Jeudi 24 juillet 2014 4 24 /07 /Juil /2014 05:28

Terminé en 2 épisodes de L’Amooooour est dans les Champs, voici mon Gerda. Enfin, celui de Grand Nain. Pas fâchée de l’avoir terminé celui-là. La partie principale a du me prendre 4 jours et la bordure le double. Et attention si vous vous lancez dans cet ouvrage ; il vous faut presque autant de pelotes pour la partie principale que pour la bordure. J’en ai fait l’expérience.

 

Tricots-2520.jpg

 

Bon, je n’ai pas lâché mes aiguilles pour autant et mine de rien, il faut que je sois prête avec un autre ouvrage pour lundi prochain car je ne voudrai, pour rien au monde, manquer les amourades de nos agriculteurs. Et cette année, on est particulièrement gâté ! Mon préféré : Francois, fan de Johnny, ah que oui ! Celui qui fait chanter le karaoke à ses prétendantes sur des chansons de Johnny, ah que oui et que même, ah que oui, qu'il a son idole tatouée au dos de son blouson en jean, ah que oui !

 

Tricots-2521.jpg

 

Il est de mon avis qu’avec une telle émission la France entière a touché le fond. Et franchement pour certains des candidats, je ne m’étonne nullement qu’ils soient restés célibataires si longtemps. Quant à ceux qui vivent toujours chez leur Moman…. No comment ! Mais qu’est-ce que ça me fait rire ! Et en plus, ça me fait tricoter. 

 

Tricots-2522.jpg

 


 


Par Fille Ainée - Publié dans : Une maille devant l'autre - Communauté : Je tricote, tu tricotes, ...
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires
Mardi 22 juillet 2014 2 22 /07 /Juil /2014 05:24

Chaque été, je passe quelques jours dans les toiles d’araignée lors de l’ouverture de la maison. On m’a un jour assuré qu’une maison avec des toiles d’araignée est une maison saine. Je peux vous confirmer que la mienne pète la santé ! D’ailleurs, c’en est indécent. Et, cet été, au beau milieu de ces toiles arachnéennes, voilà que je redécouvre un châle abandonné sur le dossier d’une chaise. Un châle inachevé ! Ou plutôt achevé mais non bloqué.

 

Se pose alors LA grande question existentielle : lequel ai-je fait semblant de terminer et dont je ne vous ai pas parlé ? Et là, je comprends que ce châle, en fait, ne peut être autre que mon Carmen que je vous avais poussé, l’année dernière, à terminer alors que discrètement je vous taisais mon échec. Et en parcourant mon blog, je m’aperçois que j’avais fièrement publié les photos de vos réalisations.

 

La raison de mon abandon est clair : les mailles rabattues sont tellement serrées qu’il m’avait été impossible de le bloquer. Un peu comme si j’avais tiré sur ma laine en pensant à mes déboires futurs avec le Maçon qui rend fou. Un truc nerveux quoi !

 

Comme évidemment, il était hors de question de laisser cette œuvre à l’état d’épave, j’ai patiemment détricoté le dernier rang, réussi à retrouver un coton dont la couleur s’approchait (parce qu’évidemment plus de laine d’origine) de la teinte initiale et je me suis empressée de lui faire prendre un bain.

 

C’est à présent sur les épaules de Petit Nain qu’il a trouvé sa place.

 

Tricots-2515.jpg

 

Tricots-2516.jpg

 

Ce qui relance bien entendu le débat du Gerda que je ne vous ai toujours pas montré. Et bien figurez-vous que je suis tombée en panne de fourniture dans la bordure et qu’il a donc fallu attendre mon arrivée dans ma Provence Natale pour aller chercher une ultime pelote à l’usine Anny Blatt (excuse, belle excuse). Inutile de vous ruer chez eux, je ne me suis bien entendu pas contentée de n’en acheter qu’une seule mais les étagères sont un peu vides après mon passage. Et comme le banquier de Monsieur 3xrien n’en loupe pas une, j’ai eu droit au texto suivant « mais tu n’as quand même pas dépensé tout ça dans de la laine ? » de la part de Cher et Tendre. Car sachez qu’à chaque fois que je fais flamber la plastique du compte joint, Horrible Banquier envoie un texto à Monsieur 3xrien. Je vis, après tout, dans un pays largement misogyne dans lequel les épouses dévouées et non dépensières ne font visiblement pas de tricot !

 

Tricots-2517.jpg

 


Par Fille Ainée - Publié dans : Une maille devant l'autre
Ecrire un commentaire - Voir les 10 commentaires
Lundi 21 juillet 2014 1 21 /07 /Juil /2014 05:15

Dallas Provence, mon univers impitoyaaaaaaabbbbllle. C’est dur les vacances ! Encore plus quand on les passe à côté d’un chantier de construction animé tout l’été par le seul maçon de la région qui ne fait pas les 35 heures! Le Club Med à côté, c’est du pipeau.  

 

Moi, qui viens de passer toute l’année bercée par le doux bruit de la grue de démolition derrière chez nous, j’espère naïvement couler des jours heureux dans ma Provence Natale. Que Nenni ! Maçon fou a d’autres idées en tête.

 

Comme c’est un homme assidu, il passe tous les matins sur son chantier… à 6h30 pour d’abord garer la caisse diesel qui lui sert de camion de travail juste sous les fenêtres des Nains, c’est-à-dire, pile poil devant ma porte d’entrée. T’inquiète Maçon, c’est le début des vacances, je ne suis pas encore tombée dans le cubi de rosé et j’arrive encore à glisser mes hanches entre ta caisse et mon mur. Fin août, je ne dis pas ! Il faudra sans doute que je fasse le tour du pâté de maison pour venir te débusquer dans ton antre, si tu survis à l’été, cela va sans dire.

 

Je n’ai jusqu'à présent rien dit. Enfin, je suis juste passée lui demander quand allaient se finir les travaux infernaux. Il m’a assuré avoir bientôt terminé et que comme les propriétaires allaient s’installer, et qu’il ne voulait pas les déranger, il avait prévu de se retirer pour leur laisser passer des vacances en paix. Ah, et moi alors ?

 

Deuxième petit matin, je déjeune au son du marteau-piqueur. Il est 7h sur ma terrasse inondée de soleil. Maçon fou est en pleine forme ! Le reste du village, du moins la rue, peut-être moins. Je garde mon calme. Cet homme n’aura pas ma peau !

 

Je glisse quand même mes hanches entre mon mur et sa caisse. L’Homme m’accoste et remarque « vous n’êtes pas d’ici, vous, avec votre accent ». Le comble, l’Homme est perspicace! Je me retiens d’éclater de rire en lisant son nom de famille aux tonalités méditerranéennes gravé sur les portières de sa caisse. C’est vrai que le Portugal, c’est beaucoup plus local que la Malaisie. Il faut en convenir ! Et l’Homme d'afficher un moment d’incertitude alors que sa cervelle fatiguée essaye de localiser la Malaisie sur la carte de l’Europe. C’est ça Maçon, un peu plus à droite, tu es sur le bon chemin.

 

Samedi, oh joie, oh béatitude profonde, Maçon fou profite enfin de son week-end et moi je dors.

 

Dimanche, 8h30 : le comble. C’est Rambo boosté aux cornflakes. Il cogne du marteau sur la grille métallique. Il m’a fallu, top chrono, exactement 1 minute 43 pour trouver ma culotte, sauter dedans, descendre à toute volée les escaliers et ouvrir ma porte d’entrée pour jaillir dans la rue sous les yeux ébahis et incrédules de Maçon qui du coup en reste marteau en l’air. « Comment ça, on n’a pas le droit de travailler le dimanche ! ». J’hallucine. Le seul de tout l’Hexagone qui n’a pas assimilé le principe du repos dominical et qui n’est pas syndiqué ! En 30 secondes, je lui explique le principe du « si tu me cherches, tu me trouves ». Il en reste sans voix.

 

Dimanche, 8h45 : j’entends Maçon desserrer le frein à main de sa caisse castillane et descendre la rue en roue libre. C’est ça, aie peur, très peur même !

Par Fille Ainée - Publié dans : Vie quotidienne
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires
Samedi 19 juillet 2014 6 19 /07 /Juil /2014 16:20

Aujourd’hui, j’enrage. J’enrage de lire ces ragots injurieux qui accusent Malaysia Airlines d’avoir voulu économiser le coût du carburant et a survolé l’Ukraine jeudi dernier. Mais qui vous croyez-vous, imbéciles aux cerveaux ramollis pour affirmer de telles choses ?

 

Samedi matin, moi aussi j’ai survolé l’Ukraine et ca n’était pas avec MH. Moi aussi, probablement, je me trouvais juste sous le feu des tirs des rebelles. Et pourtant, je suis arrivée, avec mes Nains, saine et sauve, à Paris, sans même avoir soupçonné un instant le danger. Ca n’était pas mon jour, ca n’était pas mon tour ! Peut-être une autre fois, peut-être jamais.

 

En attendant, des familles sont en deuil, mon pays d’adoption est en deuil, mais les simples d’esprit qui n’ont probablement jamais quitté leur canapé pointent facilement le doigt et accusent. Et là, ça me donne envie de hurler.

 

Tous ceux qui ont déjà voyagé sur MH savent fort bien que c’est une compagnie aérienne qui a fait ses preuves. Mais qui n’a peut-être pas beaucoup de chance en ce moment. Le costume des hôtesses couleur vert grenouille écrasée en putréfaction depuis des semaines est certes fort peu sexy mais ces hôtesses ont le sourire et croyez-moi, d’autres que je ne nommerais pas, celles qui caquettent et cancanent pensant que vous ne les entendez pas (je suis un peu sourde d’oreille mais à ce point là) ont tout à leur envier.

 

Alors, un peu de respect s‘il vous plait et pensez à ces gens qui, comme moi et mes Nains, sont montés dans l’avion jeudi matin en pensant que finalement 12h coincés dans une carlingue ça n’était pas la mort….

 

 

Par Fille Ainée - Publié dans : Vie quotidienne
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Lundi 14 juillet 2014 1 14 /07 /Juil /2014 05:51

Et bien pas de doute, vous n’aviez pas menti les filles en me conseillant de rajouter quelques petites laines dans ma valise. Le premier pied posé à l’aéroport, samedi matin, s’est vite recroquevillé. Il faut dire que je suis arrivée en sandalettes. P’ove fille va ! Mon incrédulité m’a coûté cher. C’est donc avec grand plaisir que j’ai retrouvé mes chaussettes et puis aussi les deux pelotes de laine que j’avais glissées dans ma valise en vue de me tricoter un petit quelque chose pendant le vol. Sauf que je n’ai jamais eu le courage. Mais quand il a fallu rester éveillée toute la journée de samedi, et que quelques frissons thermiques ont vite évoqué les grands frimas à venir, j’ai eu envie d’un beanie.

 

Le beanie est un bonnet en laine chez les britons, mais en plus, je le voulais slouchy. Vous suivez ? Slouchy veut dire « retombant ». Histoire de faire genre quoi !

 

Ma laine a été achetée en Nouvelle Zélande à Pâques dernier et elle a donc fait un bon bout de chemin. C’est du 100% Mérinos qui va me tenir les oreilles bien au chaud l’hiver prochain quand j’irai passer le Nouvel An en Irlande.

 

Tricots-2444.jpg

 

Le modèle s’appelle Meret et vient de chez Woolly Wormhead ICI. Hyper facile à tricoter, il ne m’a pris qu’un week-end et encore j’aurai pu être encore plus rapide si seulement je n’avais pas piqué du nez après le déjeuner (la faute au décalage horaire) et si Moutie ne m’avait pas parlé en plein milieu et ce qui du coup m’a fait perdre le fil de mes yo et sk2po. Après avoir défait 6 rangs dimanche matin et perdu la moitié de mes marqueurs en cours de route, c’est par une pluie battante que j’ai enfin franchi la ligne d’arrivée, pompon en prime ! Un vrai Tour de France ! Dantesque !

 

Le voici sur la tête de Petit Nain :

 

Tricots-2445.jpg

 

 

 

Tricots-2449.jpg

 

Mes conseils : armez-vous de beaucoup de marqueurs, ils sont très très utiles, et n’oubliez pas que celui qui sert à indiquer le début du rang (vous tricotez en rond) doit être de couleur différente. C’est peut-être idiot de le dire comme ça mais croyez-moi c’est un conseil utile. Commencez avec des aiguilles à double pointes et après les augmentations, passez à l’aiguille circulaire beaucoup plus pratique. Et enfin, au moment des diminutions, ne parlez à personne ! Ca vous évitera des oublis de yo.

 

Pour lui donner un effet vraiment « slouchy », j’ai rajouté deux répétitions dans le corps de mon béret. Et comme petite touche finale, j’ai cousu un pompon réalisé avec une fourchette (méthode ICI).

 

Tricots-2446.jpg

 

Maintenant, il ne me reste plus qu’à trouver un pull-over pour affronter l’été !

 


Par Fille Ainée - Publié dans : Une maille devant l'autre
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires

Contactez moi

Pour m'écrire, cliquez ICI

Chez vous, il est...



et chez moi...

Mes tutos top chrono patouille

Mes participations

étiquettejeparticip

 

Petite boutique de créateurs

logo

Mais qui est donc l'auteur ?

  • Fille Ainée
  • Le blog de Fille Ainée
  • Mon rêve : avoir 9 vies pour me permettre de réaliser tous les projets débutés sur un coup de tête, qui n’ont abouti à rien et que je cache maintenant dans un placard!
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés