en me lançant une idée bidon dont elle ne voulait pas mais j’ai fini par avoir une étincelle d’intelligence ! Qui dit chaud, dit fond du verbe fondre. Vous suivez ?

J’ai retrouvé dans mon congélateur ce bac à glaçons qui fait toujours rire nos invités : le bac à Momo. Momo, c’est une des statues de l’Île de Pâques. Et Momo, quand il a chaud…. il fond. Surtout quand on le met au soleil sous les Tropiques.

Chaud, chaud…

Je vous présente donc Momo en pleine torpeur. Il n’a pas mis longtemps à se faire la malle mais, à partir d'aujourd’hui, Momo symbolise le thème du « chaud » de la semaine.

Momo, tu n’es pas mort en vain !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog