Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

2019-05-28T09:32:29+02:00

Y’a des fois, faut pas se décourager !

Publié par Fille Ainée

Vous souvenez-vous de cette petite robe taillée dans un sarong, réalisée avec ma Jumelle, il y a quelques semaines ? C’était ma toute première tentative de "costura". Et maintenant que je sais coudre en espagnol, plus rien ne me retient.

 

Le site de Oh Mother Mine DIY regorge de patrons gratuits. Et en plus, presque tous ces patrons sont accompagnés d’un tuto video posté sur TonTube. Donc aucune excuse pour rater son ouvrage. Dit-elle !

 

Y’a des fois, faut pas se décourager !

Ce petit haut à volant ne m’a pas demandé beaucoup de temps mais une fois terminé et porté, voilà que les emmanchures se sont mises à bailler. Evidemment, c’est un défaut que j'étais la seule à voir mais c’était comme un point noir sur le nez. Impossible de l’ignorer. Du coup, mon haut a fini sur une pile d’UFOs à attendre des jours meilleurs.

 

Et bien, il a attendu plusieurs semaines pour que je veuille bien lui accorder toute mon attention et il ne m’a suffit que d’une toute petite heure pour découdre les épaules (alors que je m’étais appliquée à faire de belles surpiqures) et les recouper à ma taille. C’est bien sûr beaucoup plus difficile de faire de telles modifications après coup, puisque le haut est entièrement doublé et je m’en suis voulue de ne pas avoir passé plus de temps à l’essayage. Ça m’apprendra. La seule chose qui a sauvé ce projet d’une fin misérable au fond d’une poubelle a été le tissu. Infroissable ! Le genre de vêtement qu’on rêve toutes d’avoir dans une valise.

 

La fente dans le dos et le bouton sont purement décoratifs car je passe la tête sans problème !

La fente dans le dos et le bouton sont purement décoratifs car je passe la tête sans problème !

Et bien, au final, je ne suis pas mécontente d’avoir passé un peu de temps à faire mes modifications car du coup, les emmanchures tombent pile poil. Et cela aurait été dommage de ne pas insister.

 

Y’a des fois, faut pas se décourager !

Le patron est ICI.

 

Par contre, quelques remarques au niveau de la vidéo Tuto ci-dessous :

Je suis désolée, mais je ne peux pas l’écouter parler pendant 15 minutes ; elle me saoule ! Je ne sais pas comment elle fait mais je suis persuadée qu’elle doit terminer sa vidéo au bord de l’apoplexie. Bleu, elle doit tourner au bleu ! Alors je coupe le son et je ne regarde que les images. 

Au final, beaucoup d'idées et de sens créatif mais je reste dubitative quant à sa maîtrise des techniques en matière de couture. On dirait qu'elle appris sur le tas. Ce que sera confirmé dans l'article suivant car je n'ai pas voulu en rester là. 

À suivre...

 

Voir les commentaires

2019-05-13T00:57:00+02:00

Quand l'Homme est Confus !

Publié par Fille Ainée

C’est parce que je m’embêtais trop et que Monsieur 3xrien en avait assez de m’entendre râler, qu’un jour, il m’a proposé de lui tricoter une veste. Cela faisait des années lumières que je n’avais rien fait pour lui ! Et puis, il faut aussi reconnaître que des vestes comme celle-là, on en porte pas beaucoup ici.

 

Il la voulait moelleuse, style gentleman farmer, et avec des boutons en bois pour lui rappeler celle que portait, jadis, son Papa.


 

Quand l'Homme est Confus !

C’est sur Rambling Man que notre choix s’est porté. Le nom de cette veste se traduit littéralement par « homme confus ». Il n’en fallait pas plus !

 

 

Quand l'Homme est Confus !

J’ai pris beaucoup de plaisir à lui tricoter ce modèle. Aucune difficulté particulière, si ce n’est que je n’ai pas rabattu les mailles de la partie au point mousse mais je les ai laissées en attente pour les reprendre au fur et à mesure du montage du col châle, ce qui donne une finition au niveau du raccord point mousse/côtes sur l'endroit/l'envers impeccable. 

Quand l'Homme est Confus !
Quand l'Homme est Confus !

Pour les explications gratuites, c’est ICI chez Drops Design.

Voir les commentaires

2019-05-02T00:59:00+02:00

Ensemble et si loin

Publié par Fille Ainée

J’aurais adoré appartenir à un club de couture, ne serait-ce que pour passer un bon moment ensemble au lieu de coudre seule dans mon coin, mais malheureusement, autour de moi, parmi les expatriées, peu nombreuses sont celles qui manient l’aiguille. Et puis, il y a toujours la solution de facilité qui consiste à acheter du tissu et à l’apporter chez la couturière du coin de la rue pour faire copier des créations de mode pour une misère. Ce n’est franchement pas mon truc ! Alors du coup, il faut faire preuve d’imagination. Et c’est grâce à ma Jumelle que, toutes les deux, nous nous sommes lancées dans une création ibérique.  

 

Je ne parle pas un mot d’espagnol, mais de nos jours, avec toute cette technologie, plus aucune excuse. Et puis ce n’est pas sorcier de suivre une vidéo même si on n’en comprend pas un mot.

 

Pour vous raconter toute l’histoire, ma Jumelle était tombée en pâmoison devant un sarong en batik bien de chez moi. Elle voulait profiter de son séjour à Bali pour ramener dans ses valises quelques coupons. Mais seulement une fois sur place, elle n’a rien trouvé d’équivalent. Les batiks malais et indonésiens sont en effet différents mais je pense surtout que Bali, fortement tourné vers le tourisme, augmente les prix. J’ai eu pitié d’elle et l’hiver dernier, je lui ai glissé une petite enveloppe dans laquelle elle a trouvé son bonheur. Le problème a été ensuite de savoir quoi en faire.


 

Ensemble et si loin

Je suis d’avis que lorsque les choses ne se présentent pas ou se présentent mal, il est plus judicieux d’attendre. Et c’est tout naturellement, après avoir visionné le tuto de Oh Mother Mine DIY (mais quel nom !!), que je me suis dit mais c’est bien sûr !

 

Cette petite robe droite est un classique et rentrait tout juste dans le métrage du sarong de ma Jumelle. Seulement avant de se lancer, pour ne pas se sentir seule, elle m’a demandé de l’accompagner. Alors moi aussi, je suis allée fouiller sur les étals. Et puis, j’ai attendu qu’elle rentre de vacances !


Mon batik est beaucoup plus tape-à-l’œil que celui de ma Jumelle qui voulait se la jouer discrète.

Ensemble et si loin

La seule chose que je regrette par contre, c’est de ne pas avoir coupé ma robe un peu plus longue et pourtant j’avais amplement le métrage nécessaire. Elle est un peu courte mais pour sortir le soir, avec des talons, et dans le noir, personne ne remarquera mes genoux de paysanne.

 

Ensemble et si loin

La réalisation de cette robe est très simple, n’est-ce pas ma Jumelle ? Comme nous avons voulu, toutes les deux, conserver la bande décorative en bas, pas besoin d’ourlet. Sauf pour ma pomme évidemment car il a fallu que je cache des gribouillis disgracieux de référence. Ma Jumelle a eu plus de chance que moi !

Ensemble et si loin
Ensemble et si loin

La seule petite difficulté réside au niveau de la parementure et de la fente de devant.

Ensemble et si loin
Attention à ne pas couper trop loin !

Attention à ne pas couper trop loin !

On dégage les angles comme pour la pose du papier peint !

On dégage les angles comme pour la pose du papier peint !

Et on n'oublie pas de repasser. N'est-ce pas ma Jumelle ?

Et on n'oublie pas de repasser. N'est-ce pas ma Jumelle ?

Une nouveauté pour ma Jumelle mais elle s’en est fort bien tirée. C’est par l’intermédiaire de quelques messages lancés sur Whatsapp, que nous avons démêlé l’affaire.

 

Le décalage horaire nous a par contre posé quelques soucis. Je cite « Tu dors ? Tu crois que c’est une mauvaise idée de ne pas faire d’ourlet en bas pour profiter du dessin de la bande ? » (message reçu à 21h08). Je ne dormais pas encore mais je n’en étais pas loin ! Suivi de « Là tu dors » (un vrai constat de sa part, reçu à 1h34 du matin). Je lui ai répondu à 6h50 heure locale. Et c’est elle qui devait dormir sur ses deux oreilles ! Pas facile de coudre ensemble quand on habite à plus de 10 000 kilomètres l’une de l’autre !


Je vous laisse admirer ma Jumelle dans sa nouvelle robe qui, je l'espère, lui vaudra des compliments.

 

 

Ensemble et si loin
Et en mode selfie !

Et en mode selfie !

Du coup, en la regardant comme cela de plus près, me vient l'envie de m'en faire une en noir également. Un peu plus longue ! Et c'est reparti pour un batik ! 

 

Ensemble et si loin
Ensemble et si loin

Regardez la vidéo tuto pour coudre cette robe si l’envie vous prend.

Contrairement à ma Jumelle, je me suis lancée dans sa réalisation sans l’avoir regardée avant de commencer. C’est tout à fait typique de mon cas. Je ne l’ai fait qu’après coup et je me pose, depuis, quelques questions sur certaines techniques employées par cette Espagnole, notamment au niveau du montage de la manche. Et c'est peut-être pour cela que je ne peux m'empêcher de repérer ce vilain défaut.  

Ensemble et si loin

J'aurais été incapable de vous montrer ça sans défaire. Mais bon, chacune sa méthode. Je la trouve quelque peu brouillon mais c’est peut-être du à son tempérament !

Le patron est disponible ICI. Il est gratuit.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog