Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

2017-11-29T06:50:21+01:00

Tempête en vue

Publié par Fille Ainée

Depuis quelques jours, le temps se dégrade. On annonce de fortes bourrasques, les températures sont en baisse et les éléments se déchaînent. Il a même neigé dans quelques quartiers. Une véritable snowpocalypse à en croire certains. Du jamais vu !

 

Evidemment, le premier jour où s’est abattue cette tempête hivernale, nous étions partis chercher notre sapin dans la montagne. Sans bien sûr nous douter que quelques heures plus tard, nous allions nous retrouver ensevelis sous une épaisse couche de neige. Réchauffement climatique, mon œil oui ! Les Nains voulaient un Noël blanc, ils vont l’avoir. Quelle aventure !

Tempête en vue

Pour un peu, on s’y croirait. Ah si seulement ! A défaut de neige et de bourrasque, nous nous contentons d’un globe déniché chez le Suédois, de quelques petits arbres miniatures, d’un bolide à deux sous vendu dans ma boutique japonaise et de neige artificielle. Montage un peu délicat pour éviter que toute cette poudreuse ne se répande à côté. Pour les températures en baisse, il nous faudra attendre encore quelques semaines !

Tempête en vue

Voir les commentaires

2017-11-27T01:28:00+01:00

J’ai la boule !

Publié par Fille Ainée

Quand ça commence à sentir le sapin...

J’ai la boule !

La grille est vendue ICI

J’ai la boule !

Une fois brodée, il ne vous reste plus qu'à suivre le tuto ci-dessous (vous n'êtes pas obligé(e) de vous déguiser en renne pour l'occasion !) pour réaliser votre boule de Noël.

J'ai choisi de ne pas transpercer ma boule pour faire passer l'attache mais je me suis contentée de coller un rond de feutrine au pistolet à colle. Pourquoi se compliquer la vie ?

Si cette année, c'est Noël petit budget, il existe des tas de grilles gratuites sur le Net pour obtenir le même résultat. 

 

Voir les commentaires

2017-11-25T03:34:00+01:00

Cadenas

Publié par Fille Ainée
Cadenas

Ce cadenas peu conventionnel est celui de ma porte d'entrée. Une porte chinoise qui date de quelques années, à mon humble avis. On en trouve beaucoup, ici, chez les antiquaires. 

En voici la poignée :

Cadenas

Pour voir la collection de cadenas qui illustre le thème de cette semaine chez Les Bottes Rouges, cliquez ICI

Voir les commentaires

2017-11-23T23:58:00+01:00

Quand vous avez une case de vide

Publié par Fille Ainée

Pas de calendrier de l’avent pour les 3xrien cette année malgré le fait que j’ai, à maintes reprises, exprimé le souhait de me voir offrir celui où on trouve une petite bouteille de gin dans chaque fenêtre. Les Nains m’évitent et font la sourde oreille. Dommage !

 

Par contre, si vous avez décidé –ou vous avez le courage – de vous lancer dans cette petite tradition noëlesque pleine de charme et que vous manquez d’inspiration, je vous propose le sac à dos miniature au crochet, idéal pour y glisser des petites pièces de monnaie.

Quand vous avez une case de vide

Celles/ceux qui me suivent depuis quelques temps savent que je suis une vraie quiche en crochet. Ben pour une fois, j’ai réussi à m’en tirer. Même en briton (ou italien, ou espagnol), le tutorial ICI est facile à suivre et les expertes n’auront aucune difficulté à réaliser ce petit projet.

Quand vous avez une case de vide

Attention, ce n’est pas parce qu’il est petit qu’il va forcément vite. Et ne faites pas comme moi, pensez à glisser l’anse du sac dans la boucle du porte-clés avant de coudre !!

Quand vous avez une case de vide

Voir les commentaires

2017-11-22T01:27:00+01:00

Esme

Publié par Fille Ainée
Esme

Iris reçoit l'appel d'un asile d'Edimbourg qui ferme ses portes, laissant des archives et quelques patientes oubliées. Parmi elles, Esme, internée depuis plus de soixante ans et dont personne ne se souvient. On affirme qu’Esme est la grand-tante d’Iris mais la jeune femme réalise avec effroi qu’elle n'a jamais entendu parler d’elle. Pour quelles raison, Esme alors âgée de seize ans, avait-elle été envoyée à l'asile ?

 

Ce livre assez court se lit très vite et je suis surtout tombée dedans sans pouvoir m’arrêter ! Il me rappelait un de mes livres favoris Le testament caché de Sebastian Barry.

 

Bien que le récit soit un peu confus au début – on alterne entre les découvertes d’Iris, les souvenirs décousus de Kitty - sa grand-mère souffrant d’Alzheimer - et les flash-backs d’Esme – on s’y fait très vite. Il n’y a pas de chapitre mais des paragraphes donc il faut oublier l’excuse classique du je finis mon chapitre et puis je passe à autre chose. Mais de toute façon, la question préoccupante, que s’est-il donc passé dans la vie d’Esme pour la conduire à être internée dans cet asile, m’intriguant au plus haut point, j’ai rarement lâché mon bouquin !

 

L’alternance entre le passé et le présent est plutôt bien faite, et les passages sur cette époque sont justement écrits de manière à aiguiser notre curiosité.

Par contre, la fin m’a prise de court et j’ai regretté que l’histoire s’arrête là.

 

En quelques mots, l’étrange disparition d’Esme Lennox c’est un gros secret de famille qui refait surface, une atmosphère oppressante par ses non dits et le respect absolu des mœurs de l’époque, des révélations douloureuses et un dénouement tout à fait surprenant.

Voir les commentaires

2017-11-19T23:11:00+01:00

Ma bande de pt’its barbus !

Publié par Fille Ainée

C’est carrément la saison des regroupements de foule. Chez les 3xrien, les barbus ont débarqué en force et certains sont déjà partis vers d’autres maisons d’adoption.

Ma bande de pt’its barbus !

Cette année, pour accélérer le processus de réalisation, j’ai innové dans la chaussette. Mais pas n’importe laquelle. On trouve, dans mon magasin de japonaiseries, des petites chaussettes à enfiler sur les pieds des meubles pour éviter les rayures au sol. Ces chaussinettes sont devenues les corps de mes barbus.

Ma bande de pt’its barbus !

Pour les faire tenir debout, je les ai remplis de riz puis d’ouate de rembourrage. Les premiers ont eu droit au riz noir très riche en antioxydant – mes barbus seront en pleine forme ! - et les suivants, au riz basmati. Il n’y avait plus que ça à la maison et comme chez nous le riz est très bon marché pourquoi nous en priver !

Ma bande de pt’its barbus !

Leur barbe est un tissu à poil long déniché il y a plusieurs années dans mon magasin de loisirs créatifs. De la feutrine, un pistolet à colle, et le tour est joué !

Ma bande de pt’its barbus !

Pour les réaliser, vous trouverez de nombreux modèles sur mon site de perdition comme ICI ou LA.

Voir les commentaires

2017-11-18T01:23:00+01:00

Que d'eau, que d'eau !

Publié par Fille Ainée
Que d'eau, que d'eau !

Cette eau en furie est celle de la rivière Waikato à Aratiatia, en Nouvelle-Zélande, lorsqu'elle est libérée 3 fois par jour du barage pour alimenter la centrale électrique située en aval. Un spectacle à ne pas manquer !

Pour voir tout ce qui mouille cette semaine chez Les Bottes Rouges, cliquez ICI.

Voir les commentaires

2017-11-17T06:35:45+01:00

Quand ça ne va pas, ça ne va vraiment pas !

Publié par Fille Ainée

Je compte à nouveau les jours jusqu’au prochain départ vers des contrées glaciaires car, cette année, les 3xrien célèbrent la Nono devant un bon feu de cheminée ! Et vous commencez à me connaître, la perspective d’avoir les pieds glacés m’a donnée des envies de tricoter. Ben bien sûr !

 

Modèle gratuit trouvé sur Ravelry ICI, Aidez m’a plu à cause de toutes ces torsades qui me faisaient de l’œil. Je voulais de l’aran, du compliqué, de la prise de tête. En fait, ça été tout le contraire, sauf que…

 

Ce gilet à col châle est un modèle en briton – ce n'est pas ça le plus difficile – mais c’est aussi un modèle bourré de fautes. Et pourtant, il a été publié dans un magazine de tricot britonnique reconnu. Imaginez le carnage ! Même la créatrice du gilet le reconnaît.

 

Ça commence tout d’abord dans le dos, où très clairement expliqué sur la page Ravelry, les torsades s’emmêlent les pattes. Au lieu de passer par-dessous, ça fout le camp par-dessus et ce n’est pas seulement dans le bas du gilet, tel indiqué, mais tout le long du dos. Moi, à la place de la créatrice, je n’aurais même pas osé présenter un truc pareil ! Qu’est-ce qui l’empêchait de défaire son dos et de corriger l’erreur les erreurs ? La feignasserie ?

 

Quand ça ne va pas, ça ne va vraiment pas !

Une fois que vous avez compris ce qu’il ne faut surtout pas faire, ce gilet monte tout seul. Je l’ai tricoté avec des aiguilles du 5 et une laine mérinos extra fine devant laquelle je ne cesserai pas de m’extasier. Commandée sur le site Drops à un prix défiant toute concurrence, arrivée dans ma boite aux lettres 2 jours plus tard, sur les aiguilles le troisième jour ! Une laine qui se tricote toute seule, oui Madame !

Quand ça ne va pas, ça ne va vraiment pas !

Seulement voilà, à la base, je ne la destinais pas pour ce projet mais dans l’engouement de la découverte du modèle gratuit, j’ai jeté toute précaution au vent et je me suis lancée comme une bienheureuse. J’ai terminé mon ouvrage avec à peine une aiguillée de reste. J’ai eu chaud, très chaud ! Surtout qu’en plus, j’ai fait une grosse bêtise. Tout ca parce qu’une fois ma méfiance apaisée au niveau du dos, je n’ai pas vu venir le coup du col châle.

 

Quand on regarde de près le modèle d’origine, on s’aperçoit que le raccord au niveau de la nuque des deux parties de col, c’est pas joli, joli. Du ni fait ni à faire ! Seulement, vivant dans la crainte constante de ne pas avoir assez de laine pour finir mon ouvrage, j’ai foncé comme une bête vers la ligne d’arrivée. La cata s’est produite quand je me suis aperçue que je n’avais pas assez pour terminer un pan et que l’autre était trop long. Croyez-vous que ma cervelle gélatineuse aurait pu me dire, mais ma Fille détricote le pan trop long et rattrape celui qui est trop court ! Ben non.

 

Convaincue que la couture de raccord allait être invisible, je n’ai même pas bronché. Seulement, au moment de l’assemblage au point invisible, mon tricot est passé de bien laid à carrément hideux. Et en plus, ce n’était même pas centré dans le dos.

Quand ça ne va pas, ça ne va vraiment pas !

Bon, je sais bien que j’aurais pu me convaincre que comme je ne le voyais pas, je pouvais ignorer que cette chose couturesque n’existait pas, ou encore que je n’étais pas l’auteure d’une telle horreur mais mon éducation hyper stricte me l’a interdit. Il faut que je vous avoue que toute petites, Cadette et moi, avons été martyrisées par les principes d’éducation de Monsieur Moutie. Au point que, si nos traits n’étaient pas tirés à la règle dans nos cahiers de brouillon – oui, de BROUILLON ! – Monsieur Moutie nous arrachait la page et nous demandait de recommencer. Si j’avais réalisé à l’époque que ca représentait un énorme gâchis de papier, j’aurais pu me rebeller mais hélas, ca ne m’est venu que par la suite.

Quand ça ne va pas, ça ne va vraiment pas !

Tout ceci pour expliquer que suite à ma première séance photo avec mon Nain photographe dans le jardin – Nain qui s’est empressé de me rassurer en me confirmant qu’on ne voyait rien alors que moi, je le sentais bien ce défaut dans mon cou – et une nuit tumultueuse à m’agiter en rêvant de ce fameux col châle, j’ai tout défait !

 

Souvenez-vous quand même que je n’avais plus qu’une aiguillée de laine repêchée dans la poubelle pour corriger le carnage. Et comme j’avais cousu ça comme une naufragée qui s’accroche à son radeau, je courrais le risque de devoir non seulement tout recommencer mais aussi commander une autre pelote de mérinos ! Le suspens était terrible.

 

Pour terminer cette histoire qui s’éternise, je tiens donc à vous dire que j’ai simplement laissé les mailles en attente sur les deux aiguilles (devant gauche et devant droit) et que je les ai réunies au crochet.

Quand ça ne va pas, ça ne va vraiment pas !
Quand ça ne va pas, ça ne va vraiment pas !

Trop fière de moi sur ce coup-ci ! Et quand vous regardez de près le modèle d’origine, moi je pense que la créatrice d’Aidez, elle devait pas recommencer ses lignes dans son cahier de brouillon !

Quand ça ne va pas, ça ne va vraiment pas !

Maintenant, je dors comme un bébé !

Voir les commentaires

2017-11-15T01:27:00+01:00

Mais où est cette neige ?

Publié par Fille Ainée

Alors que la météo britonne annonce des températures glaciaires et que Grand Nain, en Cornouailles, a sorti ses moufles et son bonnet de laine, moi je crève toujours de chaud !

 

Alors pour me mettre dans l’ambiance…

Mais où est cette neige ?
Mais où est cette neige ?
Mais où est cette neige ?

Trois nouveaux blocs brodés machine pour mon petit ouvrage de fin d’année.

Mais où est cette neige ?

Ca se précise !

Voir les commentaires

2017-11-13T01:12:00+01:00

Un petit tour au bistrot !

Publié par Fille Ainée

Il fallait bien que je vous en ponde une depuis le temps ! Et oui, une semaine sans robe, c’est une semaine de perdue chez Fille Aînée.

 

Petite robe Bistrot de chez Liesl & Co que j’avais repérée sur mon site de perdition bien entendu. C’est pour sa coupe féminine et son col Claudine que j’ai craqué. Une petite robe taillée près du corps mais pas trop.

Un petit tour au bistrot !

Un patron PDF à télécharger, un peu pénible à assembler, mais avec un peu de concentration, on s’en sort quand même pas mal. N’imprimez pas les 58 pages sinon je vous dénonce aux écolos fanatiques, le patron lui même commence page 22.

 

Je dois avouer que j’ai commencé à lire les explications (en briton) et que je n’y ai rien compris. Le modèle propose plusieurs versions de robe – avec col, sans col, doublée… - et du coup, on s’y perd très vite. J’ai fait comme je pensais voulais.

Un petit tour au bistrot !

J’ai déplacé la fermeture invisible dans le dos car la seule que j’avais mesurait 50cm de long et il était hors de question que j’aille en acheter une autre et attende une minute de plus pour terminer ma robe (caprice d’artiste !) et j’ai complètement mis le col de côté pour préférer la version ouverte sur le devant, justifiant mon acte en proclamant haut et fort que le col ne serait pas vu sur le tissu sombre de ma robe.

Un petit tour au bistrot !

En résumé, une robe très agréable à porter et que je recommencerai, avec le fameux col cette fois, et peut-être dans un tissu extensible.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog