Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #skow catégorie

2017-01-30T04:16:12+01:00

Le boulet des Plaisirs Simples

Publié par Fille Ainée

Il a fallu que je remonte loin, très loin dans mes archives pour savoir quand j'avais commencé - et surtout achevé - cet ouvrage d'Anni Down "Some Kind of Wonderful" que certaines avaient surnommé, sur leurs blogs, Simple Pleasures !

Le boulet des Plaisirs Simples

Mai 2014 ! Oui, Il y a presque 3 ans que mon patch attendait d'être quilté sur le dossier d'une chaise. Et finalement, fatiguée de le voir ramasser la poussière et les poils de félins et surtout motivée par l'achat d'un walking foot, je me suis lancée.

Le boulet des Plaisirs Simples

Il m'a suffi d'une journée pour que, emballé, pesé, mon patch voit enfin la lumière au bout du tunnel ! Trop fière !!

Le boulet des Plaisirs Simples

Si vous désirez revivre cette aventure, suivez le tag "SKOW". 

Voir les commentaires

2014-05-23T08:33:00+02:00

Le SKOW… au poteau !

Publié par Fille Ainée

Je n’avais pas dit mon dernier mot !

 

SKOW-1398.jpg

 

« Butterflies fluttering »

 

SKOW-1392.jpg

 

Les mouches à beurre qui papillonnent, y’en a partout ici. Des énormes et des minuscules. Mais ce qui ne cesse de m’épater, ce sont toutes ces couleurs.

 

« Birdsong in the morning »

 

SKOW-1393.jpg

 

J’adore me faire réveiller par le chant des oiseaux, sauf, qu’en ce moment, comme vous le savez, le week-end, c’est plutôt le marteau-piqueur. J’aurais leur peau, soignez sans crainte !

Notre propriétaire est passé ce matin pour me donner une petite leçon de « comment quoi faire ». Apparemment, il semblerait qu’en faisant passer une petite enveloppe aux services administratifs qui gèrent les nuisances sonores, on puisse espérer un résultat pour le moins immédiat. En fait, ça dépend de la grosseur de la petite enveloppe ! J’en suis restée sans voix !

 

« Sunshine on my face »

 

SKOW-1394.jpg

 

Le soleil, il est là tous les jours. C’est même un peu lassant à la fin et c’est pour cela que je suis toujours ravie quand arrive l’orage sur le coup des 3 heures de l’après-midi.

 

« Cocktails »

 

SKOW-1395.jpg

 

Ce bloc là n’existe pas dans le modèle original. A la place, Anni Downs avait prévu une vieille chaise. Certes j’aime les meubles anciens. Nous avons d’ailleurs acheté l’année dernière deux bancs d’église pour notre table de ferme provençale. Ces bancs sont tellement vieux que j’attends de voir qui de nous va se vautrer l’été prochain. Surtout que la cave à vin est tout à côté. Un peu trop d’Ambroisie et hop ! L’été sera chaud, prévoyons le Hansaplast !

Donc, pour remplacer cette vieille chaise, j’ai préféré faire figurer une petite boisson vitaminée. Notre poison du dimanche soir (et des soirs de grande fatigue), c’est le Gin & Tonic. C’est frais, c’est bon et ça se boit tout seul. Un peu trop même. 

 

« Family »

 

SKOW-1396.jpg

 

On n’en parle même pas de celle-là ! La famille, c’est celle qui vous suit partout et on ne peut jamais s’en débarrasser. Mais heureusement qu’elle est là pour essayer les bancs d’église !

 

« Presents to share »

 

SKOW-1397.jpg

 

Le plaisir d’offrir !

 

Voilà donc cette aventure avec ma Jumelle terminée ou presque puisqu’il ne me reste plus que le quilting, mais là, « prenez un ticket, y’a la queue ». J’ai réduit la largeur du panneau car d’une, je n’aurais pas eu assez de tissu et de deux, il aurait été trop large pour le mur auquel il est destiné. Enfin, c’est mon excuse.

 

SKOW-1391.jpg

 


Voir les commentaires

2014-05-22T04:53:00+02:00

Mes crottes de biquette réinventées

Publié par Fille Ainée

Une fois n’est pas coutume, je ne vous montre qu’un seul bloc du SKOW mais l’avancée fulgurante de ma Jumelle tricheuse me pousse à mettre les bouchées doubles. Je sais que Chipie compte les points sur le ring et il serait impensable que je sois KO.  

 

Comme je vous l’avais expliqué, le premier bloc de la 2ème colonne ne m’avait pas du tout inspiré. Cet ouvrage s’intitulant « My favorite things » je ne voyais pas l’intérêt d’y faire figurer des chocolats alors que je ne les mange pas. J’aurais pu choisir un plat de charcuterie à la place, mais dans ce cas au lieu de crottes de biquette, mes saucissons auraient eu l’aspect de…. non je n’ose même pas l’écrire mais ce qui est certain est que les biquettes n’auraient jamais pu être à l’origine d’une telle chose !

 

J’ai eu ensuite envie de faire un bloc avec mon coiffeur. J’aime mon coiffeur car il est constamment en retard ce qui veut dire que pour me faire patienter, on me fait un massage de crâne prolongé pendant le shampoing. Le but est de m’endormir pour éviter que je râle. Et ca marche à tous les coups.

 

Bon sérieusement, j’ai finalement opté pour les chapeaux et les sacs. Oh oui ! J’ai profité, un matin, du passage de ma Cop’ qui dessine pour lui demander de mettre sur papier ce que j’avais dans la tête. Et quelques heures plus tard :

 

SKOW-1388.jpg

 

Par contre, le bloc étant tout petit, j’ai eu du mal à tout y faire rentrer et du coup, ca donne un effet un peu boudiné (qui me rappelera la charcuterie!).

 

SKOW-1389.jpg

 


Voir les commentaires

2014-05-19T04:20:00+02:00

SKOW, ça devient chaud !

Publié par Fille Ainée

4eme et avant-dernière colonne de ce projet en tandem avec ma Jumelle. J’avoue que cette partie là m’a beaucoup plus amusée que les 3 premières. Plus de détails, beaucoup plus de travail (surtout pour les deux premiers blocs), mais surtout des couleurs qui donnent bonne mine !

 

« Piecing together a quilt »

 

SKOW-1383.jpg

 

Depuis quelques temps, je me consacre beaucoup plus au patchwork qu’à la broderie. Ça va, ça vient, mais pour le moment, je suis plus attirée par les petits morceaux de tissu que les points sur la toile.

 

« Best Friends »

 

SKOW-1384.jpg

 

« Une meilleure amie est la sœur que la vie a oublié de te donner ». Sauf que moi, la vie n’a rien oublié du tout et que Cadette a toujours été et restera toujours ma best copine ! Cadette, c’est celle sur qui je collais mes pieds froids quand on partageait un lit en vacances, à qui je donnais les chewing-gums que je trouvais sur les trottoirs, sur qui je râlais quand elle faisait de la paëlla et qu’elle en collait partout sur la cuisinière, qui allait faire des courses avec moi et qui traînait « Norbert » le caddie, qui ricanait à table de mes idioties…. Cadette, ce bloc est pour toi.

 

« Shoes »

 

SKOW-1385.jpg

 

Ah, ces chaussures ! Je les collectionne, je les stocke, je les amasse et pourtant je passe mes journées en tongs ! Je suis interdite de chaussures depuis quelques mois car le placard réservé à nos godillots déborde ! Une étagère pour Monsieur 3xrien, deux pour les Nains et tout le reste pour moi !

 

« Pet cat »

 

SKOW-1386.jpg

 

Pour ce bloc là, j’aurais du rajouter un « s » à « cat ». Là aussi, je suis interdite de chats. T’i Mec nous a quitté samedi dernier pour aller rejoindre sa vraie famille et depuis je tourne en rond. Plus personne pour finir les restes dans les bols des autres, plus personne pour jouer avec mes fils, plus personne pour miauler à la lune. Nos félins m’ignorent largement. Bande de rats ! Du coup, nous avons adopté un lapin nain... sauf qu'au rythme où elle mange cette bestiole, elle ne va pas rester nain longtemps ! Ou alors, elle va devenir un gros nain.

 

 

 

Voir les commentaires

2014-05-12T04:55:00+02:00

Le rendez-vous du SKOW

Publié par Fille Ainée

Pendant que ma Jumelle fonce à perdre haleine et franchit presque la ligne d'arrivée avec sa 4eme colonne, voici ma 3eme. Attention, je ne m'essouffle pas !

 

« Home »

 

SKOW-1362.jpg

 

J’aime beaucoup la distinction que font les britons entre « house » (maison) et « home » (foyer). L’équivalent n’existe pas vraiment en français et il est toujours difficile d’en exprimer l’idée. A croire que les français n’ont jamais éprouvé le besoin du « home sweet home ».

 

« Gardening »

 

SKOW-1363.jpg

 

Ah les plaisirs du jardinage, de la terre sous les ongles et des genoux cagneux ! J’aime planter. Pas les choux, mais tout ce qui veut bien pousser tout seul. La semaine dernière, je vous avais raconté comment on plante les branches de frangipanier piquées aux voisins et bien je ne fais pas que ça figurez-vous. J’adore les bassines d’herbes aromatiques. Le pandanus pour donner une belle couleur verte aux desserts locaux, la coriandre, la citronnelle, la feuille de bétel qui ici est utilisée pour traiter les maux de tête, l’arthrite et les rhumatismes et que je glisse dans mes plats de poisson à la vapeur, les pois de senteur que les locaux utilisent pour colorer le riz, le chili qui donne le « Deli belly » le lendemain si on en met trop dans les plats… Et couronnement de ma carrière : mon premier ananas ! 

 

« Rainbows »

 

SKOW-1364.jpg

 

Illusion d'optique qui en a fait rêver plus d’un. Et si il y avait vraiment de l’or au pied des arcs en ciel ?

 

« Tree »

 

SKOW-1365.jpg

 

Ah ces petites siestes sous les arbres ! Ici, il vaut mieux pas s’y endormir surtout si vous choisissez un cocotier. Attention à la chute !

 

Voir les commentaires

2014-05-05T05:16:00+02:00

La suite du Skow

Publié par Fille Ainée

Ca sonne comme le « ska » de Madness mais non, il s’agit simplement de mon avancée dans « Simple Pleasures ». Deuxième colonne donc pour rattraper mon retard sur la Jumelle qui Triche.

 

Daisies :

 

SKOW-1350.jpg

 

Oui, j’aime les fleurs mais pas que les marguerites. Surtout les lys et les fleurs de frangipanier rouges. Attention, pas n’importe quel rouge ! Le même rouge que l’arbre de ma voisine qui si elle faisait plus attention remarquerait qu’il lui manque quelques branches. Figurez-vous que le frangipanier est un arbre qui pousse très facilement dans nos contrées et il suffit de casser une branche et de la planter telle quelle dans la terre pour que, « c’est magique », quelques mois plus tard, elle commence à donner des fleurs. C’est ainsi qu’au plus grand embarras des Nains, je me pends régulièrement aux branches des frangipaniers. La dernière fois que j’ai voulu faire ça discrètement, c’était sous l’œil attentif d’une camera de sécurité que je n’avais pas remarqué !

 

Ice cream :

 

SKOW-1349.jpg

 

Plutôt sorbet. Et surtout ceux de Bertillon chez qui nous faisions des descentes régulières lorsque j’étais étudiante à Paris. Calories, quelles calories ?

 

Hot chocolate :

 

SKOW-1351.jpg

 

Avec des chamallows s’il vous plaît sinon où est le plaisir ?

 

Books :

 

SKOW-1348.jpg

 

Jane Austen certes, mais pas que. Zola, Maupassant, Poe..., et aussi de merveilleux moments avec Adeline dans le domaine de Jalna. Un avant goût de Dallas au Canada !

 

Celles qui connaissent le modèle original auront sans doute remarqué qu’il manque ici un bloc. Oui, je confesse, les chocolats se sont fait la malle ! Il faut dire que ce bloc ne m’inspire absolument pas.

 

D’une part, je n’aime pas les chocolats, ce qui fait extrêmement plaisir à Monsieur 3xrien, notre souris locale. Pas une cachette ne lui résiste, il les renifle à distance ! D’autre part, je trouve que ces chocolats ressemblent à des crottes de biquette. Je cogite donc depuis plusieurs jours pour remplacer ces sucreries par quelque chose que j’aime vraiment.

 

 

Voir les commentaires

2014-04-04T04:56:00+02:00

A la glacière !

Publié par Fille Ainée

Ah mon jeans ! Je n’ai pas souvent l’occasion de le porter et je ne sais même pas s’il me va toujours mais en tout cas, il est dans ma valise. On verra bien en arrivant.

SKOW-0705.jpg

Depuis notre arrivée à Kuala Lumpur, nous vivons l’été permanent et alors que certains raclent le pare-brise de leur voiture le matin, nous, nous trempons allègrement dans la piscine. Sauf que ce manque de froid commence à me manquer et c’est donc naturellement vers des climats plus frisquets que nous nous tournons pour nos destinations de vacances. A nous les excursions sur les glaciers, les baleines et les paysages sans fin. Nouvelle-Zélande, nous voilà !

SKOW-0706.jpg

Cette année, c’est l’île sud qui nous attire. Notre camping-car nous attend à Christchurch et nous prévoyons de descendre vers le sud pour ensuite remonter doucement le long de la côte ouest.

SKOW-0707.jpg

Les Nains trépignent, les sacs à dos sont prêts, il ne nous reste plus qu’à ! A dans 15 jours !!

SKOW-0708.jpg

 

Voir les commentaires

2014-04-02T04:35:00+02:00

Horo-thé

Publié par Fille Ainée

Pour lire le futur dans une tasse de thé, préparez un thé sans filtre (la lecture au fond d’un sachet étant plus délicate !), versez le thé dans une tasse blanche sans motif, touillez trois fois en tenant la tasse de la main gauche et en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre et posez la tasse à l’envers sur la soucoupe. Si Mémé Janine n’a pas hurlé d’horreur en voyant comment vous maltraitez son service en porcelaine, vous êtes bon !

 

Remettez la tasse à l’endroit en cachant le bord que vous venez d’ébrécher, anse face à vous et là… tout s’explique !

 

Avec la vie que je mène, mon fond de tasse ressemblerait plutôt à un gros tas de feuilles mortes : de nombreuses feuilles indiquent en effet une vie remplie. Mon gros tas à gauche de l'anse évoquerait le passé et, le petit tas à droite le futur (petit parce que dans mon futur, je vire le tas de Nains à l’université et je pars en croisière autour du monde avec Monsieur 3xrien).

 

Comme il est communément convenu que les feuilles près du bord de la tasse parlent du présent ou futur proche, mon bord de tasse serait quand même légèrement embourbé ! Ceux près du fond de la tasse parlant du passé, je me demande ce qui pourrait s’y tapir sournoisement ?

 

Parfois la partie supérieure de la tasse est considérée comme portant chance et le fond, la malchance. Alors dans ce cas, gros tas immense en haut et 2 feuilles en bas.

 

SKOW-0582.jpg

 

Pour réussir à interpréter son tas de feuilles, il faut aussi y reconnaître des formes. Un peu comme regarder les nuages et y voir des éléphants. Avec mon sens de l’imagination, je n’ose y penser ! Et puis pour bien lire tous ces petits tas en forme d’éléphant, il faut être en phase avec ses instincts. Donc peut-être que si vous fumez des t’ites herbes avant la lecture, vous y verrez plus clair… ou le futur ne vous intéressera plus du tout, ca dépend de la quantité d'herbes ! Mais au moins, vous serez en phase complète avec vous même.

 

Et puis aussi, il faut être sûr que le thé utilisé n’est pas bourré de pesticides sinon c’est un éléphant rose qui va naître au fond de votre tasse !

 

Le touillage doit se faire dans les règles. Si vous êtes au départ complètement intoxiqué par les t’ites herbes, vous risquez de perdre le contrôle du touillage et de tout recevoir sur les genoux. Alors là, la lecture des tas de feuilles sur genoux n’est plus de mon ressort !

 

SKOW-0581.jpg

 

Dans tous les cas, vous devez vous approcher de la lecture avec honnêteté et foi. Ce qui veut dire que ce n’est pas du tout pour moi. Le scepticisme est l’ennemi du tas de thé c’est fort connu.

 


Voir les commentaires

2014-03-31T04:49:00+02:00

La brolliologie

Publié par Fille Ainée

Abordons aujourd’hui le sujet de la « brolliology ». C’est ainsi que les Britons appellent la science des parapluies. Pourquoi brolliology ? Ce terme est dérivé du mot « brolly », raccourci pour exprimer « umbrella ». Cette science couvre également le parasol puisqu’il est en fait l’ancêtre du parapluie. Pendant des milliers d’années, on s’est protégé du soleil mais ce n’est que récemment que l’on se protège de la pluie.

SKOW-0617.jpg

Si vous pensez que le parapluie à baleines repliable est l’invention d’un Anglais du 18eme siècle qui en avait ras le bol de se faire tremper sous les averses locales et bien vous vous trompez ! Le fait est que le parapluie est un des accessoires le plus anciens de l’histoire de l’homme et que je soupçonne même le néandertalien moyen de l’avoir inventé en s’abritant sous une feuille qui prenait l’eau.

Le parapluie est tellement vieux que les brolliologists ne peuvent se mettre d’accord sur son âge. La mythologie égyptienne considérait le ciel comme le ventre d’un dieu qui s’étendait d’une extrémité de la terre à l’autre (un dieu pantagruélique en quelque sorte !) comme un immense parapluie.  De ce fait, les prêtres et les pharaons étaient souvent représentés s’abritant sous un parapluie pour symboliser le pouvoir royal et religieux.

Pour les Grecs, le parapluie était un symbole de productivité et d’agression sexuelle mais là, il faudra m’expliquer pourquoi. Je ne vois pas comment le parapluie à deux sous de l’épicerie du coin peut représenter une telle arme à moins que les Grecs n'aient eu des parapluies de forme particulièrement phallique !   

Chez les romains, le parapluie était plutôt un accessoire féminin jugé trop peu masculin par les mâles de l’époque ! Et lorsque ces dames assistaient aux courses de chars et bloquaient la vue de ces messieurs, vous imaginez l’ambiance dans les gradins ! Imaginez un match de foot où pompés à bloc par des testostérones vaseuses et imbibés de bière, les mâles excités manquent le but de l’année parce que la seule nana du groupe décide de s’abriter de la pluie !! De la charpie !

Au 15eme siècle, les marins portugais s’y mettent et dès qu’ils débarquent sur une île pour la conquérir ils ouvrent un parapluie au-dessus de la tête du capitaine pour bien montrer qui commande. Comme une grosse flèche au-dessus de la tête du Big Boss !

Mais il faut quand même reconnaître que c’est un briton qui popularise l’engin. C’est en effet John Hanway, qui au 17eme siècle amène du Portugal le parapluie en Angleterre.  Les britons n’ont jamais vu ça et se moquent de lui lorsqu’il déambule dans les rues de Londres. Les conducteurs de taxi de l’époque ne l’aiment guère car ils craignent une perte de business.

Les Londoniens religieux contestent ce parapluie en objectant qu’après tout le but de la pluie est de mouiller les gens et qu’il ne faut pas s’opposer à l’ordre naturel des choses. Mais très vite les Londoniens adoptent cet accessoire diabolique ! Parce que je ne sais pas si vous avez déjà eu un parapluie qui refuse de se fermer au moment ou vous rentrez dans une boutique, qui s’ouvre en pleine figure et vous éclabousse de la tête aux pieds, qui fuit, qui se retourne au moindre coup de vent… Bref la liste et longue et je soupçonne la bête d’avoir quelques fois des intentions rageuses.

De nos jours, la majorité des parapluies sont fabriqués à Hong Kong, au Japon et en Chine. Les fabricants de parapluies modernes affirment que les modèles actuels sont de telle qualité qu’une personne moyenne n’en possèdera pas plus de 2 dans sa vie. C'est sans compter le phénomène du parapluie oublié dans une boutique ou celui qui se casse dès les premières pluies. Et pour vous dire que je ne suis pas la seule à qui ça arrive, il faut savoir que près de 75,000 parapluies sont perdus dans les transports en communs chaque année.

Quant au nombre de vols de parapluies, ça, je vous laisse deviner. Petite anecdote dans un pub où un petit mot avait été épinglé sur un parapluie et qui lisait: « ce parapluie appartient à un boxeur et il revient dans 2 minutes ». Au retour du dit boxeur le parapluie avait disparu et à sa place, se trouvait un autre petit mot : « ce parapluie a été pris par le champion de course d’Angleterre et il ne reviendra jamais ».

Voir les commentaires

2014-03-28T05:02:00+01:00

Et c’est reparti pour le suivant

Publié par Fille Ainée

Ma Jumelle voulait faire de l’appliqué pour changer. Son Farmer’s Wife s’achève bientôt et l’envie de reprendre les petits points invisibles l’a soudainement prise. Sauf que, la bougresse, cette fois-ci elle triche !

 

« My favorite Things «  tiré de « Some kind of wonderful » (Anni Downs) m’a t-elle proposé. Et moi, toujours partante, confiante de nature, j’ai dit oui. Sauf que, vous verrez bientôt sur son blog pourquoi elle m’a joué un mauvais tour !

 

Cette fois-ci, nous n’entraînerons pas Chipie dans l’aventure car elle a déjà fait ce quilt mais je suis certaine qu’elle sera là pour nous encourager et nous soutenir moralement. Enfin, moi surtout. Parce que la Jumelle…

 

Voici donc mon premier bloc : Patty Cakes

 

SKOW-0578.jpg

 

Que sont des patty cakes ? Ce sont des pâtisseries qui maintenant sont appelées des cupcakes tout simplement. Mais les patty cakes, c’est aussi une comptine qui se chante entre deux enfants en se tapant dans les mains en allant de plus en plus vite. Petit Nain est expert es « patty cakes ». Moi, il y a longtemps que j’ai lâché le rythme !

 

SKOW-0580.jpg

 

Si vous voulez vous entraîner, voici une vidéo.

 

 

 Ma Jumelle, j'aurai terminé la première colonne la semaine prochaine. Promis, craché, juré. Toi aussi ? 

 


 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog