Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

2019-06-27T08:45:42+02:00

Mes t’ites Dames

Publié par Fille Ainée

On aime beaucoup jouer chez les 3xrien. Surtout les jeux de société en fin de repas, sauf qu’il y en a qui trichent (et je ne citerai pas de nom) et du coup, notre dernière partie de Cluedo a bien failli se terminer en pugilat.

 

Ce n’était plus le Colonel Moutarde avec la corde dans la bibliothèque mais plutôt celui que je ne nommerai pas avec l’opinel dans la salle à manger ! Je refuse de jouer tant que les règles de jeu n’auront pas été apprises par cœur.

 

Pour varier les plaisirs et éviter les bains de sang, j’ai ressorti un vieil UFO commencé il y a des années lumières et jamais terminé car le plateau de jeu me causait des soucis inspiratifs. Des petites cases alignées noires et blanches, ce n’était pas trop mon truc surtout que mes pièces de jeu étaient plutôt rigolotes. En panne d’idées, j’avais élu d’enterrer l’ensemble et de l’oublier. Mais le Colonel Moutarde a pointé son nez et l’inspiration m’est revenue.

 

Mes t’ites Dames

Mes cases ont été d’abord peintes en blanc puis j’ai découpé des carrés dans du papier washi adhésif. Ensuite, en tirant la langue pour plus de précision et de concentration, j’ai aligné l’ensemble. J’ai ensuite passé une couche de vernis pour fixer le tout.

Mes t’ites Dames

Attention, comme je sais qu'il y en a un qui va aller chercher la petite bête - et lui non plus, je ne citerai pas son nom mais il se reconnaîtra aisément - mon plateau de jeu n'est pas réglementaire. Il ne comporte que 64 cases. Du coup, on jouera petit !

 

Mes pions ont été réalisés en pâte Fimo et il me semble, qu’à l’époque, c’est toute une armée de Nains volontaires qui m’avait aidée.

Mes t’ites Dames
Mes t’ites Dames
Mes t’ites Dames

Comme quoi, il ne faut jamais se décourager – l’inspiration vient toujours un jour quand on n’y pense même plus – par contre maintenant, il faut faire revenir les Nains pour jouer ! Et là, c'est pas simple car nous sommes tous disséminés.

 

Grand et Moyen Nains sont réfugiés dans la fraîcheur britonienne, je suis en France, Monsieur 3xrien est resté en Malaisie pour faire bouillir la marmite et Petit Nain profite à fond de son voyage de classe à Melbourne, en Australie. Parlez d'une famille unie ! Là, c'est sûr que le Moutarde ne risque rien. 

Voir les commentaires

2019-06-20T11:41:42+02:00

Vitaminé !

Publié par Fille Ainée

Elle est enfin arrivée ! Et toutes les deux, on va profiter de l’été pour réaliser des petits projets hyper sympas.

 

L’hiver dernier, ma MAC m’avait lâchée. Les grands rideaux de la baie vitrée avaient eu raison de celle qui m’accompagnait pendant toutes mes vacances depuis plus de 20 ans. Alors, de nouveau dans mes pénates provençales, je lui ai commandé une petite sœur qui, dès son déballage, a été mise à l’épreuve, histoire de me faire la main avant de me lancer dans des projets de plus grande envergure. Et comme elle pique, je vous promets que l’été sera chaud !

 

Pour donc bien démarrer la saison estivale, je vous propose des petits dessous de verre hyper simples et rapides à réaliser, dont j’ai trouvé le modèle sur CE site australien. Le patron est gratuit et si vous voulez vous lancer mais que les explications en briton vous échappent, n ‘hésitez pas à me contacter.

 

Vitaminé !

Je me suis servie de quelques chutes de tissu qui traînaient dans mon tout petit stock et comme je n’avais pas de molleton, j’ai utilisé une vieille serviette éponge.

Vitaminé !

Je trouve que ces coasters ont des couleurs qui donnent la pêche. Vous ne trouvez pas ?

Voir les commentaires

2019-06-10T02:23:56+02:00

Faudra t-il un jour rentrer ?

Publié par Fille Ainée

C’est ce que l’on se demande après quelques jours passés à Luang Prabang. On vit au ralenti, on se laisse prendre au rythme lent des journées, la chaleur nous endort.

 

Pour nous rafraîchir, Monsieur 3xrien tenait absolument à aller voir la fameuse cascade de Kuang Si. Située à une trentaine de kilomètres de Luang Prabang, c’est à Tuk Tuk que nous avons fait la route. Au bout de 40 minutes d’une route semée d’ornières, nous avons atteint notre destination légèrement tassés. Mais la « torture » en vaut certainement la peine.

 

Faudra t-il un jour rentrer ?

Les chutes d’eau sont magnifiques et l’eau turquoise invite à la baignade. Ce que nous avons le plus apprécié est l’absence de détritus ! Tout est propre !! Et oui, ici en Malaisie, il existe des endroits magnifiques (peut-être pas autant) mais pour les atteindre, il faut enjamber des tonnes d’immondices laissées par les locaux après leurs pique-niques. Et ça, c’est insupportable.

 

Faudra t-il un jour rentrer ?

L’eau est fraîche mais poussée par Petit Nain et son Père, je m’y suis jetée. Les petits poissons viennent même vous chatouiller les orteils.

 

Nous avons fait une pause déjeuner délicieuse dans un petit restaurant à l’écart et à la fin du repas, rien de meilleur que de sauter dans la piscine naturelle privée.

 

Faudra t-il un jour rentrer ?

Notre périple laotien s’est terminé par la visite du musée du palais royal. Le bâtiment en lui-même n’a rien d’extraordinaire mais le temple à côté est magnifique.

Faudra t-il un jour rentrer ?
Faudra t-il un jour rentrer ?
Faudra t-il un jour rentrer ?
Faudra t-il un jour rentrer ?

Si notre petite excursion vous tente, vous pouvez cliquer ICI pour plus d’informations. Ce site est très bien fait. Et si vous avez besoin d’adresses pour organiser votre séjour, n’hésitez pas à me contacter.

Voir les commentaires

2019-06-08T06:27:29+02:00

Échappons-nous !

Publié par Fille Ainée
Échappons-nous !

Il était temps ! J’avais besoin d’un bon bol d’air frais, de dépaysement et nous avons profité de quelques jours de congé pendant Hari Raya (célébrations de fin de Ramadan) pour prendre la clé des champs et d’un saut de puce (une grosse puce !), prendre la direction du Laos. C’est à Luang Prabang, petite ville au nord, inscrite à l‘inventaire des sites du Patrimoine mondial de l’UNESCO et tout récemment ouverte au tourisme, que nous avons posé nos valises.

 

Dès l’arrivée, on est envahi d’un immense sentiment de plénitude et sérénité. Pas un bruit plus haut que l’autre, des sourires à tous les coins de rue. Et si on avait enfin atteint le Nirvana ?

 

Je vous laisse avec des photos de notre première journée découverte. Nous avons parcouru la ville à pied car elle n’est pas bien grande.

 

Échappons-nous !
Une multitude de temples parsème la ville - tous aussi beaux les uns que les autres

Une multitude de temples parsème la ville - tous aussi beaux les uns que les autres

Échappons-nous !
Les moines font sécher leur petit linge

Les moines font sécher leur petit linge

Échappons-nous !

Sous protectorat français à la fin du 19eme siècle, Luang Prabang a conservé les maisons de bois et les maisons de maître d’architecture coloniale. C’est la Maison du Patrimoine qui veille à la sauvegarde de la vieille ville.

 

Échappons-nous !
L'école maternelle

L'école maternelle

et ses balançoires

et ses balançoires

Échappons-nous !
Échappons-nous !
Échappons-nous !
Échappons-nous !

Pour admirer le panorama depuis le Mont Phou Si, il faut grimper...

Échappons-nous !
Échappons-nous !
Échappons-nous !
Vue sur le Mékong

Vue sur le Mékong

Échappons-nous !
Ces petites cages en bambou sont vendues au pied du Mont et emprisonnent des petits moineaux que les touristes relâchent une fois arrivés en haut. Trop cruel à mon goût.

Ces petites cages en bambou sont vendues au pied du Mont et emprisonnent des petits moineaux que les touristes relâchent une fois arrivés en haut. Trop cruel à mon goût.

Intrépides, nous avons osé la traversée de la riviere Nam Khan, confluent du Mékong. 

Échappons-nous !
Échappons-nous !

Pour terminer la journée, nous sommes allés admirer, en bateau, le coucher du soleil sur le Mékong. 

Échappons-nous !
Échappons-nous !
Échappons-nous !

Voir les commentaires

2019-06-02T23:32:00+02:00

Que d'efforts pour si peu de tissu

Publié par Fille Ainée

Je vous l’avais annoncé la semaine, ma découverte du site de Oh Mother Mine DIY ne s’était pas arrêtée à deux réalisations. Seulement, cela ne s’est pas amélioré ! Loin de là. J’avais déjà fait la remarque que, malgré des patrons super faciles, cette Espagnole était quelque peu brouillon. C’est confirmé !

 

Pour continuer sur ma lancée, j’avais choisi un haut tout simple. Heureusement pour moi ! Celui à plumetis. Mon tissu était moins transparent mais c’était la forme que j’aimais bien. Et puis j’avais un imprimé tellement printanier qu’il se prêtait à ravir au modèle.

Que d'efforts pour si peu de tissu

Comme pour les deux premières fois, j’ai regardé le tuto en version muette car elle me prenait tout autant la tête. Et je suis allée de surprise en surprise. Tout d’abord, je constate un énorme gâchis de tissu au niveau de la coupe mais ça, ça la regarde et puis je suis ébahie par sa technique en matière de doublure. Elle m’a laissée sans voix ! J’étais bien décidée à faire à ma façon.

Que d'efforts pour si peu de tissu

Comme la taille L du haut précèdent était un peu trop grande, je me suis rabattue sur le M. Consternation ! L’encolure du devant était tellement serrée que j’ai frôlé l’asphyxie, les emmanchures me remontaient sous le menton et j’avais l’impression d’avoir enfilé une robe d’un de mes Nains quand il avait 10 ans. Visiblement, soit j’avais rétréci du tronc en l’espace de quelques jours, soit il y avait un énorme problème au niveau de la taille du patron !

 

Comme je refuse de penser que je suis mal foutue à ce point, mon ébauche est partie à la poubelle et j’ai décidé de redessiner le patron à ma taille. Heureusement, il me restait du tissu !

 

Il a donc fallu que je rajoute 2,5cm au niveau des épaules, que je creuse l’encolure et que je rajoute 2cm dans la largeur pour pouvoir enfiler confortablement l’empiècement.

 

De plus, au lieu de faire une fente dans le dos qui s’arrête à mi parcours, j’ai partagé la pièce du dos en deux pour plus de facilité. Pourquoi se prendre la tête, en effet ?! Et pour des finitions impeccables, j’ai doublé l’empiècement dans les règles de l’art.

 

Que d'efforts pour si peu de tissu

C’est quand même beaucoup plus soigné comme cela !

Que d'efforts pour si peu de tissu

Du coup, un peu déçue par cette troisième réalisation qui, au final, m’a demandée beaucoup d’efforts pour si peu, j’ai décidé d’arrêter là mes créations espagnoles.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog