Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2016-02-10T06:41:47+01:00

Enfin un…

Publié par Fille Ainée

que je peux porter de suite !

Enfin un…

Aussitôt terminé, aussitôt sur le dos, mon débardeur tout coton Isabella. Aucune difficulté au niveau de la réalisation, si ce n’est le fait qu’on s’embête un peu dans tout ce jersey. Moi qui ai l’habitude de tricoter des torsades à tout va, les petits trous trous étaient les bienvenus pour me distraire. Une forme très flatteuse et très confortable.

Enfin un…

Les explications en briton sont ICI chez Knitty.

Voir les commentaires

2016-02-09T02:25:20+01:00

Gong Hei Fat cai !

Publié par Fille Ainée
Gong Hei Fat cai !

Je vous souhaite à tous et à toutes une très bonne année du Singe !

Les chinois sont tous d’accord sur une chose : pendant l’année du Singe, tout peut arriver ! Le Singe oscille entre le fantasque et la grimace, l’humour et la dérision, l’intelligence et la ruse, et son année peut balancer entre l’imprévisible et l’irrationnel, la surprise et le bouleversement. C’est tout moi ça !

Pendant l’année du Singe, il faut avoir des idées lumineuses et l’argent rentrera à pleine porte. J’ai ouvert grand les miennes !

Comme chaque Nouvel An chinois, Monsieur 3xrien rapporte des mandarines à la maison. C’est un cadeau traditionnel que lui font ses collègues de travail. Et chaque mandarine est emballée individuellement dans un sachet plastique.

Gong Hei Fat cai !

La mandarine est le fruit le plus populaire et abonde en cette saison. Il symbolise également la chance et la fortune. Avec la caisse qu’on vient de recevoir, je peux vous assurer que les 3xrien ne craindront rien en cette nouvelle année !

Voir les commentaires

2016-02-08T01:17:21+01:00

Ah qu’elle est belle ma pelisse tropicale !

Publié par Fille Ainée

Moutie ricanait dans sa barbe quand je lui ai annoncé que je voulais me tricoter un manteau. « Mais que vas tu faire d’un truc pareil au bord de la piscine ! ». Ben Moutie, elle ricane plus. Elle a même été voir le modèle. Elle est trop belle ma pelisse !

Ah qu’elle est belle ma pelisse tropicale !

C’est vrai que je n’aurais pas souvent l’occasion de la porter et que les mites me l’auront peut-être dévorée avant que j’en fasse l’usage mais j’en avais tellement envie.

Ah qu’elle est belle ma pelisse tropicale !

Tricotée avec des aiguilles du 5, sa réalisation a été extrêmement rapide. Un mois à peine. Je la voulais rouge pimpant pour me donner bonne mine – ras le bol des hivers en gris et noir.

Ah qu’elle est belle ma pelisse tropicale !

J’ai acheté le modèle ICI. Il est en briton mais facile à suivre. Ce que j’ai particulièrement apprécié, ce sont les finitions. Des coutures invisibles, et des bords finis au crochet pour un look impeccable. Ca demande beaucoup de travail mais le résultat en vaut réellement la peine. Par contre, je n'ai pas pu trop la repasser car c'est de l'acrylique.

Il aurait fallu que je vous la présente avec des bottes de 7 lieux et un gros pull-over en-dessous mais je n'ai pas eu le courage. Au moins, vous aurez la vue de la piscine en fond !

Ah qu’elle est belle ma pelisse tropicale !

Voir les commentaires

2016-02-05T02:01:47+01:00

Laissez circuler le primate

Publié par Fille Ainée

… Mais en levant les yeux, mon sang se glace. Assis en plein milieu du salon, trône un énorme singe fort occupé à dévorer ma miche de pain. Boule de Poil, morte de trouille, se cache derrière le sofa et Félin No. 2 est terré sous la table du salon. C’est un mâle (aucun doute là dessus !).

Règle No. 1 : ne pas le regarder dans les yeux. C’est un signe d’agressivité de ma part et sa seule réponse… l’attaque. Non merci !

Règle No. 2 : faire du bruit, beaucoup de bruit. Mais le balai serpillière que je brandis ne donnera aucun résultat… si ce n’est l’attaque.

Règle No. 3 : rester calme et composée. Eviter de faire pipi sur le tapis de l’entrée comme Boule de Poil et attendre que l’animal décide de quitter les lieux.

Vous imaginez mon état nerveux quand il a enfin pris la poudre d’escampette après avoir semé des miettes aux quatre coins de la pièce.

Sur le coup, je n’ai pas eu le réflexe de prendre des photos. Moutie a eu l’air déçue à ce sujet. J'aurais bien aimé l'y voir. Mais il est ensuite revenu quelques jours plus tard (pour plaire à Moutie ?) et les photos que vous voyez là, ont été prises dans le jardin. Nullement surpris de son succès, ce singe me regardait d’un air débonnaire. Moins sympa, je l’ai revu traverser le jardin avec un chaton dans la gueule.

Laissez circuler le primate

Pourquoi de telles visites ? Tout d’abord, la jungle disparaît à vue d’œil, conséquence des nombreux travaux de la race humaine. Donc son territoire s’amenuise et sa source de nourriture s’appauvrit. Pour survivre, une seule solution, voler sa nourriture dans les cuisines. De plus, il se trouve isolé de sa tribu pour une raison ou une autre. Son incapacité à ramasser les miettes ? Il en devient donc beaucoup plus agressif et désespéré. Hors de question de laisser des fruits à sa portée car je risquerais de le retrouver dans mon lit ou assis sur mon canapé. Depuis, toutes nos fenêtres restent fermées et je regarde des deux côtés avant de traverser le jardin.

Je dis donc bravo à MichelleD qui la première avait deviné la nature de l’intrusion. Je ne vous dis pas à la prochaine fois parce qu’entre le varan qui se pointe à la porte de la cuisine et frappe trois fois et le singe qui finit mes quignons de pain, j’aimerais faire une pause zoologique !!

Voir les commentaires

2016-02-02T23:26:29+01:00

Le voleur de pain

Publié par Fille Ainée

C’est l’histoire de Supernanny qui un jour vient me voir dans mon Atelier et me dit : « Boule de Poil vient de manger les fruits de la corbeille ». Gros éclat de rire.

Nullement l’intention de me moquer ouvertement de SuperNanny mais quand on connaît Boule de Poil, on sait immédiatement que l’accusée du crime est innocente. Boule de Poil n’aime que les croquettes de luxe et n’a absolument aucun désir de croquer dans une pomme verte.

Et SuperNanny de rajouter : « elle a même entamé le pain ». S’en est trop ! Je me lève, me dirige vers la cuisine et réalise alors que ma miche de pain est éparpillée dans le hall d’entrée. Boule de Poil se serait-elle soudainement lâchée ? Mais en levant les yeux, mon sang se glace….

Je vous laisse finir l’histoire et lorsque vous m’aurez bien fait rire, je vous révèlerai la fin. Moutie, tu ne joues pas !

Voir les commentaires

2016-02-01T04:11:53+01:00

Journal d’une déballonnée – le bilan

Publié par Fille Ainée
Journal d’une déballonnée – le bilan

Finalement, on y prend goût. C’est en partie ce que je retiens de cette expérience et j’y ai trouvé tellement d’avantages que j’ai décidé de continuer. Avec des exceptions, naturellement, pour les occasions spéciales.

Je dois vous avouer que j’ai dérapé avant la fin. Pourquoi, alors qu’il me restait si peu de temps ? Je n’aurais sans doute pas du mais il y a quelques jours me voilà invitée par le Haut Commissaire Australien à venir célébrer la fête nationale. Rassurez-vous, je n’étais pas toute seule et Copine d’Oz qui m’accompagnait, m’avait tellement vanté le buffet des desserts que j’ai dis oui. Seulement voilà, 1 heure de retard coincé dans les embouteillages, le Premier Ministre fait une apparition tardive et pendant ce temps là, j’ai soif. Pas un verre d’eau en vue mais de nombreux plateaux sur lesquels me narguent des verres de bulles. Je regarde mes pieds !

Au passage du 4eme plateau, mon bras a fait un geste inexplicable et ma main s’est refermée sur une coupe de champagne. La première gorgée n’a pas été l’extase. Non ! Parce que figurez-vous qu’une petite voix me susurrait à l’oreille « Fille Aînée, qu’est-ce qui te prends si près de la fin ? ». J’ai vite fait taire la petite voix mais la graine de la culpabilité avait déjà fait son chemin et j’ai terminé la soirée à siroter du thé glacé. Grand Nain en a rajouté une couche en me déclarant que j’avais échoué dans mon défi. Inutile de vous dire que cette coupe de bulles m’est restée dans la gorge. Et quel dommage, ou plutôt heureusement, car le champagne coulait à flot ce soir là. Un truc à vous retrouver ventre en l'air sur la moquette à regarder le plafond.

Mais cette expérience m’a permis de réaliser qu’une coupe de bulles de temps en temps, ce n’était pas la mort et ce qui importe le plus, c’est la modération. Surtout après tant d’efforts, la perte de 4 kilos, la redécouverte d’une alimentation saine et de nombreuses heures de sport pour faire de mon corps un temple de la santé. Ce dérapage bullien a eu pour effet de me rappeler les raisons de ma sobriété retrouvée.

Je tiens donc à remercier tous ceux et toutes celles qui m’ont encouragée dans cette aventure, mes Nains qui ne m’ont pas quittée des yeux, Monsieur 3xrien qui lui aussi s’est mis à l’eau et au pain sec et toutes mes copines qui ont refusé, malgré mes supplications, que je trempe mes lèvres dans leur verre !

Voir les commentaires

2016-01-28T23:25:55+01:00

Erreur de communication

Publié par Fille Ainée
Erreur de communication

Vous souvenez-vous qu’il y a quelques jours je vous ai proposé un défi lecture ? Et dans ce défi figurait l’option « lire un livre en une journée ».

Et bien ça y’est, c’est fait. J’ai profité d’un week-end de trois jours, de l’absence de Monsieur 3xrien parti taper dans une baballe sur une magnifique pelouse avec des petits trous où se prélassent les singes qui se font un plaisir de ramasser tout ce qui se perd, d’une journée magnifique et d’un parasol pour lire d’une traite « Tout ce qu’on ne s’est jamais dit ».

Maintenant bien sûr, je n’ai plus rien à me mettre sous la dent (mais ça ne va pas durer) et voilà où réside le problème crucial de ce genre de défi. Un livre qu’on a du mal à fermer, du coup on le lit plus vite que son ombre et ensuite on se retrouve le bec dans l’eau à errer comme une âme en peine et plus d'excuse pour ne pas faire le dîner.

Ceci n’empêche que ce bouquin m’a pris à la gorge. Si on m’avait demandé mon avis, je crois que j’aurais rajouté en sous-titre « comment foutre en l’air la vie de son gamin en transposant ses ambitions ratées ». Je m’y suis en partie reconnue surtout quand Moyen Nain a insisté, l’année dernière, pour faire de la psychologie à l’école et que j’ai inventé des excuses bidons pour l’en dissuader. Tout ça parce que Monsieur Moutie m'avait lavé le cerveau. Incroyable !

Toute ma scolarité, il n’a cessé de me répéter que pour réussir dans la vie il fallait que je fasse des maths. Seulement voilà, moi les maths c’était pas trop mon truc (du moment que je maîtrise les pourcentages pour calculer le prix d’une robe au moment des soldes) et j’avais plutôt envie de sciences humaines. Comble, voilà que je fais la même chose avec mon Nain. A croire que je n’ai rien saisi de la substantifique moelle de ma jeunesse ! Bref, à force de regards noirs et de portes claquées, mon Nain a fini par gagner et j’en suis bien aise. D’ici qu’il me psychanalyse dans quelques années. Et surtout pas sous hypnose, le Nain !

Lydia Lee, seize ans, est morte. Mais sa famille l'ignore encore... Élève modèle, ses parents ont placé en elle tous leurs espoirs. Sa mère, Marylin, femme au foyer, rêve que sa fille fasse les études de médecine qu'elle n'a pas pu accomplir. Son père, James, professeur d'université d'origine chinoise, a tant souffert de sa différence qu'il a hâte de la retrouver parfaitement intégrée sur le campus. Mais le corps de Lydia gît au fond d'un lac. Accident, meurtre ou suicide ?

Lorsque l'adolescente est retrouvée, la famille Lee, en apparence si soudée, va devoir affronter ses secrets les mieux gardés. Des secrets si longtemps enfouis qu'au fil du temps ils ont imperceptiblement éloigné ses membres, creusant des failles qui ne pourront sans doute jamais être comblées.

Difficulté de communication au sein de la famille, malaise adolescent, ambitions parentales ratées, tout y passe. Un premier roman pour Celeste Ng et on se demande si ça ne sent pas le vécu tout ça. Du moins en partie. En fin de compte, un livre qui rappelle peut-être ses propres dilemmes en tant que parent et qui fait réfléchir. J’ai demandé à mes Nains de le lire et nous tiendrons une séance pour en discuter. Je risque d’en prendre plein mon sac.

Voir les commentaires

2016-01-26T23:09:52+01:00

Tous à la piscine !

Publié par Fille Ainée

C’est en flânant sur mon site de perdition que j’ai glané cette idée.

Tous à la piscine !

Et comme d’hab, sitôt cliquée, sitôt réalisée. Je ne peux malheureusement pas vous dire d’où vient cette chouette idée, mais le lien de perdition est ICI.

La serviette servira à Grand Nain et dans la poche, il pourra y glisser son livre, sa crème solaire et ses lunettes.

Tous à la piscine !

Bon, maintenant, qui dit trois Nains, dit trois serviettes. Heureusement qu'il fait beau toute l'année.

Voir les commentaires

2016-01-24T23:56:15+01:00

Journal d’une déballonnée – Jour 25 - Detox !!!!!

Publié par Fille Ainée

Ca y’est les filles, il ne reste plus qu’une semaine et c’est la fin. Vraiment ? A vrai dire, plus tellement envie de ce petit verre au moment du dîner et il y a même des soirs où je me surprends à oublier. La science aurait-elle raison ?

Il est donc temps de faire le grand ménage. Ce n’est, certes, pas encore le printemps et l’on m’assure même que l’hiver a officiellement commencé mais moi je dis, il faut déboucher la tuyauterie et se débarrasser de toutes ces toxines accumulées au fil des années. Je ne rentrerai pas dans les détails mais rions un peu.

Commençons une detox jus. Le principe est très simple, il suffit de ne boire, pendant 3 jours, que des jus de fruits et de légumes histoire de renouveler toutes les petites cellules du corps et, en quelque sorte, tirer la chasse d’eau.

Cette detox commence par un glorieux « bonjour corps ! ». La nuit, on se déshydrate et la position allongée entraîne une accumulation des toxines dans l’organisme. Il faut donc prendre l’habitude de boire un grand verre d’eau au saut du lit. Mais attention, pas d'eau glacée qui choquerait l’organisme. L’eau glacée paralyse l’estomac et le système digestif pendant une dizaine de minutes pendant lesquelles votre corps se dit « mais elle est folle ! ». Tout simplement parce que la différence entre la température interne de votre corps et ce verre d’eau glacée est trop importante. Un peu comme si on vous demandait de vous jeter dans l'Atlantique en plein hiver. Une eau tiède ou chaude avec une rondelle de citron bue à jeun renforce le système immunitaire, stimule les fonctions nerveuses et purifie le corps qui libère ainsi plus facilement les toxines. Et si l’eau chaude toute bête vous ennuie, pourquoi pas un thé vert ?

Une fois l’œil complètement ouvert, il est temps de passer au smoothie du petit-déjeuner. Certaines recettes sont parfaitement répugnantes mais j’ai préféré la version à base de fruits rouges auxquelles j’ai rajouté toutes les graines de la basse-cour pour que cette boisson me tienne au corps plus longtemps. Le premier jour, j’avoue que mon estomac a commencé à gargouiller très tôt et pour éviter de succomber à la tentation, je suis allée chez le coiffeur. Une fois plantée sur ma chaise, impossible de m’excuser pour aller grignoter.

Je me suis donc jetée sur le smoothie du déjeuner qui était beaucoup plus goûteux. Cette fois-ci, à fond les épinards. Un smoothie vert dégueuleu mais qui m’en a bouché un coin. Mais attention, j’ai voulu jouer ma carte joker et faire la folle en expérimentant avec le « power shot ». Jamais plus !

Un power shot est mélange de vinaigre de cidre de pomme, betterave, orange et coriandre, le tout présenté dans une petite fiole maléfique. Je suis, à présent, convaincue que l’orange et la betterave ne sont là que pour tenter de faire passer le goût immonde du vinaigre. Et bien ça n’a pas marché DU TOUT ! Le vinaigre de cidre de pomme est, l’on m’assure, la boisson parfaite pour aider la digestion et perdre du poids. 2 cuillères à café de cette immonde préparation avant les repas aident à chasser les petits kilos superflus. Ce qu’on ne nous dit pas, c’est qu’il faut en boire régulièrement pendant 3 à 4 mois pour commencer à en voir les effets. JAMAIS ! J’ai fini par verser le contenu de ma fiole dans mon smoothie vert degueuleu pour faire passer le goût mais je ne sais pas lequel des deux a neutralisé l’autre !

Ensuite rien à déclarer jusqu'à la préparation du dîner des Nains et de l’Homme. C’est là que ça s’est corsé car il faut faire preuve d’une volonté de fer pour éviter de grappiller. Mon seul conseil, demandez-leur d’aller dîner ailleurs ! Je n’ai malheureusement pas eu cette chance et les lasagnes saumon/épinards suivies du crumble à la rhubarbe ont tout fait pour tester ma patience. J’ai fini par manger discrètement une croute de pain avant d’avaler le smoothie du soir. Smoothie marron pas très bon.

Inutile de vous dire que le premier soir je ne me suis pas fait prier pour aller me coucher craignant que les grognements de mon estomac ne me réveillent en pleine nuit. Pire que les ronflements de l'Homme. Et bien non ! J’ai dormi comme un nouveau-né. Et le lendemain, j’ai fait le vide dans la tuyauterie ! Magnifique, mais je ne vous donnerai aucun détail, rassurez-vous. Je suis toute neuve de l'intérieur.

Maintenant pour ceux et celles qui lisent cet article en dehors des heures de repas et que je ne risque donc pas de dégoûter, sachez qu’il existe une Echelle de Bristol qui classifie les dépôts selon 7 catégories et la forme des dépôts en question dépend du temps qu’ils ont passé dans la tuyauterie. Inutile de vous dire que les Nains étaient morts de rire.

Journal d’une déballonnée – Jour 25 - Detox !!!!!

Je vous laisse étudier cette échelle en toute tranquillité et j’espère ne recevoir aucun détail quant aux résultats de votre detox mais je me contenterai de vous croire sur parole ! Et cela va sans dire, pensez à boire beaucoup. Les toxines aiment ça.

Juste une petite précision pour ceux/celles qui désirent s'embarquer dans une telle aventure, la faim vous quitte dès le lendemain. A croire que votre corps se résigne à ne voir passer que des fruits et légumes (cependant fort riches en fibres) pendant 3 jours et attend patiemment ce steak juteux que vous lui avez promis.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog