Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2015-05-22T11:57:43+02:00

Pour ne pas corner les pages

Publié par Fille Ainée
Pour ne pas corner les pages

S’il y a bien une chose que je ne supporte pas, ce sont les pages cornées. Style j’ai eu la flemme de trouver un marque-page alors je corne. J’abime, je détériore, je détruis. Surtout les livres de bibliothèque qui passent entre plusieurs mains et du coup, on ne sait plus à qui appartient la corne et on finit par lire la page d'un autre ! Je ne sais pas moi, un trombone, une feuille de papier ou encore la queue du chat peuvent très bien faire office de marque-page !

Remarquez, depuis que je lis sur tablette, le problème ne se pose plus. Ma page reste ouverte à l’endroit où je l’ai laissée la veille, pas un coup de vent ne vient perturber le fil de mon histoire.

Pour ne pas corner les pages

Pour ma prochaine vente privée, j’ai donc tenté l’expérience : le marque-page de luxe. S’ils me restent tous sur les bras, je saurais avec certitude que l’avenir de la corne est assuré. Mais il me reste un mince espoir !

J’ai trouvé le modèle ICI et vous avez toutes les explications incluses.

Et pour ceux/celles qui s'intéressent à ma petite boutique en ligne, j'ai enfin réussi à compiler un catalogue de mes ouvrages. L'été approchant, si l'une de ces créations vous tente, je peux toujours la glisser dans ma valise. Le catalogue est ICI.

Voir les commentaires

2015-05-20T02:04:45+02:00

Quand les murs n’ont pas que des oreilles…

Publié par Fille Ainée

mais aussi des petites portes ?

Quand les murs n’ont pas que des oreilles…

Nous sommes espiègles chez les 3xrien. Et puis, on aime rêver un peu aussi ! Surtout dans ce monde de brutes ! Alors, avec Monsieur 3xrien, on a voulu faire croire aux Nains que des petites créatures taquines vivaient dans nos murs. Vous savez celles qui déplacent vos clés de voiture ou cachent vos lunettes ?

Inconditionnelle de La Cinquième Dimension (The Twilight Zone), cette croyance un peu loufoque me rappelle tout à fait l’épisode intitulé « Les coulisses du temps » (saison 1, épisode 15c) dans lequel des petits hommes bleus reconstruisent minute par minute notre quotidien en faisant quelques fois de petites erreurs comme de ne pas remettre à leur place lunettes ou téléphones. Erreur vite corrigée la minute suivante ! Chez les 3xrien, nous préférons penser que ce sont les petits habitants des murs qui se permettent d’emprunter nos affaires !

Quand les murs n’ont pas que des oreilles…

J’avoue que la construction de cette porte nous a posé bien des difficultés. Projet initial : acheter en boutique une porte de maison de poupée. Je me suis vite rendue compte que c’était genre mission impossible. Etape suivante donc, notre magasin local de bricolage. Et là, je me suis vite faite des amis parmi les vendeurs. Ou alors, ils me croient complètement déjantée.

Une bonne âme m’a dirigée vers le rayon du balsa et m’a vite découragée en me disant qu’il me faudrait avoir recours au plan B pour le reste des accessoires. Que cela ne tienne ! C’est au rayon des ferrures que j’ai trouvé la poignée de la porte et la boîte aux lettres,

Quand les murs n’ont pas que des oreilles…
Quand les murs n’ont pas que des oreilles…

et chez l’Australien, au rayon des perles et colliers, le marteau de la porte.

Quand les murs n’ont pas que des oreilles…

J’ai ensuite mis Monsieur 3xrien au travail. Et là Mesdames, si vous voulez avoir la paix le dimanche ! Pas un mot, ni un murmure, l’Homme a travaillé consciencieusement pendant tout le week-end du 1er mai. Il est même sorti sans se faire prier pour aller acheter les outils qui lui manquaient !

Après quelques coups de pinceau et de vernis, nos petits habitants ont emménagé. Je ne sais pas à quoi ressemble leur intérieur mais j’espère qu’ils resteront avec nous un bon moment. Du moins, ça me donnera une excuse parfaite pour expliquer mes absences quand je cherche les lunettes qui se trouvent en fait sur ma tête.

Voir les commentaires

2015-05-19T02:11:17+02:00

Ras la casquette de la boulette

Publié par Fille Ainée

Non, je ne suis pas en retard dans la publication de cet article, disons que j’ai eu l’esprit ailleurs. Délaissée par Moutie qui préfère vadrouiller, jusqu’au cou dans les préparatifs d’une vente privée et très sollicitée dans les trajets taxi pour emmener le Nain à ses examens, je perds un peu le fil du temps.

Mon dernier bloc appliqué était prêt depuis longtemps (si, si) mais il manquait les fameuses boulettes rouges. Et le week-end dernier, j’ai craqué. Ce bloc paraîtra sans boulette ! Et que celle qui ose s’en plaindre me jette la première pierre, je lui renverrai ! De toute façon, Moutie triche constamment ; elle met des boutons.

Ras la casquette de la boulette

Promis, le dernier bloc piécé du Jingle BOM sera publié dans les temps. Rendez-vous 1er juin pour l’heure de vérité.

Voir les commentaires

2015-05-15T03:29:28+02:00

Pas froid du tout

Publié par Fille Ainée

Pas parce qu’on avait des frissons, mais tout simplement parce que j’avais envie de tricoter cette viscose de bambou multicolore et que le point me plaisait beaucoup. Du coup, c’est Petit Nain qui a battu le reste de l’équipe au poteau et qui se voit attribué le port de cette écharpe qui lui servira peut-être l’hiver prochain !

Pas froid du tout

Les explications sont ICI. J'ai préféré débuter mon ouvrage par 6 rangs de jersey pour lui donner un effet roulotté.

Je ne changerais qu'une seule chose pour améliorer le motif. A la fin des rangs endroits, je terminerais plutôt par Pl, SSK (au lieu de K2tog), YO, K2.

Pas froid du tout

Voir les commentaires

2015-05-13T05:06:13+02:00

L'Envol du Papillon

Publié par Fille Ainée
L'Envol du Papillon

Brillant professeur à Harvard, Alice adore sa vie, qu'elle partage entre ses cours, la recherche et sa famille. Peu de temps avant son cinquantième anniversaire, elle s'étonne de ses trous de mémoire qui deviennent de plus en plus fréquents. Sans doute le stress.

Mais, un jour, Alice se perd dans son quartier en faisant son jogging, et décide de consulter un médecin. Le diagnostic est sans appel : elle est atteinte d'un Alzheimer précoce. A mesure que ses souvenirs s'effacent et que ses repères disparaissent, Alice doit apprendre à vivre au présent.

Ecrit du point de vue d'Alice, on suit sa lente descente dans les pertes de mémoire : pertes à court terme, problèmes d'orientation... et rapidement les troubles s'accentuent.

L'Envol du papillon aborde le sujet de la maladie d'Alzheimer avec force et justesse, et brosse le portrait bouleversant d'une femme qui se bat pour rester elle même, jusqu'au bout.

Malgré le tragique de l'histoire, il n'y a pas de lamentations. C’est un très bon roman, fort et touchant, et très bien documenté sur cette maladie. L’auteure, Lisa Genova, est diplômée en neurosciences.

Avant de regarder le film qui a été tiré de ce roman, faites-vous plaisir, lisez le livre !

Voir les commentaires

2015-05-12T04:43:32+02:00

Dans de beaux draps !

Publié par Fille Ainée
Dans de beaux draps !

Nous n’avons pas beaucoup l’occasion de rester sous la couette chez les 3xrien. Debout à 6h grâce au Hurleur pendant la semaine, impossible de dormir tard le week-end. Les Nains cumulent les activités. Equitation, volontariat à la SPA, trampoline, netball, golf… on s’active beaucoup chez nous. Et puis, cocooner, c’est plutôt réservé aux jours maussades et ici, on les compte sur les doigts de la main. Alors, rester au lit, sous la couette, alors qu’il fait un soleil magnifique, ça ressemble plutôt à de la décadence ou à une grossière perte de temps ! Ca n’empêche, on peut quand même essayer, non ?

Comme les soldes de blanc n’existent pas sous les Tropiques, la seule solution pour changer de draps souvent et à moindre coût : les faire soi-même. Et ça j’adore. D’une part parce que tout est permis, d’autre part parce qu’on évite ainsi les versions roses à pompons et autres nunucheries locales.

C’est sur le site de Fig Tree Quilts, ICI, que j’ai trouvé l’inspiration. Le log cabin en lui-même n’est pas un motif très original mais il a l’avantage d’être simple à réaliser, rapide et surtout de permettre des tas de combinaisons différentes avec un seul modèle de bloc. J’ai opté pour le « diamond pattern ». Qui allait vraiment très bien avec le jelly roll acheté l’année dernière en Nouvelle-Zélande. Un Moda "Scrumptious" ! N’en dites pas plus.

Rapide certes mais un peu répétitif quand même. Surtout au bout de 36 blocs. Mais je ne me suis pas découragée. Même pendant la coupe et l’assemblage à la chaîne. Parce qu’à chaque bloc, j’ai varié les couleurs. Et au bout du compte, ça donne un résultat super chouette.

Je suis partie sur l’idée d’une housse de couette. Chouette ! Sauf que, petit problème. Ma housse n’allait pas durer longtemps, surtout au bout de plusieurs lavages car pas de surfilage des tissus au niveau des blocs. Il me fallait donc passer au plan B. Comment faire en sorte que ma housse soit résistante au lavage et durable ? Un édredon, pardi !

Plan B : l’édredon. Sauf que, petit problème. Ou trouver un molleton qui me donne l’effet douillet de l’édredon ? (Rappelez-vous, j’habite sous les Tropiques).

Petite sortie chez le Suédois, et là, oh bonheur, oh béatitude, je trouve une couette taille style mon lit. La grosse épine dans le pied chez le Suédois d’habitude est que toutes les housses de couette sont de taille lilliputienne. Je suis désormais convaincue que le suédois moyen est court sur pattes et adore les contacts humains. Leurs lits sont tellement étroits que la notion même de chaleur humaine saute aux yeux. Tandis que, nous, sous les Tropiques, plus tu dors loin de l’autre, mieux tu te portes. Surtout si l’autre ronfle ! N’y voyez-là aucune allusion à ma vie conjugale.

Pour en revenir donc à ma couette, elle était parfaite ! Genre, je pouvais pas souhaiter mieux. Petit saut chez l’Australien pour acquérir un coton doux, tout doux pour réaliser le côté pile de mon édredon et le tour était joué.

Dans de beaux draps !

Seul embarras au niveau de la réalisation, le côté encombrant de la chose. Une couette superking prend énormément de place dans l’Atelier et sous le pied de biche. Petite anecdote : j’ai réalisé en repassant mon édredon que j’avais « oublié » une épingle à l’intérieur. Pas grave, c’est du côté de Monsieur 3xrien. Et comme il a l’habitude de s’enrouler dans les draps et de me laisser me refroidir sous la climature….. (rire diabolique)

Voir les commentaires

2015-05-11T04:56:44+02:00

C'est parce que je n'ai pas mangé assez de soupe...

Publié par Fille Ainée

...qu'il a fallu que je m'achète un escabeau. J'aurais pu demander à ce que l'on m'étire les jambes mais défaut de fabrication oblige, je suis née un peu courte sur pattes ! L'essentiel, c'est qu'elles touchent par terre me direz-vous ! Certes.

Fréquentant assidument le Suédois, mon choix s’est tout naturellement porté sur Bekväm, le seul et unique marchepied en bois de la collection.

C'est parce que je n'ai pas mangé assez de soupe...

Au début, il était beau, il brillait et puis au fil des ans, Bekväm a pris des rides, la poussière et est devenu un peu blême. Impossible de le laisser vieillir, lui qui a regardé sous toutes nos jupes. Je lui ai donc pris rendez-vous chez l’esthéticienne pour un ravalement de façade.

Horreur et sacrilège me déclare Moutie, cet escabeau/marchepied ne doit pas être repeint. Mais d’où tient-elle cette ineptie ? Apparemment, c’est écrit sur l’étiquette. Parce que voyez-vous, Moutie aussi est courte sur pattes ! Et elle a acheté le frère jumeau de Bekväm ! Mais elle, elle lit les étiquettes !

Comment donc ! Oser vendre un truc en bois brut et s’attendre à ce que des milliers de consommatrices le laissent en l’état ! Une surface aussi lisse, aussi brute, provoque inévitablement, chez moi en tout cas, un besoin irrépressible de peindre. Voire de coller.

Mon esprit rebelle s’est gaussé de l’étiquette du Suédois et hier, Bekväm est devenu Bekvoilà !

C'est parce que je n'ai pas mangé assez de soupe...

Emporté dans mon élan, j'ai certes beurdoiré (expression typiquement Moutienne qui signifie débordé) dans le coin à droite mais Bekvoilà ne m'en voudra probablement pas.

C'est parce que je n'ai pas mangé assez de soupe...

Voir les commentaires

2015-05-08T02:35:36+02:00

Quand mon siège me colle à la peau

Publié par Fille Ainée

Moi qui décore tout, la seule chose à laquelle je n’ai jamais touché c’est bien ma voiture. Pas de mimi en fourrure sur le volant, je préfère me cramer les doigts, pas de chien chien à sa mémère qui bouge la tête quand je roule, je laisse ça aux Nains, pas de housse léopard, je me brûle les cuisses ! Ma voiture est nue et le restera !

Par contre, il y a une chose qui me dérange, ce sont les retours de sortie en jungle. Je m’explique !

Tous les mercredis et vendredis, je sors marcher dans la jungle ave mes copines. Je vous situe l’action : 35 degrés dès 8h du mat, 90 % d’humidité, 600 calories. On perd 3 litres d’eau et la compétition du T-shirt blanc mouillé, c’est du pipi de chat à côté. La dent du tigre, la colline du vomit, on les fait toutes ! Il faut bien le dire, une fois terminé, on pue ! Et quand il faut reprendre la voiture pour rentrer chez soi, gare à celle qui a oublié sa serviette parce que les sièges – même si ce n’est pas du cuir – ils en prennent plein le nez. D’ailleurs, on roule toutes fenêtres ouvertes.

Fatiguée de nettoyer mes sièges, j’ai trouvé le truc infaillible. Une petite serviette achetée en solde, une initiale pour éviter d’aller sentir mauvais sur la serviette de l’autre et tada….

Quand mon siège me colle à la peau

J’ai rajouté un velcro au dos parce que les Nains en avaient assez de tenir ma serviette glissante pendant la route.

Maintenant, ce projet n’est pas seulement pour les retours d’exercice sous climat tropical mais imaginez une sortie de piscine quand vous n’avez pas eu envie de vous rhabiller (en été, j’entends bien) ou encore une averse à la sortie du bureau. Plus de siège mouillé qui sent le rat fumé !

Voir les commentaires

2015-05-07T02:01:42+02:00

Ecrire sur les murs

Publié par Fille Ainée

« Je ne dois pas écrire sur les murs ! ». Copiez-le moi cent fois.

Ecrire sur les murs

Pourquoi cette envie de gribouillage ? On me dit que c’est pour encourager la créativité naturelle de l’enfant. Il ne peut pas choisir un autre support pour s’exprimer, le Nain ?

On me dit alors qu’il ne faut pas limiter cette créativité à une simple feuille de papier. Maintenant je comprends pourquoi les murs de la Gare du Nord sont couverts de graffitis. Des individus frustrés dans l’enfance parce qu’ils n’avaient qu’une seule feuille de papier pour dessiner !

Ecrire sur les murs

Ici aussi c'est interdit mais ils ne savent pas écrire non plus !

Mes Nains se sont très peu exprimés sur les murs. Sans doute à cause des répercutions. Une fois chez Moutie qui par sentimentalité n’a toujours pas effacé le gribouillage en question (ou alors trop difficile à ravoir sur le papier peint !!) et une autre fois au fond d’un placard dans notre Provence Natale. Celui-là, je sais qui en est l’auteur à cause de la grosse faute d’orthographe. Le Nain était créatif mais aussi peu érudit à l’époque !

C’est lorsque l’envie m’a prise de transformer un de nos murs de cuisine en tableau noir que je me suis aperçue que l’envie d’écrire sur les murs ne nous quitte jamais. Les Nains – ET Monsieur 3xrien – faisaient la queue dans la cuisine (pas pour faire la vaisselle, rassurez-vous) et regardaient sécher la peinture pour être les premiers à baptiser ce nouveau mur tout noir. Et ils s’en sont donnés à cœur joie. Voyez le résultat !

Ecrire sur les murs

N’ayant pas beaucoup le choix (même pas de choix du tout), j’ai utilisé la peinture tableau noir de Martha Stewart. Il m’a fallu 3 couches pour obtenir un résultat impeccable.

Ecrire sur les murs

Maintenant il va m’être peut-être un peu difficile d’emmener ma liste de courses au supermarché.

Voir les commentaires

2015-05-06T03:13:27+02:00

Cekoidonc dévoilé

Publié par Fille Ainée

C'est Isabelle qui, hier, a très vite trouvé la nature du Cekoidonc. Il s'agit bien d'un champignon bizaroïde rencontré au hasard d'une randonnée dans la jungle.

Cekoidonc dévoilé

Comme mon expert en biologie n'a pas pu me dire de quel fongus il s'agissait, je suis allée faire des recherches poussées sur Internet.

Et bien, ce champignon est un Phallus indusiatus - oui Mesdames - un satyre voilé. Les plus romantiques d'entre nous préfèrerons peut-être l'appeler "la dame voilée". En fait, c'est vraiment plus un satyre puant paré d'une superbe robe de dentelle blanche. Parce que figurez-vous, le fongus sent fort mauvais ! Son chapeau est couvert d'une substance verdâtre qui attire les mouches. Allechées par cette odeur de cadavre, les insectes nécrophages et mouches à m... s'en délectent et disséminent ainsi les spores.

Ce champignon est, semble t-il, fort commun en zone tropicale mais je dois avouer que c'est la première fois que j'en croise un. Et comme il se doit, les chinois lui ont trouvé des proprietés aphrodisiaques. Il est donc largement consommé surtout dans les soupes de poulet.

Je vous le sers avec ou sans les mouches ?

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog