Mercredi 19 novembre 2014 3 19 /11 /Nov /2014 09:25

Toujours dans les préparatifs de Noël. Plus que 3 semaines avant mon marché ! Je me concentre sur les petites choses, peu chères, qui, je l’espère, partiront vite. Mais qui sait !

 

Atelier-2-3401.jpg

 

Tirées de CE livre, des petites maisons porte-clés.

 

Atelier-2-3402-001.jpg

 

Je n’ai fait, pour le moment, que des petites rondelettes mais des grandes haricots ne vont pas tarder. Pour obtenir le patron, feuilletez le livre   !

 

Atelier-2-3403.jpg

 

Par Fille Ainée - Publié dans : L'Atelier de Fille Aînée - Communauté : La communauté des brodeuses
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Lundi 17 novembre 2014 1 17 /11 /Nov /2014 05:58

Très souvent, Moutie et moi, nous nous retrouvons sur Skype. Moutie en robe de chambre, le cheveu en bataille et moi, assise sous mon palmier dans la rue, à attendre Petit Nain qui rentre de l’école. On se donne des nouvelles, on papote, et puis aussi, on se parle du Jingle BOM et de nos avancées. Pensez bien que je suis en général plus en avance que Moutie sur la réalisation de certains blocs et la semaine dernière, c’était tout à son avantage. Je vous raconte pas les boules !

 

Ce que Moutie préfère, c’est l’appliqué – même si elle triche de façon répétée pour appliquer les boules rouges en utilisant des boutons. C’est vrai, les boules, c’est pas cool ! Et puis, comme ça, dans la conversation, la voilà qui me déclare du haut de son tabouret de cuisine " Fille Aînée, ton bloc aux oiseaux (le premier), tu l’as publié dans le mauvais sens, tes oiseaux ont la tête en bas (et puis... tu as oublié les yeux !) ".

 

Je regarde mon bloc, je le positionne, et là, j’explique à Moutie qui n’a pas l’œil ouvert, que mes oiseaux n’ont pas le tournis mais que le bloc doit être monté en diagonale. Et c’est là que soudain, du coin de l’œil, je lorgne mon deuxième bloc – que nous appellerons fleurs à quatre pétales ou FQP – et je pâlis ! Et Moutie, de pâlir également !

 

Toutes les deux, et je dis bien toutes les deux parce que dans cette affaire, il n’y en a pas une plus intelligente que l’autre, nous nous apercevons que nous avons, TOUTES LES DEUX, oublié, en reportant le motif, de tourner le bloc en diagonal. Ce qui explique bien évidement pourquoi j’avais du mal à faire rentrer la fleur du bas et que croyant être plus futée que les autres, j’avais « adapté » le motif pour rentrer dans les dimensions de mon bloc. Les boules !

 

Quilting-bis-3396.jpg

 

Le seul avantage dans cette course aventure, c’est que bien entendu, Moutie qui en avait fait beaucoup moins que moi, n’a pas vraiment eu de difficulté à envisager le démontage des pièces déjà appliquées sur son FQP, alors que moi qui avais évidemment presque terminé, j’ai eu….les boules !

 

Piquée au vif, avant même que Moutie ne termine notre conversation sur Skype, j’avais déjà défait la moitié de mon bloc. Pénélope, tu es une nincompoop (en briton : une bêtasse, une incompétente mentale).

 

Quilting-bis-3397.jpg

 

Alors, les filles, celles qui nous suivent, ne faites pas comme nous. Réfléchissez ou alors démarrez bien derrière nous et laissez-nous essuyer les plâtres ! Rendez-vous le lundi 24 novembre pour le piécé 2.

 


Par Fille Ainée - Publié dans : Jingle BOM - Communauté : La communauté des brodeuses
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Jeudi 13 novembre 2014 4 13 /11 /Nov /2014 05:48

Chez nous, on ne laisse pas ses dents à la petite souris mais à la Fée. Et pour éviter que la Fée ne perde de précieuses minutes à trouver la quenotte tombée sous l'oreiller (dans le noir, un truc de fou !), on fait appel à de la main d'oeuvre étrangère !

 

Atelier-2-3400.jpg

 

J’ai trouvé cet adorable coussin pour ranger sa dent de lait (ou le dentier de Mamie) ICI. Le patron est à commander mais franchement… est-il si difficile de tracer deux ronds et une couronne ?

 

Atelier-2-3399.jpg

 

 

Par Fille Ainée - Publié dans : L'Atelier de Fille Aînée - Communauté : La communauté des brodeuses
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Mardi 11 novembre 2014 2 11 /11 /Nov /2014 05:41

Bucket list : liste des choses qu’une personne souhaite faire avant d’aller voir là-haut si il y est. C’est un terme briton qui se traduit par liste d’envies. Mais si vous le traduisez littéralement, ça vous donne la liste du seau. Parce qu’en briton quand une personne décède, elle « kick the bucket » (donne un coup de pied dans le seau).

 

L’essence même d’une bonne « bucket list » consiste à surmonter ses peurs, se donner des objectifs, réaliser des rêves ou tout simplement se faire plaisir. Ca peut être, par exemple, jeter des tomates à La Tomatina en Espagne, sauter à l’élastique en Nouvelle-Zélande, manger dans un des meilleurs restaurants du monde, mettre un pied sur les 7 continents ou encore aborder une personne inconnue dans la rue pour surmonter sa timidité.

 

C’est donc avec une grande curiosité que j’ai commencé à lire « Demain est un autre jour ».

 

demain-est-un-autre-jour.jpg

 

À la mort de sa mère, Brett Bohlinger pense qu’elle va hériter de l’empire de cosmétique familial. Mais, à sa grande surprise, elle ne reçoit qu’un vieille feuille de papier jauni et chiffonné : la liste des choses qu’elle voulait faire lorsqu’elle avait 14 ans. Pour toucher sa part d’héritage, elle a un an pour réaliser tous les objectifs de cette liste... Mais la Brett d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec la jeune fille de l’époque, et ses rêves d adultes sont bien différents.

 

Menée tambour battant, cette comédie romantique cousue de fil blanc (avec quelques rebondissements inattendus) sur les rêves de jeunesse, les illusions perdues et la possibilité de refaire sa vie, se lit d’une traite. J’avoue n’être, en général, pas fan de ces romans de « filles » mais je me suis laissée, contre toute attente, emportée par le scénario et les personnages. On se doute évidemment très rapidement de la fin et la morale de l’histoire ne fait aucun mystère : l’argent ne fait pas le bonheur et l’important est d’aller au bout de ses rêves.

 

Et c’est idiot mais l’on se dit que parfois il nous faudrait un petit coup de pied au derrière pour oser sortir des sentiers battus, se remettre en question et accomplir ses rêves de jeunesse. Il n’est jamais trop tard n’est ce pas ?

 

Alors il y a quoi sur votre bucket list, à vous ?

 

Par Fille Ainée - Publié dans : Au fil des pages
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires
Jeudi 6 novembre 2014 4 06 /11 /Nov /2014 05:38

Vieux livres, que de trésors vous recelez ! J’aime ces vieux livres. Ceux dont les pages ont été tournées et retournées, qui ont vu passer tant d’émotion au fil des lectures et qui cachent quelques fois un petit témoignage de leur parcours. Une carte postale, un billet doux ou encore une lettre.

 

C’est ainsi qu’un jour, sans m’en douter, j’ai trouvé dans un de ces vieux livres une lettre. Et pas n’importe quelle lettre. Une missive écrite au début du siècle par un officier de la première guerre mondiale, adressée à son épouse, la Baronne de MachinChose, dans laquelle il racontait avec simplicité le quotidien des tranchées. L’écriture stylisée était difficile à lire mais quel triomphe quand j’ai enfin pu déchiffrer l’intégralité de cette lettre. Et que de tendresse et d’émotion dans ces mots. Cette lettre, je la garde précieusement.

 

Il est donc naturel que Mrs Sinclair’s Suitcase ait attiré mon attention.

 

Mrs-sinclairs-suitcase.jpg

 

Roberta travaille dans une librairie qui vend des livres neufs et d’occasion.  Sa passion : trouver dans les livres d’occasion les marque-pages que les gens y ont laissés. Des dessins d’enfants, des listes de courses, des billets de train… Elle aime imaginer à qui appartenait ces objets.

 

Un jour, son père lui remet une valise qui appartenait jadis à sa grand-mère – âgée maintenant de plus de 100 ans – qui réside en maison de retraite. A l’intérieur, des livres. Et dans un de ces livres, Roberta découvre une lettre adressée à sa grand-mère par son grand-père. Une lettre écrite en 1941 alors que son grand-père est décédé en 1940. Cette lettre va remettre en question tout ce que Roberta sait de sa grand-mère. Qui était cet homme ?

 

Je vous laisse découvrir la suite. Un livre qui raconte, tour à tour, l’histoire de Roberta et celle de Dorothy, sa grand-mère. L’écriture est magnifique, les secrets se dévoilent au fur et à mesure des pages. On en devient accro.

 

Ce livre n’est malheureusement pas encore disponible en français mais pour celles qui lisent en briton, régalez-vous !

 

Par Fille Ainée - Publié dans : Au fil des pages
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires

Contactez moi

Pour m'écrire, cliquez ICI

Chez vous, il est...



et chez moi...

Mes tutos top chrono patouille

Mes participations

étiquettejeparticip

 

Petite boutique de créateurs

logo

Mais qui est donc l'auteur ?

  • Fille Ainée
  • Le blog de Fille Ainée
  • Mon rêve : avoir 9 vies pour me permettre de réaliser tous les projets débutés sur un coup de tête, qui n’ont abouti à rien et que je cache maintenant dans un placard!
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés