Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #petits travaux de couture catégorie

2020-08-04T07:57:20+02:00

Nyssa

Publié par Fille Ainée

Petit Nain devrait faire sa rentrée début septembre (je dis bien devrait car de nos jours nous ne sommes plus sûrs de rien !) et pour ces deux dernières années de scolarité, il ne portera plus d’uniforme. Il faut donc équiper le Nain en question et à cet âge, qu’est-ce que c’est difficile de trouver un terrain commun !!

 

Nyssa

Les règles de l’école sont simples : rien de trop court ni de trop décolleté. Comme le choix est un peu limité, nous avons eu recours aux patrons gratuits glanés sur le Net. Et du coup, c’est Moa qui s’y colle !

 

Nyssa

Je crois que je n’ai jamais rien cousu pour Petit Nain. Rien de rien. Car lorsque mon Nain a pointé son nez, il a hérité de toute la garde-robe de ses aînés. Et puis, en grandissant, il est devenu tellement difficile que, pour éviter qu’il y ait du sang sur les murs, j’ai préféré le laisser choisir ses tenues. Pas souvent en accord avec mes goûts personnels mais que n’aurais-je pas fait pour avoir la paix !

 

Nyssa

C’était donc avec beaucoup d’appréhension que nous avons choisi, ensemble, une tenue. Et encore, jusqu’au dernier moment j’ai serré les dents en me disant que l’affaire était loin d’être gagnée.

C’est Nyssa qui a remporté la compétition. Une robe portefeuille qui va à ravir aux formes de mon Nain qui doit en avoir hérité de son père car moi, c’est Cadette qui a tout pris !

Nyssa

Le patron est à télécharger gratuitement ICI. Il suffit de donner son adresse mail et on vous envoie un lien pour le télécharger.

 

 

Nyssa

La réalisation de cette robe est hyper simple. Ce qui m’a donné le plus de mal a été l’assemblage de toutes ces pages car faute de place, il a fallu se mettre à genoux pour étaler tout cela à même le sol. Et à mon âge, on n’est jamais sûr de pouvoir se relever facilement !

Nyssa

Voir les commentaires

2020-07-03T01:54:00+02:00

Conquise par la géométrie

Publié par Fille Ainée
Conquise par la géométrie

Si on m’avait dit, au lycée, que la géométrie allait me permettre de me faire une super petite robe, j’aurais ri au nez du prof. En fait, c’est ça qui manque ; ce côté pratique des maths. Comme pour les pourcentages. J’ai toujours trouvé ça ch… jusqu’au moment des soldes !

 

Les Stitch Sisters ont mis au point un patron de robe kaftan à toute épreuve. Allez voir ICI. Le modèle (sans patron) est gratuit et il est super bien conçu. Cette robe ressemble aussi un peu à un kimono et comme j’ai taillé la mienne dans un coton satiné, je sens que je vais vivre dedans à partir de maintenant.

 

 

Conquise par la géométrie

La seule chose que je n’avais pas bien saisi au niveau de la ceinture est qu’elle est en deux morceaux qui se glissent entre les coutures des côtés. J’ai réalisé la mienne d’un seul morceau et je l’ai cousu juste sous l’encolure. Mais je pense que ça ne va pas empêcher le monde de tourner.

 

 

Conquise par la géométrie

Je craignais que l’encolure devant ne soit trop profonde mais en fait, elle est parfaite.

Je n'ai également pas fait de fente sur le côté mais je pense que si vous la faites un peu plus longue, il le faudrait pour permettre de faire de grands pas. Si vous marchez comme les geishas, pas de problème. 

Je pense refaire cette petite robe en version plus courte. 

Voir les commentaires

2020-06-26T02:15:20+02:00

Chelsea

Publié par Fille Ainée
Chelsea

Je me suis remise à la couture, dites donc. Ce n’était pas prévu mais lors d’une récente sortie avec les copines pour aller acheter du tissu pour un projet, voilà que mon œil tombe sur ce délicieux bleu turquoise. Une couleur à vous faire oublier la morosité ambiante. Le quotidien du masque, voici ce qui plombe l’ambiance à chaque fois que nous sortons. C’est devenu le normal ici chez nous. On ne voit plus les gens sourire et on s’évite aux coins de rue.

 

Donc pour en revenir à ce lin bleu délicieux, je n’en ai acheté qu’un mètre ne sachant quoi en faire. Dans l’immédiat ! L’inspiration m’est très vite venue.

 

J’ai récemment découvert un site spécialisé dans le lin – Fabric Store - et pour inspirer la clientèle, ce dernier publie des patrons gratuits ICI. Je trouve cela intelligent. J’ai donc adopté Chelsea LA.

 

Par contre, pas facile de comprendre comment y accéder car lorsque vous cliquez sur "download", vous ne voyez que 4 pages d'explications et rien d'autre. J’ai beaucoup râlé et puis une fois Adobe Reader téléchargé, c’est venu tout seul. Mais ce n’est pas évident au départ. Par contre, le super point positif est que j’ai pu imprimer uniquement ma taille en cochant simplement une option. Cela facilite énormément le découpage du patron papier – ce dernier une fois assemblé.


 

Chelsea

Question réalisation, ce T-shirt aux manches raglan est très rapide et très facile. Par contre, attention, il n’y a aucune mention du sens de pose des manches raglan sur le papier lui-même (un côté de la manche est plus court et doit être assemblé au devant du T-shirt) ni d’indication pour la position des plis.

 

 

Chelsea

Initialement, je n’avais fait des plis que sur le devant. Cela semblait aller à l’essayage et puis, une fois le biais posé, l’encolure m’a parue être légèrement trop grande. Qu’à cela ne tienne, j’ai formé un pli creux et je l’ai agrémenté d’un joli bouton en nacre. On dirait que c’était fait exprès !

Chelsea

Voir les commentaires

2020-05-22T00:45:00+02:00

Plus la culotte est grande…

Publié par Fille Ainée

Véritable tendance des années 70, le pantalon à jambes larges ou Palazzo se distingue par sa coupe et son incroyable confort.

 

Plus la culotte est grande…

Pour la petite histoire, à sa création dans les années 60, certains restaurants haut de gamme refusaient de se soumettre aux tendances mode et continuaient d’interdire l’entrée aux femmes portant un pantalon, jugeant cela indécent. Les femmes ont alors choisi de contourner l’interdiction en portant un pantalon Palazzo qui ressemble, pour certains modèles, à s’y méprendre à une longue jupe.

 

À la fois élégant et décontracté, il a l’avantage de flatter la silhouette. Il affine et il allonge. Et en ces temps de confinement ou même les boutons de mon short pratiquent la distanciation sociale, j’ai bien besoin d’un peu de confort et d’allongement !

 

 

 

Plus la culotte est grande…

Distribué gratuitement ICI, ce modèle de pantalon Palazzo a une taille basse et des jambes que je trouvais encore trop étroites à mon goût. J’ai donc suivi un tuto trouvé sur mon Site de Perdition pour savoir comment élargir une jambe de pantalon en prenant comme base un patron de pantalon droit. Et c’est tout simple ! Regardez…

J’ai choisi un tissu fluide pour tailler mon Palazzo, un truc que j’avais en stock et que je regardais d’un air trouble car la fluidité et ma machine ne s’entendent pas vraiment. Essayez de couper un patron dans un tissu qui se comporte comme un gamin turbulent et qui ne cesse de bouger ! Et c’est encore pire sous le pied de la MAC.


 

Plus la culotte est grande…

Au final, je pense m’en être plutôt bien tirée quoique je ne suis pas fan de cette taille basse. Ma prochaine version aura certainement une taille très haute.

 

La réalisation de ce pantalon est très rapide. J’ai choisi de ne pas faire de poche et j’ai glissé une fermeture à glissière invisible sur le côté. Avec une poche, il eut fallu coudre ma fermeture au dos. Il est très important de choisir un tissu qui tombe bien. Et j’attends avec impatience la réouverture de nos magasins de tissu pour y trouver du crêpe. En attendant, cette version light est extrêmement confortable pour notre climat tropical.

 

Plus la culotte est grande…

Voir les commentaires

2020-05-12T22:14:00+02:00

Détournement

Publié par Fille Ainée

En couture, tout patron peut-être détourné, adapté à ses goûts personnels, bref hacké comme on dit dans le jargon.

 

Il suffit de rajouter des manches, changer un col, insérer un galon et hop, voilà une création bien à soi. Certaines en profitent pour commercialiser leur version qui finalement ressemble à si méprendre à un patron déjà diffusé gratuitement. Je ne nommerai personne mais ça me fait bouillir à l’intérieur quand je vois ça.

 

Il suffit de partir d’un basique, d’un bloc en l’occurrence. Et à partir de ce bloc, on rajoute, on modifie. Pour mon petit haut vintage, je suis partie du patron de haut sans manche proposé gratuitement ICI (cliquez sur Sleeveless shell top pour le télécharger directement sur votre ordi). J’aime beaucoup cette version car le dos est plus long que le devant ce qui permet de dissimuler des hanches voluptueuses. Et quand on a des hanches confinées depuis 7 semaines, il faut savoir les faire disparaître intelligemment.

 

Détournement

À ce haut, j’ai rajouté des mancherons. J’en ai trouvé plusieurs modèles sur le net. Des simples, des froncés, des à plis… bref, nous n’avez que l’embarras du choix. Les miens viennent de la robe Malo que j’avais réalisé par deux fois ICI et LA. Si ça c’est pas du recyclage !

 

Détournement

Ensuite, j’ai rajouté un col à mon haut. Je ne sais pas pourquoi mais je fais, depuis plusieurs mois, une fixation sur le col Claudine. Allez comprendre ! En suivant le tracé de l’encolure de mon haut, j’ai dessiné ce fameux col mais en le détournant lui-aussi. De même que pour les mancherons, il existe de nombreux modèles gratuits sur le net pour créer soi-même son col Claudine.

 

Détournement

Et voilà, le tour est joué !

 

Mon patron de basique est à présent méconnaissable. Cependant, si c’était à refaire, je n'entoilerais pas mon col car je le trouve un peu trop rigide (et froissé mais ça c’est de ma faute !). Mon tissu blanc était assez épais pour pouvoir tenir sa forme. Du coup, une fois porté mon col rebique légèrement. Mais on dira que c’est à cause d’un coup de vent ;-).

 

Allez, à vous de jouer !

Voir les commentaires

2020-05-03T23:14:00+02:00

Pârmée

Publié par Fille Ainée

En cette période de vaches maigres, je motive mes troupes et je m’efforce de vous trouver quelques petits projets couturesques demandant peu de tissu. Oui, pas évident de trouver des coupons quand on ne peut pas sortir de chez soi mais il est hors de question que ce confinement nous empêche de créer. Moutie fait, en ce moment, de la cuisine de placard, moi, je fais de la couture de caisses !

 

Comme la belle saison approche, je vous propose aujourd’hui un petit haut à basque. Un projet hyper simple, bien construit et qui peut être customisé à volonté. Ne vous privez pas !

 

Pârmée

Le patron gratuit de ce haut est proposé par le magazine Peppermint ICI.

 

J’ai taillé le mien dans une chute de lin parme. Le barème des tailles est un peu confus. Ne sachant pas vraiment à quoi correspondait ma taille, j’ai reporté mes mesures sur le papier et j’ai trouvé que le 38/40 correspondait à la taille C. Supposant que les marges de couture étaient comprises, j’y suis allée de bon cœur. Et j’ai eu raison.

 

J’ai apporté deux modifications à ce modèle. Je me suis tout d’abord empressé de rallonger le corsage car j’ai passé l’âge de montrer mon nombril.

 

Pârmée

J’ai ensuite choisi de faire un biais pour finir les manches et l’encolure au lieu de couper les parementures proposées. Je crois que la prochaine fois, je ferais tout comme on dit car je me suis bien pris la tête sur un détail !

 

 

Pârmée

A vos machines ! Et on tient le coup…

Voir les commentaires

2020-04-30T23:29:00+02:00

Pour ne pas être en reste

Publié par Fille Ainée

Je racle toujours mes fonds de tiroir et j’essaye de me trouver des petits projets pour finir tous ces restes de tissu qui traînent. Ce confinement, qui dure et dure, aura au moins eu le mérite de vider quelque peu mes caisses !

 

La semaine dernière, je vous avais présenté ma jupe à plis creux ICI et bien figurez-vous que je n’avais même pas réussi à écouler mon tissu.

 

Ayant donc fait un reste de reste, il fallait que je trouve un projet qui nécessite peu de métrage. Et c’est toujours dans les modèles du Great British Sewing Bee, saison 4 cette fois-ci, que j’ai trouvé mon bonheur.


 

Pour ne pas être en reste

Un petit haut, assorti d’un short (pour la version lingerie d’origine) si le cœur vous en dit !

 

Pour ne pas être en reste

Il a fallu cependant que je repositionne les pinces de poitrine (la nature m’ayant peu avantagée sur ce plan là !) mais sinon, aucune difficulté au niveau de la réalisation. Comme pour la jupe, c’est à vous de vous débrouiller pour le « comment on fait ». En fouillant un peu sur le net, j’ai réussi à retrouver des pages scannées du livre de patrons et c’est ainsi que j’ai compris qu’il fallait faire passer un élastique dans le dos. Par contre, je me suis contentée de me mesurer entre les omoplates pour en connaître sa longueur. Il aurait pu être un peu plus tendu.

 

Pour les bretelles, je me suis servie d’un biais acheté des lustres lumière sur un marché. Il était destiné à terminer un patch mais depuis, il se retrouve régulièrement dans ma garde-robe.

 

Pour ne pas être en reste

Pour retrouver le patron dans la liste proposée LA (et pourquoi pas explorer le reste de la collection), cliquez sur Camisole top and shorts. Il se téléchargera tout seul, gratuitement, sur votre ordinateur. 

 

Cette fois-ci, je vous le promets, il ne me reste plus de restes de restes

Voir les commentaires

2020-04-22T01:45:00+02:00

Une patte folle

Publié par Fille Ainée

Dans la catégorie « j’viens d’m’apprendre encore un truc toute seule et j’en suis trop fière », je vous présente la fermeture à glissière sous patte. Il en faut peu pour illuminer mes journées en ce moment. Je sais c’est triste !


 

Une patte folle

J’attends avec impatience la sortie de la saison 6 du programme The Great British Sewing Bee. En France, son équivalent est Cousu Main. Un programme magnifaiiiiiique pour nous toutes passionnées de couture. Seulement en France, l’émission n’a pas pris. Ce qui est dommage. Il a, par contre, fallu deux ans et une pétition en ligne pour faire revenir la version britonne. Du coup, je suis dans les starting blocks. Je piaffe d’impatience.

 

Pour tromper l’attente, je regarde les saisons des années précédentes. Et je me suis dit que de ce fait j’allais faire d’une pierre deux coups et tenter de maîtriser toutes ces techniques de couture sur lesquelles je passe d’habitude allègrement.

 

Qu’elle me jette la pierre celle qui n’a pas, un jour, remplacé une boutonnière par un bouton pression, une attache par un velcro, des fronces par un élastique !

 

Ce que je trouve excellent est le fait qu’on puisse trouver les patrons gratuits des vêtements cousus pendant les émissions. Par contre, comme les explications étaient comprises dans un magazine, c'est à vous de vous débrouiller seules/seuls. 

 

Saison 2, épisode 2, les candidats doivent coudre une jupe à plis creux. Jusque là rien de bien compliqué. Seulement voilà, il faut choisir un tissu à raccords et réaliser une fermeture à glissière sous patte.

 

Je n’avais malheureusement pas de tissu à raccord dans mon stock (vous avez vu comment j’ai esquivé le coup !!) mais par contre, j’ai réussi à dénicher une fermeture à glissière normale dans mon stock.

 

Je dis normale car depuis que j’ai découvert et réussi à maîtriser la pose de la fermeture invisible, je ne jure plus que par elle. Il a donc fallu revenir aux bases et surtout apprendre à faire cette fameuse patte.

 

Je dis merci à Selfcouture d’avoir réalisé CETTE vidéo pour m’épauler par contre j’ai préféré zapper la musique parce qu’au bout d’un moment j’en avais la tête pleine !

 

 

Une patte folle

Ma petite jupe a été taillée dans un reste de tissu qui m’avait déjà servi à réaliser une robe ICI il y a 4 ans (que les années passent vite !). Comme j’achète toujours en général un peu au pif, vu ce qui me restait, j’avais dû voir grand la première fois. Et je m’en félicite bien maintenant !

Une patte folle

Celles qui veulent réaliser la jupe à plis trouveront le patron gratuit ICI. Cliquez sur "Box Pleat Skirt" et le patron se téléchargera tout seul. 

 

PS: rajoutez les marges de couture. Les tailles sont des tailles anglaises.

Une patte folle

Voir les commentaires

2020-04-19T22:58:00+02:00

Entre les deux mon cœur balance

Publié par Fille Ainée

133 ou 134 ?

 

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais depuis quelques temps, Madame Burda fait des économies de patrons. Le magazine est toujours le même mais elle ne présente qu’un nombre limité de modèles déclinés à toutes les sauces. Au premier coup, on a l’impression de faire une bonne affaire et puis rentré à la maison, on s’aperçoit vite qu’en fait on s’est fait roulé. C’est pour cela que je n’achète plus le magazine mais je vais plutôt sur le site. Ou encore, je parcours les anciens numéros qui, eux, étaient beaucoup plus variés.


C’est dans le Burda Style d’avril 2011 que j’ai récemment trouvé mon bonheur.

Entre les deux mon cœur balance

Car je me suis dit tant qu’à être confinée, j’allais en profiter pour apprendre quelque chose. Comme les poignets par exemple. Un truc qui m’a toujours rebutée et que j’allais affronter de pleine face. Du genre brutal sitôt le petit-déjeuner avalé !


La robe 133, à manches courtes, était bien évidemment ma solution de facilité. Pas de manche = pas de poignet.

Entre les deux mon cœur balance

Oh la tricheuse ! Mais comme mon surplus de tissu m’invitait, à haute voix, à me lancer dans l’inconnu, j’ai sauté le pas. J'ai opté pour la 134, version manches longues. 

 

Entre les deux mon cœur balance

Je ne me suis jamais autant appliquée pour réaliser une robe. Et je n’ai jamais autant recommencé. Parce que, et ça tout le monde le sait, Madame Burda n’est jamais très claire dans ses explications. Surtout sur les points un peu épineux qui nécessiteraient bien des explications plus approfondies pour les novices. Mais ça, c’est plutôt du domaine du « débrouille-toi toute seule ma fille ! ».

 

Certes, de nos jours, TonTube vient souvent à la rescousse des cas désespérés. En l’occurrence, par contre, je me suis tout d’abord repliée sur ma bible couturesque…

 

Entre les deux mon cœur balance

J’adore ce bouquin qui, avec de très belles illustrations, explique comment s’en sortir (notez que je ne suis absolument pas payée pour faire la publicité de cette encyclopédie).

 

La réalisation de la robe en elle-même a été très rapide. Mon tissu est un coton japonais très fin mais qui s’est vite laissé dompter.

 

J'ai cependant apporté quelques modifications notamment dans le bas de la robe qui, sur le modèle d'origine est arrondi. Je n'ai tout simplement pas eu envie de me prendre la tête avec un ourlet en biais. Et je m'en trouve fort aise. 

 

J'ai également raccourci le dos pour qu'il arrive à la même hauteur que le devant. Je ne suis pas tellement fan du "hi low". 

 

Entre les deux mon cœur balance
Entre les deux mon cœur balance

Pour ce qui est de ses fameux poignets (l'objectif de cette robe finalement), et bien je les ai eus !!! Et j’en suis pas peu fière.

 

 

Le parement à l'intérieur de la manche

Le parement à l'intérieur de la manche

Entre les deux mon cœur balance

Aucune précision par contre en ce qui concerne le rabat du poignet. Là Madame Burda nous laisse dans le flou le plus complet ! J'ai donc fait au pif.

 

Les boutonnières me rendent en général nerveuse, mais avec mon pied machine qui les réalise automatiquement, je ne peux pas vraiment me plaindre.

Entre les deux mon cœur balance

J'ai même poussé le vice jusqu'à recouvrir mes propres boutons !

Entre les deux mon cœur balance
Entre les deux mon cœur balance
Entre les deux mon cœur balance

Tiens, je m'extasie toute seule devant mon travail ! Du coup, ça me donne des ailes pour mon prochain cours de « tu vas t’apprendre toute seule Fille Aînée » : la braguette de pantalon. Je vais peut-être mettre un peu plus de temps !

Entre les deux mon cœur balance

Voir les commentaires

2020-04-14T21:32:00+02:00

Quand une H vaut bien une F

Publié par Fille Ainée

Avant de commencer, je tiens tout d’abord à remercier Stéphanie qui sans le savoir m’a apporté l’inspiration la semaine dernière.

 

Cela faisait un mois que nous étions confinés et nous venions juste d’apprendre de la bouche même du Premier Ministre que nous en prenions encore pour 15 jours. Certaines auraient pu se noyer dans l’évier, s’étouffer avec le repassage ou encore s’aspirer la cervelle, j’ai préféré m’enfermer dans l’Atelier et me consoler avec mon Site de Perdition. Et c’est LA où j’ai trouvé la F !


 

Quand une H vaut bien une F

Mais c’est également à ce moment là que tout est parti à la dérive. Le lin rouge que j’avais en tête ne me permettait malheureusement pas de couper une robe. Un petit haut à la rigueur ou encore une jupe mais certainement pas une robe à moins que je ne veuille la porter sous les aisselles.

 

Ensuite, je me suis mise à la recherche de mon Stylish Dress Book pour décalquer le patron. Mais impossible de mettre la main dessus. C’est après avoir retourné la moitié de l’Atelier que je me suis souvenue l’avoir emporté en France l’été dernier. Et c’est là-bas qu’il est resté !! Même en soudoyant un pilote d’avion, je ne suis pas certaine qu’il aurait pu me le rapporter. Il a donc fallu improviser.

 

Priorité primordiale : mettre en place un plan B pour éviter l’oisiveté alors que j’étais si bien partie. Je me suis finalement rabattue sur la robe H du « Blouse, Pants, One Piece » de Toco pattern qui ressemblait à s’y méprendre à la F en question. Le tout dans un japonais parfait ! Même pas un tout petit indice en briton. Je ne suis pas sûre que Sherlock y aurait retrouvé le coupable !

Quand une H vaut bien une F

Au final, c’est dans un coupon de denim légèrement élastique que j’ai taillé ma robe.

Quand une H vaut bien une F

Tout en prenant la précaution, au préalable, de bien mesurer le tour de hanche de la taille M pour éviter des surprises désagréables à l’essayage (confinement oblige !).

 

 

Quand une H vaut bien une F
Quand une H vaut bien une F

Alors que Stéphanie avait eu bien du mal à effranger ses fronces sur le devant de sa robe, les miennes sont venues toutes seules. La nature du tissu !

Quand une H vaut bien une F

J’espère qu’elle ne m’en voudra pas d’avoir carrément pompé son idée mais depuis 2010, je pense qu’il y a prescription !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog