Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #l'atelier des copines catégorie

2020-11-03T07:23:33+01:00

Bon maintenant, il faut que ça cesse !

Publié par Fille Ainée

Canalblog, Moutie en ras le bol de toi ! Tu nous fais ch..r. Ça sert à quoi qu’on se décarcasse et que l’on parle dans le vide ?

 

Les filles, allez voir ICI, parce que Moutie, elle s’éclate avec ses travaux de rénovation de maison mais malheureusement tous ses efforts passent inaperçus en ce moment, et ça, c’est pas sympa !

Voir les commentaires

2020-10-28T07:42:09+01:00

À vous donner envie de se laver plus souvent !

Publié par Fille Ainée

Un petit article rapide pour les passionnées de rénovation de maison.

Moutie a publié un chouette article hier pour vous montrer ses progrès immobiliers et sa nouvelle salle de bain. Seulement voilà, Canalblog lui a mangé l’annonce de publication et c’est trop dommage. Allez vite voir ICI pour l’encourager. Merci !!

 

Voir les commentaires

2020-02-19T00:10:00+01:00

L’inexorabilité du départ

Publié par Fille Ainée

Il est parfois difficile d’habiter loin, sur un autre continent. Chaque retour aux sources est une fête mais chaque départ, un moment d’émotion dont on se passerait bien. Et ce n’est pas parce que l'on part souvent que l’on s’y habitue pour autant. Et si en plus on sème ses Nains aux quatre coins du monde…

 

Alors à chaque fois, Moutie et moi, nous nous réunissons quelques jours pour coudre une bricole ensemble. D’habitude, c’est un truc qui ne sert à rien mais nous fait beaucoup rire. Il y a eu Adam et sa poitrine velue ICI, une théière pique aiguille LA et bien d’autres encore qui, à défaut d’avoir une utilité quelconque, ont eu le mérite de nous faire oublier le départ imminent.

 

Le week-end dernier, Cadette s’est jointe à nous et là… je ne vous raconte pas. Où plutôt si !! Elle voulait faire de la couture mais pas un truc qui ne servirait à rien. Nous avons donc porté notre choix sur un sac pour emmener sa boîte déjeuner au bureau. Histoire de crâner à la cantine !


 

L’inexorabilité du départ
L’inexorabilité du départ

Et comme ce sac ne pouvait décemment pas sortir seul, il a fallu rajouter une pochette à couverts, un set de table et une serviette. Le tout taillé dans un vieux drap vintage.

 

 

 

L’inexorabilité du départ
L’inexorabilité du départ

Le fou rire est parti lorsque Cadette, encouragée par ses travaux couturesques, a voulu continuer sur sa lancée et émis l’idée de se coudre un chapeau de soleil. Chapeau assorti à sa panoplie et qu’elle se proposait alors de porter à la cantine. Une fois calmées, nous avons tiré un trait sur le drap vintage et opté pour un imprimé différent. 

 

 

L’inexorabilité du départ
L’inexorabilité du départ

Ce beau chapeau est entièrement réversible.

L’inexorabilité du départ
L’inexorabilité du départ

Je n’ai pas de patron à vous proposer, ni pour le sac, ni pour la pochette à couverts car nous nous sommes contentées de glaner des idées sur notre Site de Perdition mais le patron gratuit du chapeau ainsi que les explications (en briton) se trouvent ICI.  

Voir les commentaires

2019-05-02T00:59:00+02:00

Ensemble et si loin

Publié par Fille Ainée

J’aurais adoré appartenir à un club de couture, ne serait-ce que pour passer un bon moment ensemble au lieu de coudre seule dans mon coin, mais malheureusement, autour de moi, parmi les expatriées, peu nombreuses sont celles qui manient l’aiguille. Et puis, il y a toujours la solution de facilité qui consiste à acheter du tissu et à l’apporter chez la couturière du coin de la rue pour faire copier des créations de mode pour une misère. Ce n’est franchement pas mon truc ! Alors du coup, il faut faire preuve d’imagination. Et c’est grâce à ma Jumelle que, toutes les deux, nous nous sommes lancées dans une création ibérique.  

 

Je ne parle pas un mot d’espagnol, mais de nos jours, avec toute cette technologie, plus aucune excuse. Et puis ce n’est pas sorcier de suivre une vidéo même si on n’en comprend pas un mot.

 

Pour vous raconter toute l’histoire, ma Jumelle était tombée en pâmoison devant un sarong en batik bien de chez moi. Elle voulait profiter de son séjour à Bali pour ramener dans ses valises quelques coupons. Mais seulement une fois sur place, elle n’a rien trouvé d’équivalent. Les batiks malais et indonésiens sont en effet différents mais je pense surtout que Bali, fortement tourné vers le tourisme, augmente les prix. J’ai eu pitié d’elle et l’hiver dernier, je lui ai glissé une petite enveloppe dans laquelle elle a trouvé son bonheur. Le problème a été ensuite de savoir quoi en faire.


 

Ensemble et si loin

Je suis d’avis que lorsque les choses ne se présentent pas ou se présentent mal, il est plus judicieux d’attendre. Et c’est tout naturellement, après avoir visionné le tuto de Oh Mother Mine DIY (mais quel nom !!), que je me suis dit mais c’est bien sûr !

 

Cette petite robe droite est un classique et rentrait tout juste dans le métrage du sarong de ma Jumelle. Seulement avant de se lancer, pour ne pas se sentir seule, elle m’a demandé de l’accompagner. Alors moi aussi, je suis allée fouiller sur les étals. Et puis, j’ai attendu qu’elle rentre de vacances !


Mon batik est beaucoup plus tape-à-l’œil que celui de ma Jumelle qui voulait se la jouer discrète.

Ensemble et si loin

La seule chose que je regrette par contre, c’est de ne pas avoir coupé ma robe un peu plus longue et pourtant j’avais amplement le métrage nécessaire. Elle est un peu courte mais pour sortir le soir, avec des talons, et dans le noir, personne ne remarquera mes genoux de paysanne.

 

Ensemble et si loin

La réalisation de cette robe est très simple, n’est-ce pas ma Jumelle ? Comme nous avons voulu, toutes les deux, conserver la bande décorative en bas, pas besoin d’ourlet. Sauf pour ma pomme évidemment car il a fallu que je cache des gribouillis disgracieux de référence. Ma Jumelle a eu plus de chance que moi !

Ensemble et si loin
Ensemble et si loin

La seule petite difficulté réside au niveau de la parementure et de la fente de devant.

Ensemble et si loin
Attention à ne pas couper trop loin !

Attention à ne pas couper trop loin !

On dégage les angles comme pour la pose du papier peint !

On dégage les angles comme pour la pose du papier peint !

Et on n'oublie pas de repasser. N'est-ce pas ma Jumelle ?

Et on n'oublie pas de repasser. N'est-ce pas ma Jumelle ?

Une nouveauté pour ma Jumelle mais elle s’en est fort bien tirée. C’est par l’intermédiaire de quelques messages lancés sur Whatsapp, que nous avons démêlé l’affaire.

 

Le décalage horaire nous a par contre posé quelques soucis. Je cite « Tu dors ? Tu crois que c’est une mauvaise idée de ne pas faire d’ourlet en bas pour profiter du dessin de la bande ? » (message reçu à 21h08). Je ne dormais pas encore mais je n’en étais pas loin ! Suivi de « Là tu dors » (un vrai constat de sa part, reçu à 1h34 du matin). Je lui ai répondu à 6h50 heure locale. Et c’est elle qui devait dormir sur ses deux oreilles ! Pas facile de coudre ensemble quand on habite à plus de 10 000 kilomètres l’une de l’autre !


Je vous laisse admirer ma Jumelle dans sa nouvelle robe qui, je l'espère, lui vaudra des compliments.

 

 

Ensemble et si loin
Et en mode selfie !

Et en mode selfie !

Du coup, en la regardant comme cela de plus près, me vient l'envie de m'en faire une en noir également. Un peu plus longue ! Et c'est reparti pour un batik ! 

 

Ensemble et si loin
Ensemble et si loin

Regardez la vidéo tuto pour coudre cette robe si l’envie vous prend.

Contrairement à ma Jumelle, je me suis lancée dans sa réalisation sans l’avoir regardée avant de commencer. C’est tout à fait typique de mon cas. Je ne l’ai fait qu’après coup et je me pose, depuis, quelques questions sur certaines techniques employées par cette Espagnole, notamment au niveau du montage de la manche. Et c'est peut-être pour cela que je ne peux m'empêcher de repérer ce vilain défaut.  

Ensemble et si loin

J'aurais été incapable de vous montrer ça sans défaire. Mais bon, chacune sa méthode. Je la trouve quelque peu brouillon mais c’est peut-être du à son tempérament !

Le patron est disponible ICI. Il est gratuit.

Voir les commentaires

2018-04-24T02:04:00+02:00

Quand Grand Nain ramène sa fraise

Publié par Fille Ainée

Quand on est étudiante et qu’on n’a pas beaucoup de moyens, il faut être débrouillarde. Ou alors avoir des contacts !

 

Grand Nain, de passage en vacances, avait envie de fraises. Sur sa robe ! Seulement, mon Nain avait du mal à trouver LA robe de ses rêves. Qu’à cela ne tienne ! Non seulement, cette robe est unique mais elle a eu le mérite d’occuper mon Nain (et sa mère) pendant plusieurs heures.

 

À la base, une robe salopette toute simple. Je n’avais pas de patron mais j'ai tracé une jupe en rond sur un coupon de tissu. Un petit tour de pi et c’est fini !

 

Quand Grand Nain ramène sa fraise

Rajoutons un bavoir carré (Grand Nain était un fervent amateur de spaghetti bolognaise dans sa jeunesse. Nostalgie quand tu nous tiens !), deux bretelles et le tour est joué. Je précise que le tissu étant légèrement transparent, la p'ove mère du Nain a passé une éternité à doubler l'ensemble. Décence oblige !

Quand Grand Nain ramène sa fraise

Sauf que… il manquait des boutons. Pas de problème, Fimo à la rescousse, contribution de Gentille Voisine et de son four parce que le notre a décidé de faire des siennes, une touche de vernis et quatre fraises plus tard…

Quand Grand Nain ramène sa fraise
Quand Grand Nain ramène sa fraise

Quant à l'imprimé champêtre, il s'agit d'une pomme de terre sculptée, trempée dans de la peinture pour tissu et amoureusement tamponnée. Un motif artisanal et unique !

Quand Grand Nain ramène sa fraise

Mon Nain est aux anges et sa mère est fière comme un pou ! 

 

Je tiens toutefois à préciser que mon Nain évolue dans un environnement universitaire Britonnique dans lequel la plupart des étudiants ont les cheveux roses et bleus, voire pas de cheveux du tout, donc le port d'une robe à fraises ne devrait en surprendre aucun !

Voir les commentaires

2017-12-07T10:26:35+01:00

L’histoire de la poule qui pond un renne

Publié par Fille Ainée

Même si Cadette et moi partageons la même Moutie, jusqu'à très récemment seule l’une de nous deux avait hérité de quelques talents artistiques (je vous laisse deviner laquelle !).

 

Très jeune, Cadette a toujours fait preuve de beaucoup d’ingéniosité pour atteindre le Nirvana du bricolage et nous bluffer. Aucune de ses poupées Barbie n'a échappé aux vêtements assemblés avec de la colle, je me souviens de plusieurs paires de jeans raccourcies à la va-vite avec des agrafes, et les mystères du point invisible lui ont toujours échappé.

 

Seulement voilà, la maternité a transformé Cadette. Obligée d’avoir recours à d’ingénieux stratagèmes bricolesques pour occuper sa Naine les jours de pluie, Cadette a du améliorer la qualité de ses découpages papier. Et ses efforts ont enfin abouti ! Je vous présente son renne de la Nono :

 

L’histoire de la poule qui pond un renne

C’est en farfouillant sur le site de La Poule ICI que Cadette et sa Naine ont succombé aux charmes de cette dépouille de chasse.

 

Je ne sais pas ce qu’en pense le petit ventru – va t-il s’apercevoir qu’il lui manque un renne pour tirer son traineau ? – mais moi, je lui trouve une chouette tête. Et ça méritait d'être mentionné, non ?

 

Alors a vos ciseaux et carton plume !!

Voir les commentaires

2015-09-11T01:56:13+02:00

Espèce de p’tit morveux, va !

Publié par Fille Ainée

Je viens d’avoir 6 ans ! Ouais, c’était mon anniversaire samedi dernier et je ne le savais même pas. 6 ans que je vous raconte ma vie, que je vous exhibe mes bébêtes répugnantes, 6 ans que je vous montre tout ce qui sort de mon Atelier. Et s’est passé tellement vite ! On en a vécu des trucs, dites donc !

Pour célébrer l'occasion, je frappe fort. Je n’ai absolument rien fait depuis que nous sommes rentrés dans nos pénates tropicales mais Monsieur 3xrien, il s’est agité, lui, pendant l’été. Comme il fallait bien l’occuper pendant le mois d’aout - non je ne l’ai pas envoyé en colo - mais je lui avais laissé des petits travaux rigolos. Voilà le résultat : Un dévideur à ficelle.

Espèce de p’tit morveux, va !

Bien sûr, pas un dévideur tout bête. Vous commencez à avoir l’habitude. Chez les 3xrien, on fait toujours dans l’originalité (et occasionnellement, dans le ragoûtant !).

Espèce de p’tit morveux, va !

C’est sur mon site de perdition que j’ai trouvé l’inspiration mais incapable de retrouver le lien. Ça me reviendra dès que les brumes de la rentrée se seront dissipées.

Une brique d’argile, quelques petits outils et 10 doigts plus tard ! Il ne nous reste plus qu’à peindre ou simplement vernir. Qu’en pensez-vous ?

Espèce de p’tit morveux, va !

Voir les commentaires

2014-03-20T05:59:00+01:00

Les vitraux de Dodoh

Publié par Fille Ainée

Aujourd’hui, je ne vous parle pas de moi mais de Dodoh et de ses vitraux. Et là chapeau !

 

Jeudi dernier, je vous vantais les mérites de mon appareil métallique à faire des biais et à ce sujet, Dodoh m’avait écrit en me vantant les mérites du sien en plastique. Sauf que le sien, c’était celui que je n’avais pas choisi car il coûtait 2 fois plus cher que le mien. Mais, je dois reconnaître qu’un Clover qui non seulement fait un biais magnifique et en plus y rajoute une bande thermocollante pour vous faciliter la tâche au moment de la pose, y a pas photo ! Il va donc falloir que j’étudie la question sérieusement et casse ma tirelire.

 

Pour illustrer sa campagne marketing pour Clover, Dodoh m’a alors envoyé des photos du vitrail qu’elle avait réalisé avec son appareil à biais. Et là, j’en suis restée carrément baba ! Du coup, mon enthousiasme pour ma tige verte a laissé place à une grande humilité. Il faisait plutôt pipi d’chat mon biais à côté du sien ! Je vous laisse constater :

 

Avant la pose du biais :

 

avant-les-biais.JPG

 

Après la pose du biais :

 

jour-nuit-termine.JPG

 

Je lui ai donc demandé de me raconter la naissance de ce vitrail et je laisse la parole à Dodoh :

 

« Eh bien, l'envie de faire un vitrail me titillait depuis longtemps... j'ai écumé le net pour trouver l'inspiration et je suis tombée sur les vitraux de l'église St Hilaire de Halluin. J'ai réussi à tous les récupérer sur les images du web à une taille confortable.

 

Après avoir dessiné sur calque la position des baguettes de plomb, j'ai agrandi à la taille d'une porte (évidemment il a fallu supprimer tous les montants en pierre, bref simplifier.). Ensuite restait plus qu'à !

 

Avec un patron de la taille du patch, découper les parties (toutes numérotées évidemment selon des secteurs), choisir le bon batik pour garder luminosité et nuances et placer chaque morceau sur une toile de fond provisoire.

 

Quand tous les morceaux ont été découpés, placés, regardés d'un œil critique, changés au besoin, je les ai collé (bien bord à bord) sur le fond définitif (toile de fond blanche+léger molleton (type nuage) enduit de  505. faut pas que ça bouge !).

 

Il n'est plus resté qu'à fabriquer des mètres de biais dans un tissu noir. Comme ils sont posés un peu comme un celtique, je n'ai pas fait de coutures (les jointures sont sous les biais qui croisent).

 

Et là merci Clover avec son outil magique ICI où tu peux enfiler tes bandes de tissu et en même temps ton ruban collant. C'est un peu onéreux mais pour une telle quantité de biais, ça vaut le coup ; le biais étant relativement étroit, il ne faut pas que ça bouge sinon ton morceau (tissu) "de verre" ressort lamentablement.

 

Comme je suis une grande malade du travail machine, je les ai cousu avec ma Bernina. »

 

Zavez vu ça un peu ? Moi, je m'incline !

 


Voir les commentaires

2013-12-10T05:11:00+01:00

Tarte en sac

Publié par Fille Ainée

C’est bon la liberté ! Maintenant que je ne suis plus enchaînée à mes costumes, je goûte à nouveau au plaisir des petits bricolages et je m’active avant les fêtes.

 

DSC05222.jpg

 

Dans la hotte du Père Nono, cette année, je vais glisser un sac à tarte pour une amie. Le sac en lui-même est assez ordinaire.

 

DSC05229.jpg

 

Réalisé avec deux serviettes de table et doublé en toile épaisse pour lui donner du maintien, il abrite en fait un plat peint par Copine Frenchie. J’ai acheté un plat à tarte ordinaire chez le Suédois, puis je l’ai laissé entre les mains de CF. Et voici comment il m’a été rendu.

 

DSC05223.jpg

 

Je sens que je vais lui laisser toute ma vaisselle !

 

Documents25.jpg

 


 

Voir les commentaires

2013-07-29T09:02:00+02:00

La fameuse activité bidouillarde

Publié par Fille Ainée

Notre rencontre pas « Net » de vendredi dernier ne s’est pas déroulée dans l’oisiveté. Nous avons certes eu fort soif à force de bavardages mais nous avons également activé nos 10 doigts.

 

Pour compléter ma collection de pique-aiguilles, j’ai entrainé mes collègues de blog sur la pente du non-retour. Histoire de dire qu’on avait quand même travaillé !

 

En voici donc un de plus, décliné en plusieurs versions. Celui de Moutie comprend de nombreuses pages et un marque-page tout à fait original que vous pouvez feuilleter ICI.

 

DSC04366.jpg

 

Celui de Nat est en Briton, LA,

 

P1050559.JPG

 

et le mien, une encyclopédie sur la lavande !

 

DSC04370.jpg

 

DSC04368.jpg

 

DSC04371.jpg

 

DSC04373.jpg

 

Quant à celui de Domi, elle nous le garde bien caché !

 

Si l’idée vous tente, allez voir ICI pour d’autres modèles. Profitez-en pour parcourir le blog de Patchwork Pottery, il est sympa !

 


 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog