Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2014-06-05T23:00:00+02:00

Gerda... il n'y a plus que toi !

Publié par Fille Ainée

Le matin, ma routine est très simple. Levée à 6h (le Hurleur s’époumone en général à 5h45), je saute dans ma robe de maison sans passer par la case « douche » mais qui s’en rendra compte vu qu’il n’y a personne, je réveille Petit Nain dormeur qui saute dans son uniforme et attrape son petit-déjeuner pendant que je lui prépare sa lunchbox. 6h50, migration vers l’arrêt du bus en bas de la rue, 7h05 libre ! 7h30, quelques longueurs de piscine. 

 

Pour me donner bonne conscience, je fais un brin de vaisselle, range un peu, lance une lessive et me fais un café que je bois dans le silence de mon Atelier. Et là, c’est le néant, le gouffre interplanétaire, le grand trou noir de la création. « Allez, une petite demi-heure de tricot et je vais me laver ». Sauf que deux heures plus tard, je me dis toujours « encore un rang ».

 

Tricots-1732.jpg

 

Et c’est bien pour cela que Gerda est devenue l’Ennemi public No. 1. Parce qu’une fois dans les bras de Gerda, on n’arrive plus à s’en sortir. Son stratagème ? Seulement 77 mailles. C’est rapide à tricoter 77 mailles, ça va vite, tellement vite qu’un petit rang supplémentaire ça ne fait de mal à personne ! Sauf qu’à plus de 10 heures du matin, je mijote toujours dans ma robe de maison, je commence à sentir le fromage pas frais et que mine de rien, le travail s’accumule. Ah Gerda, tu auras ma peau ou alors ce sont les mouches qui me finiront !

 

Tricots-1730.jpg

 

Et vous, vous en êtes où ?

 


 

Voir les commentaires

2014-06-03T04:17:00+02:00

Moutons Dragibus

Publié par Fille Ainée

Chez les Pixies, il y a des moutons. Beaucoup de moutons même. Pour un peu, on se croirait en Nouvelle-Zélande dis-donc ! Sauf que là, mes moutons ressemblent à des Dragibus ! On en mangerait !

 

Quilting-2-1419.jpg

 

Pour compléter ce deuxième bloc, j'ai réalisé une Ohio Star, bloc traditionnel chez les Amish. C'est un bloc qui peut se décliner en plusieurs versions différentes et c'est donc ainsi qu'il va figurer à plusieurs reprises dans mon ouvrage. Un rappel du Civil War que je viens de terminer et qui attend sagement d'être quilté.

 

Quilting-2-1420.jpg

 

Les voisins vont être heureux de toute cette verdure !

 

Quilting-2-1421.jpg

 


Voir les commentaires

2014-06-03T04:13:00+02:00

De ma chaise longue...

Publié par Fille Ainée

De 1845 à 1852, plus d’un million d’Irlandais meurent de faim. La patate est ravagée par le mildiou. Les propriétaires s’enrichissent en exportant les cultures vers l’Angleterre pendant que ceux qui s’acharnent à les cultiver se font expulser faute de pouvoir payer leur loyer et meurent dans les fossés. Ceux qui possèdent encore quelque chose vendent tout pour acheter un billet de passage sur un des navires se dirigeant vers l’Amérique ou encore l’Australie. Leur dernier espoir ! Malheureusement, plus d’un tiers de ces « chanceux » ne verront jamais leur destination et vont succomber aux ravages du typhus et de la dysenterie.

 

Et pourtant cette époque était une époque de grandes avancées technologiques, de brillance intellectuelle et artistique et de progrès scientifique. Mais peu de ceci importe aux plus démunis de l’Irlande. Le monde est organisé comme une pyramide avec à son sommet les plus riches et à sa base les pauvres qui en portent tout le poids.  Ceux qui travaillent le plus et qui pourtant possèdent le moins.

 

etoile.jpg

 

Pendant l’hiver rigoureux de 1847, L'Etoile des mers quitte l'Irlande pour New York avec à son bord, des passagers fuyant la famine. A son bord, des centaines de refugiés, certains optimistes, d’autres désespérés. Dans les cabines de première classe : une quinzaine de privilégiés. Une famille de propriétaires anglais établis depuis longtemps en Irlande mais récemment ruinés, leur servante au lourd passé, un journaliste new-yorkais, un homme d'Eglise, un maharadjah curieux de découvrir le monde. Et en-dessous, relégués dans l'entrepont quatre cents passagers entassés dans la pire promiscuité et bientôt décimés par le typhus. Parmi ces derniers, un tueur que l'on surnomme le " Fantôme ".

 

C’est une amie irlandaise qui m’a conseillé ce livre. Et elle ne s’est pas trompée ! Une écriture impeccable, un style fabuleux. Moi aussi j’ai fait la traversée d’Irlande à New York, moi aussi j’étais dans la cale avec les rats, moi aussi j’ai dîné dans le salon rutilant de première classe.

 

Rédigé sous forme de journal à 10 mains, nous sommes transportés tantôt dans les bas-fonds avec le « Fantôme », tantôt dans les salons où l'on cause. Et au fil des pages, nous découvrons que le meurtrier et la victime ne sont peut-être pas celui/celle que l’on croyait au début.  Mais ce n'est pas moi qui vous l'ai dit !

 

Voir les commentaires

2014-06-02T04:50:00+02:00

Aldo, le roi du grain de sable

Publié par Fille Ainée

Non, Langkawi n’était pas le paradis mais on a fait comme si et on en a bien profité. L’occasion de reprendre son souffle entre deux examens pour Grand Nain, de se poser sur une chaise longue et de finir un bon livre, de s’agiter dans les vagues et de boire la tasse en banana boat, d’aller admirer les îles voisines mais surtout, surtout, d’admirer le paysage de la plage !

 

Manis-Tiga-1477.jpg

 

Cop écossaise prise en flagrant délit de « lèche-vitrine » ! Aldo faisait les cent pas sur le sable en exhibant ses charmes de primate. « Regardez comme je suis beau, si beau… ».

 

Finalement Langkawi, c'était pas si mal que ça !

 


 

Voir les commentaires

2014-05-28T06:25:00+02:00

L’étole de Gerda

Publié par Fille Ainée

Les filles à vos aiguilles, on part à Langkawi ! Et pour éviter de faire la crevette qui n’a rien à faire sur la plage, on s’équipe ! Pour cette petite pause weekendière, je glisse dans ma valise 2 pelotes d’Anny Blatt, des aiguilles et les explications pour réaliser une étole toute simple (oui, c’est simple), celle de Gerda. Je ne la connais pas mais je suis certaine qu’après quelques rangs, on sera très copines nous deux !

 

langkawi.jpg

 

Si vous voulez me rejoindre, cliquez ICI et rendez-vous lundi prochain pour faire le point !

 


Voir les commentaires

2014-05-27T04:45:00+02:00

Le BOM des Pixies

Publié par Fille Ainée

Dans le folklore briton, une pixie est un petit lutin malicieux habillé en vert qui danse au clair de lune avec les grenouilles et les grillons. Et je suis certaine que ma maison est une maison de Pixie.

 

Quilting-2-1411.jpg

 

Découvert sur un site danois, je suis tombée sous le charme du BOM 2014 ICI. Une petite maison bien joufflue avec des fleurs à toutes les fenêtres.

 

Quilting-2-1414.jpg

 

Comme je l’ai déjà évoqué, ma Jumelle n’a pas voulu me suivre dans cette aventure malgré le fait qu’elle avait envie d’appliqué et plus particulièrement d’appliqué de maisons. Moi, je me suis régalée dans ce premier bloc. J’y ai retrouvé le Eastwood Village et les détails du Yoko.

 

Quilting-2-1415.jpg

 

A l’heure qu’il est, je construis déjà la maison des voisins et à l’allure où je vais, mon Pixies’ Village ne tardera pas à attirer de nouveaux locataires !

 


Voir les commentaires

2014-05-23T08:33:00+02:00

Le SKOW… au poteau !

Publié par Fille Ainée

Je n’avais pas dit mon dernier mot !

 

SKOW-1398.jpg

 

« Butterflies fluttering »

 

SKOW-1392.jpg

 

Les mouches à beurre qui papillonnent, y’en a partout ici. Des énormes et des minuscules. Mais ce qui ne cesse de m’épater, ce sont toutes ces couleurs.

 

« Birdsong in the morning »

 

SKOW-1393.jpg

 

J’adore me faire réveiller par le chant des oiseaux, sauf, qu’en ce moment, comme vous le savez, le week-end, c’est plutôt le marteau-piqueur. J’aurais leur peau, soignez sans crainte !

Notre propriétaire est passé ce matin pour me donner une petite leçon de « comment quoi faire ». Apparemment, il semblerait qu’en faisant passer une petite enveloppe aux services administratifs qui gèrent les nuisances sonores, on puisse espérer un résultat pour le moins immédiat. En fait, ça dépend de la grosseur de la petite enveloppe ! J’en suis restée sans voix !

 

« Sunshine on my face »

 

SKOW-1394.jpg

 

Le soleil, il est là tous les jours. C’est même un peu lassant à la fin et c’est pour cela que je suis toujours ravie quand arrive l’orage sur le coup des 3 heures de l’après-midi.

 

« Cocktails »

 

SKOW-1395.jpg

 

Ce bloc là n’existe pas dans le modèle original. A la place, Anni Downs avait prévu une vieille chaise. Certes j’aime les meubles anciens. Nous avons d’ailleurs acheté l’année dernière deux bancs d’église pour notre table de ferme provençale. Ces bancs sont tellement vieux que j’attends de voir qui de nous va se vautrer l’été prochain. Surtout que la cave à vin est tout à côté. Un peu trop d’Ambroisie et hop ! L’été sera chaud, prévoyons le Hansaplast !

Donc, pour remplacer cette vieille chaise, j’ai préféré faire figurer une petite boisson vitaminée. Notre poison du dimanche soir (et des soirs de grande fatigue), c’est le Gin & Tonic. C’est frais, c’est bon et ça se boit tout seul. Un peu trop même. 

 

« Family »

 

SKOW-1396.jpg

 

On n’en parle même pas de celle-là ! La famille, c’est celle qui vous suit partout et on ne peut jamais s’en débarrasser. Mais heureusement qu’elle est là pour essayer les bancs d’église !

 

« Presents to share »

 

SKOW-1397.jpg

 

Le plaisir d’offrir !

 

Voilà donc cette aventure avec ma Jumelle terminée ou presque puisqu’il ne me reste plus que le quilting, mais là, « prenez un ticket, y’a la queue ». J’ai réduit la largeur du panneau car d’une, je n’aurais pas eu assez de tissu et de deux, il aurait été trop large pour le mur auquel il est destiné. Enfin, c’est mon excuse.

 

SKOW-1391.jpg

 


Voir les commentaires

2014-05-22T04:53:00+02:00

Mes crottes de biquette réinventées

Publié par Fille Ainée

Une fois n’est pas coutume, je ne vous montre qu’un seul bloc du SKOW mais l’avancée fulgurante de ma Jumelle tricheuse me pousse à mettre les bouchées doubles. Je sais que Chipie compte les points sur le ring et il serait impensable que je sois KO.  

 

Comme je vous l’avais expliqué, le premier bloc de la 2ème colonne ne m’avait pas du tout inspiré. Cet ouvrage s’intitulant « My favorite things » je ne voyais pas l’intérêt d’y faire figurer des chocolats alors que je ne les mange pas. J’aurais pu choisir un plat de charcuterie à la place, mais dans ce cas au lieu de crottes de biquette, mes saucissons auraient eu l’aspect de…. non je n’ose même pas l’écrire mais ce qui est certain est que les biquettes n’auraient jamais pu être à l’origine d’une telle chose !

 

J’ai eu ensuite envie de faire un bloc avec mon coiffeur. J’aime mon coiffeur car il est constamment en retard ce qui veut dire que pour me faire patienter, on me fait un massage de crâne prolongé pendant le shampoing. Le but est de m’endormir pour éviter que je râle. Et ca marche à tous les coups.

 

Bon sérieusement, j’ai finalement opté pour les chapeaux et les sacs. Oh oui ! J’ai profité, un matin, du passage de ma Cop’ qui dessine pour lui demander de mettre sur papier ce que j’avais dans la tête. Et quelques heures plus tard :

 

SKOW-1388.jpg

 

Par contre, le bloc étant tout petit, j’ai eu du mal à tout y faire rentrer et du coup, ca donne un effet un peu boudiné (qui me rappelera la charcuterie!).

 

SKOW-1389.jpg

 


Voir les commentaires

2014-05-21T10:55:00+02:00

Le chat qui se prenait pour une princesse

Publié par Fille Ainée

Cela aurait pu être le titre d’un conte de fée mais non, c’est la réalité chez les 3xrien.

 

Boule de Poil se prend pour la crème de la crème. BdP ne mange pas avec les autres. Bdp demande à être servie séparément. Bdp est difficile et si le menu ne lui plaît pas, lui tourne le dos d’un air dédaigneux. Bdp ne veut pas boire à la fontaine mais demande à ce qu’on lui remplisse l’évier de la cuisine. BdP ne sort pas par la chatière. Bdp exige qu’on lui ouvre la porte. Et attention, celle de son choix ! Bref, BdP est une chieuse qui depuis quelques temps s’étonne de passer beaucoup de temps dehors !

 

3eme félin par contre…

 

Manis-Tiga-2043.jpg

 

C'est pas la même classe... !

 


 


Voir les commentaires

2014-05-20T05:31:00+02:00

Sur le sentier de la guerre

Publié par Fille Ainée

La nuit dernière, j’ai très mal dormi. Agitée comme j’étais, je me suis tournée, retournée jusqu'à empiéter sur le territoire de Monsieur 3xrien qui même s’il ronflait comme un nouveau-né, a trouvé le moyen de me renvoyer dans mes quartiers. Pourquoi tant d’agitation ? Et bien, laissez-moi partager avec vous ce qui m’occupe l’esprit : le volontariat et les travaux. Aucun rapport entre ces deux sujets, je tiens à préciser.

 

Tous les trimestres, Monsieur 3xrien s’arrache un bras et une jambe (traduction littérale du briton « an arm and a leg ») pour payer les frais de scolarité de nos Nains. Avec de telles sommes, nos Nains seront les prochains Einstein, c’est sûr (si seulement !) et moi j’aurai pu faire trois fois le tour du monde.

 

Comme dans toute école qui se respecte sont organisées des excursions éducatives pour lesquelles les parents sont sollicités. Moi, après avoir accompagné les Nains dans plusieurs de ces excursions, je vous le dis et le confirme, il faut être carrément dément pour, de son plein gré, vouloir passer une journée avec une bande hurlante de Nains déchaînés alors qu’on pourrait rester tranquillement dans son Atelier à finir son SKOW.

 

Arrive le petit mail délicat des parents d’élèves pour donner les consignes destinées à dresser encadrer cette jeune génération. Et là, je m’étrangle ! Les parents ne sont pas autorisés à prendre le bus des parasites hurleurs et doivent, avec leurs propres moyens, se rendre sur le terrain de jeu découverte attendre sagement l’arrivée du bus de l’école. Seulement léger hic, le lieu de rendez-vous est un parking en plein centre-ville qui lui aussi vous arrache un bras et une jambe pour la première heure de stationnement.

 

Deuxième étranglement, reprendre sa voiture pour se rendre sur le deuxième lieu de rendez-vous et allègrement, sans y penser, payer un droit d’entrée sur le deuxième parking en plein centre-ville. Mais oh, eh dis-donc, tu t’y crois là !?!

 

J’ai pas pu m’en empêcher, j’ai fait une lettre ! Ca y’est, maintenant je suis cataloguée. Seule maman française de la classe de Petit Nain, je respecte la tradition du français qui râle ! Grillée !

 

La réponse est arrivée très rapidement et là grosse surprise, la maîtresse est tout à fait consciente du problème mais bon…au niveau administration, c’est du style « ferme ta g…. et monte dans ta voiture ». Ben, j’ai dit non !

 

Comme ça m’a mise de très mauvaise humeur et que j’étais très agitée, je suis allée voir les imbéciles ouvriers, qui derrière la maison, depuis trois semaines travaillent d’arrache-pied, 7 jours sur 7, à démolir puis reconstruire, non pas une mais deux maisons.

 

Je n’en peux plus de me réveiller le dimanche matin au son du marteau-piqueur, de déjeuner avec la scie électrique et de dîner en compagnie du camion des gravats. CA SUFFIT !

 

Pas de pot, les ouvriers ne comprennent pas un mot d’anglais. Et puis, ce n’est peut-être pas de leur faute si on leur demande de faire des heures sup… mais bon, ils ont très bien saisi quand j’ai commencé à prendre des photos. Grand Nain, très philosophe, m’a avancé que plus ils travaillaient le week-end, plus vite le bâtiment serait terminé. Nain, je te hais ! N’y a t-il plus de paix ? Pour le moment, la seule chose qui les calme, ce sont les orages. De ce fait, vous me verrez peut-être faire la danse de la pluie, dans le jardin, tous les après-midis. Rassurez-vous, vu la saison, je ne danse pas très longtemps !

 

J’ai laissé le dossier entre les mains de notre propriétaire qui je l’avoue a fort bien compris l’intensité du problème quand je lui ai suggéré que peut-être, quelque part, dans le voisinage, se trouverait une maison plus tranquille. Sauf que Monsieur 3xrien n’a pas envie, lui, de perdre son deuxième bras et sa deuxième jambe dans un 3eme déménagement. Mais ça, Monsieur Proprio, il ne le sait pas !!

 

La nuit prochaine sera t-elle plus calme ?

 


Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog