Vendredi 4 avril 2014 5 04 /04 /Avr /2014 05:56

Ah mon jeans ! Je n’ai pas souvent l’occasion de le porter et je ne sais même pas s’il me va toujours mais en tout cas, il est dans ma valise. On verra bien en arrivant.

SKOW-0705.jpg

Depuis notre arrivée à Kuala Lumpur, nous vivons l’été permanent et alors que certains raclent le pare-brise de leur voiture le matin, nous, nous trempons allègrement dans la piscine. Sauf que ce manque de froid commence à me manquer et c’est donc naturellement vers des climats plus frisquets que nous nous tournons pour nos destinations de vacances. A nous les excursions sur les glaciers, les baleines et les paysages sans fin. Nouvelle-Zélande, nous voilà !

SKOW-0706.jpg

Cette année, c’est l’île sud qui nous attire. Notre camping-car nous attend à Christchurch et nous prévoyons de descendre vers le sud pour ensuite remonter doucement le long de la côte ouest.

SKOW-0707.jpg

Les Nains trépignent, les sacs à dos sont prêts, il ne nous reste plus qu’à ! A dans 15 jours !!

SKOW-0708.jpg

 

Par Fille Ainée - Publié dans : SKOW - Communauté : La communauté des brodeuses
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires
Jeudi 3 avril 2014 4 03 /04 /Avr /2014 05:12

Manis-Tiga 0631

 

 

Manis-Tiga 0669

 

 

Manis-Tiga 0693

 

Par Fille Ainée - Publié dans : Vie quotidienne
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Mercredi 2 avril 2014 3 02 /04 /Avr /2014 05:35

Pour lire le futur dans une tasse de thé, préparez un thé sans filtre (la lecture au fond d’un sachet étant plus délicate !), versez le thé dans une tasse blanche sans motif, touillez trois fois en tenant la tasse de la main gauche et en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre et posez la tasse à l’envers sur la soucoupe. Si Mémé Janine n’a pas hurlé d’horreur en voyant comment vous maltraitez son service en porcelaine, vous êtes bon !

 

Remettez la tasse à l’endroit en cachant le bord que vous venez d’ébrécher, anse face à vous et là… tout s’explique !

 

Avec la vie que je mène, mon fond de tasse ressemblerait plutôt à un gros tas de feuilles mortes : de nombreuses feuilles indiquent en effet une vie remplie. Mon gros tas à gauche de l'anse évoquerait le passé et, le petit tas à droite le futur (petit parce que dans mon futur, je vire le tas de Nains à l’université et je pars en croisière autour du monde avec Monsieur 3xrien).

 

Comme il est communément convenu que les feuilles près du bord de la tasse parlent du présent ou futur proche, mon bord de tasse serait quand même légèrement embourbé ! Ceux près du fond de la tasse parlant du passé, je me demande ce qui pourrait s’y tapir sournoisement ?

 

Parfois la partie supérieure de la tasse est considérée comme portant chance et le fond, la malchance. Alors dans ce cas, gros tas immense en haut et 2 feuilles en bas.

 

SKOW-0582.jpg

 

Pour réussir à interpréter son tas de feuilles, il faut aussi y reconnaître des formes. Un peu comme regarder les nuages et y voir des éléphants. Avec mon sens de l’imagination, je n’ose y penser ! Et puis pour bien lire tous ces petits tas en forme d’éléphant, il faut être en phase avec ses instincts. Donc peut-être que si vous fumez des t’ites herbes avant la lecture, vous y verrez plus clair… ou le futur ne vous intéressera plus du tout, ca dépend de la quantité d'herbes ! Mais au moins, vous serez en phase complète avec vous même.

 

Et puis aussi, il faut être sûr que le thé utilisé n’est pas bourré de pesticides sinon c’est un éléphant rose qui va naître au fond de votre tasse !

 

Le touillage doit se faire dans les règles. Si vous êtes au départ complètement intoxiqué par les t’ites herbes, vous risquez de perdre le contrôle du touillage et de tout recevoir sur les genoux. Alors là, la lecture des tas de feuilles sur genoux n’est plus de mon ressort !

 

SKOW-0581.jpg

 

Dans tous les cas, vous devez vous approcher de la lecture avec honnêteté et foi. Ce qui veut dire que ce n’est pas du tout pour moi. Le scepticisme est l’ennemi du tas de thé c’est fort connu.

 


Par Fille Ainée - Publié dans : SKOW - Communauté : La communauté des brodeuses
Ecrire un commentaire - Voir les 10 commentaires
Lundi 31 mars 2014 1 31 /03 /Mars /2014 05:49

Abordons aujourd’hui le sujet de la « brolliology ». C’est ainsi que les Britons appellent la science des parapluies. Pourquoi brolliology ? Ce terme est dérivé du mot « brolly », raccourci pour exprimer « umbrella ». Cette science couvre également le parasol puisqu’il est en fait l’ancêtre du parapluie. Pendant des milliers d’années, on s’est protégé du soleil mais ce n’est que récemment que l’on se protège de la pluie.

SKOW-0617.jpg

Si vous pensez que le parapluie à baleines repliable est l’invention d’un Anglais du 18eme siècle qui en avait ras le bol de se faire tremper sous les averses locales et bien vous vous trompez ! Le fait est que le parapluie est un des accessoires le plus anciens de l’histoire de l’homme et que je soupçonne même le néandertalien moyen de l’avoir inventé en s’abritant sous une feuille qui prenait l’eau.

Le parapluie est tellement vieux que les brolliologists ne peuvent se mettre d’accord sur son âge. La mythologie égyptienne considérait le ciel comme le ventre d’un dieu qui s’étendait d’une extrémité de la terre à l’autre (un dieu pantagruélique en quelque sorte !) comme un immense parapluie.  De ce fait, les prêtres et les pharaons étaient souvent représentés s’abritant sous un parapluie pour symboliser le pouvoir royal et religieux.

Pour les Grecs, le parapluie était un symbole de productivité et d’agression sexuelle mais là, il faudra m’expliquer pourquoi. Je ne vois pas comment le parapluie à deux sous de l’épicerie du coin peut représenter une telle arme à moins que les Grecs n'aient eu des parapluies de forme particulièrement phallique !   

Chez les romains, le parapluie était plutôt un accessoire féminin jugé trop peu masculin par les mâles de l’époque ! Et lorsque ces dames assistaient aux courses de chars et bloquaient la vue de ces messieurs, vous imaginez l’ambiance dans les gradins ! Imaginez un match de foot où pompés à bloc par des testostérones vaseuses et imbibés de bière, les mâles excités manquent le but de l’année parce que la seule nana du groupe décide de s’abriter de la pluie !! De la charpie !

Au 15eme siècle, les marins portugais s’y mettent et dès qu’ils débarquent sur une île pour la conquérir ils ouvrent un parapluie au-dessus de la tête du capitaine pour bien montrer qui commande. Comme une grosse flèche au-dessus de la tête du Big Boss !

Mais il faut quand même reconnaître que c’est un briton qui popularise l’engin. C’est en effet John Hanway, qui au 17eme siècle amène du Portugal le parapluie en Angleterre.  Les britons n’ont jamais vu ça et se moquent de lui lorsqu’il déambule dans les rues de Londres. Les conducteurs de taxi de l’époque ne l’aiment guère car ils craignent une perte de business.

Les Londoniens religieux contestent ce parapluie en objectant qu’après tout le but de la pluie est de mouiller les gens et qu’il ne faut pas s’opposer à l’ordre naturel des choses. Mais très vite les Londoniens adoptent cet accessoire diabolique ! Parce que je ne sais pas si vous avez déjà eu un parapluie qui refuse de se fermer au moment ou vous rentrez dans une boutique, qui s’ouvre en pleine figure et vous éclabousse de la tête aux pieds, qui fuit, qui se retourne au moindre coup de vent… Bref la liste et longue et je soupçonne la bête d’avoir quelques fois des intentions rageuses.

De nos jours, la majorité des parapluies sont fabriqués à Hong Kong, au Japon et en Chine. Les fabricants de parapluies modernes affirment que les modèles actuels sont de telle qualité qu’une personne moyenne n’en possèdera pas plus de 2 dans sa vie. C'est sans compter le phénomène du parapluie oublié dans une boutique ou celui qui se casse dès les premières pluies. Et pour vous dire que je ne suis pas la seule à qui ça arrive, il faut savoir que près de 75,000 parapluies sont perdus dans les transports en communs chaque année.

Quant au nombre de vols de parapluies, ça, je vous laisse deviner. Petite anecdote dans un pub où un petit mot avait été épinglé sur un parapluie et qui lisait: « ce parapluie appartient à un boxeur et il revient dans 2 minutes ». Au retour du dit boxeur le parapluie avait disparu et à sa place, se trouvait un autre petit mot : « ce parapluie a été pris par le champion de course d’Angleterre et il ne reviendra jamais ».

Par Fille Ainée - Publié dans : SKOW - Communauté : La communauté des brodeuses
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Vendredi 28 mars 2014 5 28 /03 /Mars /2014 05:02

Ma Jumelle voulait faire de l’appliqué pour changer. Son Farmer’s Wife s’achève bientôt et l’envie de reprendre les petits points invisibles l’a soudainement prise. Sauf que, la bougresse, cette fois-ci elle triche !

 

« My favorite Things «  tiré de « Some kind of wonderful » (Anni Downs) m’a t-elle proposé. Et moi, toujours partante, confiante de nature, j’ai dit oui. Sauf que, vous verrez bientôt sur son blog pourquoi elle m’a joué un mauvais tour !

 

Cette fois-ci, nous n’entraînerons pas Chipie dans l’aventure car elle a déjà fait ce quilt mais je suis certaine qu’elle sera là pour nous encourager et nous soutenir moralement. Enfin, moi surtout. Parce que la Jumelle…

 

Voici donc mon premier bloc : Patty Cakes

 

SKOW-0578.jpg

 

Que sont des patty cakes ? Ce sont des pâtisseries qui maintenant sont appelées des cupcakes tout simplement. Mais les patty cakes, c’est aussi une comptine qui se chante entre deux enfants en se tapant dans les mains en allant de plus en plus vite. Petit Nain est expert es « patty cakes ». Moi, il y a longtemps que j’ai lâché le rythme !

 

SKOW-0580.jpg

 

Si vous voulez vous entraîner, voici une vidéo.

 

 

 Ma Jumelle, j'aurai terminé la première colonne la semaine prochaine. Promis, craché, juré. Toi aussi ? 

 


 

Par Fille Ainée - Publié dans : SKOW - Communauté : La communauté des brodeuses
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

Contactez moi

Pour m'écrire, cliquez ICI

Chez vous, il est...



et chez moi...

Mes tutos top chrono patouille

Mes participations

étiquettejeparticip

 

Petite boutique de créateurs

logo

Mais qui est donc l'auteur ?

  • Fille Ainée
  • Le blog de Fille Ainée
  • Mon rêve : avoir 9 vies pour me permettre de réaliser tous les projets débutés sur un coup de tête, qui n’ont abouti à rien et que je cache maintenant dans un placard!
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés