Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2015-01-26T01:46:29+01:00

Piécé 3

Publié par Fille Ainée
Piécé 3

Ça avance dans le Jingle BOM et ça commence à prendre forme. Ce piécé 3 ne présentait aucune grosse difficulté, si ce n’est le fait que les instructions ont légèrement changé. Une méthode de coupe différente simplement pour éviter de gâcher trop de tissu. Mais si la méthode rapide des Flying Geese vous convient mieux, n’hésitez pas à l’appliquer.

Piécé 3

Je vous donne rendez-vous dans quinze jours, le 8 février, pour le bloc appliqué 4. Fonce Moutie !

Voir les commentaires

2015-01-23T08:00:17+01:00

Instruments of darkness

Publié par Fille Ainée

Encore une lecture en briton, vous allez me dire, mais je n’y peux rien si les traducteurs français ne se sont pas jetés sur ce livre. Mais comme il m’a tellement plu, il faut absolument que je vous le présente. Et puis, je sais aussi que certaines d’entre vous (et peut-être certains) sont d’avides lectrices/eurs britonniques ! Et quoi de mieux qu’une bonne lecture comme celle-ci pour améliorer son briton !?!

Thornleigh Hall, demeure du comte de Sussex, domine les environs. L’héritier a disparu et la famille, jadis puissante et influente, se réduit à présent à un grabataire, une danseuse et un alcoolique. Malgré tout, son influence perdure.

Harriet Westerman devine la menace qui pèse avant même de découvrir sur ses terres un homme mort, étranglé, qui porte sur lui les armoiries de Thornleigh Hall. Ce tableau plutôt sombre appelle à la justice et Harriet persuade Gabriel Crowther, anatomiste reclus, de lui venir en aide pour résoudre ce mystère. Ce même jour, Alexander Adams est tué à Londres, laissant deux jeunes enfants orphelins. Sa mort semble être liée aux évènements du Sussex, et un lourd secret ayant déjà détruit une famille en menace d’autres.

"Instruments of Darkness" est un livre qui met en évidence la gangrène morale qui ronge de l’intérieur certaines familles titrées. Le mystère en lui-même n’est pas difficile à résoudre une fois que les indices sont révélés mais les vilains de l’histoire sont tellement maléfiques qu’ils cessent d’être réalistes. A moins que les années 1780 aient permis à de tels individus d’agir sans être remarqués, ni inquiétés. Imogen Robertson passe d’une scène à l’autre (Sussex – Londres) fréquemment pour permettre le déroulement de l’action. Le couple constitué par Crowther et Harriet est bien étrange. Il est réticent ; elle est volubile. C’est un homme de science et de réflexion ; c’est une femme d’action. Pour des raisons qui n’appartiennent qu’à eux, ils font tout pour révéler la vérité. La conclusion est mélodramatique, et le nombre de cadavres augmente de façon dramatique au fur et à mesure du déroulement de l’histoire.

J’ai lu ce livre d’une seule traite sans jamais m’ennuyer. L’histoire permet également à l’auteur de présenter les balbutiements de la médecine légale. On aurait presque envie que Crowther se mette à analyser la terre sous les ongles des victimes et à déchiffrer l’ADN dans les traces de sang laissées en évidence. Imogen Robertson met également en évidence un système juridique imparfait. C’est à se demander comment des criminels ont pu être jadis punis. Trop facile le meurtre parfait à cette époque. Où alors, il fallait vraiment vouloir se louper !

Je me réjouis que ce livre fasse partie d’une série car le deuxième volume est déjà sur ma tablette. Il faut juste que je ne lise pas trop vite !

Voir les commentaires

2015-01-21T05:10:00+01:00

Histoire d’ange

Publié par Fille Ainée

L’année prochaine, Grand Nain volera de ses propres ailes. Et moi, j’appréhende déjà ce départ à l’université si loin du nid familial. Que fera mon Nain sans moi, ou plutôt que ferai-je sans mon Nain ? Pas question de venir passer le week-end à la maison ou de déposer son linge sale en courant. Mon Nain va devoir apprendre à se débrouiller seul et j’imagine qu’après quelques semaines de culottes sales, il aura vite maîtrisé le mode d’emploi de la machine à laver.

 

Quilting-bis-4237.jpg

 

J’ai, un moment, osé imaginer m’installer dans sa poche mais un grand regard noir m’a vite remise à ma place. Alors, pour que mon Nain emmène quand même dans ses valises et dans sa nouvelle vie un petit morceau de chez nous, je me suis lancée dans la confection d’une petite couverture toute douillette doublée de pilou-pilou façon Anni Downs.

 

Voici le 1er bloc de "An Angel's Story" :

 

Quilting-bis-4235.jpg

 


 


Voir les commentaires

2015-01-20T05:37:23+01:00

Pourquoi devoir toujours tout changer ?

Publié par Fille Ainée

Vous aurez remarqué que, depuis hier, mon blog a une autre tête. C’est la faute à OB tout ça ! Le message était clair et net ; Fille Aînée, si tu ne mets pas ton blog à jour avant la fin du mois de janvier, on te met aux oubliettes ! Plus de référencement, plus de photo, plus de rien quoi !

Je n’aime pas trop être ainsi intimidée et ma Jumelle le sait bien, ça faisait un an que je faisais la sourde oreille. Pourquoi changer ce qui marche si bien ?

Bon, ensuite, je me suis dite que comme on entamait une nouvelle année, ce serait peut-être le moment de faire un grand ménage de printemps et de ressurgir de mes cendres. Donc nouveau design, toujours le même contenu humoristique mais sacrebleu, j’ai perdu mes albums photos et où sont mes catégories ? Vous vous en doutez ce changement va être douloureux pendant un moment, je risque de changer encore beaucoup de choses et quand j’aurai enfin retrouvé mes albums, ca va barder !

J’espère que vous aimez. N’hésitez pas à me suggérer des idées. Ce que j’aime moins dans cette nouvelle version, c’est l’impossibilité de changer les couleurs du thème et comme je suis trop radine pour passer en mode Premium, va falloir s’en contenter.

Voir les commentaires

2015-01-19T05:30:00+01:00

Appliquons nous !

Publié par Fille Ainée

Je reprends avec entrain la saga Jingle BOM et je vous montre l’appliqué 3.

 

Quilting-bis-4240.jpg

 

C’est toujours avec peu d’enthousiasme que j’applique ces fruits rouges qui s’acharnent, pour certains d’entre eux, à ne pas rester ronds ! Mais à force d’entraînement, quand ce quilt sera terminé, je suis certaine que je serai la championne du pois !

 

Quilting-bis-4238.jpg

 

Rendez-vous pour le piécé 3 dans une semaine.

 


Voir les commentaires

2015-01-16T05:24:00+01:00

Le Aran du pêcheur

Publié par Fille Ainée

Ce sont les marins pêcheurs de l'île d'Aaran en Irlande qui inventèrent jadis le tricot irlandais. J’aurais pu, lors de notre récent séjour sur la côte ouest, succomber à la tentation mais que faire d’un pull-over épais par 35 degrés ?

 

Les motifs Aran ont un relief caractéristique, qui fait tout leur charme et leur personnalité. Et pas question de se laisser intimider par leur apparente complexité !

 

La torsade est le motif le plus utilisé. Elle représente le cordage des pêcheurs, symbole de chance. Mais il faut savoir que chaque point irlandais a une signification. Les losanges ou diamants par exemple sont les mailles des filets de pêche. Ils assurent succès et richesse. Les alvéoles représentent le dur labeur comme celui des abeilles. On croyait que si un pêcheur voyait un essaim d’abeilles avant de partir en mer, une bonne pêche lui était assuré. Le treillis sont des petits carrés de terre séparés par des pierres. Les zigzags représentent les hauts et bas de la vie de la vie de couple.

 

Jadis, lorsqu’un pêcheur se noyait en mer et que l’on retrouvait son corps, il pouvait être identifié grâce aux motifs de son pull-over. John Millington Synge, dramaturge, prosateur et poète irlandais, décrit dans « Cavaliers vers la Mer » comment une jeune fille identifie le corps de son frère, pêcheur, grâce aux chaussettes qu’il porte. Dans les villes d’Aran et de Donegal, les locaux vont diront que toutes les mailles d’un chandail ont une signification et racontent l’histoire du pêcheur qui le porte – Mer, Terre, Ciel, Mariage, Fils qui va le remplacer.

 

Tricots-4234.jpg

 

Je ne sais pas ce que raconte le pull-over de Moyen Nain mais je le reconnaîtrais surement. Un ouvrage sans grande difficulté mais qui aurait pu être terminé pour nos vacances d’hiver si mon obsession pour la perfection ne m’avait pas poussé à défaire une première manche déjà cousue car elle ne me plaisait pas. Je recommande cette laine de chez Bouton d’Or, 70% laine peignée, 30% lin, un régal sur les aiguilles. Le modèle gratuit est ICI

 

Tricots-4232.jpg

 


 


Voir les commentaires

2015-01-14T06:27:00+01:00

Un SAL de fou !

Publié par Fille Ainée

Il est de coutume, en début d’année, de se lancer à corps perdu dans un nouvel ouvrage. Comme si, dès passé le 1er janvier, on perdait toute raison. Genre, comme moi, quoi ! Même si cette année, je n’ai pris aucune bonne résolution, j’avais au moins l’intention de finir quelques UFOs avant de commencer autre chose. Et malheureusement, il a fallu un clic. Le clic qui tue.

 

J’ai trouvé sur le site de Gazette94 toute une série d’ouvrages gratuits. De très belles grilles de point de croix. Et parmi elles, un magnifique sampler ICI : le grand abécédaire. 

 

ab_c_daire.jpg

Gazette94

 

Je ne sais pas si vous vous souvenez mais c’est en novembre 2010 que Moutie et moi avions entamé le Sampler aux bleuets. Une aventure qui nous a pris quelques mois mais qui nous a beaucoup amusées mine de rien. J’ignore si Moutie aura la volonté de repiquer de l’aiguille mais le sampler de Gazette 94 me tente énormément et je vous propose donc de m’accompagner.

 

Vous noterez que Gazette 94 a découpé son sampler en 8 parties ce qui nous facilite la tâche. Je propose donc de broder une partie par mois ce qui logiquement nous emmènera jusqu’à mi-août.

 

Vous me suivez ? Rendez-vous le 14 février pour rendre les copies de la partie 1.

 


Voir les commentaires

2015-01-12T05:38:00+01:00

Jingle BOM – le retour

Publié par Fille Ainée

J’me la fais Stallone mais me voilà bien de retour avec mon piécé 2 du Jingle BOM d’Erin Russek. Moutie l’avait publié avec les vacances de Noël et attendait mon retour à l’Atelier.

 

Quilting-bis-4231-copie-1.jpg

 

Juste une petite remarque quant aux explications. Il me semble qu’il y a une erreur au niveau du nombre de carrés rouges à couper pour les triangles extérieurs. Il ne faut pas 4 carrés de 2’’x2’’ mais 8 sinon vous allez obtenir des demi-flying geese.

 

Quilting-bis-4230.jpg

 

A la semaine prochaine pour l’appliqué 3.

 

Voir les commentaires

2015-01-09T02:47:00+01:00

Charlie, à jamais dans nos esprits !

Publié par Fille Ainée

Ce n’est pas souvent que je prends position mais là, quand même, on ne va pas se laisser intimider par une bande de p’tits merdeux !

 


Par contre qui peut m’expliquer pourquoi l’un d’eux, incarcéré récemment pour une période de 3 ans, a été relâché au bout de 18 mois ?

 

En Malaisie, au mois de novembre dernier, un ministre appartenant au parti du PAS, parti fondamentaliste, a fait la une des journaux. En charge du comité de loi hudûd, ce ministre cherchait une méthode plus efficace pour amputer les criminels coupables de crimes de type Hadd. Des crimes contre la loi de Dieu. C’est la loi hudûd qui se charge de punir ces crimes, et le hudûd en droit musulman, ce sont des peines légales prescrites par le Coran.  Il existe 7 catégories de Hadd qui vont de l’adultère, au vol, au banditisme… Aucun juge ne peut les moduler car ces peines sont ordonnées par Dieu.

 

Ce ministre, donc, voulant éviter d’avoir recours aux services d’un chirurgien pour se charger des amputations en question, afin de ne pas aller à l’encontre du serment d’Hippocrate, cherchait un moyen tout aussi efficace pour se charger de la chose. Et il avait trouvé… la guillotine ! Fort impressionné par l’efficacité et la vitesse à laquelle cet engin effectuait son travail pendant la Révolution française, il avait fait des recherches approfondies et suggéré l’introduction d’une mini guillotine.

 

Sur le coup, on a ri et on s’est moqué de lui mais pourquoi pas finalement… Si les p’tits merdeux de l’attentat de Charlie Hebdo n’avaient plus eu de bras, comment auraient-ils pu tirer sur les journalistes ?

 

« Ne viens pas me parler de religion, l’excuse est complètement bidon, je pense qu’il n’existe pas de bouquin qui dise de flinguer son prochain »

 

 

 

Voir les commentaires

2015-01-07T04:42:00+01:00

Retour aux tongs

Publié par Fille Ainée

Laissez-moi tout d’abord vous souhaiter, à tous, une très bonne année 2015. Qu’elle soit pleine de projets et de rêves réalisés. Pas de résolutions cette année, on s’en fout de perdre du poids, d’arrêter de boire ou de fumer, de rester beau et jeune, l’important c’est d’être heureux et que ça pétille ! 

 

Les Nains sont rentrés à l’école ce matin, Monsieur 3xrien a pris le chemin du bureau hier et me voilà seule avec moi-même. Mais pourquoi faut-il toujours rentrer ?

 

On voulait du froid, on en a eu. On voulait de la neige, on en a eu. On voulait bien manger, ça, on a réussi ! On était tellement bien.

 

Et puis l’Irlande ! Petit séjour dans un petit village de pêcheurs du côté de Galway où mon Nain blond a enfin eu les pommettes roses. Grandes promenades sur le Burren – plateau rocheux désertique – qui s’étend sur des kilomètres.

 

Documents2.jpg

 

Vue magnifique sur la mer

 

Documents3.jpg

 

C'est un pays où il n'y a pas assez d'eau pour noyer un homme, pas assez d'arbres pour le pendre, pas assez de terre pour l'enterrer ”. Ludlow

 

Manis-Tiga-4036.jpg

 

Sans compter les pubs chaleureux et l’accueil des gens qui vous ouvrent leur porte sans hésiter. On serait bien resté !

 

Manis-Tiga-4037.jpg

 

Découverte également de Dublin sur le chemin du retour. Une capitale riche en histoire et en culture. Nous avons arpenté les rues, visité Trinity College, la plus ancienne université d’Irlande qui jadis n’acceptait que les hommes protestants.

 

Documents4.jpg

 

C’est dans l’ancienne bibliothèque que l’on peut admirer le livre de Kells, une des plus belles pièces de l’histoire médiévale.

 

Nous avons admiré les cathédrales de Christchurch et St Patrick mais j’avoue avoir été choquée par le prix d’entrée. Depuis quand l’église catholique est-elle si gourmande ?

 

Documents5.jpg

 

Manis-Tiga-4207.jpg

 

Manis-Tiga-4205.jpg

 

Nous avons préféré explorer les petites rues piétonnes, jalonnées de vieux pubs

 

Documents6.jpg

 

et de vieilles façades.

 

Manis-Tiga-4215.jpg

 

Manis-Tiga-4219.jpg

 

Manis-Tiga-4224.jpg

 

Et regardez toutes ces portes colorées !

 

Documents7.jpg

 

Mais comme tout a une fin…

 

Manis-Tiga-4223.jpg

 


Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog