Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2016-01-14T23:08:03+01:00

Tilda, on remet ça !

Publié par Fille Ainée

Cela faisait bien longtemps que je ne m’étais penchée sur mes livres Tilda ! Et comme Grand Nain était le seul de mes parasites à ne pas avoir son ange à lui…

Sorti tout droit de

Tilda, on remet ça !

Deux anges de jardin customisés.

Tilda, on remet ça !

Celui-ci est pour Grand Nain

Tilda, on remet ça !

Et celui-là pour Grande Copine de Petit Nain qui part bientôt.

Tilda, on remet ça !

Cette année 2016 va être une véritable hécatombe. Que de départs !

Pour décorer la tête de mes anges, j’ai voulu rajouter un joli chapeau.

Tilda, on remet ça !

Patron trouvé ICI. Il vous suffit juste d’imprimer (moi, j'ai décalqué à même l'écran de l'ordinateur. Ne vous préoccupez pas des mesures) et d'assembler les morceaux. J'ai préféré coudre à la main car le chapeau était bien trop petit pour passer sous le pied de biche de ma MAC.

Tilda, on remet ça !

Mon prochain ange portera un bibi avec des plumes… ou encore une énorme capeline !

Voir les commentaires

2016-01-12T23:29:05+01:00

Défi lecture

Publié par Fille Ainée

Prendre un livre et s'y plonger, une minute, une heure, une journée ou une vie. A l'ombre d'un arbre, dans les transports en commun ou dans le jardin, la lecture nous accompagne toute notre vie. Alors si cette année, on se faisait, ensemble, un petit défi intellectuel à défaut de manuel ?

Voici une série de questions auxquelles je vous invite à répondre sur votre blog si vous en avez un, à défaut, dans les commentaires ci-dessous :

  • un livre publié cette année : attendons encore un peu ! L’année ne vient que de commencer ce qui nous laisse 300 et quelques jours pour en choisir un.
  • Un livre à finir en une journée : c’est possible mais va falloir s’y prendre tôt et surtout que les Nains ne s’attendent pas à ce que je sois douchée, habillée, présentable et surtout à manger à l’heure du tout !
  • Un livre que vous avez toujours eu envie de lire : comme je satisfais toujours mes envies de lecture, maintenant, tout de suite, je ne vois pas trop !
  • Un livre conseillé par votre bibliothécaire ou libraire : y’en a pas ! Je doute que le libraire du coin lise l’anglais couramment, quant à la bibliothèque, aucune idée où elle se trouve !
  • Un livre que vous auriez du lire à l’école : s’il a fallu que je le lise à l’école, à mon avis, je l’ai lu. Elève modèle, moi ! J’ai toujours fait mes devoirs sauf ce long mois où je n’ai rien écrit dans mon cahier de texte et que Moutie s’en est doutée, a choppé ma copine et m’a fait recopier l’intégralité des pages de son cahier de texte. Elle m’a ensuite fait faire mes devoirs pour rattraper mon retard. J’avais 7 ans ! Donc une erreur de jeunesse.
  • Un livre choisi par l’Homme, les Nains, ou Grande copine : comme l’Homme s’endort en ce moment sur son livre, je doute qu’il me le conseille. Grande voisine est fan de roman policier (pas trop mon truc) donc je me tourne vers les Nains et je dis « Harry Potter ».
  • Un livre publié avant votre naissance : la Bible ?
  • Un livre interdit : « Les Versets Sataniques » de Salman Rushdie en évitant de trop en parler autour de moi vu que je vis en pays musulman. Ce livre m’intrigue et je veux savoir pourquoi il a tant fait parler de lui.
  • Un livre abandonné en pleine lecture : facile mais si je l’ai abandonné c’est que j’avais pas vraiment envie de le reprendre. A mon avis, si je vous dit « Le Seigneur des Anneaux » de Tolkien vous comprendrez mon angoisse. Impossible de passer au-delà des 2 premières pages. Et j’ai mis deux jours à les lire !
  • Un livre sur vos étagères jamais encore lu : Vous voulez dire l’énorme pile de bouquins qui ramassent la poussière sur mon Kindle ? « Gone Girl » de Gillian Flynn
  • Un livre que vous avez déjà lu une fois : Envie de revivre « La Nuit des Temps» de Barjavel. Mais trop peur de ne pas l’aimer comme la première fois et c’est donc pour cette raison que j’évite de relire à différentes périodes de ma vie un livre que j’ai absolument adoré la première fois.
  • Un livre qui vous intimide : Celui que je vous présente ci-dessous. Un sujet bouleversant, pas facile et qui dérange. J’évite en général ce genre de livres qui vous laissent tout chose à la dernière page.
Défi lecture

Jack vient de fêter ses 5 ans. Il vit avec sa mère, Ma, dans Room, un abri de jardin ne contenant qu’une petite cuisine, une baignoire, une armoire dans laquelle il dort, un lit et un poste de télévision. C’est tout ce qu’il connaît du monde et Jack croit que ces objets et Room font partie du réel. Le reste n’existe que dans Madame Télé. La seule autre personne que Jack connaisse est Grand Méchant Nick, qui vient de temps en temps dans Room et leur apporte de quoi manger et s’habiller. Ce qu’il ignore, c’est qu’ Old Nick a enlevé sa mère il y a 7 ans et qu’il est le produit du viol de celle-ci.

Quelques jours après l’anniversaire de Jack, Ma apprend que Grand Méchant Nick n’a plus d’emploi et risque de perdre sa maison. Certaine que Grand Méchant Nick va alors tout faire pour se débarrasser d’eux, elle va tout risquer pour permettre à Jack de s’enfuir.

L'histoire est racontée du point de vue de Jack et c’est pour cela que le style et le ton de la narration sont, au début, assez surprenant, mais l'on s'y habitue rapidement. Room est un roman passionnant, une histoire qui malheureusement n’est pas unique. Dans cette expérience hors du commun, les personnages s'adaptent, et c'est avant tout l'amour d'une mère pour son fils qui permettent à chacun des deux protagonistes de tenir chaque jour. Un roman singulier, touchant d'amour et de fragilité, que j'ai dévoré. Je vous le conseille vivement.

Voir les commentaires

2016-01-10T23:38:56+01:00

Journal d’une déballonnée – Jour 11

Publié par Fille Ainée
Journal d’une déballonnée – Jour 11

J’ai la pêche, c’est le moins qu’on puisse dire ! Je ne m’endors plus le soir au moment de faire la vaisselle, je dors comme un bébé, je m’amuse à préparer des petits plats sains pour mes Nains qui se régalent (du moins ils prétendent) et j’ai la tête qui fourmille d’idées nouvelles. Même mon foie m’a dit merci ! Et finalement, ce n’est pas si dur de tenir à sec.

Monsieur 3xrien m’encourage dans ce Dryathlon sauf que je vois bien la petite brune qui passe discrètement de temps en temps mais comme je déteste la bière, je ne suis pas tentée. Je n’ai pas acheté d’alcool depuis le 1er janvier et je passe vite devant le rayon quand je fais mes courses. Je pars du principe que s’il n’y en a pas à la maison, y’a moins de risques !

Et pour accompagner cette période de sècheresse, j’expérimente au niveau alimentation. Comme vous le savez depuis la semaine dernière, on est comme les oies, bourrés de graine jusqu’au cou ! Et on ne s’en porte pas plus mal. Pour couronner le tout, j’ai déjà perdu 2 kilos ! Là, ce sont mes hanches qui me disent merci ainsi que l’élastique de ma culotte !

Et maintenant laissez-moi vous présenter ma nouvelle trouvaille ! Quand j’ai commencé à chercher une traduction, j’ai trouvé « gruau » et là, immédiatement, je me suis trouvé transportée dans une chaumière pauvrette au milieu de la campagne, en pleine famine irlandaise. Sauf que même du gruau, ils en n’avaient pas à cette époque. Et puis j’ai trouvé « bouillie ». Pas mieux ! Comment vous faire un article décent qui parle de bouillie ? En fait, ce que je tiens, aujourd’hui, à vous présenter, c’est la version nouvelle de mon petit-déjeuner. Celui qui tient au corps. Et c’est vrai qu’en y pensant, il ressemble beaucoup à de la bouillie.

Connaissez-vous le porridge très populaire chez nos voisins les Britons ? Un truc que j’ai jamais pu avaler tellement je trouvais ça fadasse. Et bien plus maintenant ! J’ai découvert la bouillie d’avoine que l’on prépare la veille au soir, que l’on laisse mijoter au frigo toute la nuit et que l’on déguste le matin. C’est vrai qu’à l’apparence, ça ressemble à du plop à cochon mais heureusement, ça n’en a pas le goût !

La bouillie d’avoine est simple à faire et représente une formidable occasion d'intégrer plus de fibres à votre alimentation. Et puis comme elle se prépare la veille, vous n’avez plus qu’à tomber du lit le matin. Voici ma recette préférée :

Ingrédients :

  • 4 cuil. à soupe d’avoine roulé
  • 5 cuil. à soupe de lait écrémé
  • 4 cuil. à soupe de yaourt grec sans matière grasse
  • 1-1/2 cuil. à café de graines chia (sinon graines de sésame)
  • 1/8 cuil. à café d’extrait d’amande
  • 1 cuil. à café de miel
  • 4 cuil. à soupe de fruits surgelés (les framboises sont mes fruits favoris)

Dans un grand verre, ajoutez tous les ingrédients et remuez. Réfrigérez au moins pendant 2 heures sinon toute la nuit.

Notez : seulement 207 calories ! Elle est pas belle la vie ?!?

Voir les commentaires

2016-01-07T00:06:52+01:00

Ipoh, c'était trop beau !

Publié par Fille Ainée

Le week-end dernier, Monsieur 3xrien a trouvé bon de m’aérer un peu. Cela faisait longtemps que nous n’étions partis à l’aventure et j’avais terriblement envie de visiter Ipoh, la capitale de l’état de Perak.

Ipoh se trouve à 175 km au nord de Kuala Lumpur, c’est-à-dire à peu près 2 heures en voiture et c’est la 3eme plus grande ville de Malaisie. Vantée comme l’endroit idéal pour y passer une retraite heureuse et paisible – il s’y passe peu de choses – la ville surprend par sa quiétude et son manque de gratte-ciel. Ipoh offre peu de distractions mais si vous êtes passionné d’histoire coloniale, d’architecture et de petits plats locaux, Ipoh est une destination de choix.

La ville doit son nom à l'arbre vénéneux qui poussait jadis à profusion dans la région et dont se servait les aborigènes pour empoisonner leurs fléchettes. Heureusement, de nos jours, les touristes ne risquent plus rien ! Célèbre pour ses mines d’étain, ses grottes calcaires et sa cuisine locale de rue, Ipoh est souvent surnommée « Bougainvillea City » (la ville des bougainvillées).

Ipoh a beaucoup changé depuis les années 1845 quand elle connaît alors un essor fabuleux suite à la découverte de gisements d’étain. C’est une ville champignon qui ne s’est jamais remise de son déclin minier en 1970. Mais c’est justement ce déclin économique de la ville qui a contribué à préserver les nombreuses constructions de l’époque coloniale que l’on peut encore admirer. Certains quartiers de la ville ont d’ailleurs servi de décor au tournage du film Indochine et notamment la gare ferroviaire.

Ipoh, c'était trop beau !

La Railway Station, construite en 1915, est le bâtiment emblématique de la ville. Elle me rappelle singulièrement l’ancienne gare de Kuala Lumpur et c’est normal, car l’architecte est le même. Celle d'Ipoh est de style "Raj" (mauresque et victorien mélangés). Les locaux la surnomment affectueusement "Taj Mahal".

Ipoh, c'était trop beau !

En face de la gare, le Palais de Justice.

Notre exploration de la vieille ville nous a conduit dans les petites rues de la « Ville Nouvelle » où l’on peut admirer de magnifiques bâtiments d’influence coloniale. En 1892, un énorme incendie détruit la partie est du centre ville. La ville a du être reconstruite et c’est ce qui donne alors la « Ville Nouvelle » avec ses petites échoppes.

Ipoh, c'était trop beau !

Certaines façades sont en très mauvais état mais d’autres ont été rénovées avec goût et derrière elles se cachent à présent des cafés branchés et de charmants petits hôtels.

Ipoh, c'était trop beau !
Ipoh, c'était trop beau !
Ipoh, c'était trop beau !

La Hong Kong and Shanghai Banking Corporation. Ce bâtiment datant de 1931 est un des meilleurs exemples de l’architecture victorienne/néo renaissance typique des banques britanniques de l’époque.

Ipoh, c’est aussi le Street Art que l’on retrouve également à Georgetown, Penang.

Ipoh, c'était trop beau !
Ipoh, c'était trop beau !

Nous avons terminé notre visite par la villa Han Chin Pet Soo, un musée dédié à l’histoire de l’exploitation minière. C’était à l’origine, en 1893, un club privé pour les dirigeants des mines d’étain. C’est également un musée retraçant l’histoire des Hakkas, ces chinois qui fuyant les guerres, sont venus s’installer dans le sud de l’Asie. Très présents dans l’armée et l’administration, plus éduqués en moyenne, les Hakkas ont eu une influence significative sur l’histoire chinoise à laquelle ils ont donné de nombreux dirigeants politiques et révolutionnaires.

Ipoh, c'était trop beau !
Ipoh, c'était trop beau !

Nous sommes rentrés fort tard de notre expédition mais comblés et je crois que mon meilleur souvenir est ce petit monsieur édenté venu me jouer une petite mélodie au moment du repas. La joie de vivre incarnée et son sourire me suivra partout !

Ipoh, c'était trop beau !

Voir les commentaires

2016-01-05T07:11:15+01:00

Le smoothie dégueuli

Publié par Fille Ainée
Le smoothie dégueuli

C’est ainsi que mes Nains l’ont surnommé. Pas à cause du goût mais à cause de sa couleur ! Bande de Nains ingrats. Tous les matins, je me lève tôt pour mixer mes légumes et fruits et assurer ainsi que mes Nains partent à l’école avec une cervelle intelligente ! Peut-être qu’un jour, ils reconnaîtront les sacrifices de leur p’ove mère et empoisonneront nourriront sainement leur progéniture.

En ce jour 5 de mes aventures de déballonnée, je viens aux nouvelles et vous donner des miennes. Je tiens à dire à tous ceux et toutes celles qui m’accompagnent dans cette aventure que finalement on s’y fait à l’eau et au pain sec. J’avoue que j’ai eu quelques fois envie de me servir discrètement mais l’ombre menaçante de Monsieur 3xrien devant la porte de la cave à vin m’en a vite dissuadé. L’Homme veille au grain avec un œil de rapace.

Pour en revenir donc à mes smoothies et surtout à celui qui ressemble à de la grenouille écrasée en sous bois en putréfaction depuis 3 semaines (je cite Petit Nain et vous noterez que ce smoothie a la même couleur que la jupe d’uniforme du dit Nain !) je signe et je persévère. J’ai déjà perdu 1 kilo sans beaucoup d’efforts, j’ai une pêche d’enfer et c’est avec un plaisir renouvelé que je prépare mes concoctions. Ce smoothie - un mélange de légumes et de fruits auquel je rajoute des ingrédients secrets – me permet de tenir jusqu'à l’heure du déjeuner. Un miracle ! Il est riche en fibres et basse calorie. Que demander de plus !

Dans mes ingrédients secrets (tofu, beurre d’amande, lait de noix de macadamia, eau de noix de coco, tahini et petites graines en tout genre) figure la baie de Goji, petite baie d’origine chinoise aux vertus médicinales exceptionnelles qui soi-disant vous rend immortel. Elle stimule le jing et revigore le qi. Tout un programme ! C’est en quelque sorte un super fruit !

J’imagine qu’il doit être difficile de les trouver dans votre supermarché local mais les baies de Goji sont vendues séchées dans tous les supermarchés des quartiers chinois. Ici, on les trouve à tous les coins de rue.

Ma recette de smoothie dégueuli (et vous verrez que ce n’est pas si mal) :

500g d’épinard

½ concombre (je laisse la peau mais je la lave bien)

1 branche de cèleri

quelques branches de persil

une grosse poignée de menthe

3 carottes

2 pommes (vertes pour aller avec la couleur et toujours avec la peau)

1 orange

½ citron

250 ml de jus d’ananas

Le smoothie dégueuli

Vous mettez tout ça dans le mixeur (les ingrédients liquides en premier pour faciliter le mélange) et répartissez dans les verres. Vous en avez assez pour quelques jours à moins que, comme moi, vous ayez à nourrir une bande de Nains ingrats.

Voir les commentaires

2016-01-04T00:47:43+01:00

Une couronne pour une galette

Publié par Fille Ainée

Difficile de trouver des galettes des rois dans nos contrées donc depuis de très nombreuses années, c’est galette maison chez les 3xrien. Et pour aller avec la dite galette, il faut bien entendu une couronne sinon c’est pas marrant. La notre a été rapportée de France mais elle commence à fatiguer un peu. Je me suis donc remise à mes aiguilles pour en tricoter une. Qui dit galette maison dit couronne maison, logique !

Une couronne pour une galette

J’ai trouvé un modèle adorable sur le Net et comme je sais que vous êtes nombreuses à être allergiques au tricot en briton, je vous propose ci-dessous la traduction des abréviations. Le modèle original est ICI et les explications sont même accompagnées d’une vidéo si vous préférez les images à la lecture ICI.

Instructions :

Le travail se tricote en rond avec un multiple de 18 mailles. Notez que si la circonférence de la couronne vous semble trop petite (le modèle sur la tête de mon Nain est minimaliste) et que vous souhaitez une couronne qui fasse tout le tour de la tête, ajoutez simplement 18 mailles ou 36 ou ainsi de suite.

Abréviations :

K – tric. à l’end.

P – tric. à l’env.

s2k – faites glisser 2 mailles de l’aiguille gauche à l’aiguille droite comme si vous vouliez les tricoter à l’endroit (une à la fois), tricotez la troisième maille à l’endroit et faites passer les deux maille précédentes par-dessus la troisième tricotée (diminution de 2 mailles)

pm – placez le marqueur

sm – faites glisser le marqueur de l’aiguille gauche à l’aiguille droite

YO – jeté

BO – rabattre les mailles

Remarque : pour les rangs 14 à 20 vous pouvez retirer tous les marqueurs.

Une couronne pour une galette

Pour tricoter ma couronne, j'ai utilisé un coton lamé japonais - que Moutie reconnaîtra - que j'ai doublé car il était un peu trop fin. Ma couronne a été réalisée en moins d'une heure !

Si vous êtes encore hésitantes à vous lancer dans des modelés en briton, j’ai trouvé un blog qui vient à votre aide ICI.

Voir les commentaires

2016-01-02T03:17:28+01:00

Journal d’une déballonnée – Jour 2

Publié par Fille Ainée

Les doigts dans le nez ! Enfin pas exactement mais pas si difficile que ça ces deux premiers jours de sècheresse alcoolique. Combinée à un menu hyper sain, je me sens déjà dans la peau d’une déesse ! Enfin….

Aujourd’hui, je vais vous parler de l’art de maîtriser le petit-déjeuner liquide. Trop pratique ce concept. On met tout dans le mixeur, on appuie sur le bouton et zou ! Un magnifique gain de temps surtout que l’on peut préparer les smoothies en masse le week-end, les congeler et il suffit juste de décongeler la veille pour le lendemain. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à glisser votre petit-déjeuner dans votre sac et à déguster dans les embouteillages. Pas beaucoup d’embouteillages dans ma cuisine le matin mais à 6h je n’ai pas toujours l’œil ouvert pour les préparations culinaires avancées.

Je vous sens dubitatifs sur le sujet de la liquidité au petit-déjeuner. Rassurez-vous, moi aussi j’avais des doutes quant à sa capacité à m’en boucher un coin jusqu'à l’heure du déjeuner. Je suis plutôt du genre café/toasts mais en général sur le coup des 9h30, je erre comme une âme en peine autour du frigo, le ventre gargouillant. Mais hier, j’ai eu une révélation : Docteur OZ !

Avec un nom pareil, ça ne pouvait être qu’une americanerie. Le Docteur Oz est un chirurgien et surtout l’animateur d’un programme télévisé visant à rééduquer les masses dans le domaine de la santé alimentaire. Et aux Etats-Unis, y’a du travail ! Le but est de vous apprendre à aimer votre corps et à le pouponner. La grande spécialité du Docteur Oz : les smoothies. Comme j’aime le concept, je suis allée voir sur le Net de quoi il s’agissait. Et j’ai trouvé des tas de recettes sympas ICI. Mais pas seulement. Le secret des smoothies remplis d’énergie du Docteur Oz est qu’il y glisse des petites graines histoire de vous tenir éloigné du frigo ou du placard à biscuits.

Depuis quelques temps, je suis une grande adepte de la graine chia. Un nom qui fait beaucoup rire Moutie (à son âge !). Le chia est une espèce de sauge originaire d’Amérique du Sud. Et cette plante produit de toutes petites graines riches en huile végétale et donc en Oméga 3. Pour la santé, c’est un bonus naturel (elle renforce le système immunitaire) car elle est riche aussi en fibres solubles, ce qui est idéal pour contrôler sa glycémie et le cholestérol sanguin et aussi pour ressentir la sensation de satiété. Voyez où je veux en venir les filles ? Une graine magique qui vous coupe l’appétit.

La graine de Chia a aussi un super pouvoir anti-inflammatoire et aide à réguler la pression artérielle. Enfin, cette graine renferme plus d’antioxydants que n’importe quelle autre graine et permet de lutter contre le vieillissement. Donc non seulement elle vous aide à maigrir mais en plus, vous devenez de plus en plus jeune. Vu le rythme auquel je la consomme, j’ai 10 ans !

Et pour compléter cette concoction, le Docteur Oz recommande l’ajout de graines de citrouille à forte teneur en magnésium, de tournesol pour faire le plein d’énergie et de lin très efficace pour combattre les cancers du sein et du côlon.

Bref avec tout ça, vous allez ressembler à un moineau certes, mais à un moineau sain !

J’ai donc adopté les smoothies Oz au petit-déjeuner. Je suis consciente que sous nos climats équatoriaux, il est facile de trouver des fruits frais appétissants. Mais rien ne vous empêche de faire le plein de fruits congelés et d’aller explorer le coin bio de votre supermarché. N’oubliez pas non plus de vous hydrater. Vous allez voir, vous aussi bientôt, vous allez être magnifique de l’intérieur. Je la sens venir cette déesse !

Voir les commentaires

2015-12-31T00:32:57+01:00

Résolutions anti ballonnement

Publié par Fille Ainée

Nous voilà bientôt en 2016. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, je compte commencer l’année du bon pied. Pas de gueule de bois et pleine de bonne volonté. C’est décidé, dès demain, tout va changer. Je le clame haut et fort, un énorme ménage de printemps. Finies les procrastinations, j’ai pris une bonne résolution mûrement réfléchie. Tiendra t-elle ?

Pour la plupart d’entre nous, la fin de l’année annonce le bilan. Sonnent les 12 coups de minuit et nous voilà à nous regarder le nombril, à nous auto analyser et à nous déclarer en toute innocence « cette nouvelle année sera meilleure que la précédente » en oubliant évidemment qu’il y a tout juste un an, on se disait la même chose. La décision était pourtant ferme, l’effort de volonté manifeste ! Pourquoi l’échec ? Parce que le germe de l’échec était déjà dans la résolution, tiens donc !

Déjà, pour se convaincre qu’on allait vraiment réussir à la tenir cette résolution, on avait éprouvé le besoin de l’annoncer à tout le monde. Sauf que ce tout le monde, après quelques coupes de Champagne avait déjà oublié ce qu’on venait de résolure (non, ce mot n’existe pas, rassurez-vous). Du coup, c’est beaucoup plus facile de faire marche arrière ou de laisser tomber dans l’oubli cette résolution prise sur un coup de tête ou de boisson. Pas de témoin ! Discrètement, on passe tout sous silence. « Ah ouais, tiens, t’es sûre que j’avais dit que je perdrais du poids » alors qu’on a le nez dans le frigo.

Moi, j’ai une théorie imbattable. Pour lutter contre l’échec, il faut l’accepter. Se dire que la route sera longue et que c’est pas parce qu’on trébuche de temps en temps qu’on va finir dans le fossé. Et ce n’est pas de votre faute si la vie vous sème des obstacles ! Il faut apprendre à les négocier.

Je n’ai donc pris qu’UNE seule résolution cette année et si je ne me prends pas un arbre en pleine figure, je devrais inévitablement en tirer moult avantages. A partir de demain, 1er janvier 2016, à 9h du matin (heure britonne ce qui me laisse 8 heures pour me préparer en prenant en compte le décalage horaire), je me transforme en DryAthlete ! Ca vous en bouche un coin, n’est ce pas !

Un DryAthlete, c’est un super humain qui pendant tout le mois de janvier, ne touche pas à une goutte d’alcool. Rien, nenni, niet ! Cette coupe de Champagne que je vais boire pour célébrer le Nouvel An sera ma dernière jusqu’au 1er février. Je dois vous avouer que les premiers jours vont être difficiles mais les Nains veillent au grain. Plus de petit verre de vin en préparant le diner, plus d’apéritif avec les copines, que de l’eau ! Et quand on pense qu’il faut 21 jours au corps humain pour se convaincre que Chablis c’est fini, la route va être longue et cabossée.

Dans un sens, mon foie va me remercier, mon porte-monnaie se rembourrer et je vais avoir une pêche d’enfer à la fin du mois. Ce qui inévitablement, entraînera une perte de poids et un regain d’exercice à en faire sauter les ressorts de mon mini trampoline. Donc, si on y pense sérieusement, ma seule et unique résolution aura le même effet que 4 réunies.

Par contre, je dois vous avouer que je ne serai pas seule à faire cette route mais fort bien accompagnée. Pour mettre toutes les chances de mon côté, je me suis inscrite sur le site de Cancer Research UK, ICI. Il suffit de s’inscrire et si jamais vos amis souhaitent vous encourager et verser des fonds en votre nom, rien de plus facile. Vos efforts contribueront à financer la recherche pour combattre le cancer. Monsieur 3xrien, si je tiens le coup, offrira l’équivalent de ma consommation mensuelle et croyez-moi, c’est une jolie somme car l’alcool est fortement taxé en Malaisie. Ou alors, je bois comme un trou !

En attendant, je vous invite à me retrouver régulièrement sur ce blog pour me suivre dans mes nouvelles aventures que j'intitule "Journal d'une déballonée". Je vous parlerai de tout sauf peut-être des symptômes de mon sevrage et encore… sait-on jamais, ça peut se révéler caucasse ! Je ne conseille à personne, par contre, de se trouver dans ma cuisine au moment de la préparation du diner. Les casseroles risquent fort de voler bas les premiers jours !

Résolutions anti ballonnement

Bonne Année à tous et à toutes !

Voir les commentaires

2015-12-30T00:09:28+01:00

Les dernières forêts danoises

Publié par Fille Ainée

Dernier ouvrage de l’année 2015 : un cowl que je ne porterai sans doute pas de suite mais on ne sait jamais s'il se mettait soudainement à faire froid à Kuala Lumpur.

Très facile à réaliser, les explications gratuites sont ICI. Pour monter des mailles provisoires, j’ai préféré la méthode avec un crochet démontrée ICI. Et pour joindre les deux extrémités de mon cowl, le fameux kitchener stitch ou encore dans la langue de Molière, le grafting ICI.

A porter en écharpe simple...

Les dernières forêts danoises

Ou autour du cou et sur la tête si on a oublié son bonnet !

Les dernières forêts danoises

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog