Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #tranches de vie catégorie

2017-06-07T01:43:00+02:00

L'art de tourner en rond

Publié par Fille Ainée

Le filet de courses de Grand-Mamie m’a toujours bien fait rigoler. C’était, à l’époque, un truc informe en nylon qui plus vous dépensiez, plus il s’agrandissait. Un peu comme le sac sans fond de Mary Poppins.

Pensez donc, que lorsque j’ai vu passer le tuto de Marie-Claire Idées ICI - le sac zéro déchet - j’ai sauté sur l’occasion. Seulement le hic, c'est que je suis une quiche en crochet ! Qu’à cela ne tienne, j’ai appris. Et puis de nos jours, grâce à TonTube, rien n’est perdu. Le résultat final ne ressemble pas vraiment au modèle d’origine mais mon filet m’a permis de maîtriser les bases du crochet et c’est pas si mal. Ce sac se réalise en rond et ça tourne, ça tourne !

L'art de tourner en rond

Pour l’inaugurer, un petit tour au marché du Ramadan. C’est une période de l’année que j’adore. Plus personne dans les lieux publics, on trouve de la place sur tous les parkings mais attention à ne pas se trouver sur les routes au moment où les locaux rentrent chez eux car la faim les rend nerveux ! Je pense que moi aussi je le serais si je n’avais ni mangé ni bu depuis 5h30 du matin. Et comme à cette occasion, il doit être extrêmement cruel de préparer à diner sans pouvoir y goûter, et surtout attendre 19h19 précise pour se jeter dessus, il y a le marché qui propose tous les soirs des plats tous préparés. Et chez les 3xrien, on se régale. Mes hanches aussi remarquez ! Ce sont des plats assez lourds, frits pour la plupart, et qui tiennent au corps jusqu’au lendemain. J’ai depuis quelques jours la digestion qui gargouille.

Ce marché a donc été l’occasion rêvée de tester la solidité de mon filet de Vamp.

L'art de tourner en rond

Pour le régal des yeux : 

La jelly aux différents parfums

La jelly aux différents parfums

Crise cardiaque assurée avec les roti bom.

L'art de tourner en rond

De la pâte qui baigne de le beurre puis qui est cuite avec un peu plus de beurre histoire de bien vous boucher les artères. A consommer avec modération et en se léchant les doigts. 

L'art de tourner en rond

Le choix des plats est varié mais chez les 3xrien, on préfère le poulet avec du riz,

L'art de tourner en rond

et les brochettes satay.

L'art de tourner en rond

Un conseil, évitez de passer trop près du chaudron d'huile bouillante. 

L'art de tourner en rond

Pour faire passer le tout, une petite noix de coco...

L'art de tourner en rond

ou encore des jus de pastèque, mangue, canne à sucre,

L'art de tourner en rond

ou citron bleu qui sent le malabar !

L'art de tourner en rond

Et au retour, ne pas oublier de passer sous les brumisateurs de la bijouterie pour un petit coup de frais !

L'art de tourner en rond

Voir les commentaires

2017-05-24T01:50:00+02:00

Travaux de voirie

Publié par Fille Ainée

La règle générale veut que lorsque l'on entreprend des travaux de rénovation de voirie, dans tout pays civilisé, on avertisse les propriétaires des voitures garées le long de ces voiries. En leur laissant au moins une semaine pour déplacer leurs voitures. Ici aussi ! Sauf que, certaines voitures ont été abandonnées ou alors les propriétaires ne savent pas lire ! Alors ça donne ça !!

Travaux de voirie

Des zèbras qui ne zèbrent qu'à moitié...

Travaux de voirie

et du bitume... artistiquement répandu autour de l'objet gênant ! L'art du contournement !!!

Et là, on ne peut s'empêcher de ricaner en se demandant pourquoi, mais pourquoi, les ouvriers n'ont pas pu la déplacer ! Ah Malaisie, tu ne cesseras de m'étonner. 

Voir les commentaires

2017-05-02T07:41:57+02:00

Les aventures de Cruchotte

Publié par Fille Ainée

Me voici revenue depuis peu dans le monde virtuel. Il m’a fallu plus d'un mois pour être de nouveau connectée. Il paraît que c’est tout à fait normal. Pas raison de s’inquiéter. Sauf que, si comme moi, vous venez d’un pays du Tiers Monde qui en 2 jours top chrono vous remet une ligne internet en service après un déménagement, et qui en plus s’excuse de ne pas pouvoir venir plus tôt, on se demande qui des deux est tiers mondien !?!

 

Il y a eu de grands moments de solitude, des moments où je me suis demandée si je n’étais pas un peu Cruchotte ! Comme celui par exemple où le grand Dieu de la télécommunication, l’Agrume de service, m’assure que je peux parfaitement suivre l’évolution de ma commande de raccordement internet en ligne. Mais l’Agrume, comment je fais ? J’ai PAAAAAAS internet ! Et qui plus est, m’assure qu’on me préviendra de la mise en service de ma ligne… par internet. Là, je baisse les bras. L’Agrume a été touché par une épidémie de grand déraisonnement.

 

Mentionnons aussi ce magasin de meubles tout confort qui s’évertue à m’appeler sur mon portable alors que j’ai répété maintes et maintes fois que le signal ne passait pas à travers mes murs !! Et qui de ce fait m’oblige à courir dehors pour prendre un appel alors que le Mistral souffle à décorner les bœufs. Et qui va me la rembourser ma mise en plis ? Tout ça parce que le système ( !) n’a pas enregistré la date de livraison de ma commande et que maintenant je m’énerve comme un vampire devant une gousse d’ail. Il a bon dos le système ! Ne serait-ce pas plutôt la manchote qui a pris le rendez-vous qui aurait besoin d’un rappel à l’ordre ? Ne travaillerait-elle pas chez l’Agrume à mi-temps par hasard ?

 

On respire à fond. Bien à fond. On creuse profond, à l’intérieur de son moi-même, on va chercher loin pour retrouver des bribes de soi comme on était avant. Avant internet, avant les systèmes informatiques ! L’essentiel, rester zen, saine, Cruchotte, ma fille, reste forte. Les adversités de la vie ne te touchent pas, elles te glissent dessus comme du beurre sur une limande pas fraîche. Cruchotte, tu es mon héros !

 

Heureusement de très gentils voisins, témoins de mon désarroi quotidien, ont eu un geste généreux. C’est ainsi que régulièrement, je me suis plantée devant leur porte-fenêtre de salle à manger pour me raccorder au monde extérieur. On ne peut pas dire que j’ai manqué grand chose mais au moins je ne raterai plus rien si des fois le monde changeait radicalement sans me prévenir.

 

De cette expérience de vie, j’en tire une grande leçon. L’important, au bout du compte, est de lâcher prise. De se dire que ce n’est pas grave parce que 10 ans plus tôt, on s’était plutôt bien débrouillée, lors du premier déménagement, sans toute cette technologie. Il faut voir ce mois passé comme un long séjour chez les IA (Internet Anonymes). Une sorte de cure de désintoxication au cours de laquelle on n’avait pas toutes les cartes en main et il a fallu s’en remettre à des facteurs extérieurs. Faire confiance ! L’Agrume, je m’en remets à toi. Et du coup, quand, enfin, on lâche tout, on se sent serein. Et quand on découvre par hasard que l’Agrume vous a enfin raccordé, c’est sans empressement que l’on découvre cette petite box magique.

 

Par contre, de ce mois passé, une mention toute particulière revient à la catégorie des livreurs. Qu’ils soient du Suédois, du magasin tout confort ou encore des maisons de partout. Le livreur est une espèce qui n’a cessé de me surprendre.

 

Les premiers à faire les malins ont été ceux du Suédois. Ayant abandonné notre dernier canapé qui commençait à avoir les genoux qui lâchaient, nous avons investi dans un beau modèle avec méridienne. Moi c’était tout mon rêve cette méridienne. Une envie de me vautrer devant la cheminée, mais comme une Lady. J’avoue que la livraison dudit canapé m’a décontenancée.

 

D’abord, on vous donne un créneau horaire : entre 7h et 19h. C'est vaste !!! Je me suis donc levée tôt ce jour-là. Les livreurs ont débarqué quelques heures plus tard avec 2 énormes cartons pesant chacun plus de 40 kilos. Et dans mon monde à moi, celui du Tiers Monde mentionné ci-dessus, les livreurs, non seulement ouvrent les cartons mais installent le meuble en question et repartent ensuite avec les emballages.

 

Imaginez-vous donc l’air éberlué des livreurs quand, moi, Cruchotte, leur indique où placer mon canapé Suédois. Là, juste devant ma grande cheminée. « Mais Madame, nous ne faisons que livrer ! » Ah ? Mais comment veux-tu, livreur Suédois que moi, Cruchotte, avec tous mes petits bras assemble cette méridienne ? Tu m’as bien regardé ? Et tous ces cartons, qui va les remporter ? Je n’ai pas gagné la guerre mais j’ai quand même remporté une bataille car les livreurs ont accepté non seulement de déballer mais également de remporter les cartons. Cruchotte n’est donc pas si bête ! Un bel acte de pitié de la part de ces hommes forts.

 

Une fois partis, j’ai fait le tour de la bête et comme le Suédois pense à tout, c’est seule et en moins d’une heure que j’ai pu me vautrer. Ca n’a pas été le cas pour tout !!

 

Ensuite, il y a eu le livreur des maisons de partout. Celui qui s’est énervé comme un pou sur son portable et qui m’a laissé moult messages pour me dire que s’il ne trouvait pas la maison, il repartait. De toutes façons, je m’en fichais parce que j’avais bien dit que le signal ne passait pas et ce n’est qu’après son passage, une fois sortie dans la cour que j’ai reçu 4 appels manqués et 3 messages haineux. Il faut, cependant, remarquer que l’Homme a fait preuve de détermination car il a fini par trouver notre humble chaumière. Ou serait-ce la crainte de se faire taper sur les doigts ? Mais je n’oublierai pas le « Mais Madame si vous ne me rappelez pas dans les 5 minutes, je repars ! ».

 

Pour finir, une petite mention pour le Directeur du magasin tout confort qui pour rattraper les performances désastreuses de son système informatique (Cruchotte n’est pas dupe) est devenu mon meilleur ami. J’aime quand on me dit « Madame, c’est moi le Directeur du magasin tout confort qui vous fait l’honneur de vous appeler, c’est MOI qui vais réorganiser pour VOUS l’emploi du temps de mes livreurs et satisfaire votre commande ». Un peu, oui !! C’est de ta faute, tu assumes.

 

Bref, une fois reconnectée au monde réel – c’est à dire 2 jours avant notre départ – j’ai éprouvé un certain besoin de relativiser. Au cas où, n’est-ce pas. Au cas où lorsque nous allons revenir cet été et que l’internet ne marche plus, je ne grimpe pas aux murs en retroussant les babines. C’est promis, Cruchotte tiendra le coup !

 

Ne m'en voulez donc pas si ces 6 dernières semaines je n'ai répondu à aucun de vos commentaires. Merci ! Merci !

 

Voir les commentaires

2017-03-27T07:05:07+02:00

Coupée du monde

Publié par Fille Ainée

Voici presqu'une semaine que je suis arrivée sur le sol français pour prendre possession de nos nouvelles pénates de vacances. Une semaine remplie de rebondissements, stress, microbes et fatigue. Mais qu'est-ce que ça va être bon quand enfin tout sera revenu à la normale, en d'autres termes, quand j'aurai enfin ma propre connexion internet !

Pour le moment, je squatte la table de cuisine de Moutie pour rester connectée au monde extérieur et surtout faire toutes les démarches administratives liées au déménagement. Parce que de nos jours, ma Bonne Dame, tout se fait en ligne. Et quand vous n'avez pas de ligne, c'est la débâcle. 

Je ne citerai donc pas ce fournisseur d'accès internet qui, pour me prévenir de l'envoi de ma box, m'enverra un mail (!!!) mais je tiens quand même à mentionner cette aberrance. On se demande si ces gens là n'ont pas eu à subir une lobotomie avant de prendre leurs fonctions !

Ce message est donc pour vous dire que je ne vous oublie pas et que je ne suis pas tombée dans un trou mais que je reviendrai avec des tas d'histoires cocasses comme celle de la téléphonie mobile (j'entends encore résonner dans mes oreilles le rire débile de l'opérateur qui se moquait de moi). 

Voir les commentaires

2016-12-12T01:09:00+01:00

SuperNanny 7 - La contagion

Publié par Fille Ainée

Je vous avais laissés sur une note un peu négative la semaine dernière au sujet de SuperNanny 6 et de ses aventures extra maritales. Et bien, cette semaine, commençons avec une petite note d’hilarité façon 3xrien.

 

Quelques jours après le départ un peu précipité de SuperNanny 6, SuperNanny 7 est entrée dans nos vies. Une petite bonne femme très souriante, très discrète, toujours pile poil à l’heure, hyper efficace, et qui m’a redonné de la joie de vivre.

 

SuperNanny 7 comprend les codes couleur de mes éponges (ne riez pas !!), sait manier le balai dans les coins, poursuit avec une énergie hors du commun la poussière qui se glisse sous les meubles et a maîtrisé en trois secondes chrono l’aspirateur industriel. J’ai rien à dire !

 

Et puis, vendredi dernier, alors que me voilà revenue d’une expédition remplissage de frigo musclée, le téléphone de SuperNanny se met à sonner. Et là, mon monde s’écroule ! Ce n’est pas une sonnerie de téléphone mais une alarme. Une alarme bien de chez nous : l’appel à la prière !

 

Si vous êtes musulman et que toute la semaine, vous n’avez pas eu le temps d’aller à la mosquée pour prier, le vendredi, c’est votre dernière carte ! Pas question de la louper, cette prière là. Celle de 13h15 !! Et nombreuses sont les personnes qui pour ne pas oublier leur rendez-vous de la semaine (ou un autre jour si vraiment ils sont très pieux et sourds parce qu’avec le boucan que fait le Hurleur du haut de son minaret, même moi, je sais !) font sonner leur téléphone. Croyez-moi, quand vous êtes chez Starbucks et que tout est tranquille autour de vous, ca fout la trouille un truc pareil. A ce moment là, tout le monde disparaît. Un peu comme en Britonie, quand le vendredi suite à un déjeuner au pub, l’équipe entière du service marketing disparaît pour cuver sa bière faire la sieste. Monsieur 3xrien vous le confirmera, le vendredi entre 12h30 et 15h, y’a plus personne dans les bureaux. Pire encore si c’est la période du Ramadhan. Dans ca cas là, vous oubliez tout.

 

Donc, éberluée par ce cri strident qui s’échappe du téléphone de SuperNanny, je fais volte-face et la confronte. « Mais SuperNanny, que faites-vous avec un truc pareil, vous qui êtes catholique (SuperNanny venant des Philippines, il est évident dans ma cervelle qu’elle est catholique) ? ». Et là, tenez-vous bien, elle me répond « je suis convertie ». Mes traits faciaux se figent en une grimace difforme, un grand cri intérieur monte en moi et je sens un énorme moment de solitude s’affirmer. NON !!!! C’est contagieux !!!

 

Reprenant mes esprits, je lui demande des détails et surtout j’essaye de ne pas me laisser gagner par la panique. Et elle m’explique que c’est SuperBoyfriend qui lui a installé cette alarme sur son téléphone pour être sûr qu’elle n’oubliera pas de se jeter à plat ventre sur son mini tapis (tiens donc ! Quelle âme généreuse cet Homme).  Je reprends mes sens, lui propose donc de faire une pause mais elle décline et continue à passer sa serpillière. Moi, je m’agrippe au comptoir de la cuisine.

 

« Mais SuperNanny, qui est donc ce SuperBoyfriend si attentionné ? ». Et là je découvre que cela fait maintenant 5 ans que SuperNanny fréquente cet Homme et que bientôt ils vont se marier. Il a même rencontré la famille de SuperNanny qui approuve. Ben oui, tiens donc, il n’aurait pas un dollar collé au front qui faciliterait le passage à l’acte ?

 

Je vous avoue que j’ai un peu honte de ce qui s’est ensuite produit. Prise d’un énorme fou rire, j’ai tout lâché, Je ne sais pas si c’était nerveux ou l’émotion mais je me suis demandée, avec juste raison, si cela faisait 5 ans que l’Homme avait la langue qui pendait !! 

Voir les commentaires

2016-11-30T02:18:19+01:00

SuperNanny, suite et… fin !

Publié par Fille Ainée

Ceux et celles qui suivent avidement les exploits de SuperNanny (et mes aventures par conséquence) vont être déçus. SuperNanny m’a rendu son tablier ! Ou plutôt ses clés ! Elle a en effet opté pour une vie sans aspirateur, sans poussière, sans… liberté ? L’Homme à la langue qui pend lui a, en effet, fait miroité un quotidien oisif, sans engagement professionnel. Sa seule mission : la reproduction ! On se croirait au Moyen-âge !

 

Comme je vous l’ai déjà écrit, SuperNanny va devoir se convertir à l’Islam. C’est inévitable ! Ce n’est en soi qu’une formalité mais pour nous, pauvres chrétiens, ça veut dire plus de bacon au petit-déjeuner, ni de belles saucisses rebondies sur le barbecue, plus de petit verre de vin à l’apéritif, et SuperNanny, si fière de sa longue chevelure qu’elle passait des heures à peigner au lieu de faire le repassage, va devoir la cacher sous un voile. Enfin, SuperNanny n’ira pas nourrir les vers dans un cimetière catholique mais sera enterrée selon les rites musulmans. Bon, c’est vrai qu’à ce moment là cela lui sera peut-être complètement égal mais qu’en est-il de ses proches ?

 

Plus nous pensons à cet arrangement et plus l’horrible réalité du quotidien s’impose à nous. L’Homme l’installe dans un studio, attend sagement le moment crucial, ça sent le poisson pourri, ou plutôt la polygamie ! Nous sommes en effet de plus en plus certains que SuperNanny va remplir le rôle de seconde épouse. Aveuglée par des promesses de futur meilleur, SuperNanny ne voit rien venir. Nous, on en a le nez bouché !

 

Donc revenons-en au sujet des enfants. Tant que SuperNanny remplira ses fonctions de reproductrice, tout baigne mais le jour où l’Homme se lassera d’elle, elle n’aura que ses yeux pour pleurer. En effet, la loi Syariah est formelle. En cas de divorce, quand l’Homme l’aura remplacée par une version plus jeune, les enfants nés de leur union reviendront au père. La loi Syariah précise bien que c’est pour le confort de l’ex-épouse, et pour lui donner les meilleures chances (mon œil, oui !) de remariage que les enfants seront à la charge du géniteur. Afin de permettre à cette p’ove femme de pouvoir se remarier plus facilement sans imposer le lourd fardeau de l’éducation de ses rejetons par un autre homme. Voilà une façon hardie de tourner l’affaire !

 

De plus, la loi islamique précise que femme convertie qui divorce n’a aucun droit sur la fortune de son mari. C’est également le cas en cas de décès. Finalement, SuperNanny se retrouvera le bec dans l’eau.

 

En attendant, SuperNanny 7 commence vendredi. Je ne retiens pas mon souffle mais je ne manquerai pas de vous conter mes aventures.

 

 

 

 

Voir les commentaires

2016-11-24T02:22:52+01:00

Les états d’âmes de SuperNanny

Publié par Fille Ainée

Cela fait bien longtemps que je ne vous ai pas conté mes aventures domestiques et pourtant ce n’est pas faute de matériel ! Bien souvent les drames de la vie quotidienne de SuperNanny donnent peu matière à considération mais en cette fin d’année 2016, SuperNanny se surpasse. Sa vie est sur le point de changer… ou peut-être pas. Il est très difficile de suivre SuperNanny car ça change tous les jours. Ou toutes les semaines. Ou au gré de ses humeurs. Ou quand le vent tourne à 45 degrés !

 

Depuis quelques temps, SuperNanny a pris l’habitude de gérer son emploi du temps. Du style, tu l’attends le mercredi pour réceptionner les bidons d’eau, et bien non, c’est exactement ce jour là qu’elle décide d’avoir une migraine. Ou alors, elle va voir sa sœur à Malacca et ne sera de retour que tard le jour même ou elle doit passer l’aspirateur, cette bête indomptable qu’elle apprécie peu. Il est trop lourd, il est trop plein, il est grincheux…

 

Il y a quelques semaines, j’ai enfin compris pourquoi SuperNanny est si peu concentrée dans la poursuite de la poussière : il y a un homme dans sa vie ! Depuis 8 mois, un homme lui fait la cour. Attention, pas n’importe quel homme et vous allez vite comprendre le pourquoi du comment. Il est musulman. Chose courante chez nous, ça n’a rien d’exceptionnel, mais cela semble gêner SuperNanny qui a peur du qu’en dira t-on. Le « que va t-on penser de moi » revient souvent dans la conversation. Et puis surtout, cet Homme veut l’épouser ! Et pour épouser un musulman, SuperNanny catholique de son état, doit se convertir. A ce stade là, je pense que ce n’est qu’une formalité, mais ça gêne SuperNanny. Donc pour résumer l’action, Semaine 1, SuperNanny ne veut pas l’épouser !

 

Semaine 2, SuperNanny ne viendra pas travailler aujourd’hui, elle est au poste de police. Elle s’est fait ramasser à l’arrêt de bus sans ses papiers. L’Homme vole à son secours. SuperNanny ne veut toujours pas l’épouser.

 

Semaine 3, SuperNanny déménage ! Pour éviter les contrôles de police trop fréquents sur ses trajets, l’Homme a loué un petit studio dans une résidence chic de la banlieue pour que SuperNanny puisse voyager tranquille. Je la félicite de cette aubaine et lui demande comment elle voit cette cohabitation. Il n’y a PAS de cohabitation ! L’Homme ne peut pas venir habiter dans le studio qu’il loue sans être marié. Et là, femme vénale que je suis, trouve cet arrangement magnifique ! Quelle aubaine ! SuperNanny n’aura pas à ramasser les slips sales que l’Homme aurait pu immanquablement laisser traîner sur le sol de la salle de bain ! Mais de quoi te plains-tu SuperNanny ! SuperNanny m’affirme qu’elle ne l’épousera pas.

 

Semaine 4, SuperNanny achète ses meubles ou plutôt l’Homme lui offre toute une batterie de cuisine. Ca sent le glauque. SuperNanny refuse toujours d’épouser l’Homme qu’elle m’avoue ne pas aimer. Combien de temps va t-il tenir ? Monsieur 3xrien et moi suivons passionnément ce reality show. C’est du Dallas gratuit !! Surtout quand, en fin d’épisode, nous apprenons avec stupeur que l’Homme a la langue qui pend !  Depuis plus de 8 mois, l’Homme, non marié, n’a pas le droit de mettre la main sur SuperNanny. Oui, Mesdames ! Non seulement SuperNanny emménage dans un beau studio aux frais de l’Homme mais en plus, elle se refuse à lui. Ou plutôt, il se refuse à elle (vous suivez ??). Les relations intimes pré maritales sont interdites ! J’ai failli m’en étouffer de rire. Mais SuperNanny, n’aurais-tu pas tiré le gros lot ?

 

Semaine 5, SuperNanny m’informe qu’aujourd’hui, elle ne viendra pas travailler car elle a la migraine (c’est un thème récurrent). Elle viendra le surlendemain. Je lui demande pourquoi elle ne prend pas ses cachets. Et là, consternation, stupeur et hébétude, elle me répond qu’elle veut tomber enceinte l’année prochaine et donc ne prend plus de cachet.

 

Que voulez-vous répondre à ça ? Même JR aurait pas pu mieux faire !!

 

 

Voir les commentaires

2016-10-17T01:41:00+02:00

Un séjour sous les Tropiques ? Mon œil, oui !

Publié par Fille Ainée

Imaginez un petit resto sympa. Je suis avec mes copines, nous déjeunons, et chacune de raconter son été. Et puis d’un coup, je me dis, mince qui a mit le chauffage ? Pouvez pas pousser la clim à fond ? Je transpire tellement d’un seul coup ! Sauf que, je suis la seule autour de la table à sentir ce réchauffement climatique ! Et plus ça va, plus j’ai l’impression de me trouver dans un bain de friture. Vous vous souvenez de cette scène où Indiana Jones est attaché à un tronc d’arbre et inexorablement glisse vers la fournaise tandis qu’un débile cicatrisé ricane pas loin ? Ben Indiana Jones, c’est moi ! Mes joues sont en feu, j’ai le front moite, mes bras transpirent. Grosse bouffée sudationnaire !

 

Faut-il paniquer ? Est-ce là un signe péri ménopausien ? Mon corps si jeune pourtant serait-il en train de me trahir ? Si oui, c’est loin d’être amusant. Sinon pour quelle autre raison mon thermostat corporel dysfonctionnerait ? Moi qui, il y a quelques mois, vous clamais haut et fort que mon corps était un temple dont j’étais la déesse, voilà que je me transforme en spa ! Ça devient sauna à toute heure et de préférence quand ça m’arrange le moins. J’ai des sautes d’humeur, je suis irritable, mon système nerveux s’emballe, mais qui suis-je d’un seul coup ?

 

Remarquez, ça ne fait ricaner personne autour de notre table. Parce que, voyez-vous, c’est sournois cette bouffée là ! Nous sommes TOUTES concernées, sauf que pour certaines une bouffée comme ça, c’est comme un séjour sous les Tropiques. Le problème quand on habite déjà sous les Tropiques, c’est que ça ressemble alors à un court séjour dans le désert ! Sans gourde d’eau !

 

Fatiguée de cette métamorphose, je me suis mise à la recherche du remède miracle. Genre petites herbes grâce à qui, d’un seul coup d’un seul, tu retrouves ton temple de déesse. J’ai essayé la sauge, la fleur de trèfle, le rhizome de Cimicifuga, la poudre de Maca et je sens que je vais me mettre au hanneton desséché faute de résultat flagrant. On m’a même conseillé de faire d’avantage d’exercice et là, c’est un sans faute évidemment, parce quand on s’agite par 36 degrés, il est certain qu’on ne fait plus la différence entre une bonne suée physique et une bouffée de chaleur !

 

Dans l’ensemble, j’ai tout de même décidé de garder mon sens de l’humour. Sauf qu’il y a des moments où on n’a pas trop envie de rire. C’est seulement après, en racontant ses aventures à ses copines, que là on s’en paye une bonne tranche. Un peu comme ce samedi de la semaine dernière, quand Monsieur 3xrien m’a accompagnée dans une boutique de robes de soirée.

 

J’en avais repéré une dans la vitrine et je voulais son avis. Histoire de ne pas ressembler à une grosse meringue à la prochaine soirée. Problème, la vendeuse n’a pas ma taille. Qu’à cela ne tienne, je tente la taille en dessous. On ne sait jamais, avec tout ce sport que je fais par semaine, on peut bien espérer un miracle ! Je passe donc dans la cabine d’essayage et tente de me glisser dans une robe dont le haut fort perlé me va très bien…juste le haut ! Le reste de la robe reste bouchonnée sur mes épaules. Résignée, je décide de sortir de cette robe qui visiblement a été coupée pour un insecte brindille. Et là, je réalise avec effroi que je suis coincée ! Impossible de m’en sortir. Le haut trop perlé est tellement rigide que je ne peux même pas bouger un bras. Il faut passer au plan B : demander de l’aide !

 

Deux cas de figure se présentent. Pour garder ma dignité, j’appelle Monsieur 3xrien à l’aide. Ça fait plus de 20 ans qu’on se connaît, la culotte de Grand-mère que je porte (évidemment ce jour là !!) ne l’effrayera pas et on pourra en ricaner tous les deux le soir même autour d’une petite ambroisie. Je n’ose pas. On est en Malaisie, pays musulman, où comme je vous l’ai expliqué la semaine dernière les démonstrations d’affection en public ne sont pas encouragées. Alors pensez donc dans une cabine d'essayage !

 

Je me résigne donc à montrer à la vendeuse qui commence à s’impatienter ma culotte ultra pas sexy. Seulement plus j’y pense, plus je me vois, p’ove idiote coincée dans ma robe, et plus la bouffée de chaleur monte. Le tissu de doublure en satin me colle à la peau, je dégouline des épaules, je ne ressemble plus à rien !

 

Pour terminer cette histoire, la vendeuse est venue me libérer et je pense qu’une semaine plus tard, elle en rit encore ! Alors voilà, l’Indiana Jones que je suis devenue lance un grand appel au secours. Que me reste t-il comme espoir à part le hanneton ?

Voir les commentaires

2016-06-17T06:45:42+02:00

Et si, nous aussi, on piquait un sprint ?

Publié par Fille Ainée

Hier, en fin d’après-midi, je devais me rendre à l’école des Nains pour une exposition d’art. Moyen Nain exposait ses photos. Donc me voilà sur la route, prise dans des embouteillages monstres parce que évidement, à cette heure là, c’est « Ramadan traffic ». C’est à dire que tout le monde, pendant le Ramadan, quitte son travail à 4 heures de l’après-midi pour rentrer chez soi et être prêt à se jeter sur la nourriture à 19h26 (heure officielle du Buka Puasa pour Kuala Lumpur).

Je me trouvais donc sur la route quand, oh stupeur et stupéfaction, je me suis fait doubler.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog