Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #l'atelier de fille ainee catégorie

2020-04-18T04:17:30+02:00

On se fait des sardines à midi ?

Publié par Fille Ainée
On se fait des sardines à midi ?

Petit projet aujourd’hui pour accompagner une tartine de rillettes aux sardines.

 

On se fait des sardines à midi ?

La recette n’est pas nouvelle et le patron non plus mais cette petite réalisation aura eu le mérite de m’occuper une partie de l’après-midi. Et puis de nous alimenter par la même occasion. 

 

 

On se fait des sardines à midi ?

Le patron pour dessiner la sardine est ICI. Quant à la boite de conserve, c’est à vous de vous sacrifier pour la vider (et surtout la nettoyer ! J’en ai encore les doigts qui sentent fort la marée)

On se fait des sardines à midi ?

Bon week-end à tous et à toutes. Le notre sera tranquille, je pense qu'on va rester à la maison, histoire de se poser un peu wink !

Petit clin d'oeil à Monsieur Moutie !

Petit clin d'oeil à Monsieur Moutie !

Voir les commentaires

2020-03-04T10:43:55+01:00

Joindre l’utile à l’agréable

Publié par Fille Ainée

Voici quelques temps que ma boutique préférée me fait les yeux doux pour que je vienne y donner des cours. Imaginez le frétillement !!! Imaginez-moi donner des cours de broderie dans une boutique remplie de tissus Tilda. Monsieur 3xrien en a des bouffées de chaleur. Moi aussi, mais pas pour les mêmes raisons. Je pense qu’il en vient à regretter de ne pas avoir mis de limite de dépense sur ma plastique.

 

Comme il me fallait un prototype pour attirer le chaland et que je refusais de faire de l’inutile qui atterrirait inévitablement dans un tiroir, j’ai fait fonctionner mes cellules grises en déperdition et j’ai pondu ceci : un petit sac de courses pliable à glisser dans son sac.

 

Joindre l’utile à l’agréable

Le principe est simple et, en ces temps de réchauffement climatique et d’anti gaspillage, rien de mieux pour remplacer les vilains sacs plastiques. Une fois plié, mon sac a la taille d’un petit calepin.

 

Joindre l’utile à l’agréable
Joindre l’utile à l’agréable

Afin de montrer le plus de points possibles, j’ai brodé aux points de tige, avant, nœud, lancé, poste, chaînette et fougère.

Joindre l’utile à l’agréable
Joindre l’utile à l’agréable

L’abeille et la coccinelle ont été montées sur un petit rond en plastique bombé autour duquel on fronce un cercle de tissu et que l’on coud ensuite sur le fond. Je ne connaissais pas et comme une nouille, j’ai totalement oublié de prendre une photo avant pour vous montrer à quoi ça ressemble. Une sorte de lentille de contact dure en fait.

 

 

Joindre l’utile à l’agréable
Joindre l’utile à l’agréable

J’espère que mon prototype plaira à la clientèle ! Les premiers cours commencent dans quinze jours et si, par le plus heureux des hasards, vous voyez passer quelques ouvrages aux couleurs Tilda ces mois prochains, je compte sur votre discrétion.

Voir les commentaires

2020-02-14T05:49:00+01:00

Quel toupet !

Publié par Fille Ainée

Je cherchais pour une des chambres à coucher de notre Airbnb un plafonnier original. Un truc qui ferait design sans me coûter une fortune. C’est Moutie qui m’a déniché cette création sur notre Site de Perdition. Au début, j’ai cru qu’elle plaisantait et puis en y pensant, je me suis dit pourquoi pas. Je n’avais pas grand chose à perdre si j’utilisais la technique du papier mâché.


 

Quel toupet !

Il a d’abord fallu que je me trouve un ballon et que je souffle dedans sans hyper ventiler. Le gonflage n’étant pas mon point fort, j’ai pris mon temps et puis surtout j’avais la frousse que le ballon m’éclate à la figure.

 

Pour le papier mâché, j’ai innové. Plutôt que de momifier mon ballon avec des bandelettes trempées dans la colle, j’ai sacrifié trois rouleaux de papier toilette blanc que j’ai tout d’abord trempés dans l’eau puis malaxés comme si ma vie en dépendait.

 

La recette dénichée sur mon Site de Perdition conseillait de mélanger le papier avec le mixeur plongeant que je n’avais pas. J’ai donc tenté d’utiliser mon mixeur pas plongeant et je vous le déconseille vivement. Je me suis très vite arrêtée lorsque j’ai senti une forte odeur de caoutchouc brûlé. Le moteur tournait mais pas les lames. Vous imaginez le tableau !

 

Ma pâte à papier n’est donc pas aussi limpide que je l’aurais souhaité mais à défaut, j’ai passé pas mal de temps à me défaire des grumeaux. Une fois malaxée, il faut mettre cette pâte dans un torchon et l’essorer pour se débarrasser de plus d’eau possible. Mais attention, évitez de trop essorer sinon vous allez avoir du mal à faire tenir la pâte sur le ballon. Mélangez ensuite 3 cuillères à soupe de colle à papier peint par rouleau (donc 9 au total pour moi) et laissez reposer pendant 10 minutes pour que la colle imprègne bien la pulpe de papier.

 

Vient ensuite la partie qui prend le plus de temps : l’enrobage ! Heureusement, ce jour là, il faisait exceptionnellement chaud pour un mois de janvier et j’ai passé un bon moment sur la terrasse à étaler mes grumeaux sur la surface du ballon. Et lorsque tout a été terminé, je lui ai trouvé des allures de perruques de juges britons. Vous ne trouvez pas ?

 

Quel toupet !
Vous ne trouvez pas qu'il y a une ressemblance ?

Vous ne trouvez pas qu'il y a une ressemblance ?

Le temps de séchage est assez long et pour être sûre de mon coup, j’ai laissé ma perruque tranquille pendant une semaine avant de crever mon ballon et de le regarder se dégonfler.

 

Quel toupet !

Est venue ensuite la peinture de l’intérieur.

 

Quel toupet !

Mon seul souci restait le cercle en bois. Il s’est avéré qu’au moment où je cherchais l’inspiration, je me suis prise les pieds dans du lierre. Idée de génie me suis-je dit ! Merci Dame Nature. Une petite couronne plus tard, et j’avais le perchoir idéal pour mon zozio.

 

Quel toupet !

La couronne a été délicatement collée avec un pistolet à colle. L’oiseau est en fait une pince à linge en plastique. Il me fallait un petit truc très léger pour éviter de faire basculer le devant de mon luminaire !

 

 

Quel toupet !

Voilà comment, avec très peu de moyen, on peut recréer une idée design qui doit coûter une fortune.

Quel toupet !

Bon, certes, mon plafonnier a toujours quelques allures de perruque britonne mais au moins je me serais amusée.

Voir les commentaires

2020-02-07T06:04:00+01:00

Verre très poli !

Publié par Fille Ainée

J’expérimente toujours et encore. On dirait un savant fou dans son laboratoire, les cheveux hirsutes, débraillé ! La vaisselle n’est pas lavée, la pile de repassage monte, monte, mais qu’est-ce que je m’éclate !

 

Aujourd’hui, je joue avec du verre. J’ai la nostalgie des grandes promenades sur la plage, à ramasser du verre poli par la mer. Des petits morceaux qui, quand on les trempe dans l’eau, se mettent à briller. Et sur mon Site de Perdition, j’ai appris à simuler cet effet. On s’y croirait presque.

 

J’ai bien fait de garder tous ces petits pots en verre et de manger autant de sauce Nantua. Bien lavés, ils nous servent aux travaux de peinture, à faire des bougies ; le recyclage de ces récipients est sans limite.

 

La recette demande de la colle Elmer qui coûte une fortune, surtout si vous n’avez pas besoin de peindre toute la collection de vases anciens de Mémé. Une colle blanche toute simple remplit très bien les mêmes fonctions. Ajoutez un petit tube de colorant alimentaire de la couleur de votre choix et qui vous resservira sans doute en cuisine.


 

Verre très poli !

Versez un peu de colle blanche dans un petit pot, quelques gouttes de colorant alimentaire jusqu'à l’obtention de la teinte désirée et si le mélange vous semble trop épais, quelques gouttes d’eau. Mélangez bien. Appliquez à l’extérieur du pot en verre avec un pinceau mousse.


 

Verre très poli !

La première couche fera des traînées, mais avant séchage complet de cette dernière, appliquez une deuxième couche. Et laissez sécher entièrement.

 

 

 

Verre très poli !

Le résultat final n’est pas uniforme mais c’est à s’y méprendre. L’effet est bluffant.

Verre très poli !

Pour finir votre création, rajoutez une cordelette de chanvre pour cacher le haut.

Verre très poli !

Et si l’ouverture de votre petit pot permet d’y glisser une bougie, c'est encore plus joli !!

 

Voir les commentaires

2020-02-05T06:06:00+01:00

Gastéropodes fromageux

Publié par Fille Ainée

J’avais envie d’un plateau à fromage original. Un plateau que commenteraient, avec enthousiasme, mes invités tout en prétendant ne pas être incommodés par la puissante odeur du Livarot qui se néglige. Un plateau très beau !

 

Très régulièrement Moutie me rapporte des bidouilles des nombreux vide-greniers qu’elle fréquente pendant mon absence. Elle profite de mon éloignement pour faire des affaires (ou pas) car lorsque nous y allons ensemble, quelques fois, ça fait des dégâts.

 

C’est la course ! C’est à celle qui trouvera la bonne affaire la première et qui réussira à distancer l’autre. Et je crois bien qu’elle ne m’a jamais pardonné l’épisode du « Montbrison ». Un tout petit tabouret déniché haut la main, sur lequel, pour éviter qu’elle ne le remarque, je m’étais assise pour ensuite en négocier le prix. Celui-là restera dans les annales.

 

Pour bien montrer qu’elle ne m’en garde aucune rancune, Moutie m’avait ensuite offert de très jolies poignées de tiroir rouillées (depuis passées à l'antirouille) que j’avais conservées très longtemps en attendant un jour meilleur une idée lumineuse.  

 

 

Gastéropodes fromageux

Pour en revenir donc à mon plateau de Livarot qui se fait la malle et de Pont l’Evêque qu’est-ce qu'il est chouette, je me suis trouvée deux petites planchettes laissées un bon moment dans le jardin et sur lesquelles les escargots avaient élu domicile.

 

 

Planchettes impeccablement poncées

Planchettes impeccablement poncées

Le hic, le gros souci, l’obstacle monumental, est qu’il était hors de question que je serve du fromage – même le plus odorant possible – sur un morceau de bois traité ayant servi de piste de ski à des gastéropodes.  

Gastéropodes fromageux

J’ai donc abandonné mon idée de plateau de fromage et je me suis tournée vers les bougies. Voici donc, mon petit plateau décoratif pour accueillir quelques bougies. Histoire de me rattraper aux branches !

Gastéropodes fromageux

Voir les commentaires

2020-02-03T06:59:00+01:00

Quand tout est moche

Publié par Fille Ainée

Pour cacher une grosse tache jaune hideuse sur un mur, j’avais le choix entre repeindre le dit mur, gratter la tache ou tout simplement la cacher. J’ai opté pour la dernière option. La plus facile !

Quand tout est moche
Quand tout est moche

Donc à partir d’une vieille planche toute laide dénichée dans le jardin et que j'ai soigneusement poncée, d’un tout petit pochoir sans prétention acheté au magasin de merdouilles local,

Quand tout est moche

et d’un bout de ferraille qui doit provenir d’un vieux lit, j’ai réalisé une œuvre d’art qui, dans une galerie, vaudrait sans doute son pesant d’or ;-).

Quand tout est moche

Pour tenir la pièce métallique, j’ai percé deux trous de chaque côté et enfilé une cordelette en chanvre pour maintenir le tout en place. Il ne s’agirait pas que ça nous tombe sur la tête !

 

 

Quand tout est moche

Et voilà comment on peut faire du beau avec rien que du laid (en toute modestie !).

Voir les commentaires

2020-01-31T06:11:00+01:00

Bye bye !

Publié par Fille Ainée

J’aurais pu également intituler cet article “La course au passeport” vu l’actualité !

 

Ca y’est, ce Brexit tant attendu/redouté (cochez selon vos préférences) est à nos portes et même chez les 3xrien, on se demande où tout cela va nous mener.

 

Monsieur 3xrien n’en est tout de même pas à vouloir troquer son passeport de Briton mais il regarde l’Irlande d’un œil langoureux. Encore faudrait-il qu’il choisisse intelligemment. Quant à obtenir un passeport français pour faciliter ses passages aux frontières et éviter ainsi de se retrouver seul dans la queue la plus longue alors que le reste de la famille attend déjà les bagages, il refuse catégoriquement. De toute façon, comme ils ont déjà brulé Jeanne d’Arc et nous battent systématiquement au rugby, je ne vois pas pourquoi on lui faciliterait les choses. Remarquez, je ne l’accuse pas personnellement d’avoir rôti cette p’ove femme mais quand on parle de revanche servie froide !


 

Bye bye !

Bref, pour en revenir à ce Brexit, je tiens à remercier Muriel qui, sur son blog ICI, nous a récemment proposé une housse de coussin qui a de suite inspiré cet article. Allez voir chez elle cette super explication du drapeau briton que, à ma plus grande honte parce que je devrais savoir tout ça, j’ignorais. Par contre, ce que je me demande c’est, si dans les années à venir, ce drapeau portera toujours les mêmes couleurs, surtout si l’Irlande du Nord, le Pays de Galles et l’Ecosse décident, eux aussi, de prendre la poudre d’escampette. Remarquez, la réalisation de cette housse de coussin n’en serait que plus simple !

 

Si vous cliquez sur le lien proposé par Muriel - qui vous emmènera direct chez Kirsty - vous devrez alors vous inscrire pour recevoir automatiquement, dans votre boîte mail, le patron PDF pour réaliser les diagonales. Imprimez-les en quatre exemplaires et vous pourrez ainsi exécuter de façon impeccable, selon la méthode du paper piecing, vos coutures.

Bye bye !

Je dois avouer que je n’ai pas suivi le tutorial du tout et j’ai également remarqué – avec mes yeux de lynx – quelques coutures inutiles sur la version de Kirsty (qui ne devait pas avoir beaucoup de tissu) mais c’est chacun comme il le sent évidemment !

 

Bye bye !

Bien entendu, eu-je lu l’article jusqu’au bout, j’aurais remarqué que Kirsty a réalisé le dos de sa housse selon les couleurs du drapeau français mais qui dit que je ne pourrais pas, un jour, réaliser une autre housse, hein ?! C’est comme si j’avais fait exprès !

 

 

Bye bye !

J’ai préféré finir mon ouvrage sans fermeture à glissière, avec simplement un rabat. Au cas où la Britonie serait traînée dans la poussière et nécessiterait un lavage rapide ;-) !

Voir les commentaires

2020-01-24T11:23:33+01:00

Chapeaux bas !

Publié par Fille Ainée

... ou l’art de créer un truc qui ne sert strictement à rien mais qui aura eu, au moins, le mérite de m’occuper toute une après-midi !

 

Comme les matins sont un peu maussades en ce moment, je prends le temps, en buvant mon café, de feuilleter des vieux Marie-Claire Idées récupérés par Moutie. Activité aux apparences fort innocentes mais qui peut avoir des conséquences désastreuses sur l’organisation de toute une journée.

 

On ne peut pas dire que ce soient des numéros d’actualité puisque la plupart datent des années 90 et affichent des prix en francs. Mais les idées restent tout aussi originales quelles que soient les années. C’est dans le numéro 117 (décembre 2016) que je suis tombée sur cette page.


 

Chapeaux bas !

Inutile bien entendu de se demander si l’offre découverte est toujours valable mais ces deux petits personnages n’en sont pas moins rigolos. Et c’est alors que la lumière se fut dans ma cervelle de moineau. Je me suis rappelée que l’été dernier, en faisant le ménage dans les tiroirs de Moutie (en vu de faire de la place), j’avais récupéré quatre petites têtes en bois, semblables à celles de cette page.

 

Et… comme quoi la vie est fort bien faite, j’avais également en ma possession tout un tas de vieilles bobines en bois chinées par Moutie dans un vide-grenier quelconque. Ne sous-estimez donc pas le pouvoir de la récup ! Une moindre perle, un moindre bout de ruban, peuvent, un jour, prendre toute leur importance dans un projet !

 

Chapeaux bas !

Seulement, comme à mon habitude, je n’ai pas voulu copier, tel un mouton de panurge, ce que j’avais vu dans le magazine. Et très vite s’est imposée l’idée d’une course de chevaux. Mais attention, pas n’importe laquelle : le Royal Ascot. Sans conteste, la course hippique la plus célèbre au monde ! Un meeting royal qui attire toute la haute-société britonique, un rendez-vous mondain, la quintessence de l’élégance. Il me fallait bien entendu habiller mes petits personnages en fonction !


 

Chapeaux bas !

C’est à grand renfort de pistolet à colle (et je crois que j’y ai mis le paquet mais pas facile pour réaliser un truc aussi petit !), de perles récupérées sur des colliers à Nains, de cordelettes et de ruban que sont nées ces trois demoiselles. Et elles vont être fières, au mois de juin prochain, de se rendre à Ascot !

Chapeaux bas !
Chapeaux bas !

Elle, il va lui falloir de la place !

Chapeaux bas !
Chapeaux bas !
Chapeaux bas !

Je suis, bien entendu, allée voir si le site de VBS existait toujours et j’ai eu l’agréable surprise de constater que c’est le cas. Et du coup, j’ai même demandé un catalogue. Et c’est là où ça va vraiment devenir dangereux !

 

Voir les commentaires

2020-01-20T04:20:00+01:00

L'art de tourner en rond

Publié par Fille Ainée

Je cherchais une idée toute simple mais efficace pour décorer un pan de mur, au-dessus d’une tête de lit. Il existe des tas de choses dans le commerce mais voilà, je voulais de l’exclusif !

 

Quelques attrape-rêves, quelques cercles à broder, quelques coupons de tissu et, de cet ensemble, est né un assemblage de cercles.


 

L'art de tourner en rond

Les tissus ont été coupés légèrement plus grands que les cercles, tendus, puis collés au dos, sur le bois. Sur l’un deux, j’ai thermocollé une branche de cerisier.

L'art de tourner en rond

Pour tenir les cercles les uns aux autres, je voulais quelque chose de discret. Je me suis donc servi de petits liens en plastique. Cependant, chose que je ne comprends pas sur l’emballage ; pourquoi ne faut-il ouvrir le sachet qu’à la dernière minute, juste avant de s’en servir ? Le monde est fait de bien grands mystères !

 

 

L'art de tourner en rond

À l’origine, les grands attrape-rêves blancs étaient vendus avec rubans et flonflons mais, après réflexion et consultation des masses, j’ai jugé plus sage de retirer tout cela pour éviter que des petits doigts poisseux ne tripotent mon œuvre d’art. Car voyez-vous, cette tête de lit viendra décorer le mur d’une des chambres de notre futur Airbnb. À moins qu’un de mes Nains ne se l’approprie avant d’avoir le temps de dire ouf.

L'art de tourner en rond

Maintenant que pourrais-je bien en faire ? J’ai déjà la cervelle en ébullition.

 

L'art de tourner en rond

Voir les commentaires

2020-01-18T05:07:00+01:00

Et si ce week-end on bidouillait ?

Publié par Fille Ainée

Si comme ici, le temps est maussade chez vous ce week-end, je vous propose un petit bricolage.

 

De jolies rosaces en papier, un cadre de chez Le Suédois, un feutre noir et le tour est joué.


 

Et si ce week-end on bidouillait ?

Je confesse, les rosaces ont été achetées chez le marchand de merdouilles local mais le Net abonde de tutos. Il suffit d'avoir un joli papier sous la main. 

Et si ce week-end on bidouillait ?

Comme je ne sais pas dessiner, c’est en tirant la langue que j’ai tracé mes volutes sur une feuille de papier Canson.

 

 

Et si ce week-end on bidouillait ?

Ce n’est pas un ouvrage transcendant qui va changer la face du monde mais qui peut très certainement vous occuper un moment pour éviter de succomber à la morosité d’un jour sans soleil. Et je trouve qu’il fait son petit effet. Qu’en pensez-vous ?

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog