Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2012-07-05T04:02:00+02:00

Les frustrations de Rachel

Publié par Fille Ainée

J’ai longtemps hésité entre Rachel et Fille Aînée pour donner un titre à mon article car ce début de vacances provençales se révèle légèrement laborieux, mais j’ai décidé de prendre tout ça avec philosophie.

 

Pensant laisser mes problèmes asiatiques derrière moi, j’ai débarqué dans ma « Provence natale » avec un enthousiasme débordant qui a été vite sapé quand, le premier soir, Grand Nain m’a réclamé l’Internet et que nous sommes restés longtemps à regarder la petite lumière rouge qui clignotait sur la box. Pas d’bol comme d’hab !

 

Mohammed de chez Orange m’a confirmé que ma ligne était instable. Mais enfin Momo, y’a pas qu’la ligne qu’est instable ! C’est toute la maison qui est branlante !! Alors nous avons attendu l’arrivée du technicien comme le messie. Et le messie est arrivé hier matin !

 

Et puis, il y a le lavabo du cabinet de toilette qui est sans eau car voyez-vous, le plombier, venu réparer les tuyaux qui avaient eu une faiblesse l’hiver dernier, a jugé bon de ne pas les reconnecter. Pourquoi ? Sais pas ! Une lubie ? Ne me demandez pas, mais je lui en ferai la remarque quand il viendra, ça c’est certain ! S’il vient bien entendu !

 

Cela aurait pu s’arrêter là, mais mon Char à Filles a décidé de se mêler au jeu. Au moment de partir pour aller faire les courses, le taquin n’avait plus de batterie. THE silence complet ! Heureusement que le maçon était à ce moment-là dans mon jardin – depuis 7h00 d’ailleurs et je peux confirmer son alibi vu que c’est grâce à lui que je me suis réveillée au doux son de sa scie – et c’est lui qui m’a donné un p’tit coup de fouet pour aller remplir le frigo. Un peu plus tard, peut-être, la prochaine fois, oh Dieu du ciment !

 

Pour conclure, je vous relate mon expédition à la banque pour m’enquérir des états d’humeur de ma plastique bleue. Impossible d’obtenir de l’argent du distributeur même en tapant poliment sur l’écran. Monsieur Mon Banquier a jugé bon de remettre mon plafond à 0 euro. Alors évidemment, je n’allais pas aller bien loin comme ça. La raison : sais pas ! Ca fait beaucoup d’ignorance dans ce monde de fous !

 

Donc en attendant de recevoir ma commande de tissus pour me lancer dans mon quilt des Japonaises, et en rangeant mon atelier plein de mouches mortes, j’ai retrouvé « The Civil War Diary Quilt » de Rosemary Youngs.

 

civil-war-copie-1.jpg

 

Choix de blocs au hasard :

 

Traduction de l’extrait du journal de Rachel Young King Anderson :

 

DSC01043.jpg

 

Dec. 11, 1862 – Les frustrations de Rachel (tellement approprié n’est-ce pas ?)

 

Il a plu énormément depuis que Monsieur Anderson est parti et je pense qu’il ne peut revenir à cause des intempéries. Cela fait maintenant 11 jours qu’il est parti et je me sens si seule. Une autre bataille monumentale a eu lieu en Virginie ; les Confédérés en sont sortis vainqueurs. Des milliers d’hommes ont été tués. Que Dieu ait pitié de nous ! Dieu ait pitié. Il ne suffit pas que ta colère se déverse sur nous – Sauve nous ou nous allons tous périr. Quelques officiers de la milice de ce pays ont été arrêtés car ils sont accusés d’avoir brûlé des maisons ou tué des innocents. Monsieur Wadlow a fait revenir sa fille de Ceddar Co. pour habiter dans sa maison qui se situe plus près de chez nous. Ils sont arrivés vendredi 12. Elle a eu tellement de vicissitudes. Son mari est enrôlé dans l’armée du Sud et la milice a saisi presque tout ce qu’elle possédait…jusqu'à son dernier morceau de viande. Il lui fallait porter son bois à 1km jusqu’au moulin. Elle a 4 enfants en bas âge.

 

DSC01041-001.jpg

 

Jan. 1, 1863 – Bénédictions toutes particulières

 

Une nouvelle année s’annonce lugubre, mais je tiens, malgré tout, à remercier le ciel car notre famille a été épargnée en ces temps orageux, passés, mais qui durent toujours depuis que la guerre a commencé en 1861. Des centaines de milliers de mères, épouses et sœurs ont perdu des fils, des maris et des frères, mais Dieu merci mon mari et mon fils sont toujours avec moi et j’espère que mes frères ont été épargnés. Alors que des milliers souffrent de la faim et n’ont pas de quoi se vêtir, je remercie Dieu tout puissant de m’accorder suffisamment à manger et de me donner de quoi m’habiller. Alors que des milliers souffrent de la maladie, je remercie Dieu tout puissant de notre bonne santé. Alors que des milliers ont été chassés de leurs maisons, que d’autres ont vu leurs habitations brûlées et cambriolées, nous possédons toujours un abri, de quoi manger et nous vêtir et nous te remercions Dieu de ta bonté car nous sommes conscients que Toi et Toi seul peut nous libérer des horreurs de la guerre et du pêché, et nous protéger. Que ta clémence nous accompagne jusqu'à la fin. Dieu ait pitié de notre peuple, apporte nous la paix cette année et réunit nos familles. Amen

 

DSC01044.jpg

 

Oct. 7, 1863 – Greenfield et Stockton

 

Un autre soulèvement tragique a eu lieu. Il semble que 5 000 rebelles ont pris possession de Greenfield et Stockton. La milice et les citoyens ont fui vers Springfield pour se protéger. La maison de Monsieur Corban a brûlé la nuit dernière et nos cœurs sont remplis de tristesse. Monsieur Anderson s’est rendu à Springfield pour aller voir la vente gouvernementale à ma plus grande terreur. La nuit du 7, Monsieur Anderson est rentré de la ville – rapportant avec lui trois chevaux. Les 5 000 rebelles ne sont en fait que 1 000. Ils ont brûlé les palais de justice de Greenfield et de Stockton et sont partis je ne sais où. Une attaque de Shelby et Coffee a suscité beaucoup d’émotion et de désarroi. Les rapports sont conflictuels quant à leurs positions et objectifs. Nos cœurs réclament la protection de Dieu. Oh Dieu sauve les innocents de la peine causée par les coupables.

 

Je ne suis pas certaine que je réaliserai les 121 blocs de l’ouvrage mais entre deux projets, un, ou deux, de plus, pourquoi pas !

 

Voir les commentaires

2012-07-03T19:03:00+02:00

Choses à faire quand l'Internet ne marche pas

Publié par Fille Ainée

internet-down.jpg

 

Pleurer devant la glace

Hurler sur votre fournisseur Internet

Faire les cent pas nerveusement

Cliquer sans cesse sur « Réactualiser»

Se plaindre au maire

Peindre ce que vous ressentez

Sortir dans la rue d’un pas chancelant, devenir désorienté et perdre tout sens de la réalité dans le monde réel

Demander à Dieu « pourquoi moi ? »

Rester calme en prenant la position du fœtus et en chantonnant doucement

Remplir le gouffre de votre désespoir en vous gavant de petits gâteaux

 

Je reviens bientôt !

 


Voir les commentaires

2012-06-28T04:57:00+02:00

Meurtre au potager

Publié par Fille Ainée

Depuis quelques semaines, Moutie regarde pousser Petit Potiron. Seulement voilà, le danger rode au potager car Mesdames les limaces se donnent, tous les soirs, le mot pour débarquer en masse et festoyer. Moutie révoltée par ces attaques audacieuses a tenté de riposter et a confectionné une yourte 3 étoiles pour protéger Petit Potiron des assauts de ces dames.

 

DSC01031.jpg

 

Mais cela n’a pas suffit alors hier soir, nous sommes passées à l’attaque et sommes descendues en grand nombre chasser le gastéropode nocturne.

 

DSC01030.jpg

 

Attaque 1 : le lancer de limace à travers champs. Cette opération consiste à attraper (beurk beurk) à pleine main la coupable et à la lancer à bout de bras dans la rue/le champs d’en face en espérant qu’elle ne revienne pas de sitôt. Mais à quelle vitesse voyage une limace contusionnée et combien de temps lui faut-il pour revenir hanter les lieux de ses méfaits ? Nous en avons déduit que cette méthode n’était pas la plus efficace. Et puis surtout, je lance mal !

 

Attaque 2 : le coup de talon. Méthode qui consiste à écraser le gastéropode taquin d’un coup de pied rageur. Mais voilà, le hic c’est que ces choses molles s’enfoncent dans la terre meuble et certaines en réchappent.

 

Attaque 3 : allons nous baigner. Je l’avoue, j’ai un moment pensé que ce mollusque pulmoné terrestre ne savait pas nager et j’ai alors proposé une sortie aux bains pour nous en débarrasser. Détrompez-vous, ces aventurières du gazon aiment l’eau et s’y prélasser ! On se serait cru à Dieppe, au bord de la mer, et il ne manquait plus que le bruit des vagues et des mouettes crieuses.

 

Attaque 4 : A table ! C’est Grand Nain qui a eu cette idée de génie : le sel de table. Nous avons donc réuni les candidates dans un récipient en plastique, les avons saupoudré de sel et les avons regardé se tortiller dans une bave jaunasse (j’espère que je ne vous coupe pas l’appétit). Une vraie soupe à la limace !

 

DSC01034.jpg

 

Méthode qui s’est révélée infaillible et Grand Nain a continué sa quête à travers le jardin, sa salière à la main. On aurait dit un serial killer échappé d’un sanatorium ! Nous avons ensuite abandonné les cadavres au milieu de la pelouse en guise d’exemple pour les impudentes qui n’auraient pas entendu les cris de leurs collègues agonisants dans le Cerebos ! Que ça leur serve d’exemple !

 

Nous aurions pu également construire des barrières de cheveux coupés autour de Petit Potiron (piquantes donc infranchissables mais personne n’a voulu se dévouer), de coquilles d’œufs écrasées (méthode qui n’a pas encore fait ses preuves), de purin de fougères (laisser macérer une semaine) ou encore inviter les hérissons à venir faire la fête au jardin. 

 

Si nos méthodes vous paraissent barbares, et que vous préférez protéger vos plantations de façon plus tendre, « 50 plans anti-bestioles », chez Larousse, est un petit guide du jardinage bio qui regorge d’idées sympathiques. Et là, vous y trouverez une alternative au Cerebos : le coca ! Apparemment, ca fait ballonner même les limaces !

 

50-plans.jpg

 


Voir les commentaires

2012-06-27T04:53:00+02:00

Le truc qui n’aboutira jamais !

Publié par Fille Ainée

A chaque fois que Moutie et moi, nous nous retrouvons, on se croirait dans un poulailler tellement ça caquette. D’ailleurs, ça donne soif ! On s’échange des idées, on découvre de nouveaux projets, on rattrape le temps perdu et puis on se lance des défis. Parce que voyez-vous, Moutie s’essouffle quelques fois à coudre toute seule dans son coin et toutes les excuses sont bonnes pour abandonner un ouvrage un peu trop compliqué ou qui s’éternise. Et comme j’habite un peu loin….

 

Ecoutez un peu le monologue Moutien à la recherche désespérée d’excuses bidons :

 

« J’ai du matériel qui ne vaut pas chipette alors avec ça, que je veux tu que je fasse ! »

 

« Ah zut, j’ai plus de papier thermocollant. Ben j’peux pas continuer » 

 

« Oh mince, j’me suis gourrée. Tant pis, ce sera ma touche personnelle »

 

« Et quand j’aurai fini celui là, j’aurai fait mon premier bloc. Mais j’me demande si j’aurai le courage de faire les 5 autres. Tu crois que je pourrais m’arrêter là ? Tant pis, ça fera une œuvre inachevée ! »

 

« J’me demande si j’ai assez de tissu pour faire les bandes ! ». « Tu en as combien Moutie ? ». « J’sais pas, j’ai pas mesuré ! »

 

Vous aurez compris qu’avec Moutie, il ne faut pas relâcher la surveillance ou alors lui proposer une course au bloc. De quoi piquer sa fierté et assurer ainsi la fin heureuse de l’ouvrage entamé.

 

Il y a quelques années, elle m’avait entraîné dans un abécédaire de cuisine que j’avais terminé alors qu’elle en est toujours restée à la lettre « G ». Ensuite, il y a eu le sampler du Point de Croix Bourguignon qui lui a eu de la chance, mais il a eu chaud. Donc cet été, nous entamons le défi japonais autrement dit les « Poupées japonaises » de Quilt Mania, en tandem. Moutie a déjà pris de l’avance et gracieusement, je lui accorde cet honneur. Par contre, fais gaffe à la suite Moutie !

 

quilt japonaise

 

Si vous voulez nous accompagner dans cette aventure (décidément la fin de l’année 2012 va en être riche) et que vous possédez le numéro 77 et 78 de Quilt Mania, ou si vous désirez les acheter (quoi que le 77 suffise amplement), vous pouvez cliquer ICI, faites nous le savoir car plus on est de fous, et moins on peut se débiner. Et franchement, ça motive drôlement de savoir qu’on n’est pas les seules à galérer.

 

Si avec ça, je m’ennuie pendant l’été, c’est que vraiment, j’y aurai mis de la mauvaise volonté. Alors ? Cap ou pas cap ?

 

 

 

 

Voir les commentaires

2012-06-25T10:08:00+02:00

Ah bon, c’est l’été ?

Publié par Fille Ainée

Grande Copine, partie une semaine avant moi, m’avait bien prévenu ! « Tu verras, m’a t-elle dit, il paraît que c’est l’été mais méfie-toi ». Je ne me suis pas assez méfiée. Arrivée avec mes Nains hier soir à Paris, j’ai cru qu’on rentrait dans un grand frigo. 29 degrés en partant, 12 en arrivant, mais ils veulent notre mort ! Depuis, on empile les épaisseurs. Espérons que dans le Sud il fasse plus chaud.

 

Pour éviter de trop penser à ce départ et à tous nos amis laissés derrière nous, je viens de m’inscrire dès le saut du lit au Quilt Mystère 3 de Roxane. J’ai déjà reçu le bloc 1 mais il va falloir cogiter avant de commencer.

 

Cliquez sur le logo si vous aussi vous voulez nous rejoindre dans cette nouvelle aventure.

 

QM3.jpg

Voir les commentaires

2012-06-23T01:56:00+02:00

Cuisine avec vue

Publié par Fille Ainée

Nos 17 ans à Hong Kong se résument à 228 cartons. Voilà à quoi ressemblait ma péniche jeudi soir lorsque les déménageurs ont eu enfin terminé de nous mettre en boîtes !

 

Documents1399.jpg

 

Au début, ils avaient disposé tous les cartons d’un côté pensant nous laisser ainsi un espace à vivre de l’autre. Comme la charge était mal répartie, ma péniche s’est mise sérieusement à pencher sur la gauche !

 

En allant nous coucher ce soir-là, nous avons réalisé que SuperNanny, plus rapide que l’éclair et pensant nous aider, avait déjà emballé nos sacs de couchage. Frénétiquement, nous avons ouvert quelques cartons, en vain, et nous avons dû nous contenter de quelques quilts redécouverts pendant nos fouilles excavatrices. Je vous avoue qu’à ce moment-là, j’ai légèrement perdu mon flegme britannique et ai proféré une collection de jurons à faire pâlir la Reine d’Angleterre !

 

Monsieur 3xrien, en pur mâle qui s’débine pendant les gros travaux, est arrivé vendredi après-midi pour constater la fin du déménagement et m’abreuver de liquide jaune à bulles pour calmer les nerfs ! Depuis je trouve la vie plutôt plaisante !

 

Aujourd’hui, nous passons notre dernière journée chaude et humide sur la plage pendant que Monsieur 3xrien pagaie comme un dément avec son équipe de Dragon Boat pour le festival. Si vous n’avez aucune idée de ce dont je vous parle, regardez :

 

Voir les commentaires

2012-06-22T04:04:00+02:00

Et là, c’est dans la poche !

Publié par Fille Ainée

Juste avant de partir, j’ai voulu offrir une petite douceur à l’accessoire INDISPENSABLE à ma tranquillité pendant les 12 prochaines heures d’avion : ma tablette de la P’tite Pomme. Quand je dis « ma » c’est un bien grand mot parce que ce n’est, en général, pas moi qui l’utilise le plus souvent. Cette tablette est un peu devenue la meilleure amie de Petit Nain mais en négociant sauvagement… Elle est chargée à bloc des derniers films pour moins de 10 ans et en croisant les doigts la batterie devrait tenir tout le voyage !

 

Donc pour en revenir à cette pochette, et comme il n’y a plus que le livre de Tilda qui ne soit pas encore dans un carton, je me suis faite plaisir :

 

DSC00918.jpg

 

Cela fait longtemps que Monsieur 3xrien m’en quémande une pour sa tablette à lui, mais c’est moi d’abord cette fois-ci.

 

DSC00919.jpg

 

DSC00920.jpg

 

La seule modification que j’ai apporté au patron d’origine est au niveau de la finition. Je n’aimais pas beaucoup la couture des bords au point zigzag alors j’ai préféré faire un biais. Et je trouve cela beaucoup plus joli !  

 

Voir les commentaires

2012-06-19T14:44:00+02:00

Enterrons nos 17 ans

Publié par Fille Ainée

Pour fermer ce chapitre de 17 ans qu’a été notre vie à Hong Kong, j’ai voulu aller, avec Grand Nain, visiter le plus vieux cimetière de l’île : le cimetière colonial.

 

DSC00928.jpg

 

N’y voyez pas là l’expression de pensées lugubres mais simplement l’envie d’aller payer mes respects à ces personnes qui ont contribué au développement de ce que nous appelons « Home » chez les 3xrien. Missionnaires, diplomates, négociants, banquiers, marins, mais aussi scientifiques, artistes, écrivains ou journalistes, tous ces hommes et femmes qui ont abordé avec étonnement et passion cette terre de l'Orient extrême, celle choisie par deux fois par Jules Verne pour symboliser les antipodes, mais aussi le changement.

 

Ce cimetière créé par les Britanniques en 1844 surplombe le champ de courses de Happy Valley. Il abrite des personnes notables comme Daniel Richard Caldwell, mort en 1872. Interprète en cour de justice, cet eurasien parlait de nombreuses langues comme le malais, le portugais, le cantonais et l’anglais. Caldwell devint vite une notoriété à une époque où la corruption et les pratiques illégales étaient monnaie courante à Hong Kong. Il devint secrétaire d’état et comme parmi ses amis figuraient des pirates, ceux-ci lui permettaient d’exercer des pratiques illégales et le gouvernement était dans l’incapacité de le mettre à la porte !

 

On trouve également Karl Friederick, un des premiers missionnaires luthérien allemand mort en 1851. Ou encore Henrietta Hall, première femme missionnaire en Chine.

 

Le cimetière est organisé par « thèmes » : une partie est dédiée aux marins – la plupart noyés dans le port de Hong Kong,

 

DSC00939

 

l’autre aux pilotes de la Air Force tués pendant la deuxième guerre mondiale – tous très jeunes,

 

DSC00943.jpg

 

celle des officiers de police, ou encore, la plus chargée d’émotions, celles des enfants où les anges veillent sur eux.

 

DSC00949.jpg

 

Documents1398.jpg

 

DSC00930.jpg

 

DSC00947.jpg

 

DSC00952.jpg

 

Nous avons remarqué que les personnes mortes vers 1890 – 1910 avaient en général une trentaine d’années. Elles ont sans doute succombé aux effets de la chaleur et de l’humidité à une époque où l’air climatisé n’existait pas. Mais il y avait aussi les maladies tropicales comme la malaria, les typhons ou la grande tempête de juillet 1889, les victimes de la Révolte des Boxers en 1900, où encore le grand incendie du champ de courses de Happy Valley qui en février 1918 fit 590 victimes !

 

On trouve dans ce cimetière des stèles magnifiques mais également des stèles auxquelles il manque le haut. C’était simplement, à l’époque, une façon d’indiquer que la vie de la personne avait été soudainement écourtée comme celle de Yang Chu-yun, un révolutionnaire associé à Sun Yat-sen, tué par les officiels de la dynastie Ching.

 

Puis nous avons parcouru les allées du cimetière Parsi dont l’ambiance est tout à fait différente de celle du cimetière colonial. Les tombes sont soigneusement rangées les unes à côte des autres, on dirait un camping de caravanes !

 

DSC00924.jpg

 

Et enfin, le dernier : le cimetière catholique de St Michael qui lui s’éparpille à perte de vue sur les collines et sur les tombes duquel on trouve les photos des occupants. Beaucoup de Portugais (Macao étant l’île à côté) et de chinois mais c’est là aussi que sont enterrés les prêtres et missionnaires catholiques venus convertir les chinois au début du siècle. Nous avons parcouru avec amusement les allées bordant les sépultures des sœurs de St Paul et regardez qui nous avons trouvé !

 

DSC00964.jpg

 

Pour ne pas rester sur une note, somme toute assez triste, je vous laisse en compagnie d’un petit monsieur pour qui j’ai littéralement « craqué » ! 

 

DSC00967.jpg

 

Je lui ai trouvé un air tellement authentique !

 

DSC00969.jpg

 

Voir les commentaires

2012-06-17T03:05:00+02:00

Ben, t’es partie où ?

Publié par Fille Ainée

Dis Grand-Mamie, depuis quand est-ce qu’on quitte la table avant d’avoir terminé son repas ? Et le reste de l’aventure ? Qui va s’inquiéter pour moi maintenant ? Tu aurais quand même pu attendre que j’arrive, il ne restait que quelques jours ! T’es vraiment pas sympa !  

 

grand-mamie-18ans.jpg

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog