Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #l'atelier de fille ainee catégorie

2018-02-09T20:23:01+01:00

Parce qu’Ivy s’inquiète…

Publié par Fille Ainée

… et que Trotti languit !

 

J’ai reçu il y a quelques jours un message d’Ivy. Où êtes-vous Fille Ainée ? Ivy a même été jusqu'à contacter Moutie pour savoir si j’étais toujours de ce monde. Ivy, votre inquiétude me fait chaud au cœur. Oui vraiment. Une grosse bouffée de chaleur même. Et puis, il y a eu également Trotti qui s’ennuyait. Merci les filles !

 

Il est vrai que depuis la Nono dernière, je me suis faite très discrète. Mais que vous dire ? Échanger mes aiguilles contre un pinceau et vous raconter comment j’ai perdu pied à la deuxième couche de peinture sur le plafond de la cuisine – moment crucial pendant lequel j’ai brièvement envisagé de ma pendre à une des poutres (si seulement elle avait tenu le coup !) – mais qu’au final, je lui ai passé une couche de vermifuge pour éviter de nous retrouver avec un ver à l’œil lubrique au fond de l’assiette, ne m’a pas semblé être d’une importance extraordinaire et du coup j’ai renoncé à publier quoi que ce soit. Et pourtant, Ivy guettait.

 

Installée depuis la Nono dans nos pénates provençales et face à des travaux de rénovation qui s’éteeeeeeeeeernisent (et là une énorme envie de partager avec vous ce gentil courrier des impôts qui s’enquièrent de la date de finition – comme si j'étais nécromancienne !!!) j’ai raccompagné Monsieur 3xrien et deux de nos Nains sur le quai de la gare le 1er Janvier, puis Grand Nain quelques jours plus tard, pour me trouver seule, face à tous, sur le chantier.

 

Résolution du Nouvel An : non, non, non, pas perdre du poids mais survivre à la démolition de l’ancienne cuisine. Du jour au lendemain, je me retrouve avec mon copain micro-ondes. Et là, gros moment de solitude. Depuis, je propose mes services d’évaluation de repas tout prêt. Du genre la photo sur l’emballage n’a rien à voir avec le contenu gélatineux et sans goût sous le film plastique qui, si t’as pas une bonne paire de ciseaux te narguera jusqu'à ce que la faim te contraigne à retrouver la pince multiprises dans la caisse à outils de l’Homme !

 

J’ai tenu trois semaines ! Avec entre-temps l’intervention de Moutie et de sa cohorte. Et ça a bien failli finir en pugilat ! Et bien oui, manger sur ses genoux – même devant un magnifique feu de cheminée– a ses limites. Surtout quand il faut faire la vaisselle dans le lavabo de la salle de bain, entre sa brosse à dents et le savon au chèvrefeuille.

 

J’ai quand même réussi à rejoindre un groupe de tricoteuses assidues qui se réunit tous les mardis. Et ça me fait du bien de retrouver un peu de présence féminine pour échanger des banalités plutôt que de discuter du passage crucial d’une gaine dans l’enduit de finition. Je n’avais aucune idée que le positionnement précis d’une prise de courant allait me mettre dans de tels états de stress. Quant à l’épisode de l’évacuation des toilettes de l’étage directement dans la cave en-dessous car un petit malin avait découpé le tuyau PVC et omis de prévenir le reste de l’équipe, je n’ose même pas vous en faire un tableau au risque de vous couper l’appétit. Disons que lorsque je m’en suis aperçue, cela faisait bien 2 mois que les ouvriers avaient fréquenté l’endroit. Voyez, je vous l’avais dit ; plus faim d’un seul coup ! Encore plus efficace que ces régimes bidons qu’on vous propose le 1er janvier pour avoir une silhouette de rêve.

 

Pour vous résumer le chantier, la moitie du rez-de-chaussée de la maison est ouvert au grand vent et la seule cloison qui m’isole des courants d’air est constituée de trois planches pour étagère et d’un étai de chantier hâtivement érigé la veille de la Nono pour remplacer le plastique laissé par les maçons.

 

Je ne vous cache pas que j’ai appris le mot « patience » depuis ce début d’année. Le plombier qui attend le passage de l’électricien pour intervenir, électricien qui se demande quand finira le maçon, quant au plaquiste, il m’a prévenu qu’il ne reviendrait pas avant la semaine prochaine car il attend une livraison de laine. Quand je lui ai dit que moi aussi j’en avais commandé pour me faire une veste, ce moment d’hilarité nous a beaucoup soulagé !!

 

N’oublions pas les moments positifs comme l’installation de ma nouvelle cuisine en deux jours top chrono. Heure de livraison du chantier, 21h45 ! Je mourais d’envie d’aller me coucher et franchement quand le technicien est venu me demander où je voulais la dernière poignée du meuble garde-manger, j’ai failli lui répondre un truc inapproprié. Il était tellement pressé de rentrer chez lui et moi d’aller me jeter sous la couette qu’il en finissait par courir comme un dératé dans tous les sens. Remarquez, le fait que je sois restée assise sur les marches à le regarder poser les meubles n’a pas du beaucoup le détendre. Une fois le piano de cuisine installé, il ne me restait plus qu’à contacter le roi de l’électricité pour doubler la puissance du tableau. Un coup de fil de 10 minutes, une attente de trois semaines pour une visite de moins de 15 secondes pour changer UN fusible. Comme si je n’avais pas pu le faire moi-même !

 

Mention toute particulière pour mon gentil carreleur. Un Homme qui non seulement pose des carreaux à la perfection, mais donne des conseils pour tous mes bricolages, visse mes étagères au mur, laque mes meubles et surtout, surtout, peint mes plafonds !! Ce jour-là, le jour de la deuxième couche, il a bien du voir que j’étais au bord du gouffre.

 

Comme nous passons pas mal de temps ensemble – notre budget carrelage est astronomique ! – j’ai eu, à de nombreuses reprises, l’occasion de lui parler de mon site de perdition. Ce site où je récupère pas mal d’idées qui lui font lever les yeux au ciel ! Et comme il est adorable, je l’ai vu, un jour, revenir avec toute une pile de palettes. Il allait les jeter !!! Et depuis, j’ai fait ça…

 

 

 

 

une tête de lit pour la chambre de Petit Nain.

une tête de lit pour la chambre de Petit Nain.

J’ai d’abord poncé deux panneaux pour les rendre plus lisses. Je les ai ensuite lasurés pour protéger le bois,

Parce qu’Ivy s’inquiète…

et comme je les trouvais trop sombres pour mon projet, je les ai passés à la peinture blanche à l’essuyé. Une méthode sympa où l’on passe une fine couche de peinture que l’on essuie immédiatement avec une éponge légèrement humide. Le blanc s’incruste alors dans les nervures du bois. Et dans une palette, qu’est-ce qu’il y en a !

Parce qu’Ivy s’inquiète…

Le pochoir a été acheté sur Internet. Il existe des tas de sites et il se trouve que le mien est venu de Corée. Qui eut cru qu’il eut fait tant de chemin ! Et vu son prix, je suis heureuse que mes palettes aient été un don généreux !

Parce qu’Ivy s’inquiète…

J’ai terminé ma tête de lit par une fine couche de cire argentée. Petit Nain aime le bling, il fallait que ça berlute un peu au-dessus de sa tête !

Parce qu’Ivy s’inquiète…

Et c’est Monsieur Moutie qui m’a aidé à l’accrocher au mur, tout en me donnant un cours de perceuse. Ça pourra toujours servir.

Parce qu’Ivy s’inquiète…
Parce qu’Ivy s’inquiète…

Je vous préviens que j’ai déjà acheté ma scie circulaire ce qui gêne beaucoup Monsieur 3xrien. Apparemment, je lui enlève sa masculinité ! C’est surtout qu’il est jaloux, oui ! Je lui laisse le choix de la scie plongeante. Elle aussi me faisait envie mais ne lui enlevons pas tout.

 

Bon je vous laisse, je vais tordre des fourchettes.

 

Et au fait, Bonne Année !!!

Voir les commentaires

2017-11-29T06:50:21+01:00

Tempête en vue

Publié par Fille Ainée

Depuis quelques jours, le temps se dégrade. On annonce de fortes bourrasques, les températures sont en baisse et les éléments se déchaînent. Il a même neigé dans quelques quartiers. Une véritable snowpocalypse à en croire certains. Du jamais vu !

 

Evidemment, le premier jour où s’est abattue cette tempête hivernale, nous étions partis chercher notre sapin dans la montagne. Sans bien sûr nous douter que quelques heures plus tard, nous allions nous retrouver ensevelis sous une épaisse couche de neige. Réchauffement climatique, mon œil oui ! Les Nains voulaient un Noël blanc, ils vont l’avoir. Quelle aventure !

Tempête en vue

Pour un peu, on s’y croirait. Ah si seulement ! A défaut de neige et de bourrasque, nous nous contentons d’un globe déniché chez le Suédois, de quelques petits arbres miniatures, d’un bolide à deux sous vendu dans ma boutique japonaise et de neige artificielle. Montage un peu délicat pour éviter que toute cette poudreuse ne se répande à côté. Pour les températures en baisse, il nous faudra attendre encore quelques semaines !

Tempête en vue

Voir les commentaires

2017-11-27T01:28:00+01:00

J’ai la boule !

Publié par Fille Ainée

Quand ça commence à sentir le sapin...

J’ai la boule !

La grille est vendue ICI

J’ai la boule !

Une fois brodée, il ne vous reste plus qu'à suivre le tuto ci-dessous (vous n'êtes pas obligé(e) de vous déguiser en renne pour l'occasion !) pour réaliser votre boule de Noël.

J'ai choisi de ne pas transpercer ma boule pour faire passer l'attache mais je me suis contentée de coller un rond de feutrine au pistolet à colle. Pourquoi se compliquer la vie ?

Si cette année, c'est Noël petit budget, il existe des tas de grilles gratuites sur le Net pour obtenir le même résultat. 

 

Voir les commentaires

2017-11-23T23:58:00+01:00

Quand vous avez une case de vide

Publié par Fille Ainée

Pas de calendrier de l’avent pour les 3xrien cette année malgré le fait que j’ai, à maintes reprises, exprimé le souhait de me voir offrir celui où on trouve une petite bouteille de gin dans chaque fenêtre. Les Nains m’évitent et font la sourde oreille. Dommage !

 

Par contre, si vous avez décidé –ou vous avez le courage – de vous lancer dans cette petite tradition noëlesque pleine de charme et que vous manquez d’inspiration, je vous propose le sac à dos miniature au crochet, idéal pour y glisser des petites pièces de monnaie.

Quand vous avez une case de vide

Celles/ceux qui me suivent depuis quelques temps savent que je suis une vraie quiche en crochet. Ben pour une fois, j’ai réussi à m’en tirer. Même en briton (ou italien, ou espagnol), le tutorial ICI est facile à suivre et les expertes n’auront aucune difficulté à réaliser ce petit projet.

Quand vous avez une case de vide

Attention, ce n’est pas parce qu’il est petit qu’il va forcément vite. Et ne faites pas comme moi, pensez à glisser l’anse du sac dans la boucle du porte-clés avant de coudre !!

Quand vous avez une case de vide

Voir les commentaires

2017-11-19T23:11:00+01:00

Ma bande de pt’its barbus !

Publié par Fille Ainée

C’est carrément la saison des regroupements de foule. Chez les 3xrien, les barbus ont débarqué en force et certains sont déjà partis vers d’autres maisons d’adoption.

Ma bande de pt’its barbus !

Cette année, pour accélérer le processus de réalisation, j’ai innové dans la chaussette. Mais pas n’importe laquelle. On trouve, dans mon magasin de japonaiseries, des petites chaussettes à enfiler sur les pieds des meubles pour éviter les rayures au sol. Ces chaussinettes sont devenues les corps de mes barbus.

Ma bande de pt’its barbus !

Pour les faire tenir debout, je les ai remplis de riz puis d’ouate de rembourrage. Les premiers ont eu droit au riz noir très riche en antioxydant – mes barbus seront en pleine forme ! - et les suivants, au riz basmati. Il n’y avait plus que ça à la maison et comme chez nous le riz est très bon marché pourquoi nous en priver !

Ma bande de pt’its barbus !

Leur barbe est un tissu à poil long déniché il y a plusieurs années dans mon magasin de loisirs créatifs. De la feutrine, un pistolet à colle, et le tour est joué !

Ma bande de pt’its barbus !

Pour les réaliser, vous trouverez de nombreux modèles sur mon site de perdition comme ICI ou LA.

Voir les commentaires

2017-11-06T07:59:49+01:00

À défaut de neige, contentons-nous de la pluie !

Publié par Fille Ainée

Une matinée plus que grisounette, une grosse envie de cocooner en regardant tomber la pluie, une playlist de Noel à écouter en boucle et voilà… le début d’un petit ouvrage pour la Nono.

À défaut de neige, contentons-nous de la pluie !

Des blocs hyper rapides à réaliser à la machine, inspirés des créations textiles de Sharon Blackman. Cette artiste crée de forts jolis tableaux avec des chutes de tissus récupérés dans des vêtements. Je me suis contentée de piocher dans mes nombreux restes.

À défaut de neige, contentons-nous de la pluie !

Ce quilt de fin d’année comportera 9 blocs, à moins qu’incapable de m’arrêter sur ma lancée, je l’agrandisse au fur et a mesure. Qui sait !

À défaut de neige, contentons-nous de la pluie !

Voici aujourd'hui les trois premiers. J'aime beaucoup le côté naïf de ces petits tableaux hivernaux. Et vous ?

À défaut de neige, contentons-nous de la pluie !

L’ouvrage final sera disponible à la vente si cela intéresse l’une de vous.

À défaut de neige, contentons-nous de la pluie !

Dans ce cas, merci de me contacter directement.

À défaut de neige, contentons-nous de la pluie !

À bientôt pour la suite !

Voir les commentaires

2017-09-22T08:21:00+02:00

On va faire la planche

Publié par Fille Ainée

Même si en ce moment je respire plus la poussière des travaux de rénovation que l’air frais du Mistral local, je n’en reste pas pour le moins inactive.

 

Alors qu’au printemps dernier, je vous bombardais de petits travaux de couture sous les Tropiques et collectionnais les robes d’été, j’ai aujourd’hui lâché l’aiguille pour maîtriser la scie sauteuse. Une révélation ! Par contre, triste constat, l’outillage du parfait bricoleur est pour le moment plutôt réservé aux mâles, aux vrais, aux musclés, ceux que ça ne dérange pas de manier des outils électriques qui pèsent une tonne. Cet article est donc un immense appel au secours : à quand l’outillage rose ?

 

Avant qu’il ne parte rejoindre nos pénates humides, j’ai coincé Monsieur 3xrien entre deux murs et l’ai imploré de partager son atelier. Attention, l’Homme est territorial et l’effort lui a coûté. Mais quelle revanche, les Filles !!

 

Ayant trouvé dans le jardin de vieilles planches délimitant un potager dans lequel la ciboulette faisait la tête, j’ai démonté la structure pour la récupérer. J’aime le vécu, la planche qui en a vu des escargots, qui a une histoire à raconter. Moutie les avait déjà lorgnées mais son erreur a été de ne pas venir les récupérer plus vite. 


De ces planches, j’ai réalisé une tête de lit pour notre nouvelle chambre d’amis.

On va faire la planche

C’est évidement sur mon site de perdition que j’ai trouvé l’inspiration et comme ça ne me semblait pas si sorcier, je me suis jetée à l’eau. Et de fil en aiguille, j’ai même investi dans une petite ponceuse orbitale jaune citron (à défaut de rose) pour m’accompagner dans mon projet.

 

 

On va faire la planche

Ces planches ont été fixées au dos par deux tasseaux, puis après avoir les avoir poncées, je me suis amusée à peindre un pochoir. J’ai terminé par une patine à la cire blanc colombe.

On va faire la planche

J'ai ensuite laissé le soin à Monsieur 3xrien d’accrocher l’œuvre finale tout en faisant très très attention à ce que mes planches ne tombent pas sur la tête de Moutie lorsqu’elle viendra en visite. Il y a des belles-mères qui sont parties pour moins que ça !

On va faire la planche

Voir les commentaires

2017-08-18T17:04:16+02:00

Et si on se mettait à table ?

Publié par Fille Ainée

Décidément cet été, j’aurai peu touché au tissu ou à l’aiguille mais qu’est ce que je me régale dans la peinture et la colle à bois ! Il y a des saisons comme ça. Et puis surtout, les anciens propriétaires de notre nouveau nid provençal sont partis en laissant derrière eux de vieux meubles qui auraient très bien pu partir à la poubelle si ce n’avait été mon œil averti. Des antiquités branlantes qui trainaient dans des coins obscurs et mises à jour lors de nos travaux de démolition.

 

Cette petite table, en l’occurrence, se trouvait perdue dans une des caves et je l’avais, au cours de notre emménagement, ensevelie sous un monceau de cartons. Quelle grossière erreur Fille Ainée ! J'ai malheureusement oublié de prendre une photo de ma table dans son jus mais faites preuve d'imagination ; elle était peinte marron caca. 

 

 

Et si on se mettait à table ?

Après une séance exfoliation à la ponceuse et un rinçage léger à la lessive Saint Marc à l’oxydrine, ma petite table avait déjà meilleure mine. Elle est certes restée un peu rustique mais une fois passée une couche de peinture à la caséine couleur feutrine, suivie d’un balayage à l’essuyé blanc,

Et si on se mettait à table ?

elle a terminé en beauté grâce à un pochoir commandé sur Internet.

Et si on se mettait à table ?

Cette remise en forme s’est terminée par un massage tout en douceur à la cire blanche. Ma table est partie pour une nouvelle vie et fera figure centrale pendant nos apéritifs !

Et si on se mettait à table ?

C'est le moment de sortir vos vieilleries et de leur donner une seconde vie !

Et si on se mettait à table ?

Voir les commentaires

2017-07-07T01:43:00+02:00

Pas touche les mouches !

Publié par Fille Ainée

Ici, c'est classique. Dès qu'on s'installe dehors pour prendre l'apéritif, il y a toujours UNE mouche qui rapplique ! A croire qu'elle nous attend toute la journée au bord de la piscine pour saisir sa chance. Je ne sais malheureusement pas si c'est toujours la même mais quelques fois, elle appelle ses copines et ensemble, elles transforment un moment fort convivial en un pugilat sanglant au cours duquel Monsieur 3xrien sort l'arme fatale et asperge de DDT les canapés aux anchois. Le massacre doit cesser !

Fortement inspirée par des petits naperons en tulle rapportés d'Afrique par une amie, je me suis lancée dans un petit bricolage astucieux qui devrait nous sauver la vie lors d'un prochain rassemblement de mouches sanglantes. 

Pas touche les mouches !

Le tulle a été récupéré sur une cloche vendue au marché par un vendeur peu scrupuleux. En effet, sur les 4 achetées ce jour là, 2 étaient défectueuses. Pas sympa surtout si on se trouve à plusieurs miliers de kilomètres et que l'on ne peut plus les échanger. Je me suis donc débarrassée des baleines et j'y ai découpé deux ronds. Le biais vient également du marché. Ce sont les perles qui m'ont prises le plus de temps mais au moins, je n'ai pas pipé mot pendant l'opération. Un grand moment de calme pour Monsieur 3xrien !

Pas touche les mouches !

J'ai ensuite voulu explorer la version crochet mais là, devant le peu d'enthousiasme de Monsieur 3xrien qui a, un instant, avec horreur, pensé que j'allais recouvrir tous les accoudoirs de la maison, j'ai lâché prise. Je l'admets, ça faisait un peu démodé et ma maudite mouche aurait pu passer à travers les trous. Je me suis donc rabattue sur un coton très fin sur lequel j'ai brodé une très gracieuse libellule dénichée sur le blog d'ioluli ICI.

Pas touche les mouches !

Et puis du coup, dans mon élan, je me suis essayée à l'appliqué. 

Pas touche les mouches !

Et comme il est bien connu que lorsque l'on aime, on ne compte pas, je ne me suis pas arrêtée là. Pas question de freiner mon enthousiasme : version petit napperon avec des pièces de monnaie chinoises anciennes. 

Pas touche les mouches !
Pas touche les mouches !

Alors, à toi la Mouche qui me nargue pendant les soirées de beuverie, je dis vamouche ! Tu ne goûteras plus de mes plats et, avec tes copines, tu n'apprendras plus la brasse dans mon verre. Il ne me reste plus qu'à trouver une solution pour les moustiques. Décidemment, c'est pas si simple la vie sous les Tropiques ;-) !

Pas touche les mouches !

Voir les commentaires

2017-05-15T02:51:00+02:00

Ça pique au Japon !

Publié par Fille Ainée

Aperçu sur mon site de perdition, sitôt vu, sitôt cousu, mais incapable de vous dire qui est à la source !

Ça pique au Japon !

Il en faut peu pour m'occuper, surtout lorsqu'il n'y a plus de mur à peindre ni de sol à poser !

Ça pique au Japon !

Un petit bol japonais pour boire le thé (vide évidemment !), quelques bouts de tissu, des épingles, et voilà ! 

Ça pique au Japon !

Celui-là viendra se poser dans mon tout nouvel Atelier !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog