Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #l'atelier de fille ainee catégorie

2020-07-03T23:00:00+02:00

Miroir, miroir, qui des deux est le plus beau ?

Publié par Fille Ainée

Il fallait oser et mon bricolo du week-end a redonné une nouvelle vie à un objet qui était resté caché dans un placard depuis de longues années.

 

Miroir, miroir, qui des deux est le plus beau ?

J’avais acheté ce petit miroir lorsque nous habitions à Hong Kong. Il était bradé car il y a un défaut au milieu du miroir qui lui donne des airs de glace déformante. Monsieur 3xrien l’a toujours boudé et de ce fait, a toujours refusé de l’accrocher au mur.

 

Remarquez, en femme indépendante, j’aurais pu aussi planter un clou moi-même mais je n’ai pas voulu faire de vagues. J’ai donc remisé mon miroir dans un placard en attendant des jours meilleurs ou que Monsieur 3xrien change soudainement d’avis. Et bien ce jour est enfin arrivé ! Et il a suffi uniquement d’un coup de peinture.

 

Si mon miroir ne lui plaisait pas en brun, peut-être aurait-il plus de chance dans une autre couleur. Mais pas n’importe laquelle, attention ! Je me suis dit que tant qu’à faire, j’allais oser un truc complètement different.

 

Miroir, miroir, qui des deux est le plus beau ?

J’ai trouvé ma bombe de peinture bleu métallisé dans une boutique à merdouilles. Pour le prix, je ne prenais pas beaucoup de risques, si ce n’est de gâcher mon miroir pour la vie.  

 

Un coup de dépoussiérage, on vaporise sur la pelouse (qui maintenant a une drôle de tête), et en moins de 2 minutes, mon miroir a pris des airs nobles. Et miracle, Monsieur 3xrien est conquis. Si j’avais su, je me serais lancée plus tôt !

Miroir, miroir, qui des deux est le plus beau ?

Mais un simple coup de bombe ne suffisant pas, il a fallu creuser plus loin. Cela fait un moment que j'ai envie de dépolir du verre. Tout ce qui passe à ma portée ! Des bouteilles, des vases, donc pourquoi pas un miroir ?

Miroir, miroir, qui des deux est le plus beau ?

J'ai donc commandé de la crème à graver le verre. Attention, ce truc est d'une agressivité ! Il n'est pas pour les petites filles. Déjà, il est fortement conseillé de porter des gants et un masque pendant son utilisation (c'est bon, en ce moment, on est plutôt bien équipés sur ce plan là !) et d'aérer la pièce un maximum. 

J'ai donc gravé mon miroir, équipée de la tête aux pieds, devant un énorme ventilateur. Un peu plus et je m'envolais !

 

Miroir, miroir, qui des deux est le plus beau ?

Vient ensuite le choix du pochoir. Il est impératif d'utiliser un pochoir autocollant sinon la crème s'insinue sournoisement sous le pochoir et le résultat final ne ressemble à rien. 

Celles qui ont une Silhouette Caméo à la maison n'auront aucune difficulté à créer leurs propres motifs mais je n'ai pas encore trouvé d'autres projets à réaliser pour justifier le prix de cette machine. Pour le moment, je fais donc avec les moyens du bord. 

J'ai déniché dans ma boutique d'arts manuels une série de pochoirs autocollants qui me convenaient parfaitement. Sinon, vous avez également la possibilité d'utiliser un pochoir tout simple et de l'encoller au préalable avec une bombe de colle repositionnable. 

Positionnez votre pochoir, cachez les bords sous des morceaux de ruban de masquage pour éviter de déborder, puis, à l'aide d'un pinceau, badigeonnez allègrement votre pochoir. 

Patientez 5 minutes (ou plus selon votre marque de crème), NE retirez absolument PAS le pochoir mais passez-le sous l'eau, toujours attaché au support. Sinon, vous allez faire de grosses bêtises ! Vous pouvez, au préalable, retirer l'excédent de crème et le remettre dans le pot pour le recycler. 

Une fois la crème rincée, décollez le pochoir et admirez...

Miroir, miroir, qui des deux est le plus beau ?
Miroir, miroir, qui des deux est le plus beau ?

Pas facile de prendre une photo claire d'un miroir, mais j'espère que ça vous donnera des idées. En tout cas, moi, je suis partie pour dépolir tous les pots en verre de la maison !!

Miroir, miroir, qui des deux est le plus beau ?

Voir les commentaires

2020-06-26T23:15:00+02:00

C’est ce qu’on appelle avoir du chien !

Publié par Fille Ainée
C’est ce qu’on appelle avoir du chien !

On les voit foisonner sur le Net. Le nec plus ultra ! C’est la grande mode de faire peindre son canin ou son félin en costume d’époque pour les immortaliser sur le mur du salon.

 

J’en ai même commandé un l’année dernière pour l’anniversaire d’une voisine. Pour cela, il a fallu que je me glisse sur son compte Face de Bouc et je lui pique une des photos de son canin. J’ai ensuite envoyé le tout à une adresse aux Etats-Unis. Un mois plus tard, j’attendais toujours ! Je me suis alors dit que je m’étais faite arnaquée. Et puis non, après plusieurs petits courriers tendres, le tableau a fini par arriver… de Chine. Je n’ai jamais vu le tableau en question car j’étais en France à l’époque et je fréquente maintenant très peu la voisine en question. C’était bien la peine de se donner tout ce mal !

 

Par contre, j’ai beaucoup aimé le concept, surtout qu’à présent le choix est vaste. Comme mes félins se fichent totalement de figurer sur mon mur des célébrités, je me suis faite un plaisir d’aller faire mon choix parmi quelques canins.


 

C’est ce qu’on appelle avoir du chien !

J’ai trouvé trois cadres en bois que j’ai peint d’une première couche de vert. J’ai ensuite rajouté par-dessus une couche de peinture effet craquelé. Par contre, ce que j’ai peu apprécié la première fois que j'ai utilisé ma peinture effet craquelé - achetée une fortune - ce sont les bulles qui se sont formées en séchant. Bulles que j’ai, du coup, du passer au papier de verre parce que ça faisait plutôt désordre.


 

C’est ce qu’on appelle avoir du chien !

Avec la pratique, ma méthode d’application a été plus soignée mais j’ai trouvé qu’il fallait quand même passer deux couches de vert sur le fond et l'emploi d'une pinceau mousse a facilité les choses. Une fois la couche de peinture effet craquelé sèche, on passe une couche de doré. Et le miracle se produit !!



 

C’est ce qu’on appelle avoir du chien !

Il a fallu ensuite convaincre Monsieur 3xrien de m’imprimer ces magnifiques reproductions sur son imprimante laser au bureau (sans se faire pincer !). Certaines images sélectionnées n’ont pas supporté l’agrandissement au format A3 et sont devenues floues. Par contre, d’autres sont restées impeccables.

C’est ce qu’on appelle avoir du chien !

Notez cependant que vous pouvez également obtenir le même effet avec une simple colle blanche, sans avoir à dépenser une fortune. Mais ça, je ne l’ai découvert qu’après avoir acheté ma peinture effet craquelé. C’est nigaud !

 

Il suffit de peindre le support avec la couleur de fond et d’attendre que cette première couche sèche. Passez ensuite une couche de colle blanche ET avant que celle-ci ne soit sèche, passez la couche supérieure (qui dans mon cas est la couleur dorée). En séchant, l’effet est le même, paraît-il. Je vous laisse essayer.

Et voilà mon petit bricolo du week-end ! Il en faut de peu pour m’occuper et me rendre heureuse.

Voir les commentaires

2020-06-19T22:36:00+02:00

Coquillages sans crustacés

Publié par Fille Ainée

Lorsque les Nains étaient petits, nous passions des heures sur la plage à écumer le sable pour trouver de jolis coquillages. Ces derniers sont restés et les Nains sont partis. Et cette semaine, en faisant un peu de rangement, la nostalgie m’a prise. Que faire de tous ces coquillages ramassés avec tant d’application ? Tant de beaux souvenirs ne peuvent passer à la poubelle ! Alors j’ai trouvé, pour les plus beaux d’entre eux, un moyen de les conserver.

 

Coquillages sans crustacés

J’ai peint un fond bleu azur sur une toile puis j’y ai collé des morceaux de bois flottés pas du tout ramassés sur la plage mais achetés dans la boutique du coin (c’est plus rapide !). J’ai peint en doré les coquillages un peu ternes mais j’ai laissé tel quel ceux que Dame Nature avait privilégié.

Coquillages sans crustacés

Après un petit tour chez l’encadreur…

Coquillages sans crustacés

Voir les commentaires

2020-06-13T16:07:31+02:00

Tout est dans la présentation !

Publié par Fille Ainée
Tout est dans la présentation !

Notre bricolo du weekend est un truc tout simple cette semaine. Je vous propose un présentoir à bidouilles.


 

Tout est dans la présentation !

Réalisé tout d’abord pour présenter les pâtisseries de Petit Nain qui aime faire la tambouille, je l’ai reconverti en présentoir à plantes. Le Nain en question s’étant fait largement prié pour me faire des cupcakes, il a donc fallu trouver un Plan B pour illustrer cet article. Et pour finir, je crois qu’il va rester comme ça !

 

Tout est dans la présentation !

J’ai déniché dans une petite boutique qui vend de la vaisselle dépareillée une coupe à glace et une assiette. Si j’avais été en France, je me serais fait un plaisir d’aller fouiner dans la recyclerie la plus proche pour y trouver mon bonheur. Mais à défaut, il a fallu faire preuve d’inventivité.

 

J’ai utilisé une colle époxy pour assembler mes deux parties et voilà !

Tout est dans la présentation !

Voir les commentaires

2020-06-05T23:02:00+02:00

À flanc de falaise

Publié par Fille Ainée

Mon bricolo du samedi, cette semaine, se déroule au bord de la mer. Sur la rocaille. Un petit village de pêcheurs, accroché à la falaise, sur laquelle un petit troupeau de moutons broutent l’herbe rare.

 

Notez cette belle mer bleu azur !

Notez cette belle mer bleu azur !

Je me moque souvent gentiment de Moutie que j'ai surnommée « pousse-moussu » car il n’est pas rare que, pendant nos promenades (très rares maintenant !), nous nous trouvions ralenties par un ramassage excessif de nature, de mousse, de fleurettes et de graines. Remarquez, maintenant, juste retour des choses, c’est moi qui fais râler Monsieur 3xrien quand nous partons nous balader.

 

Il suffit d’un bout de plage pour que, d’un seul coup, je sois possédée d’un besoin irrépressible de ramasser du bois flotté, des coquillages ou des morceaux de verre dépoli. Je traîne ensuite du sable dans le coffre de la voiture et j’abandonne mes trouvailles dans le jardin où elles finissent par pourrir sous les orages de mousson.

 

Notre randonnée, la semaine dernière, n’a pas dérogé à la règle et je suis rentrée avec une vieille racine dénichée sur le bord du chemin. Notez que, maintenant, l’Homme ne pose plus de questions à partir du moment où je ne lui demande pas de porter mon fardeau. Ma racine n’a pas fait long feu. Parce que figurez-vous, j’avais déjà une idée derrière la tête.

 

À flanc de falaise

Les petites maisons sont des cubes en bois achetés dans ma boutique à 2 sous. Le plus difficile a été de les couper car je manque d’outils ici.

 

L’arbre et les fleurs sont des boutons de récupération qui traînaient dans un tiroir. Ne jamais sous-estimer le pouvoir d’une merdouille ! C’est justement cette dernière qui peut faire toute la différence dans un projet d’envergure.

 

À flanc de falaise

La petite échelle de bois qui permet de descendre vers la mer (attention la dernière marche est haute) est fabriquée avec des allumettes.

 

À flanc de falaise

Les portes de mes maisons sont de faux morceaux de verre dépoli qui datent de Mathusalem. Je n’ai aucune idée de leur provenance mais je les traîne depuis un moment. Je pense me souvenir les avoir achetés pour faire de la mosaïque.

 

 

À flanc de falaise

Enfin, mes moutons sont une fabrication maison à base de pâte polymère (Fimo). Une belle leçon de patience car ils sont tellement minuscules ! En tout cas, ils m’ont occupée pendant un bon moment et comme le temps était plutôt maussade ce jour-là, rien de tel pour passer le temps.

À flanc de falaise

Pour réaliser ce village, je me suis simplement inspirée de ce que j’ai vu sur mon Site de Perdition et j’ai fait avec ce que j’avais sous la main. Ce n’est pas compliqué et il suffit juste un peu d’huile de coude et d’une bonne colle à bois.

À flanc de falaise

Voir les commentaires

2020-05-29T23:25:00+02:00

Ma fausse fille de l'air

Publié par Fille Ainée

Et on se retrouve comme chaque week-end pour le bricolo du samedi. Si vous pouviez voir notre table de salle à manger, vous comprendriez pourquoi nous mangeons sur nos genoux devant la télé depuis quelques jours ! Alors que je m’étale gracieusement dans mon Atelier et occasionnellement dans la cuisine, Monsieur 3xrien, lui, monopolise la moitié de la maison. Parce que la création se fait en famille ces temps-ci ! Et visiblement, il y en a – que je ne nommerai pas – qui sont plus bordéliques que d’autres. Mouais !

 

Récemment, j’ai découvert un site germanique ICI qui me redonne une certaine joie de vivre. Une pléthore de petits projets décoratifs faciles à réaliser. Et du coup, j’ai testé pour vous.

 

Les dernières choses achetées avant Covid ont été un ballon et une mini-cage à oiseau. Notez qu’il n’y a absolument aucun lien entre les deux ! Le ballon nous sert beaucoup pendant ce semi confinement - surtout dans la piscine - sauf qu’il a tendance à se dégonfler à grande vitesse. La mini-cage, elle, est restée longtemps dans un coin en attendant l’inspiration.

 

Toujours dans l'optique de faire grandir ma collection de plantes increvables, j’ai tout de suite adoré l’idée d’une Tillandsia indestructible LA. Sauf qu’au moment de me lancer, je réalise que le papier vert qui crache qui pourrait aller ne va pas du tout. Hors, je déteste travailler pour rien. J’aurais pu, à la limite, prétexter un entraînement sur papier ordinaire sauf que, comme je n’ai pas de machine qui découpe tout toute seule, la perspective de découper à la main toutes ces feuilles pour rien m’a fait réfléchir. Et c’est là où mon héros est intervenu !

 

Monsieur 3xrien a lâché son projet pour sauter dans son carrosse, m’a jeté sur le trottoir devant la boutique et a fait le tour du pâté de maison en attendant que je lui fasse signe. Sauf que de nos jours, il faut beaucoup plus de pâtés pour acheter une feuille de papier vert.

 

J’explique : t’arrive ventre à terre devant la boutique car tu sais que l’Homme fait le tour ou bien est garé en double voire triple file (ce qui arrive très souvent chez nous sans pour autant énerver la population locale) et là, il faut que tu signes ton nom, donnes ton numéro de passeport, de téléphone, tes mensurations, ta température et que tu te passes entièrement au gel désinfectant. Sans oublier que comme tu es masquée comme Zorro après un casse et qu’il fait 35 degrés, tu transpires déjà de la lèvre supérieure et que ça te dégouline sur le menton mais ce n’est pas grave parce que du coup tu peux t’éponger avec ton masque. C’est du vrai, du vécu, croyez-moi sur parole.

 

Bref, une fois ton papier entre les mains et de retour dans le carrosse de l’Homme, dans lequel tu t’es jetée tel un sac de patates pour éviter de ralentir le trafic (dans le carrosse pas l’Homme !), te voilà bien aise. Que la création commence !

 

À ce point là, il faut de la patience. Toutes ces petites découpes prennent un peu de temps. Mais au final, ça rend plutôt bien !

 

Comme j’avais, dans un coin, stocké une version plastique - Made in China  - de Tillandsia en vue de la transformer en œuvre d’art nul doute, il fallait absolument que je l’incorpore à mon projet. Mais comment arranger tout ça de façon harmonieuse ?

 

 

 

 

Ma fausse fille de l'air

Ayant retrouvé dans les bas fonds de mon Atelier un morceau de pelouse synthétique, je me suis empressée d’y coller quelques touffes de mousse tout aussi artificielle (notez que je stocke des trucs complètement inutiles qui finissent toujours par réapparaître). Et sur cette mousse, j’y ai posé, délicatement, ma fausse plante aérienne.

Ma fausse fille de l'air

Petite anecdote finale, j’ai bien failli m’empoisonner ! En revenant dans mon Atelier, je me suis aperçue que la colle que j’avais utilisée pour coller ma mousse avait réagi avec le morceau de pelouse synthétique. Ça ne sentait pas très bon !! Du coup, je me suis empressée de sortir le tout pour l’exposer en plein air. Tiens c’est encore de la faute aux Chinois ! Après le pangolin, c’est au tour de la pelouse artificielle ! Vous n'aurez pas ma peau !

 

Ma fausse fille de l'air

Je me demande si c'était bien la peine de me fatiguer et de prendre autant de risques puisqu'au final, avec toute cette mousse, on ne voit plus mon morceau de gazon. Mettons cela sur le compte de la perfection !

Ma fausse fille de l'air

Voir les commentaires

2020-05-22T23:50:00+02:00

Les fleurs du Nain

Publié par Fille Ainée
Les fleurs du Nain

Depuis maintenant quelques semaines, le week-end, c’est bricolo chez les 3xrien. Mais attention, bricolo avec les moyens du bord. Les tableaux de mon Site de perdition regorgent d’idées et je profite du confinement pour revoir tous ces projets qui n’ont jamais vu le jour, faute de temps. Et du temps, en ce moment, c’est pas ça qui manque !

 

 

 

Les fleurs du Nain

Grand Nain a quitté la maison depuis maintenant plusieurs années et a laissé derrière lui des babioles. Comme nous avons reconverti sa chambre en chambre d’amis, il a fallu faire le tri. C’est avec un gros pincement au cœur que j’ai mis à la poubelle tout ce que mon Nain ne voulait plus mais je n’ai pu me résoudre à jeter ses couronnes de fleurs artificielles. Mon Nain les adorait. Il me semble que c’était seulement hier que je le voyais déambuler dans la maison, déguisé.

 

 

Les fleurs du Nain

Sur une couronne de brindilles d’arbre, j’ai accroché les fleurs en tissu de mon Nain. J’ai également récupéré, sur un bouquet sec, les brindilles bleues.

Les fleurs du Nain

Voilà mon Nain, tu seras, à présent, immortalisé sur notre porte d’entrée. Espérons que le vent ne t’emporte pas !

Les fleurs du Nain

Voir les commentaires

2020-05-18T00:29:00+02:00

La Princesse au petit pois... le remake

Publié par Fille Ainée

Il était une fois un prince qui voulait épouser une princesse, oui une vraie princesse, pas une Barbie ! Il fit alors le tour de la Terre (c’était un peu avant Covid bien sûr !) pour en trouver une mais sans succès. Il y avait toujours quelque chose qui clochait. Il rentra donc se confiner chez lui, tout triste.


Un soir, par un temps affreux (une vraie mousson tropicale !), on frappa à sa porte et le prince lui-même alla ouvrir. C'était une princesse (c’est la couronne qui l’a trahissait parce qu’avec le masque on n’aurait pas pu deviner !), là, dehors. Mais grands dieux ! De quoi avait-elle l'air sous cette pluie, par ce temps ! L’humidité lui avait fait friser les cheveux, son coiffeur en aurait eu une crise d’épilepsie !


 

La Princesse au petit pois... le remake

Navré de voir cette jeune fille dans cet état, et comme il était fort tard, le Prince lui offrit de rester dormir ! « Nous allons bien voir ça », pensa sa mère, la vieille reine qui veillait au grain, mais elle ne dit rien (notez que le prince vit toujours chez ses parents !).


Elle alla dans la chambre à coucher, retira toute la literie et mit un petit pois congelé au fond du lit. Elle prit ensuite vingt neuf (balaise la vieille reine !) matelas qu'elle empila sur le petit pois et, par-dessus, elle mit encore vingt un édredon en plumes d'eider coton d’Egypte.

La Princesse au petit pois... le remake

C'est sur ce lit que la soi-disant princesse se coucha cette nuit-là (sans faire de commentaire visiblement sur la hauteur de sa couche et je ne sais pas comment vu qu'il n'y a pas d'échelle).

La Princesse au petit pois... le remake
Dis ? Ça ronfle une vraie princesse ?

Dis ? Ça ronfle une vraie princesse ?

La Princesse au petit pois... le remake
Plafonnier papier vendu chez le Suédois

Plafonnier papier vendu chez le Suédois

La Princesse au petit pois... le remake
La Princesse au petit pois... le remake

Au matin, on lui demanda comment elle avait dormi.


« Affreusement mal, répondit-elle, je n'ai presque pas fermé l'œil de la nuit. Dieu sait ce qu'il y avait dans ce lit. J'étais couchée sur quelque chose de si dur que j'en ai des bleus et des noirs sur tout le corps ! C'est terrible ! »

 

Tout le monde reconnut alors qu’il s’agissait d’une vraie princesse puisqu’elle avait senti le petit pois. Une peau aussi sensible (merci Nivéa !) ne pouvait être que celle d'une authentique princesse.

La Princesse au petit pois... le remake

Le prince l’épousa sur le champ et le petit pois fut exposé dans le cabinet des trésors d'art, où l'on peut encore le voir si les vers ne l'ont pas emporté.

 

Et ceci est une histoire vraie de vraie bien sûr et qui n'aurait jamais pu être réalisée sans la généreuse contribution de mon stock de charms qui n'attendait que cette occasion pour sortir de l'ombre (comme quoi il n'y a aucun mal à accumuler des merdouilles qui serviront peut-être sûrement un jour même si c'est 10 ans plus tard !) et surtout, oui surtout, ce kit pour meubles miniatures (à monter soi-même comme chez le Suédois) acheté il y a quelques années pour occuper un Nain manquant de gratitude car la boîte n'avait jamais été ouverte ! 

La Princesse au petit pois... le remake

Voir les commentaires

2020-05-15T23:06:00+02:00

Dégalvanisons le galva

Publié par Fille Ainée

Petit bricolo pour le weekend et présentation d’une technique que je ne maîtrise absolument pas mais je fais comme si, le wire wrapping. En bon français, la technique de l’enroulement du fil mais là, du coup, ça fait moins classe.

 

Une bobine de fil acier galvanisé, une pince, un peu de patience et surtout beaucoup d’imagination - surtout si on a aucun talent pour le dessin (ma prof d’arts plastiques au collège a tout fait pour me décourager et je lui en veux énormément) – et je suis arrivée à obtenir un ange. Un accouchement douloureux mais qui en valait la peine.


 

Dégalvanisons le galva

Par contre, cette naissance fut loin d’être la fin de l’histoire. Je voulais donner à cette création très personnelle un côté rustique. Je voulais lui faire subir une dérouillée. Juste pour me venger de cette prof sadique que j’aimerais bien revoir pour lui dire combien elle se trompait et lui assurer que je ne lui en veux absolument pas pour ses commentaires négatifs sur mon bulletin de notes mais que… elle devrait quand même se méfier. 

 

Et c’est à ce moment là qu’arts plastiques et chimie se sont croisés. Deux matières dans lesquelles j’étais loin d’exceller.

 

Dégalvanisons le galva

J’ai fait prendre un bain à mon ange. Tout d’abord dans du vinaigre blanc distillé. Pour bien le décaper. À ce bain, j’ai rajouté du peroxyde d’hydrogène. De l’eau oxygénée quoi. Un truc qu’on se mettait dans les cheveux avec Cadette pour se faire des mèches. Nous avons d’ailleurs tout essayé. Ça et le citron !

 

Dégalvanisons le galva

Je ne pourrais malheureusement pas vous donner les dosages. J'y suis allée totalement au pif. Ma bouteille de peroxyde était toute petite et je l’ai trouvée chez le pharmacien pour une misère.

 

Moi qui pensais que la chimie c’était compliqué ! Par contre, en l’occurrence, comme ça sentait fort mauvais, j’ai dû sortir ma concoction à l’extérieur. Ce qui ne m’a pas empêchée d’avoir légèrement mal à la tête mais comme j’ai refusé de porter un masque (AH NON pas un masque à la maison !!!), je ne peux m’en prendre qu'à moi-même.

 

Dégalvanisons le galva

Lorsque mon ange a commencé à tourner au brun dans son bain, j’ai rajouté du sel. Et là, quand ça a commencé à bouillonner, je me suis sentie l’âme d’un scientifique.

 

Dégalvanisons le galva

Bref, au final, le temps que je plonge du nez dans la piscine, mon ange s’était pris une dérouillée. Je l’ai alors sorti du bain, séché sur une serviette tout confort triple épaisseur et j’ai rajouté une couche de sel pour bien le saumurer.

 

Dégalvanisons le galva

J’avoue que j’ai ensuite oublié cette pauvre âme sur un coin de table. Pendant quelques heures. Quand je suis revenue, elle m’avait fait des boutons. Je l’ai donc rincée puis laissée sécher. Et pendant ce laps de temps, mon ange a continué à changer de couleur. 

 

Je ne sais pas ce qu’en penserait mon prof de chimie. Celui qui a dû perdre quelques cheveux en notant mes copies, mais, moi, personnellement, je suis fière d’avoir obtenu ce résultat. As-tu vu Monsieur Moutie, tes efforts pour me pousser dans cette voie n’ont pas été vains !?!

 

La question première et essentielle que vous allez indéniablement me poser est pourquoi avoir choisi de l’acier galvanisé alors que j’aurais très bien pu partir d’un fil métallique déjà rouillé ? Ben oui quoi, cet acier recouvert d’une couche de zinc pour justement lui offrir une plus grande résistance à la corrosion, est-ce bien raisonnable si c’est, pour ensuite, le faire rouiller ?

 

Raison Number ONE, c’est tout ce que Monsieur 3xrien avait dans son atelier et en ces temps de disette, il ne faut pas se montrer difficile.

 

Raison Number TWO, je déteste l’odeur d’un fil métallique sur les doigts après l’avoir travaillé, hors le fil galvanisé ne pue pas !

 

Raison Number THREE, c’est comme ça, un point c’est tout !

 

Mon ange trône, à présent, fièrement sur une planchette en bois récupérée sur un projet qui n'a jamais abouti. J'ai peint cette planchette avec, tout d'abord, une couche de vert eucalyptus, puis, à l'essuyé, une couche de blanc. J'aime beaucoup ces peintures vintage de Martha Stewart car elles donnent vraiment un aspect rustique. Le bouton est une récup comme il en traîne de nombreuses dans mes placards. Comme quoi, rien ne se perd chez les 3xrien !

Dégalvanisons le galva

Au final, je suis très contente du résultat et vu mes recherches sur le Net, je ne suis pas la seule car il existe des tas de personnes qui, comme moi, s’évertuent à changer le cours des choses. Je voulais un ange baroudeur ayant vécu et je l’ai eu !

Dégalvanisons le galva

Voir les commentaires

2020-04-25T09:28:58+02:00

Indestructibles !

Publié par Fille Ainée
Indestructibles !

La déco florale, ce n’est pas trop mon truc. Pas parce que je n’aime pas mais simplement parce qu’à chaque retour sous mes Tropiques après un long séjour en France, je retrouve mes plantes soit déshydratées soit complètement disparues.

 

J’avais donc une année investi dans des succulentes en me disant que comme elles nécessitaient peu de soin et surtout se nourrissaient de l’humidité ambiante, j’aurais une chance de les retrouver à mon retour. Peine perdue ! Je n’ai retrouvé que le morceau de bois sur lequel elles étaient accrochées.


 

Indestructibles !

Qu’à cela ne tienne ! Je ne m’avoue pas pour autant vaincue. Voici ma version indestructible.

 

 

Indestructibles !

Ces plantes sont ultra faciles à réaliser. Une chute de feutrine, un pistolet à colle et vous êtes parées. Vous trouverez les gabarits ICI.

Indestructibles !

Je me suis contentée de les décalquer à même l’écran de mon ordinateur. Quant au tuto pour les réaliser, cette vidéo ci-dessous vous explique tout.

 

 

Bon week-end créatif !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog