Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #carnet de bord malais catégorie

2020-04-01T03:24:47+02:00

Descendons au jardin

Publié par Fille Ainée

Lundi, Moutie vous invitait à voyager autour de son jardin et déclarait « pas moyen de vous emmener à l’autre bout du monde ». Mais Moutie tu dérailles, j’y suis moi ! Du coup, j’ai trouvé que c’était une très belle idée. Et sans intention aucune de lui faire de l’ombre (sinon ses salades ne pousseraient plus), je vous emmène dans le mien. Ce n’est, évidement, pas le même type de végétation. Dame Nature l’arrose abondamment presque tous les après-midis et nos températures tropicales favorisent la pousse !

 

Vous me suivez ?

 

Je vous montre d’abord ce dont je suis la plus fière : mon ananas !! Et si tout va bien, peut-être pourrais-je enfin le goûter celui-là. Le premier a poussé par hasard, ou du moins c’est le locataire précèdent qui avait dû le planter mais comme je vais rarement dans le fond du jardin (Nadine, y’a des bébêtes), je suis tombée dessus par hasard mais trop tard, il avait moisi sur pied. Du coup, après de longues recherches, je réalise que c’est trop facile de faire des boutures. Il suffit simplement de couper le haut du fruit, de le planter dans la terre, puis d’attendre, attendre, attendre et voilà… bébé ananas pointe son nez.


 

Descendons au jardin

Mon deuxième est parti dans le ventre d’un singe. Pas sympa ! Depuis, j’ai appris que pour défendre mon fruit, il fallait réunir les extrémités des feuilles avec un élastique pour empêcher les intrusions animalières et ainsi former une sorte de cage naturelle. Comme le singe a disparu, j’ai laissé sa liberté à mon ananas et je guette le moment propice.

Descendons au jardin

Mes arbres préférés : les frangipaniers. Si je pouvais, je les collectionnerais tous. Et ici, ils poussent comme des mauvaises herbes. Pour les replanter, il suffit de repérer la couleur de votre choix, de casser discrètement une branche (attention sans fleur, juste des feuilles) et vous la plantez directement dans le sol. Et votre bouture se débrouille comme une grande.

 

Ce rouge là vient de l’arbre des voisins. Celui qui dépasse du mur. J’ai quand même attendu la nuit tombée pour en prélever un échantillon.

Descendons au jardin

Ce rose là languissait autour d’une piscine à Penang. Nous étions en vacances avec les Nains et je leur ai dit « gardez l’œil au cas où ! ». Sur la pointe des pieds, j’ai approché l’objet de mon larcin, repéré la branche à ma portée (j’suis pas Tarzan quand même), et d’un geste net et précis, cassé le morceau convoité.

 

Descendons au jardin

Seulement au moment de me retourner, je constate que la camera de sécurité est pointée droit sur moi ! Les Nains ont pris la fuite, et moi, d’un air très naturel, je suis retournée sur ma chaise longue comme si de rien n’était, la branche sous le bras. Sympa les Nains !

Descendons au jardin

Cet irisé provient d’une balade derrière chez nous. Les arbres avaient été coupés et du coup, je n’ai eu qu’à me baisser pour récupérer ma bouture.

Descendons au jardin

Mais de toutes les fleurs de frangipanier, celles que je préfère, ce sont les blanches. Leur parfum vous font perdre la tête. Malheureusement, mon arbre (légitime celui-là !) n’est pas en fleur en ce moment.

Une plante qui s’apparente à celle du frangipanier, le Cambodia. Pour les experts : plumeria rubra. Je n’ai jamais compris si cette plante avait besoin d’eau ou pas, de soleil ou pas, mais du coup, même négligée, elle me donne de magnifiques fleurs comme celle-ci :

Descendons au jardin
Descendons au jardin

Nous avons plusieurs petits bassins avec des nénuphars. Je vais peut-être les rebaptiser des lupanars vu le nombre de grenouilles qui viennent y pondre leurs œufs. Il s’en passe des choses la nuit dans mon jardin !

Descendons au jardin

Ceci est une fleur de jasmin. Les blanches ne sentent rien malheureusement. Mais notre voisine, au bout de la rue, les cueille tous les matins pour les déposer au temple.  

Descendons au jardin

Je préfère la version en couleur qui sent divinement bon le matin avec la rosée.

Descendons au jardin

La fleur symbole de la Malaisie : la fleur d'hibiscus.

Descendons au jardin

Dans le langage des fleurs, l’hibiscus est la fleur de l’amour. Ses vertus médicinales sont nombreuses. Cependant, je ne suis pas certaine qu’elle puisse nous être d’un grand secours en ce moment !

Descendons au jardin

Une fleur qui pousse comme du chiendent : le gingembre. Les Japonais la font mariner et la dégustent avec le sushi.

Descendons au jardin

Je n'ai jamais essayé !

Descendons au jardin

Mes dernières fleurs du jardin sont des oiseaux de paradis. Là encore, je les regarde simplement pousser car elles ne demandent aucun entretien.

 

 

Descendons au jardin
Descendons au jardin

La nature est quand même bien faite non ?

Voir les commentaires

2018-06-30T01:04:00+02:00

Et si on offrait plutôt un curry ?

Publié par Fille Ainée

Monsieur 3xrien est rentré hier soir du bureau une bien étrange boîte sous le bras (notez que cette boîte était restée toute la journée sur son bureau !)

Et si on offrait plutôt un curry ?

En l’ouvrant, je salive ! Un curry de poulet, du riz, des œufs rouges suspects et des petits gâteaux couleur bien locale. Moi qui pensais en connaître un rayon – depuis le temps – sur les us et coutumes locales, je ne sais pas. Nous nous sommes empressés de mettre la boîte au frais pour tenter de berner les bactéries qui s’y étaient probablement multipliées à vitesse grand V.

Et si on offrait plutôt un curry ?

Curieuse, j’ai fouiné sur le Net et je vous rapporte ici le fruit de mes recherches. Cette boîte, c’est la version gauloise des dragées pour célébrer une naissance !

 

Dans la culture chinoise, lorsqu’une mère donne naissance, elle reste enfermée chez elle pendant un mois – le confinement. On la nourrit de plats spéciaux pour l’aider à reprendre des forces, elle ne sort que pour aller à l’hôpital, ne reçoit aucun visiteur, et sa mère ou sa belle-mère (un truc à vous rendre folle !) vient l’assister avec le nouveau-né.  Une fois le mois passé, on célèbre alors publiquement l’arrivée de l’enfant. Cette célébration s’appelle « Red Egg and Ginger Party ». 

 

Les origines de cette tradition proviennent de l’ancienne culture chinoise lorsque le taux de mortalité infantile était très élevé. Si l’enfant survivait le premier mois, il avait de fortes chances d’atteindre l’âge adulte. On ne précise pas si Belle-Maman sortait indemne de ce long mois.

 

Pour en revenir à ma fameuse boîte, que l’on appelle Full Moon gift package, nous y avons découvert :

 

Du riz glutineux à la belle couleur jaune grâce au curcuma,

Et si on offrait plutôt un curry ?

du curry de poulet, deux œufs rouges symbolisant bonne fortune, plénitude et nouvelle vie,

Et si on offrait plutôt un curry ?

Deux gâteaux à base de riz glutineux ou de farine de riz gluant et remplis de pâte de haricot (c’est meilleur que ça en a l’air !).

Et si on offrait plutôt un curry ?

Si l’enfant célébré est une fille, vous trouverez dans votre Full Moon gift package un gâteau en forme de tortue et l’autre en forme de pêche.

Si par contre, c’est un petit garçon, il faudra vous contenter de deux gâteaux ronds, sans motif.

 

A l’époque, c’était la nouvelle maman qui préparait toutes ces boîtes pour les distribuer aux voisins, aux amis et à la famille. De nos jours, on peut les commander toutes préparées dans le commerce.

 

En échange de ce petit cadeau, il convient de donner une angpow, cette petite enveloppe rouge dans laquelle on glisse un billet.

 

Alors dans ma boîte, fille ou garçon ? (Attention, ça peut être une question piège)

Voir les commentaires

2018-06-28T00:10:00+02:00

Sri Perdana Galleria

Publié par Fille Ainée

Il fait bon se promener autour de chez nous lorsque les petits matins ne sont pas trop humides. Et pas très loin de la maison, se trouve l’ancienne résidence de l’ancien nouveau Premier Ministre (j’espère que vous arrivez à suivre), celui que l’on surnomme, à présent, Dr M.

 

Nous avions suivi les rebondissements de son élection LA et depuis ces quelques semaines, Dr M. a déjà bien pris ses marques. Comme avec le lancement du crowdfunding, un dernier effort désespéré pour éponger les dettes de son prédécesseur.

 

Dr M., comptant sur sa notoriété passée et son nouveau succès, a fait appel à ses concitoyens pour leur demander de verser une obole dans les caisses du pays. Imaginez si notre président faisait de même ! Et bien, $1.76 million ont déjà été versés mais c’est loin d’être suffisant. Oui, vous lisez bien, il y a des Malaisiens qui sont allés à la banque déposer une t'ite enveloppe pour aider Dr M. à remonter l’économie du pays ! Un tel pouvoir de persuasion, ça s’applaudit.

 

Moi, je me suis juste contentée d’aller mettre le nez dans son ancien chez lui, histoire de voir comment vivait ce Robin des Bois des temps modernes.

Sri Perdana Galleria

Dr M. a résidé à Sri Perdana entre 1983 et 1999, alors qu’il était le 4eme Premier Ministre depuis l’indépendance de la Malaisie. Et il est resté à son poste pendant 22 ans.

Sri Perdana Galleria

Cette résidence est, depuis son départ, restée une véritable capsule temporelle. Figée dans le temps, je doute que même la moquette ait été changée. On voit encore les traces de doigts sales sur les interrupteurs ! Si vous suivez le blog de Moutie, certains/certaines se rappelleront peut-être sa visite à l’ancien palais royal ICI. Et bien c’est du pareil au même. A croire que dès que les occupants des lieux font leurs cartons, on se désintéresse de la maintenance et l’équipe de nettoyage part manger des glaces au bord de la mer. Et ce qui est encore plus incroyable : on ouvre ces lieux aux touristes sans même passer un coup de chiffon !


L’entrée à l’ancien Palais Royal est payante contrairement à celle de Sri Perdana qui, elle, est entièrement gratuite. Même pas un kopek pour aider à reconstruire ce toit de terrasse qui se fait la malle et menace de s’écrouler sur la tête du touriste qui passe en-dessous !

Sri Perdana Galleria

Ou encore pour ramasser ce cafard qui traine les pattes en l’air dans la chambre des filles de Dr M. Depuis combien de temps, sèche cette p'ove bête ?

 

Comme pour tout héritage culturel, la volonté de préserver est là mais les moyens ne suivent pas. Et c’est bien dommage.

 

D’où est partie l’idée d’ouvrir son Home Sweet Home au public ? C’est très simple ! En quittant les lieux, Dr M. n’avait aucunement l’intention de trainer les nombreux cadeaux offerts par des centaines de dignitaires et personnalités politiques pendant son poste au gouvernement et sous prétexte que ces cadeaux ne lui appartiennent pas personnellement, a fait l’économie de plusieurs cartons de déménagement. Comme il fallait un endroit où exposer ces objets, l’idée de les montrer sous vitrine dans son ancienne salle à manger a fait tilt. En voyant certains d’entre eux, je vous avoue que j’aurais peut-être fait la même chose !

 

En attendant, le public a la chance de pouvoir admirer, non seulement la salle de banquet mais aussi la cuisine, la chambre à coucher, la salle de bain, entre autres, de Dr M., le tout, dans son jus ! C’est d’un kitch !!

Salon de réception pour prendre l'apéritif (sans alcohol of course !)

Salon de réception pour prendre l'apéritif (sans alcohol of course !)

Salle de banquet

Salle de banquet

Mes Nains refuseraient tout net de mettre le couvert !

Mes Nains refuseraient tout net de mettre le couvert !

Salon de coiffure

Salon de coiffure

Tapis de course de Dr M.

Tapis de course de Dr M.

Atelier de menuiserie pour dimanche pluvieux

Atelier de menuiserie pour dimanche pluvieux

Arrière cuisine pour garder les plats au chaud pendant un discours qui n'en finit pas

Arrière cuisine pour garder les plats au chaud pendant un discours qui n'en finit pas

Bureau de Dr M.

Bureau de Dr M.

Monsieur 3xrien rêve d'un bureau pareil mais sans ordinateur démodé, j'espère

Monsieur 3xrien rêve d'un bureau pareil mais sans ordinateur démodé, j'espère

T'ite garde-robe de Dr M. et de Madame

T'ite garde-robe de Dr M. et de Madame

Salle de bain du couple M.

Salle de bain du couple M.

Cuisine privée de la famille M. (je doute que Madame M. y ait jamais préparé un plat !)

Cuisine privée de la famille M. (je doute que Madame M. y ait jamais préparé un plat !)

Ça c'est du vintage !

Ça c'est du vintage !

Terrasse pour prendre le café et zieuter les voisins au télescope

Terrasse pour prendre le café et zieuter les voisins au télescope

Chambre d'une des filles (sans cafard)

Chambre d'une des filles (sans cafard)

Chambre des plus jeunes filles (avec cafard)

Chambre des plus jeunes filles (avec cafard)

Salle de bain de fille c'est certain !

Salle de bain de fille c'est certain !

Et dans les armoires, il y a...

Et dans les armoires, il y a...

Salon de lecture

Salon de lecture

Garage à voitures ayant toutes été offertes à Dr M.

Garage à voitures ayant toutes été offertes à Dr M.

Je termine cette visite par une petite anecdote amusante concernant la famille M. Tous les enfants (et ils sont sept) ont les memes initiales. C'est d'un pratique !

Sri Perdana Galleria

J'espère que vous avez aimé la visite. N'oubliez pas le guide !

Voir les commentaires

2018-06-12T08:11:45+02:00

Momo cherche de l'eau

Publié par Fille Ainée

Parce qu’il n’a pas plu depuis plus de deux semaines, il y en a qui crèvent de soif.

Momo est en quête d’une petite goutte d’eau autour de la maison. Heureusement, les félins sont en train de faire la sieste.

 

Les varans ne sont d’ordinaire pas agressifs mais il suffit qu’ils prennent peur pour qu’ils attaquent. Et une morsure de varan, c’est pas marrant !

Voir les commentaires

2018-05-30T11:24:39+02:00

T'ite vaisselle de flaque

Publié par Fille Ainée

En ce moment, il pleut. Et qu’est-ce qu’il pleut !! C’est en effet la mousson et chaque jour, en fin de matinée, en milieu d’après-midi ou encore en pleine nuit, il pleut, il pleut, il pleut. Mais pas seulement… les orages frappent et chez nous, la foudre tombe très souvent. Nous sommes habitués et j’avoue que lorsque Dame Nature fait une pause, ces moments me manquent. Quand le ciel s’assombrit et que les félins prennent refuge dans mon atelier ou sous le canapé, ça sent la fin du monde !

 

C’est vrai que ce n’est pas très amusant si l’on se trouve dehors à ce moment là. Mais pour certains, c’est l’aubaine. Voici comment un restaurant du quartier a su profiter de l’occasion. Cette scène a été filmée tout près de chez nous, dans un restaurant qui sert des plats sur une feuille de banane. Moutie, je te rassure, ce n’était pas celui dans lequel je vous ai emmenés déguster des plats locaux.

 

Par contre, rien ne garantit que cette petite vaisselle de rue ne se produit pas dans d’autres restaurants ! Inutile de vous préciser qu’après publication de cette vidéo sur les réseaux sociaux, le restaurant a été fermé. Et le propriétaire s’excuse en accusant ses employés nouvellement arrivés en Malaisie. Trop facile !

 

Voir les commentaires

2018-05-10T10:31:44+02:00

Quand l'ancien devient le nouveau

Publié par Fille Ainée

Le verdict est tombé ce matin ! C’est fichu pour le Nana qui doit maintenant faire la tête et ses valises tandis que le Grand Maha, avec sa jeune copine de 91 ans, fait la fête. Et pour Opposant dans sa cellule, ça doit être le feu d'artifice. 

 

C’est immédiatement tout de suite après sa victoire que le Grand Maha s’est empressé de déclarer, d’un air goguenard, qu’aujourd’hui et demain sont jours fériés.

 

Ce qui est balot, c’est que ca a été annoncé à trois heures ce matin quand tout le monde dormait. Enfin sauf les directeurs d’écoles qui ont été contraints de veiller jusqu'à une heure indécente pour envoyer des texto à tous les parents qui, eux, dormaient du sommeil des braves. Sauf, moi, pove femme qui voulant éviter à mon Nain un réveil inutile, me suis levée à minuit, deux puis enfin 5 heures du matin pour vérifier mon téléphone. Je lui en veux au Grand Maha ! Du coup, je suis allée réveiller mon Nain pour lui dire de se rendormir ! Voyez la logique !?! Et j'ai fichu la trouille à Monsieur 3xrien, qui lui ronflait comme un ténor, en essayant d'éteindre son réveil. 

 

Pour illustrer le pourquoi du comment et vous expliquer pourquoi les résultats ont mis si longtemps à être publiés alors que les bureaux de vote ont fermé à 17 heures et que des gens faisaient encore la queue (z’ont pas eu de bol ceux-là !), zieutez cette vidéo !

 

 

Voir les commentaires

2018-05-09T08:31:39+02:00

Ils votent !

Publié par Fille Ainée

Aujourd’hui on lieu les élections en Malaisie pour élire le 14eme Parlement. 222 sièges qui se disputent au moment où je vous parle. Et l’affaire n’est pas simple !

 

Au pouvoir depuis l’indépendance du pays, les mêmes ! Le parti représenté par le premier ministre en poste que l’on appellera Nana pour éviter de croupir en prison les jours prochains. En effet, depuis le 2 avril, une loi punit la diffusion des fake news. Fake mon œil ! De toute façon, Monsieur 3xrien, mon héros, m'a promis qu'il irait payer l'amende si je dis un mot de trop !

 

Il faut l’avouer, le t’it Nana a de la suite dans les idées. Depuis qu’il est au pouvoir, il aime ça. Et personne, non personne, ne lui piquera ses billes. 

 

Carte électorale redécoupée pour assurer la majorité, électeurs zombies (genre tu reviens de ta tombe pour voter ou encore t'existe carrément pas), candidat de l’opposition incarcéré depuis 2015 sous une excuse bidon, petits cadeaux largement distribués aux électeurs potentiels, il n'est pas à cours d'idées !

 

Et surtout, surtout, il est interdit de rappeler à la plèbe qu'il s’est fait, récemment, prendre la main dans la caisse. Quelques millions d’euros qui se sont miraculeusement retrouvés sur ses comptes personnels pour ensuite se transformer en yacht, appartement à Manhattan, tableaux et même un tout petit sac à main de misère pour sa dame. Quel magicien ce Nana !

 

Moi je l’admire. Il a un culot monstre et la conscience tranquille. Il dort bien ! Et c’est pas donné à tout le monde. Il n’a vraiment peur de rien et de toute façon qui oserait venir l’ennuyer avec ces affaires d’argent ? Son pote de l’opposition est en train de faire des croix sur les murs de sa cellule pour compter les jours qui lui restent jusqu'à sa libération. Ça lui apprendra à vouloir lui piquer son jouet. Et puis le Nana en est convaincu, cette accusation de sodomie est totalement justifiée. Dans un pays musulman en plus, t’as pas honte, opposant ! De toute façon, tu vas être libéré le 8 juin comme ça, tu n’embêteras personne pendant les élections.

 

Malgré tout, opposant a un atout majeur dans sa manche d’uniforme de prison : sa femme ! Celle-là même qui s’est acoquinée avec l’ancien premier ministre. Un tout t’it jeune homme de 92 ans (ex-dictateur dit-on) qui en connaît un rayon sur les malversations et la corruption. Le Grand Maha !

 

Pourquoi ce grand homme revient-il donc ainsi à la charge avec une copine ? Et surtout, pourquoi a t-il changé de camp alors qu’il était dans le même que celui du t’it Nana ? C'est même lui qui l'a formé. Ben c’est très simple.

 

Le t’it Nana avait tout simplement dépassé le maître et du coup, ça lui a pas plu ! Il a renié son élève, déclaré à qui voulait l’entendre qu’il était choqué des méthodes de travail du t’it Nana et lui a tourné le dos pour aller bouder dans son coin. Il a du en faire des bêtises, le Nana, pour faire de la peine à son mentor. Du coup, l’autre a décidé de lui mettre des bâtons dans les roues et a créé un parti opposant. Ce qui fait bien l’affaire de celui qui croupit en prison ! Voilà, ça fait un parti de plus sur une liste électorale déjà bien fournie !

 

Alors y’a qui sur cette fameuse liste ? En plus de ces deux grands partis qui s’opposent, il y a une foultitude de petits partis. Sauf ceux qui n’ont pas pu s’inscrire pour cause de documents manquants ! Ou encore ceux qui n’avaient pas de badge d’accès pour venir s’inscrire. C’est quand même un comble surtout qu’il semble n’exister aucune loi stipulant la nécessité d'un badge. Sournois ! On se croirait dans la maison qui rend fou quand il vous manque un papier administratif cinq minutes avant la fermeture. Pas de pot ! Du coup, ils n’ont pas eu le droit de jouer ceux-là !

 

Vous remarquerez que ces élections se déroulent en pleine semaine. Et c’est fait exprès !! Seulement, comme ça a fait beaucoup râler dans les chaumières, on nous a donné un jour de congé. Il est gentil comme ça, le Nana. En Malaisie, au total, nous avons 23 jours fériés. C’est trop chouette.

 

Donc, aujourd’hui, c’est mercredi et on vote. Enfin, pas moi parce que je suis expatriée. Mais plutôt, les 32 millions d’habitants moins tous les expatriés, les étrangers, les immigrés, la racaille quoi. Non attendez ! J’ai oublié de déduire tous ceux qui n’ont pas l’âge requis : 21 ans. Parce que même si la majorité est à 18 ans, tous les jeunes doivent attendre 3 ans avant d’exprimer une opinion. Yes !

 

Petite farce du Nana cette fois-ci, il a tenu secrète la date des élections pendant un bon moment. Quel taquin. Remarquez, l’opposition s’en doutait un peu car ils voyaient tous bien que ça s’activait un peu depuis la dissolution du Parlement, le 7 avril. Comme il fallait que les élections aient lieu avant la fin août et que le Nana imprimait de la paperasse à foison, repeignait ses camions et rassemblaient ses drapeaux, ça leur a mis la puce à l’oreille !


Une fois la date annoncée, il a fallu alors aller très vite. Une vraie course contre la montre car la campagne ne dure que dix jours. Et dix jours, c’est court ! Du coup, ça fait dix jours que les trottoirs et les bords de route ont pris des couleurs de fête.

Ils votent !
Ils votent !
Ils votent !
Ils votent !

Même dans la jungle et sur les troncs d'arbres. C’est même un peu chaotique. Sauf aux endroits ou le t’it Nana et sa troupe de joyeux lurons ont fait le ménage et décroché tous les drapeaux qui n’étaient pas de la bonne couleur. Même les automobilistes affichent leur préférence avec des petits drapeaux. Comme ça tout le monde sait pour qui ils votent.

Ils votent !

Et les zombies alors dans tout ça ? C’est curieux, mais il arrive que dans certaines conscriptions il y ait, au final, plus bulletins de vote que d’habitants. Ou encore un bienveillant bénévole qui s’est présenté plusieurs fois avec différentes cartes d’identité. Si, si, ça arrive. Mais le coup de la coupure d’électricité au moment du dépouillement, vous connaissez ?

 

Il reste à mentionner toutes ces petits gestes affectueux prodigués aux électeurs potentiels. Tous ces bonus généreusement distribués à la population, l’augmentation de certains salaires, l’accès miraculeux à des logements sociaux réservés à une élite, les petites donations anonymes, les distributions d’essence à gogo, de nourriture, de meubles, même de motos. Et c’est quoi cette Mercedes qui traînait dans un coin ? Dis donc, vous les brossez dans le sens du poil vos électeurs ! Me sens, du coup, comme un Caliméro. C’est pas juste !

 

Le plus beau dans tout ça est que même avec toutes ces magouilles de mafieux, le résultat n’est pas assuré. Il est fort possible que les jeunes électeurs ne soient pas dupes. D’ailleurs, le t’it Nana, en cas de victoire leur a promis une t’ite ristourne sur impôts et deux jours de congé pour célébrer sa victoire. Mais de toute façon, l’opposition a, elle aussi, promis deux jours de congé donc on s’en fout du gagnant ! On aura deux jours de congé quoi qu’il arrive !

 

Voir les commentaires

2013-12-06T05:00:00+01:00

Presque libre !

Publié par Fille Ainée

Franky.png

 

Quelques photos promises de mon travail acharné. Je pense que je vais me sentir bien seule lundi matin !

 

DSC05178.jpg

 

DSC05180.jpg

 

DSC05182.jpg

 

DSC05183.jpg

 

DSC05192.jpg

 

DSC05195.jpg

 

DSC05197.jpg

 

DSC05202.jpg

 

DSC05208.jpg

 

DSC05212.jpg

 

DSC05186.jpg

 

Et à défaut de ne pouvoir vous inviter à partager ce grand moment "d'extase musicale" avec moi, voici le Striptease de Ms Nelly :

 

 

 

 

Et la scène finale :

 

 

Voir les commentaires

2013-12-03T05:21:00+01:00

Même sous la pluie...

Publié par Fille Ainée

DSC05168-001.jpg

 

DSC05170-001.jpg

 

DSC05172-001.jpg

 

DSC05174-001.jpg

 

le jardin resplendit !

 

Voir les commentaires

2013-11-14T05:31:00+01:00

Toujours pas la guerre !

Publié par Fille Ainée

Inutile de vous le redire, cette semaine, il n’y aura encore pas de Civil War. Rien, le désert, nada !

 

Je suis extenuée, prête à jeter le torchon, rendre mon tablier et prendre la porte. Plus de vie de famille, je ne sais même plus comment s’appelle Monsieur 3xrien, je perds mes Nains à l’arrêt du bus, j’ai cassé la plupart de mes ongles, j’envoie des mots doux à la maîtresse de Petit Nain pour lui expliquer pourquoi le vase grec en papier mâché n’est toujours pas sec et ça fait une semaine que je n’ai pas cuisiné un repas décent pour des Nains délaissés plusieurs soirées par semaine pour aller habiller des acteurs capricieux. Pas tous heureusement ! Spectacle dans 3 semaines, le directeur se ronge les ongles, le script n’est toujours pas maîtrisé, ca court dans tous les sens et certains ont déjà manqué 2 semaines de répétition. Y’a de l’eau dans le gaz. Mais nul doute, le show must go on !

 

Tout d’abord, laissez-moi vous expliquer le principe de la pantomime britonne. C’est un spectacle musical dont les règles traditionnelles sont multiples, amusantes et surprenantes.
 Le caractère masculin principal est joué par une femme et la «  Dame » par un homme. Il y a souvent une scène où les accessoires volent dans le public ou encore un striptease amusant.
 On sollicite le public pour encourager les « gentils » et huer les « méchants ». On siffle, on crie « attention, il est derrière toi » ou encore « non, il ne l’a pas volé ». Bref, c’est en général le boxon dans la salle, du vrai Guignol. La pantomime britonne se joue traditionnellement aux alentours de Noël et ça, j’en suis à présent certaine, dans le but d’empêcher la costumière de préparer ses cadeaux de Noël et de la forcer à mettre les bouchées doubles ensuite.

 

Parmi les acteurs que j’habille, il y a de drôles de personnages. A croire qu’ils prennent leur rôle très au sérieux et ont du mal à s’en défaire !

 

Vous avez « la Chieuse », celle qui n’est jamais contente quoi que vous lui proposiez. Vous avez passé toute la journée sur son déguisement costume, vous avez pris votre douche à 2 heures de l’après-midi, déjeuné à 3 heures et plaqué les Nains en pleins devoirs pour entendre : « c’est trop grand, c’est trop long, c’est trop terne, c’est trop serré, c’est trop large, c’est trop ci, c’est trop ca. » Inutile de vous dire que le « merci » est un terme qui lui est totalement étranger. De l’ourdou peut-être ! Elle vous regarde d’un air dédaigneux et vous explique que, non, elle refuse d’essayer la robe de mariée car de toute façon elle ne jouera pas la scène finale du mariage. Sa perruque est trop courte, elle veut des nattes. Quant aux fleurs artificielles de la couronne, elle puent ! La première fois, j’ai eu envie de lui envoyer ma main dans la figure, de la coller contre le mur du château de Dracula mais comme il n’était pas terminé, j’ai eu peur d’abîmer la peinture. La deuxième fois – oui, la chieuse est une récidiviste – je lui ai jeté sa couronne sur les genoux et je suis partie la tête haute, l’air digne. Qu’elle joue nue !

 

Et puis, il y a le « Je suis beau, je suis beau, je suis tellement beau ». Par simplicité, je vais le nommer « Robert le Magnifique ». Il aime son costume, sa chemise, son jabot. Tout est beau. Il parade dans la salle, monte sur scène dans une envolée de cape draculienne, il regrette l’absence de miroir et passe son temps à s’admirer dans le reflet des fenêtres. Robert le Magnifique est satisfait. Le costume est beau, il est beau, son jeu sera donc parfait. Robert le Magnifique n’a que faire des répétitions, il veut rentrer chez lui et poser devant la glace en déclamant son texte. Espérons que le soir du spectacle, il ne se prenne pas les pieds dans sa cape !

 

Et encore " l'Alcolo du shopping " : celle-là est tellement facile que si je n’avais que des filles comme elle à habiller, je serais déjà en vacances, les pieds dans le sable, les orteils en l’air. Elle a tout compris. Elle prévoit d’aller chez une amie couturière pour se faire tailler sa jupette, va faire ses courses dans le magasin le plus cher de KL et met toutes ses dépenses sur notes de frais. Moi, ça me va du moment que je n’ai pas à les justifier, ces notes de frais !

 

Vous avez aussi le « Tout va Bien quoi qu’il arrive », celui qui, quoi que vous lui suggériez, se déshabille sans broncher devant la climature qui souffle un vent de la Troïka, et qui sans se plaindre, vous dit que tout va bien et qu’il peut marcher alors que visiblement le fond de culotte du pantalon dans lequel vous l’avez forcé à rentrer lui arrive au milieu des genoux. Celui-là me brise le cœur et c’est pour lui que je fais plusieurs voyages derrière la scène pour lui trouver un costume à sa taille. Celui-là, vous le voyez bien tout faire pour plaire, vous avez des visions de petits repas mijotés avec amour (hors répétitions bien entendu), de portes de voiture ouvertes, de sacs de courses portés. Il respire la gentillesse, la bonté même. Et vous en faites des provisions de cette gentillesse, surtout quand il s’agit d’aller ensuite voir la chieuse pour lui faire essayer un chemisier aux manches trop longues.

 

N’oublions pas la « Moi Moi Moi ». Elle a un point commun avec Robert mais elle va plus loin que lui. Elle s’aime, c’est certain, et n’hésite pas à faire changer le script pour qu’il la mette le plus en valeur. Son costume doit être sexy, extravagant, surpasser celui des autres. Elle vous accapare, s’approprie vos services, vous devenez son assistante personnelle. Oublié Robert, Tout va Bien quoi qu’il arrive, la Chieuse et autres, vous êtes son jouet. J’en ai rencontré souvent des comme elles dans ma carrière professionnelle et elle ne me fait pas peur. Je souris, je reste zen, je la flatte, elle est contente. Et je ricane derrière son dos !

 

Et pour finir cette liste non exhaustive, « L’Hésitante », celle qui ne sait pas, qui peut-être que, mais bon pourquoi pas, et puis si… Bref, incapable de vous dire si oui ou non elle est à l’aise dans son pantalon ou s’il faudrait peut-être reprendre l’ourlet. L’Hésitante ne connaît toujours pas son texte, ne le connaitrera peut-être jamais ou peut-être que si, vous le saurez bien le soir du spectacle. A celle-là, vous lui collez n’importe quoi et vous partez vite en courant avant qu’elle ne vous fasse perdre de précieuses minutes en grattage de méninges.

 

Bon, n’oublions pas le reste de la troupe qui s’agite et qui vibre et qui en fin de compte vous fait passer un très bon moment pendant les répétitions même si vous n’avez qu’une envie : retrouver votre lit !

 

Allez, je vais finir de sécher mon vase grec au sèche-cheveux !

 


Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog