Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #civil war diary quilt catégorie

2015-07-01T01:32:45+02:00

Celui que l'on n'attendait plus

Publié par Fille Ainée

Ou encore celui que l'on avait peut-être oublié !

Je l'ai finalement envoyé se faire quilter ailleurs car debordée par mes nombreux projets, je n'ai pas eu le coeur d'entreprendre la tâche. Voici donc le Civil War, suite et fin !

Celui que l'on n'attendait plus

C'est avec une certaine appréhension que j'ai laissé mon ouvrage entre les mains d'une personne que je ne connaissais pas mais qui m'avait été recommandée. Ç'était un peu comme la première fois où j'ai laissé Grand Nain au jardin d'enfants. Une grande déchirure émotionnelle ! Mais quel résultat !

Celui que l'on n'attendait plus

Forte de cette nouvelle expérience, je compte bien recommencer. Le Jingle BOM qui devrait être terminé en septembre si les vents sont propices, ira, lui aussi, faire un séjour quilting machine. Maintenant, plus rien ne m'arrête...

Celui que l'on n'attendait plus

Voir les commentaires

2014-03-13T05:16:00+01:00

Revanche guerrière

Publié par Fille Ainée

Mais quelle bande de médisantes alors ! Douter de mon top, m’accuser de ne pas l’avoir terminé, me reprocher d’en parler sans rien montrer ! Et bien si, je l’ai terminé ce top du Civil War. Et non seulement, mes blocs sont assemblés, mais le sashing est terminé et j’en suis à l’appliqué des bordures. Et là c’est la grande éclate !

 

Civil-War-0400.jpg

 

J’ai aimé, que dis-je, j’ai adoré me prélasser dans la tige à n’en plus finir et dans la feuille à répétition. Pour atteindre l’extase ultime, je me suis achetée un petit gadget pour faire mon biais de tige. Je ne suis d’habitude pas en faveur de ce genre de choses (nos ancêtres cousaient bien de magnifiques quilts avec peu de moyens, non ?) et j ‘ai écrit plusieurs articles pour me gausser des innovations de certaines merceries, mais là ce gadget me titillait. Si vous ne voyez pas de quoi je veux parler, allez voir ICI chez 1000 & 1 choses, elle explique très bien le principe. Seulement, j'aimerais savoir quel est l'imbécile le génie qui a inventé ça en métal parce qu'on s'y brûle les doigts parfois. Ben oui, le metal conduit la chaleur !

 

Il a fallu que j’aille d’abord voir sur TonTube comment couper mon tissu en biais sans en gaspiller. Et j’ai trouvé une méthode plutôt sympa avec laquelle on n'a pas besoin de tracer des traits :

 

 

C’est en briton mais la vidéo est simple à comprendre. La première partie vous explique comment calculer la longueur de biais nécessaire pour faire le tour de votre quilt.

 

Ensuite, il a fallu que je joigne toutes ces bandes sans m’énerver. Tontube à la rescousse (toujours en briton) :

 

 

Attention, la premiere partie vous explique ce qu’il ne faut PAS faire. Ne vous jetez pas sur votre machine avant d’avoir tout regardé.

 

Après, il ne restait plus qu’à poser. Petite confession, j’ai également acheté des épingles toutes petites pour pouvoir maintenir mon biais en place. Certaines, dont je tairais le nom, encollent, moi pas ! Ces épingles font la moitié de la taille des épingles normales et sont très pratiques quand il s’agit de fixer des petites pièces à appliquer.

 

Civil-War-0397.jpg

 

Comme par magie, mon biais a suivi tout seul les courbes de ma tige. En une après-midi, tout était terminé.

 

Il ne me reste maintenant plus qu’à finir de poser toutes ces petites feuilles.

 

Civil-War-0402.jpg


 


Voir les commentaires

2014-03-06T05:25:00+01:00

Les Ders des ders

Publié par Fille Ainée

Voici mes 4 derniers blocs guerriers. Fini le découpage des petits triangles, fini les coutures qui doivent correspondre, fini les pointes de triangles coupées, fini toute cette violence guerrière, enfin je vais pouvoir appliquer !

Enfin, bon, dès que j’aurai découpé les bandes intermédiaires. Yapluka !

 

"Lincolnites whipped" (Les partisans de Lincoln fouettés) :

 

Civil-War-0396.jpg

 

"Arrest order" (Ordre d'arrestation) :

 

Civil-War-0395.jpg

 

"News" (Nouvelles) :

 

Civil-War-0227.jpg

 

"Conscript law" (Loi des appelés) :

 

Civil-War 0224

 


Voir les commentaires

2014-02-27T05:29:00+01:00

Effort de guerre

Publié par Fille Ainée

Ma Jumelle a profité de l’arrivée de ma mule (en l’occurrence Moutie) pour glisser un petit paquet dans ses valises. Entre autres, j’y ai trouvé deux coupons de tissu à ajouter à ma collection guerrière. Je me suis donc empressée de les utiliser pour terminer (ou presque) mon Civil War.

 

Parce que je l’avoue, je n’irai pas au bout des cent et quelques blocs car je compte m’arrêter en cours de chemin pour diverses raisons.

 

La première est que je commence à me lasser de tous ces blocs et j’ai envie de me consacrer un peu plus à l’appliqué. La deuxième est que mon quilt a déjà atteint de belles proportions et que si je continue, il deviendra impossible à gérer. Je compte en effet le matelasser à la main et trop grand, il deviendrait vite un fardeau. Et pour finir, je vais rajouter sur les bandes de côté des tiges de fleurs et feuilles en appliqué – technique empruntée aux quilts Japonais. Vous voyez donc que même terminé cette semaine, mon quilt va me prendre encore quelques mois de travail. La raison me pousse donc à abandonner ma Jumelle dans cette aventure.

 

Voici 7 blocs qui viennent s’ajouter aux autres :

 

« Late dispatches, letters and papers » (envois tardifs, lettres et documents)

 

Civil-War-0214.jpg

 

« Panic » (panique)

 

Civil-War-0215.jpg

 

« Confusion and Turmoil » (confusion et tumulte)

 

Civil-War-0216.jpg

 

« Telegram » (télégramme)

 

Civil-War-0217.jpg

 

« Selling the livestock » (vendre le bétail)

 

Civil-War-0218.jpg

 

« Hateful old thieves » (vieux voleurs odieux)

 

Civil-War-0220.jpg

 

« Beginning of war » (début de guerre)

 

Civil-War-0221.jpg

 

Il ne me reste en tout et pour tout que 4 blocs et le tour est joué ; ou plutôt tout ne fait que commencer…

 


Voir les commentaires

2014-01-30T05:44:00+01:00

MAC en chaussons

Publié par Fille Ainée

Non, ce n’est pas une nouvelle recette de cuisine ou une acrobatie de ma part mais bien ma réalité.

 

« Peux pas réparer », m’a déclaré l’Expert Bermuda local. Selon lui, même les nouveaux modèles de machines à coudre de la très célébre marque helvétique (les noms ont été modifiés pour préserver l'identité des personnes concernées) électrocutent des couturières innocentes qui sont loin de soupçonner les tendances agressives de leurs nouvelles acquisitions. Quelle campagne de pub pour Bermuda !

 

Peux pas réparer " m’a t-il répété. "Le seul moyen, portez un sweater". Là, j’ai eu un grand moment de solitude. Grosse perplexité. Un pull-over ? Je me voyais déjà engoncée dans une doudoune de ski, la climature à fond, en train de grelotter pour finir ma Guerre Civile. Et puis ca a fait tilt. C’est pas en sweater qu’il faut que je couse mais en slippers (pantoufles). Trop bon l’Expert ! Trop sourde, Fille Aînée ! Franchement, j’y aurais jamais pensé mais d’un autre côté quand j’ai acheté ma MAC, il y a 14 ans, les pantoufles n’étaient pas fournies.

 

DSC05326.jpg

 

Bon, malgré l’intelligence du conseil et l’imbécilité de l’Expert, j’ai préféré demander une deuxième opinion de la part de Bermuda lui-même. J’ai donc envoyé ma bafouille et j’attends une réponse que j’espère intelligente. En attendant, j’ai quand même voulu tester le conseil de l’Expert.

 

C’est donc le cœur battant – pas franchement envie de me recevoir un choc électrique intentionnellement – que j’ai chaussé mes chaussons. Déjà, il a fallu en trouver une paire vu qu’on marche tous pieds nus dans la maison. Une fois chaussée, j’ai branché la bête et là… miracle, RIEN. L’Expert avait raison.

 

Pour être terriblement certaine qu’i ne s’agissait pas d’une simple coïncidence, j’ai quand même essayé à nouveau pieds nus et… l’Expert a raison. Les chaussons, c’est pas con. Et j’ai quand même rajouté la planche à fromage sous les pieds. On ne sait jamais, il vaut mieux être doublement sûre qu’avoir les cheveux frisés !

 

Bon, forte de cette nouvelle expeérience scientifique, j'ai commencé à assembler les blocs déjà réalisés histoire de voir ce que cela donnait niveau dimension. C'est tout bon, je vais même rajouter une rangée de plus de chaque côté. 

 

DSC05343.jpg

 

Allez, je me chausse !

 


 

 

Voir les commentaires

2014-01-22T07:18:00+01:00

En plein choc

Publié par Fille Ainée

Il fallait que ca arrive mais je ne lui en veux pas. Après 14 ans de bons et loyaux services, ma MAC se rebiffe. Pas sérieux sauf que si elle décide d’être un peu plus agressive et que le point ne lui plaît pas, elle m’électrocute.

 

Voilà quelques semaines déjà que je reçois systématiquement de légers chocs électriques qui sont devenus de plus en plus puissants. A tel point que maintenant il faudrait des gants si je voulais continuer à coudre. Pas envie de prendre le risque d’avoir les cheveux frisés alors c’est d’un pas lourd, très lourd que j’ai conduit ma MAC chez le médecin. Verdict dans quelques jours.

 

En attendant, UN seul bloc guerrier. Mais celui-là en valait vraiment la peine. Il s’agit de « La prise en charge de l’école ».

 

DSC05299.jpg

 

Petit Nain m’a très gentiment prêté sa MAC mais sans pied 1/4", je suis un peu perdue.

 


Voir les commentaires

2013-12-19T06:06:00+01:00

Coup d'mou guerrier

Publié par Fille Ainée

Serait-ce une guerre sans fin ? Je n’en vois pas le bout et pourtant… En posant mes blocs sur le sol pour avoir une idée du résultat final, et ainsi répondre aux exigences félines de Chipie, je m’aperçois que si je continue à ce rythme, il me faudra bientôt louer une salle des fêtes.

 

DSC05250.jpg

 

En effet, comme je compte intercaler des bandes entre chaque bloc, si je continue sur ma lancée et que je réalise les 60 blocs prévus, mon quilt va prendre des dimensions gigantesques. Retenons donc les chevaux !

 

DSC05251.jpg

 

DSC05248.jpg

 

 

Et voici trois nouveaux blocs :

 

DSC05243.jpg

« Guérilla »

 

DSC05244.jpg

« Régiment préféré »

 

DSC05252.jpg

 "variole"

 

 

Heureusement que la maison est haute de plafond pour les prises de vue en hauteur !

 

DSC05249.jpg

 


Voir les commentaires

2013-12-12T05:08:00+01:00

En guerre, retournons-y

Publié par Fille Ainée

6 blocs pour rattraper mon retard dans cette Guerre Civile qui n’en finit pas.

 

Aujourd’hui, je commence par un bloc très simple à réaliser mais le piège est la concordance des coutures. Après photo, je me suis aperçue que certaines ne collaient toujours pas et mon bloc est depuis retourné sous le pied de biche. C’est Rachel Young King Anderson qui refuse de prêter ce « serment d’allégeance » et se voit assignée à résidence sous peine d’être arrêtée si elle passe le portail du jardin :

 

DSC05230.jpg

 

Hannah Walton Sanders affiche ses couleurs avec son bloc « drapeaux du Sud et patriotisme » :

 

DSC05235-001.jpg

 

Emma Florence Leconte se contente de « tricoter et de lire ». Il faut dire que ce jour là – le 6 janvier 1864 - il ne fait que pleuvoir et qu’il est préférable de rester devant la cheminée :

 

DSC05231.jpg

 

Rebecca Lorraine Richmond passe la journée du 9 juin 1862 à préparer des « colis pour les soldats » :

 

DSC05232.jpg

 

Marie Austin Wallace « file sa laine » en attendant le retour de son mari :

 

DSC05233.jpg

 

Et enfin Sarah Wadley se moque des « efforts de reconstruction » :

 

DSC05234.jpg

 


Voir les commentaires

2013-10-31T00:00:00+01:00

Quand elle se hérisse

Publié par Fille Ainée

Chipie me l’avait fortement suggéré la semaine dernière alors je m’exécute. Manquerait plus qu'elle ait le poil qui se hérisse !

 

DSC05109

 

Voici le travail déjà réalisé. Même si ce n’est que provisoire, je me suis aperçue que cela n’allait pas être si facile de mettre tous ces blocs côte à côte. Et je pense qu’il va falloir que j’investisse dans un vieux drap blanc en flanelle que je suspendrai contre un mur et sur lequel je poserai mes blocs. Un drap que je laisserai sans doute pendre un bon bout de temps avant de trouver l’arrangement final de tous ces blocs. Un mur de pensée en quelque sorte. Les Britons appellent ça un « design wall » ou encore un « quilt wall ».

 

Certains sont très sophistiqués comme celui-là

 

quilt-wall.jpg

 

mais d’autres ne sont que l’envers d’une nappe plastifiée. Du moment que la surface sur laquelle les blocs sont posés accroche le tour est joué. Vous pouvez utiliser aussi un morceau de molleton.

 

design-wall.jpg

 

Il ne vous reste plus ensuite qu’à jouer avec vos blocs. Comme ici :

 

 

Seulement 3 blocs aujourd’hui. Oui, je sais, un peu feignasse mais entre le Yoko, la Saga, la Chantilly et Deauville, il faut bien que je mange et dorme.

 

Pas risou risou Emma ! Elle a 17 ans quand elle commence son journal. Elle parle beaucoup des misères de la guerre mais au bout d’un an se lasse. Petit journal donc. Et pas rigolo ! Je n'ai malheureusement pas eu le temps de traduire (ni d'interpréter) ces blocs cette semaine mais le journal d'Emma est tellement déprimant que cela vous donne envie d'aller vous pendre dans la piscine. 

 

Tristesse et silence

 

DSC05110.jpg

 

Pauvre Colombia

 

DSC05113.jpg

 

La matinée la plus longue

 

DSC05112.jpg

 

 

 

Voir les commentaires

2013-10-24T04:11:00+02:00

Blocs en bloc

Publié par Fille Ainée

Pour rattraper mon retard de la semaine dernière – vacances obligent – cette semaine j’ai mis les bouchées doubles.

 

Par contre, pour vous les présenter, je ne vais plus traduire les textes qui accompagnent ces blocs mais je vais plutôt vous en faire une interprétation libre – à la Fille Aînée – car je ne suis pas certaine que traduire ces textes sans l’accord préalable de l’auteur soit une bonne idée. Et n’ayant aucune envie de me retrouver derrière les barreaux à manger des bananes le reste de ma vie, une option beaucoup plus sûre s’impose.

 

On démarre fort avec un bloc tout simple certes mais qui m’a pris la tête pour faire concorder les pointes. Et puis j’ai abandonné au bout du cinquième essai parce qu’il ne faut quand même pas s’en rendre malade !

 

Rencontre avec le General Lee (bloc de Belle, notre espionne malchanceuse)

 

DSC05081.jpg

 

8 Juillet 1864, Belle est au boulot à coudre des chemises quand M. Pugh arrive avec deux ambulances et un chariot. Belle saute dans l’ambulance et en 10 mn la voici arrivée à Tupelo, le quartier général du General Forrest. Et c’est là qu’elle rencontre le General Lee qu’elle trouve assez séduisant. Elle dîne ensuite avec le Major Rambeaut et passe une soirée fantastique avec tous les copains de ce dernier. Et puis, ils partent tous se battre. Où ? Elle n’en sait rien du tout ! (quelle espionne !!).

 

Jeux, Musique et Tricot

 

DSC05080.jpg

 

20 Juillet 1864, Matinée superbe, Miss Lou donne à Belle du coton pour tricoter des chaussettes à Eddie. Mais la feignasse lâche les chaussettes pour jouer au Bagammon, aux échecs et jouer de la musique (Eddie va avoir froid aux pieds en attendant !). Elle enseigne à Miss Lou deux morceaux de musique (c’était pas de l’Elton John à l’époque !). Miss Lou apprend facilement mais elle n’est pas très douée. Le frère de Miss Lou, le Lieutenant Watt Young, débarque en permission mais les filles le rendent timide ! Ensuite, ils se rendent tous à l’étang sauf Hal qui est malade. Mme Tom Young et Mme King viennent rendre visite à Belle après le diner et tout le monde s’amuse. Hal et Belle sont en désaccord – Belle jure qu’elle finira ses chaussettes et Hal prétend que non et de ce fait éteint la lumière. Belle rallume et fini sa chaussette (quelle tension !).

 

Maintenant, on passe chez Rebecca.

 

Dan Littlefield

 

DSC05086.jpg

 

12 Janvier 1864, Alors que Rebecca attend l’arrivée de la luge, la voici qui commence à papoter avec ses voisins. Et c’est là que subitement, à son plus grand choc, elle apprend le décès de Dan Littlefield. Alors qu’il y a 4 jours, ce dernier préparait son retour chez lui ! La nouvelle est arrivée hier par lettre à sa mère, Mme Littlefield, envoyée par une infirmière de l’hôpital où il est mort. Le pauvre, c’est la variole qui l’a emporté. Et bien qu’il ait eu l’air de s’en remettre, des maladies précédentes l’ayant affaibli, ça l’a achevé. Pauvre Dan, il était noble, courageux, énergétique, de confiance, généreux et entier. Il va manquer au petit cercle d’amis de Rebecca et tous ceux qui le connaissaient se souviendront de lui car il avait toujours un mot gentil et un sourire pour tous. Dan est le 8eme ami de Rebecca (quelle hécatombe !) à mourir. Il avait 26 ans. Pauvre Clara Calkins, sa fiancée ! Elle a le cœur brisé. Elle était complètement prostrée et inconsciente en apprenant la nouvelle.

 

Bloc de Susie King Taylor

 

La signification de la guerre

 

DSC05083.jpg

 

Susie s’interroge sur la véritable signification de la guerre. Ce texte a été écrit à la fin de la guerre, après 1861. Susie se souvient de l’appel le matin (elle vivait dans un fort), de l’extinction des feux, des alertes en pleine nuit, du froid, de la pluie. Et l’anxiété, le matin. Car c’était souvent la nuit que les rebelles venaient attaquer le fort pour enlever des hommes de couleur (Susie est noire) et les recruter dans leurs rangs. Elle fut témoin des horreurs de la guerre et mariée à un homme qui pendant 18 mois n’a jamais été payé mais vivait de ses rations.

 

Bloc de Mary notre superwoman

 

Recruter de l’aide en négociant

 

DSC05084.jpg

 

1er octobre 1862, Mary est toujours au moulin pour sa farine mais gros souci, elle n’a pas d’argent pour la payer. Alors elle donne un cheval. Ensuite, elle part faire des courses en ville, poste une lettre pour son mari, coupe du maïs, déchire sa robe et la raccommode.

 

4 octobre 1862, Earl Rowe vient travailler pour elle pour $.50 par jour. Elle va chez belle-maman chercher du poivre, puis chez Mme Rowes et en rapporte 3 cachets. Elle coud un peu puis remplace la serrure.

 

8 octobre 1862, elle se rend à la foire avec sa famille à Coldwater. Son mari lui offre un spectacle de poney (il est mignon !). Mais non, elle est têtue la Mary, elle veut lui rembourser sitôt rentrée à la maison. Et puis son père lui emprunte un dollar (le rat !).

 

15 octobre 1862, M. Kyes (l’Homme) récolte le blé, son père aussi et ils vont tous les deux la vendre. Elle récupère $70 dollars sur la vente des deux récoltes.

 

Deux blocs de Sarah

 

Plus d’unité

 

DSC05085.jpg

 

16 février 1861, le père de Sarah rapporte les journaux à son retour à la maison et c’est là qu’elle apprend que Davis du Mississipi et Alexander Stephens de la Géorgie ont été élus président et vice-président de la confédération sudiste. L’envie lui prend d’écrire aux Etats-Unis pour exprimer sa tristesse devant cette séparation. Cependant, le choix des dirigeants lui paraît sage car on les dit honnêtes et modérés.

 

Splendide victoire

 

DSC05082.jpg

 

28 juillet 1861, superbe victoire de l’armée sudiste mardi dernier mais Sarah a préféré attendre que celle-ci soit confirmée pour l’écrire dans son journal. La bataille a commencé dimanche dernier, très tôt le matin, et a continué dans la nuit. Les troupes nordistes étaient au nombre de 60 000 alors que les rangs des sudistes n’en comptaient que 35 000. A un moment donné la situation a failli tourner mais les renforts sont arrivés et l’ennemi a pris la fuite en laissant leurs blessés et provisions. Beauregard et Johnston étaient aux commandes mais Davis les a rejoint à midi. Beauregard et Johnston sont des hommes courageux et les pertes de l’ennemi se chiffrent à 10/15 000 alors que l’armée sudiste n’a perdu que 500 tués et 1 000 ont été blessés. Les troupes sudistes ont capturé 61 canons ainsi que des armes et des munitions, des bagages et des provisions. Le rapport concernant l’armée fédérale n’est par contre pas glorieux car on a retrouvé parmi les documents des notes pour des dîners donnés par McDowell au moment de sa marche sur Richmond.

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog