Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2011-03-23T06:10:00+01:00

Croquemort à quatre pattes

Publié par Fille Ainée

Boule de Poil adore lécher les jambes surtout celles sur lesquelles est étalé de la crème. Elle a une préférence pour le baume corps super hydratant au beurre de karité de chez Clarins. Moi aussi d’ailleurs mais pas pour les mêmes raisons ! Mais BdP a la langue tellement râpeuse qu’elle vous fait une exfoliation par la même occasion.

 

chat.jpg

 

Et puis BdP adore bronzer mais pas seule. Alors comme le temps est superbe en ce moment et qu’il commence à faire chaud, je vais souvent tricoter sur le pont supérieur pour tenir compagnie à BdP. Seulement voilà, BdP est un peu envahissante. Après mon exfoliation des gambettes, elle se met en général à mâchouiller ma laine, à jouer avec la pelote, à s’avachir sur moi (comment voulez-vous tricoter dans ces conditions),

 

chat1.jpg

 

et pour finir s’allonge de tout son long sur mes explications de tricot. 

 

chat2.jpg

 

Malgré toutes ces manigances pour me faire échouer dans mon entreprise, j’ai quand même réussi à finir mon croquemort. Pour l’étape de l’étirage, je me suis servie d’un tapis de sol de Grand Nain pour épingler mes pointes et j’ai vaporisé la laine. J’ai ensuite laissé sécher mon châle au soleil, sous l’œil vigilant de BdP qui n’en perdait pas une miette. Mais comme la laine était mouillée, BdP est allée s’asseoir ailleurs sinon je sens que son auguste derrière aurait atterri en plein milieu !

 

Documents902.jpg

 

Le voici en situation. Même si Grand Nain tire dessus comme une bête pour l’agrandir, je regrette qu’il ne soit pas un peu plus grand.

 

Documents903.jpg 


 

Voir les commentaires

2011-03-22T06:09:00+01:00

Le dentiste, mon meilleur ami ?

Publié par Fille Ainée

Je n’ai jamais eu beaucoup de problèmes avec mes dents et à part un appareil dentaire quand j’étais jeune, je pense m’en être quand même bien sortie. Cet appareil dentaire m’a d’ailleurs suffi. Pendant 6 ans, j’ai tout eu : le faux palais, les agrafes, le casque à porter pendant la nuit et même quelques fois en classe (ce qui faisait beaucoup rire mes petits camarades), les élastiques pour rapprocher les molaires, l’enlèvement des 4 dents de sagesse par un boucher dentiste pendant les vacances d’été, bref, lorsque j’ai été enfin libre de tout métal, je me suis jurée qu’on ne m’y reprendrait plus. Et mes visites chez le dentiste ont été, jusqu'à présent, rares.

 

Seulement voilà, ces derniers temps le mauvais sort s’acharne sur moi et tout a commencé, si vous vous souvenez bien, l’année dernière lorsque j’ai perdu un morceau de ma molaire en croquant dans une figue. Mon dentiste m’avait alors annoncé avec un petit sourire sadique que j’étais à deux doigts de la dévitalisation et que ce n’était qu’une question de temps. Je m’étais retenue de le mordre…

 

Il faut dire que non seulement je redoute la douleur physique mais, ici sur notre île chaude et humide, les assurances médicales ne prennent pas en charge les soins dentaires. Ca fait donc également très mal au porte-monnaie à moins que votre employeur ne soit extrêmement généreux et compatissant et ne vous offre le remboursement. Monsieur 3xrien travaille pour un RAT ! J’avais donc opté pour l’option « fais-moi le moins mal possible et on verra plus tard ». Le plus tard est arrivé il y a 15 jours, un week-end ! Vous noterez d’ailleurs ce fait important, j’ai toujours mal quand le cabinet médical/dentaire est fermé.

 

Je me suis donc mise à la recherche de mon futur héros, de celui qui allait d’un coup de baguette magique se pencher sur cette grosse molaire qui tout au fond se laissait aller. Je le voulais beau, grand, riche, pas cher, avec des mains délicates et surtout je voulais qu’il me parle ! Vous n’avez pas horreur, vous, de ces médecins ou dentistes qui vous examinent en poussant des ohs et des ahs, soupirent avec tant de conviction que vous vous demandez si votre dernière heure n’est pas enfin venue et s’il n’est pas temps de prendre la fuite ? Moi si ! Je tiens à ce que l’on me dise ce qui se passe, que l’on m’explique ce que l’on va me faire et à quelle sauce je vais être mangée et surtout si je vais figurer dans la liste des sujets de conversation au dîner.

 

Bref, les frais de consultation pouvant aller du simple au quadruple en fonction de l’endroit où se situe le cabinet, des diplômes du dentiste ou encore du sourire de la réceptionniste, j’y suis donc allée au feeling et surtout à l’accroche publicitaire. Ce cabinet-là se vantait d’utiliser un laser pour soulager la douleur et accélérer les soins. Il ne m’en fallait pas plus. Je me suis donc retrouvée dans une salle d’attente taille placard, scrutant une liste de prix intitulée « MENU ». Je ne suis pas certaine que cela m’ait mise en appétit ! Mais j’avais dans mon sac à main mon talisman : un joli dessin que m’avait fait Petit Nain la veille pour me donner du courage. Et croyez-moi, je l’ai regardé plusieurs fois ce joli dessin !

 

Documents908.jpg

 

Et bien, c’était un homme charmant, jeune, propre sur lui et croyez-moi, lorsqu’il s’agit de rester plus d’une heure à le regarder dans les yeux alors qu’il a la moitié de sa main dans ma bouche, ça aide ! D’ailleurs, il s’était méfié et m’avait bloqué la mâchoire pour éviter de bien désagréables surprises !

 

dentiste-.jpg

 

Bref, après avoir scruté, derrière mes lunettes noires, la grille de la climature au plafond (il faudra d’ailleurs que je suggère l’installation d’un écran TV pour mes prochaines visites sans pour autant entraîner une augmentation des prix de son menu) pendant plus d’une heure, après avoir laissé l’empreinte de mes doigts dans les accoudoirs de son fauteuil et transpiré toute l’eau de mon corps sans même avoir bougé un muscle, je suis sortie libérée, dénervée et heureuse !

 

Il faut bien sûr que j’y retourne la semaine prochaine mais ce sera, je l’admets sans appréhension aucune. Je n’irai quand même pas jusqu’à dire avec plaisir. N’exagérons pas !

 

Et quoi de plus décadent pour célébrer cette délivrance qu’un petit Frozen Yoghurt. Nous avons déniché dans une petite rue un nouveau concept. Vous choisissez votre parfum de glace et vous vous servez seul. On vous fait confiance et vous pouvez même goûter avant de franchir le grand pas ! Ensuite, vous rajoutez votre garniture (chocolat, bonbons…), votre sauce, et vous allez peser le tout à la caisse. 

 

Documents906.jpg

 

Voilà Madame, ça fera 600 calories sur les hanches et 2 caries de plus !

 

 

Voir les commentaires

2011-03-21T06:31:00+01:00

Vous pouvez TOUT faire

Publié par Fille Ainée

Il suffit seulement d’avoir un tout petit peu de volonté !

 

Aujourd’hui, je m’adresse à toutes celles qui disent « j’aimerais bien, mais je n’ose pas », à celles qui hésitent, se tâtent, font marche arrière en disant que c’est pour mieux sauter, bref à toutes celles qui ont besoin d’un petit coup de pied au derrière pour se lancer.

 

Je viens de découvrir cette histoire profondément émouvante d’un père et de son fils qui ensemble courent des marathons et des triathlons. Dick et Rick Hoyt forme une équipe un peu particulière puisque Rick, suite à une complication à la naissance, est né infirme et ne peut n’y parler, n’y se mouvoir. Et pourtant à l’age de 15 ans, il a exprimé l’envie de courir et c’est avec son papa qu’à présent, il participe à des épreuves sportives, que ce soit dans un siège à l’avant d’un vélo, dans un fauteuil roulant pour la course à pied ou dans un bateau gonflable dans les épreuves de natation.

 

Rick n’aurait jamais pu courir sans son papa et Dick n’aurait jamais couru s’il n’y avait pas eu son fils. Ça s’appelle un amour inconditionnel !

 

Je vous laisse découvrir leur histoire :

 

 

Ça a de quoi vous donner des ailes, non, une histoire pareille ? Allez, lancez-vous !

 

Voir les commentaires

2011-03-18T06:18:00+01:00

Saga familiale : La cueillette des mûres

Publié par Fille Ainée

Je ne suis pas confiture. Non, je préfère, au petit-déjeuner, une bonne tartine de pain frais, beurrée, trempée dans un café bien noir non sucré. Mais s’il faut vraiment que vous insistiez sur la confiture, alors c’est LA gelée de groseilles de Moutie et pas une autre.

 

Ah ce petit goût acidulé qui vous fait transpirer des joues, cette jolie couleur rouge, il faut l’avoir goûtée pour comprendre. Malheureusement, Moutie ne fait plus pousser de groseilliers dans son potager et du coup, j’ai cessé de manger de la confiture au petit-déjeuner. Remarquez, je me souviens d’avoir ramassé les fruits puis de les avoir égrené à la fourchette, et c’était plutôt pénible. Je comprends donc que Moutie ait préféré passer à autre chose.

 

Il y a donc eu la période des confitures de mûres. Nous partions Cadette et moi avec un panier, dans le petit chemin derrière la maison, et revenions les doigts tous noirs. Cadette les mangeait au fur et à mesure (la P’tite Brune suit à présent les traces de sa mère et mange les fraises directement dans le champ) et en avait la bouche toute barbouillée. Moi, je ne les aime pas car j’ai horreur de ces petites graines qui se coincent dans les dents. Et dans les heures qui suivaient, nous humions, nasaux au vent, les effluves des baies qui cuisaient dans la cuisine.

 

Documents901.jpg

 

Je me suis toujours dit qu’un jour moi aussi je m’y mettrais, ne serait-ce que pour sentir à nouveau cette odeur d’enfance se répandre dans ma cuisine à moi et laisser à mes Nains les mêmes souvenirs. Mais les fruits, ici, sur mon île chaude et humide, n’ont pas de goût. A moins que je ne me lance dans la confiture de bananes ou d’ananas !

 

Ne manquez pas mon prochain rendez-vous. Je vous parlerai de mes animaux domestiques !


Voir les commentaires

2011-03-16T06:42:00+01:00

J’ai la noppe rebelle

Publié par Fille Ainée

Aujourd’hui, je dois vous parler de mon châle Annis qui n’est pas vert comme son nom l’indique mais noir croquemort. J’ai passé avec succès la partie dentelle et me voici, victorieuse, dans les rangs raccourcis. Le but de ce message est de prévenir les tricoteuses innocentes qui n’auraient pas encore commencé leur châle et de leur dire en toute franchise : ras la noppe ! Mais qui en a eu l’idée, je vous l’demande ? Ma laine est fine et poilue. Elle est donc déjà plus difficile à tricoter qu’une laine lisse et en cas d’erreur, il faut être vigilant.

 

Bon, arrivée au rang 9, je me suis exécutée en bonne élève et j’ai tricoté mes noppes. Le désastre arrive au rang 10 quand il s’agit de faire passer 7 mailles serrées à mort sur l’aiguille pour les réduire à 1 maille seulement. Ce rang 10 m’a pris tellement de temps que je n’ai pas recommencé l’expérience au rang 11 et 13. Qui de toute façon, dans le noir de mon châle de croquemort, verra qu’il manque des noppes ? Alors, Mesdames, pour vous éviter un tel désagrément, lâchez vos noppes et tricotez vos mailles normalement. Conseil d’amie !

 

Donc, comme je vous l’annonçais plus haut, je suis dans la partie rangs raccourcis et après quelques essais infructueux, je suis fière de dire que je maîtrise totalement la technique du Wrap & Turn dans les rangs raccourcis qui permet de ne pas faire de trou. Allez voir la vidéo et même si vous ne comprenez pas bien ce que raconte la dame américaine, pas grave, la vidéo parle d’elle-même ! Par contre, je vous conseille fortement d’utiliser des marqueurs sinon, on s’y perd un peu ! Vous pouvez également allez voir chez Phildar, la technique est légèrement différente et là c’est en français.

 

Documents900.jpg

 

Voir les commentaires

2011-03-14T06:10:00+01:00

Petite réflexion du lundi

Publié par Fille Ainée

« Au lieu d’mater le cul des blondes,

Tu ferais mieux de regarder le reste du monde.

Eteins la télé juste quelques secondes.

On a b’soin de nous, b’soin de nous… »

 

Leila Meyn – Au lieu de mater le cul des blondes

 

 

Alors que la terre continue de trembler au Japon et que le bilan des pertes humaines et matérielles ne cesse de s’alourdir, ne serait-il pas temps que l’on cesse de se regarder le nombril et que l’on regarde autour de soi ? Il y a des choses tellement plus graves dans le monde que nos petits problèmes quotidiens et surtout des gens qui sont tellement plus démunis que nous. 

 

Alors si j’ai fait deux erreurs dans le point dentelle de mon châle Annis, et si BdP continue à repeindre mon modem, on ne va pas s’en gâcher la vie, non ? Allez, j’envoie Monsieur 3xrien chasser le buffle pour le déjeuner et je vous laisse regarder cette superbe vidéo que m’a envoyé Domi. Décidément, je vais finir par lui réserver mon post du lundi !

 

 


Voir les commentaires

2011-03-12T06:10:00+01:00

C’est la faute à Lady Gaga

Publié par Fille Ainée

La matinée est superbe, le soleil brille, notre wifi marche à nouveau (merci Monsieur 3xrien !), Grand Nain pêche l’apéritif de Boule de Poil, quel contraste avec les jours précédents ! 

 

Documents899.jpg

 

Le temps était si gris, si maussade ces jours derniers, qu’une petite bouffée de shopping s’imposait. Je suis rentrée de mon expédition fraîcheur avec des babioles, mais aussi deux pelotes de laine pour mon châle Annis. J’avais choisi une laine merino/soie/cashmere dans un délicieux coloris de framboise. Ca sentait le printemps (notez l’imparfait !).

 

Sitôt rentrée à la maison, je me suis, bien entendu, jetée sur mes aiguilles, et j’ai vite monté un échantillon. Je dois d’ailleurs, à ce sujet, faire une toute petite remarque au niveau de la traduction du modèle en français : dans la version anglaise, l’échantillon est à faire en jersey par contre ce fait a été omis dans la traduction.

 

Bon, à priori aucune difficulté à monter mes 363 mailles. Et bien si ! C’était sans compter sur la perspicacité de mes Nains qui systématiquement quand je suis occupée – surtout quand je suis au téléphone – ont des questions pressantes à me poser. Je leur ai lancé un regard noir et j’ai continué à compter… 270, 271, 272… Il a bien entendu fallu que je recompte pour éviter les mauvaises surprises au bout. Deux fois, je m’y suis reprise ! Petit Nain s’était installé tout près de moi et chantonnait dans sa barbe !

 

Enfin, commencement du 1er rang. Je me suis jetée à cœur perdu dans le diagramme, je comprenais tout, j’étais une pro, c’était le bonheur…. et crotte ! Arrivée en fin de rang, j’ai soudain constaté que je ne retombais pas sur mes mailles ! C’était sûr, il y avait une erreur dans le diagramme… non, c’est moi qui l’avais faite l’erreur, là au tout début du rang, quand Petit Nain a commencé à chanter « Poker Face ». Je n’aime déjà pas Lady Gaga, mais là, j’ai eu une certaine envie de l’étriper !

 

J’ai évidemment tout défait, recommencé - croyez-moi la patience n’est pas mon fort - et j’ai évacué Petit Nain dans les tréfonds du bateau pour être certaine d’avoir la paix !

 

Et puis, pour finir, au fur et à mesure que mes rangs montaient, je me suis mise à me poser des questions existentielles sur le « est-ce bien la laine qui convient » ? Aie, pas bon ça ! Je me suis alors mise à penser de plus en plus à cette laine si douce, si vaporeuse, enfouie au fond de mon panier, achetée à si bas prix au marché l’année dernière, et qui une fois tricotée au point de dentelle pourrait éventuellement, on ne sait jamais, me donner l’effet recherché. Car voyez-vous, un châle pour moi, c’est un accessoire qui tout en étant léger fait un effet bœuf, l’accessoire féminin par définition, le truc qui tue en soirée !

 

Alors, Grand Nain m’a aidé à défaire mon ouvrage, nous avons rembobiné la framboise et j’ai recommencé un échantillon avec ma laine noire, toute bête, qui ne sent pas le printemps mais le croquemort mais qui une fois montée en châle sera le summum de la féminité. Quant à Lady Gaga, ce n’est pas une chanteuse, c’est une névrosée qui visiblement ne comprend absolument rien au tricot ! Suite au prochain épisode…

 

DSC06207

Voir les commentaires

2011-03-11T14:42:00+01:00

Tout va bien !

Publié par Fille Ainée

Quelques légers problèmes d’Internet m’empêchent en ce moment de me joindre à vous, mais je tiens à vous rassurer, tout va bien sur notre île chaude et humide. Nous sommes protégés du tsunami par une autre île chaude et humide qui elle par contre a déjà pris des mesures d’évacuation des côtes.

 

En ce qui concerne notre panne d’Internet, je vous explique nos tracas : Boule de Poil a l’horripilante manie de mâchouiller les feuilles du palmier qui poussent (essaient de pousser devrais-je dire) sur le pont. Je ne suis pas certaine que ces feuilles soient réellement bonnes pour sa santé mais BdP fait la sourde oreille et persévère. Ajoutez à cela qu’elle adore, en ces températures frisquettes, dormir sur le modem mais que visiblement ses problèmes gastriques n’étant toujours pas résolus (souvenez-vous de mon chemisier !), BdP régurgite assez fréquemment et généreusement sur son modem un liquide verdâtre dans lequel se mélangent des croquettes semi digérées. La conséquence a été inévitable : plus de wifi !

 

Je vous souhaite un bon week-end et j’espère vous retrouver la semaine prochaine avec de nouvelles aventures et surtout pensons bien fort à tous ceux qui, aujourd’hui, ont tout perdu dans cette catastrophe naturelle.

 

Voir les commentaires

2011-03-10T07:16:00+01:00

Quant le Nain se met à suivre les traces de sa mère

Publié par Fille Ainée

Ça donne ça :

 

Documents897.jpg

 

Un beau gâteau au chocolat blanc/amande recouvert d’une épaisse couche de sucre aux couleurs parme.

 

Le chocolat blanc, c’est parce que Monsieur 3xrien avait fini en douce la tablette de noir au caramel (no comment), l’amande parce que la vanille aurait eu un goût fade (je cite Grand Nain) et la couleur violette du glaçage parce que Petit Nain a eu la main lourde sur le colorant alimentaire.

 

Ben moi, je dis bravo et en plus, il était délicieux ! 


Voir les commentaires

2011-03-09T04:10:00+01:00

Saga familiale : les vacances

Publié par Fille Ainée

Depuis que Moutie a montré les patchs de Denise sur son blog, je cogite. Je suis tombée en admiration devant son travail et puis petit à petit, j’ai commencé à éprouver un petit titillement familier au bout des doigts. La cata !

 

Mon nouvel ouvrage s’intitule « A Family Gathering » de chez Hatched and Patched. J’ai dû le commander il y a bien 4 ans, poussée par une impulsion soudaine, avec des yeux plus grands que le ventre comme d’habitude, et je me souviens l’avoir longtemps regardé, feuilleté, épluché et pour finir, je l’avais rangé dans un placard, sous la pile des « un jour peut-être ». Alors, vendredi dernier, je l’ai retrouvé, dépoussiéré, j’ai sorti mes caisses de tissus et voilà ce que donne le premier bloc qui s’intitule « A Family Holiday ». Moi, je l’ai appelé « Vacances pittoresques en caravane ».

 

Documents895.jpg

 

Ah les vacances en famille ! Tout d’abord, elles commençaient dans l’irritation générale, les grognements, ces vacances, et ce avant même d’avoir quitté la maison. Monsieur Moutie qui est très méticuleux en ce qui concerne le rangement du coffre de la voiture, nous faisait trembler dans nos culottes, et cachées dans un coin de la maison avec Cadette, nous attendions le signal du départ. Il ne s’agissait pas de réaliser à la dernière minute que l’on avait oublié quelque chose, sinon il fallait réussir à le dissimuler dans l’habitacle de la voiture sans que Monsieur Moutie s’aperçoive de l’intrusion clandestine dudit objet. Et c’est là où le « carton de bouffe » de Moutie faisait, à chaque fois, éclater le courroux de Monsieur Moutie déjà fortement énervé. Ah ce carton rempli des denrées de première nécessité pour la première soirée au camping, il en a déclenché des torrents de mots fort grossiers !

 

Ensuite, arrivés sur notre emplacement de camping, nous avions ordre de ne pas bouger une patte avant la mise en place de la caravane. Et là, le souvenir tellement vivide de la cérémonie du bol d’eau me fait encore glousser de rire. Monsieur Moutie baissait les vérins et Moutie avait pour mission de poser un bol d’eau sur le palier de la porte pour voir si la caravane ne penchait pas d’un côté. Lorsque tout était enfin au point, on avait le droit de poser le pied à l’intérieur et les vacances pouvaient commencer.

 

Maintenant, si vous nous voyiez partir en vacances avec Monsieur 3xrien, vous vous demanderiez si je ne fais pas une révolte radicale aux méthodes paternelles. On dirait des portugais qui rentrent au pays après 5 ans d’absence ! Quant au montage de la tente, il est toujours très primaire. Heureusement que le Monsieur à fond la forme a inventé sa tente pop-up sinon… nous ne réponderions de rien. Quant au bol d’eau, y’a longtemps qu’on ne s’en sert plus que pour se laver les dents !

 

La prochaine fois, si ma saga familiale vous intéresse, je vous parle de la cueillette des mûres.


Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog