Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2011-08-17T05:51:00+02:00

J'veux pas rentrer....

Publié par Fille Ainée

Comment définissez-vous une femme expatriée ? Vous savez, celle que l’on assimile en général à une sorte d’icône de la mansuétude. Celle qui pose délicatement son orteil manucuré sur un continent avec des yeux de biche apeurée, celle qui a mis sa carrière entre parenthèses pendant x années pour suivre son mari, celle qui s’est reconvertie à la peinture sur porcelaine et à l’arrangement floral pour éviter de sombrer dans le gouffre de l’ennui, ou qui donne de son temps libre à la Croix Rouge. Ben non, pas pour moi tout ça !

 

Tu pars déjà en vacances ?”, La dernière qui m’a posé cette question à la sortie de l’école a failli se retrouver avec un coup de compas au milieu du front. Jalouse va ! Et bien oui, tous les ans, je pars, fin mai, avec Petit Nain pour lui permettre de passer un mois à l’école de village. Rien de tel qu’un petit séjour avec des loulous de l’Hexagone pour apprendre le vocabulaire absolument indispensable qui permettra à mon Nain d’évoluer avec aise dans les milieux huppés et de produire un effet bœuf pendant les grandes conversations dînatoires.

 

Mais attention, départ prématuré ne veut pas forcément dire option oisiveté. Même pour le reste des Nains qui eux ont sagement terminé leur année scolaire avec assiduité, ou du moins avec ce qu’il est resté de courage à des pauvres profs qui n’attendaient que le départ de leurs classes pour pouvoir s’échapper de l’enfer éducatif. Et on les comprend ! La preuve, on n’a qu’une envie, prendre le large le plus vite possible. Parce que la vie d’expat, c’est pas si chouette que ça !

 

Chaque été est pour nous l’occasion de se ressourcer, d’aller réparer nos poumons atrophiés. Pendant 3 mois, je troque donc l’habit de femme oisive et j’empoigne avec hargne le balai serpillière, je me fraye un chemin dans une pile de linge sans cesse grandissante, je me débats dans les affres de la confection de repas équilibrés, sains et colorés (j’attrape en général tout ce qui m’a si durement manqué toute l’année) et je tente de convaincre mes Nains que Maman est une déesse des affaires domestiques. Si si si, ma chérie, je sais repasser sans me casser un ongle ! On s’affaire, on s’agite, même les Nains mettent la main à la pâte.

 

Seulement voilà, il faut toujours une fin à tout. Et cette fin arrive toujours trop tôt pour nous les expatriés. Même si cette année l’été 2011 a été une véritable hécatombe, il faut refaire en sens inverse les kilomètres du mois de mai, ramener mes 3 kilos supplémentaires et ma cirrhose dans mon île chaude et humide parce que pas question de manquer THE rentrée scolaire !

 

Documents1112.jpg

 

Alors, c’est la course. J’emmène les Nains au supermarché acheter leurs nouvelles fournitures scolaires. Les feutres parfumés chimiques, les règles incassables qui cassent le deuxième jour de la rentrée, les gommes qui ne gomment pas, bref, ils s'en donnent à coeur joie, tout leur fait envie ! Et moi, en une toute petite semaine, je tente de boucler ma « To Do list », celle que j’avais dressé dans ma cuisine en arrivant en me disant, c’est bon ma fille, tu auras tout le temps. Ben justement, il est passé où le temps ?

 

Documents1113.jpg

 

Seule consolation, nous aurons toutes la même tête à l’école le 22 août, nous les super mamans expatriées ! Décalées horairement, ayant erré toute la nuit dans une maison vide par manque de sommeil – c’est d’ailleurs le moment parfait pour lire tous les magazines piqués ramassés dans l’avion du retour, rattraper les 2 mois et quelques de retard de courrier et faire le raid du frigo même si on s’est toutes promises de perdre nos petits bourrelets.

 

 

Et puis quelques jours plus tard, nous irons à nouveau poser nos orteils rouge rubis sur nos chaises longues de piscine, rendre le fer à repasser à nos Super Nannies, jeter l’éponge (pour de vrai) et penser avec nostalgie à toutes ces cigales qui nous attendent dans nos jardins (sauf pour celles qui sont allées s’enterrer en Bretagne sous prétexte que l’air de la mer donnait des couleurs à leurs gamins anémiques).

 

Mais je n’ai pas dit mon dernier mot…Jean-Pierre !

 


Voir les commentaires

commentaires

Cadette 20/08/2011 21:31


Moi je veux bien échanger nos vies pendant 1 mois, pas plus. je vais me faire les ongles à la piscine, et toi tu vas au tribunal fréquenter les délinquants. Topes là ma soeur !


Lisbei 19/08/2011 12:07


Ah la la, dur dur cette vie, hein !
Gros bisous et bon retour !


Marie de Zig Zag 18/08/2011 14:40


Bon retour à toi ! et bonne rentrée aux filles.


Nadine 18/08/2011 10:29


Bon, tu ne veux pas rentrer, je te comprends bien !
Mais alors, qui va nous montrer des paysages fabluleux de ton île chaude et humide, des hôtels de luxe, des bestioles XXL ??? (bref, me distraire de "l'enfer éducatif" où je croupis ...) Tu penses
un peu à nous, oui ???
Sérieusement : bon retour et surtout bon courage pour la reprise !


Fille Ainée 21/08/2011 06:39






C’est vrai, tu as raison Nadine, heureusement que tu es là, que vous êtes toutes là d’ailleurs pour me sortir de mon triste destin. Je penserai à
toi début septembre, quand nous serons toutes rodées ici !



nicole 17/08/2011 16:01


Quand je vois ces familles plus que surchargées de bagages dans les aéroports, naviguant avec leurs chariots au milieu des files donnant l'air de parfaitement savoir où elles vont, bref qui
dégagent un petit air de professionnelles du Grand Voyage Intercontinental, en effet on peut imaginer la vie oisive aux antipodes de notre pays. Mais quand on monte ensemble dans l'avion, je trouve
que tout est démystifié tant ces "énormes bus" n'offrent que le confort minimum, des repas très moyens. Sauf si bien sur on ne voyage pas "avec le peuple".Bon courage pour le retour, il y a aussi
du positif dans ta vie de là bas ! Et puis on est toujours un peu avec toi, car j'aime bien le matin quand j'ouvre mes mails avoir des nouvelles du bout du monde !! biz et bon voyage à toute la
famille


Fille Ainée 21/08/2011 06:48






Rassures-toi, je voyage bien avec le peuple (ça ne m’est arrivé qu’une seule fois de voyager en classe affaires et d’ailleurs, ça a changé ma
vie !) mais avec un minimum de bagages. Par contre, je sais où je vais quand je suis à CDG, à force de fréquenter cet aéroport. Il est vrai qu’une fois dans l’avion, ces voyages ressemblent
plutôt à du transport de bétail mais hier, le service était impeccable. Mes Nains ont été choyés !!



domino 34 17/08/2011 11:28


toi tu ne veux pas rentrer et moi je voudrais bien partir !!!! lol peut être pas si loin ni si longtemps que toi mais cette année les vacances c au début septembre et il y aura peut être du beau
temps !!!! N'as-tu pas cette sensation de déracinement parce qu'il s'agit d'un pays asiatique dans lequel la culture est totalement différente ??? Cela te ferait-il la même chose s'il s'agissait de
l'australie ou des Etats-Unis de la nouvelle zélande ou même d'un pays européen peut être proche culturellement ????? Une fille de copine de broderie mutait tous les 3 ans (pour cause de travail de
son mari) et qd elle s'est retrouvée en Thaïlande ça lui a pris du temps avant de s'acclimater (elle, ne travaillait pas et son niveau d'anglais n'était pas suffisant pour participer au quotidien à
la vie locale, c'est peut être ça aussi...........) Pour moi, pas de rentrée scolaire de nains mais des vacances dans le 34 les doigts de pied dans le sable et les courses de vachette au cours des
fêtes votives des villages du 34 et du 30 ; je me régale à voir les razeteurs lors des courses libres !!! pour la corrida c'est autre chose............. Rester chez soi pour les vacances ça
n'impose pas de changement (sauf si n'on ne peut faire autrement.....) mais ces 3 dernières années je partais 3 semaines en cure thermale avec ma fille et après en vacances avec l'Homme !!!! 6
semaines en dehors de la maison, ça dépayse !!!! et c'est pour moi un régal !!!! bonnes valises et bon retour !!! à bientôt dans le pays du soleil levant !!!! bizzz domi


byseverine 17/08/2011 09:06


... mdr y a pire comme vie imagine le tout sans super Nanie... bisous


Cadette 17/08/2011 08:23


Moi je suis restée à la maison pendant mes vacances, comme ça je n'ai pas le blues du retour. C'est d'ailleurs pas mal les vacances à la maison : pas d'embouteillages, pas de plages surpeuplées,
toutes mes affaires à portée de main, pas de valises qui ne ferment plus...


pgp 17/08/2011 07:06


bon courage pour le retour et bonne rentrée aux nains ... et a leur maman ...
moi aussi , je me dis que le temps passe trop vite et que je n'ai pas realisé la moitié de mes projets !


Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog