Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

2016-02-29T23:37:06+01:00

Oyez oyez gentes dames !

Publié par Fille Ainée

Voilà quelques années que Grand Nain bave sur des robes médiévales. Le Moyen-Age est une période qui l’attire et plus encore la mode.

Une année, alors que nous étions allés faire un tour à la fête de la Véraison à Châteauneuf du Pape, mon Nain était tombé en arrêt devant un stand de robes. Nous lui en avions acheté une et mon Nain avait fini la journée déambulant avec grâce dans les petites rues de la ville tandis que son père et moi tentions d’oublier la dépense en dégustant des petits verres de vin !

Et puis la semaine dernière, en farfouillant dans les patrons de mode de ma boutique de tissus locale, je suis tombée sur un patron papier Butterick ICI. La mention « moins facile » ne m’a pas rebutée et forte de ma toute nouvelle envie de couture grâce à l’émission Cousu Main, j’ai eu envie de satisfaire à la fois mes besoins d’acquisition de nouvelles techniques couturesques et les goûts modesques de Grand Nain.

Pour la robe principale, j’ai choisi un mélange soie coton magnifique. Une tenue parfaite, un tombé élégant, on aurait dit qu’il était fait pour moi ce tissu. D’ailleurs, il criait mon nom dans la boutique « prends-moi, prends-moi ! » Je me suis, en effet, régalée. Pas de difficulté majeure au niveau de la réalisation. J’ai simplement perfectionné l’art de poser une parementure dans le dos de la robe. Le plus pénible a été de faire des trous trous dans les deux bandes pour poser les œillets.

Oyez oyez gentes dames !
Oyez oyez gentes dames !

Quant à la sous-jupe, elle est, elle aussi, réalisée dans un mélange soie coton mais là, j’ai voulu corser la chose (en fait l’imprimé me plaisait tellement que je n’ai pas beaucoup réfléchi) et j’ai acheté des carreaux ! « Mais ma Chérieeeeeee, entends-je la Brésilienne follette de Cousu Main, il faut les raccorder ses carreauuuuuuux ! ». Ben oui, Christina et ça m’a donné un peu de fil à retordre mais quel résultat ! Ça en valait vraiment la peine. Une fois le dos et le devant cousus ensemble, c’est là où s’est produite l’apothéose finale. La pose de la fermeture Éclair invisible ! Celle qui fait trembler tout le monde.

Oyez oyez gentes dames !

Mes fermetures Éclair, je les ai toujours posées de façon traditionnelle, c’est-à-dire méthode Moutie parce que c’est elle qui m’a appris. Ben Moutie, on est complètement dépassées toutes les deux ! A force de regarder ces foutus épisodes de Cousu Main, je me suis dit qu’il devait bien y avoir une méthode beaucoup plus rapide que celle qui consiste à bâtir la fermeture éclair puis à refermer au point de bâti les deux côtés, à piquer le long et prier que tout se passe bien. Parce que mine de rien quand on ne vous donne qu’une heure et demie pour pondre une jupe droite, il faut bien trouver un moyen plus rapide !

Le principe de la fermeture invisible est simple si on est équipée d’un pied spécial fermeture invisible. Le hic, je ne le suis pas et je n’ai pas l’intention d’un acheter un si c’est pour en coudre deux dans l’année. Et c’est L’Etoile de Coton qui m’a sauvé la vie ! Depuis, je suis une femme nouvelle et la pose de ces satanées fermetures Éclair ne m’effraie plus. Je suis devenue la Superwoman de la glissière !

La vidéo est très claire – et si ce n’est la petite musique de fond ultra énervante – elle vous montre comment poser très rapidement et sans s’énerver une fermeture à la fois normale et invisible avec un pied pour fermeture Éclair normale. Comme le principe consiste à bâtir à la machine l’ouverture destinée à la fermeture Éclair (mais c’est là aussi où on se dit mais elle est folle de refermer à cet endroit là et puis…), plus de souci pour raccorder les motifs et fini le coté plus long que l’autre parce que le tissu s’est étiré sous le pied. C’est du vrai travail de pro en deux temps trois mouvements.

Au final, Grand Nain est comblé mais maintenant se demande où et quand il va bien pouvoir porter sa nouvelle tenue médievalesque et moi, j’ai totalement apprécié ce cours technique pratique pour apprendre à maitriser la parementure, la fermeture Éclair et l’ourlet d’une jupe ronde. A quand la crinoline ?

Oyez oyez gentes dames !

Voir les commentaires

2016-02-28T23:43:16+01:00

Fallait-il vraiment rentrer ?

Publié par Fille Ainée

Malheureusement, tout a une fin et c’est bien dommage ! Pour mes 40 et quelques printemps, Monsieur 3xrien m’a offert un week-end dans la jungle. Rassurez-vous, ce n’était pas pour m’y abandonner mais pour faire le vide. Retrouver mon Karma, respirer l’air frais des montagnes et décrocher complètement. Mission accomplie. J’ai du mal à revenir à la réalité.

Nous avons donc passé, en famille, trois jours sans Internet (je vous laisse imaginer la tête des Nains quand on leur a annoncé), sans téléphone, sans télévision, sans rien pour s’occuper si ce n’est les nombreux jeux de société que nous avions apporté. Pas question de s’isoler chacun dans sa chambre car les maisons traditionnelles installées sur le versant de la colline se prêtent peu à l’intimité. Tout l’espace est ouvert ! J’appréhendais légèrement le manque de climature mais quel bonheur de dormir les fenêtres grandes ouvertes, sans grille, sans alarme, sans air glacé qui vous souffle dans le dos !

Fallait-il vraiment rentrer ?

La première soirée, un dîner local nous attendait sur la table de la cuisine. Mais le deuxième soir, c’est avec un barbecue sur la terrasse que nous avons clôturé une journée fort active. 8km dans la jungle pour se baigner dans l’eau glacé d’une cascade, suivi d’un massage pour effacer toute la fatigue de la marche. J’ai fini l’air béat sur la terrasse à siroter un verre d’ambroisie et à admirer la vue.

Fallait-il vraiment rentrer ?

J’ai bien essayé de persuader Monsieur 3xrien d’acheter un petit bungalow dans la jungle pour venir y passer nos week-ends loin du bruit de la ville mais l’Homme n’a pas eu l’air convaincu. Moi je dis que je préfère de loin m’endormir au son des oiseaux, des macaques et des grenouilles sauvages ! Même au risque de retrouver une énorme bestiole dans mon lit.

Si un jour, vous êtes dans les parages, regardez la vidéo ci-dessous pour une décontraction totale et vous comprendrez pourquoi j'ai eu tant de mal à rentrer dans mes pénates.

Fallait-il vraiment rentrer ?

Voir les commentaires

2016-02-27T03:47:00+01:00

Détail

Publié par Fille Ainée

« L’art est dans l’infini détail », Federico Fellini

Et c’est dans la nature que je trouve les plus belles œuvres d’art : les ailes d’un papillon, les ailes d’une libellule, le cœur d’une fleur… C’est quand on s’approche pour observer de près, très près, toutes ces petites choses que l’on se dit que « purée, c’est bien fait ! ».

Depuis que Monsieur 3xrien m’a offert un appareil photo de compète, j’assure en macro. J’adore faire des gros plan sur tout ce qui bouge et dans le jardin, il y a de quoi faire. La nature m’inspire, les bébêtes me donnent des frissons créatifs.

Détail

Pour illustrer le thème de cette semaine "détail", j’ai porté mon choix sur un truc qui ne bouge pas beaucoup mais qui pousse à foison dans mon jardin : une fleur de gingembre.

Quand on prend le temps de regarder de très près cette fleur, on s’aperçoit qu’elle est faite d’une multitude de petits pétales roses gansés de blanc. Celle-ci est déjà très ouverte mais lorsqu’elle est toute jeune, on peut l’utiliser dans des plats cuisinés. Les japonais en raffolent. Je me contente de la regarder.

Détail

Voir les commentaires

2016-02-22T00:02:20+01:00

Histoire de poissonnerie

Publié par Fille Ainée

Bravo à Nicole qui la première a trouvé que ce joli poisson sur l’étal de mon poissonnier était un poisson perroquet. Certes fort beau mais bien m’en a pris de ne pas le mettre dans mon assiette car ce poisson peut être toxique et est fort peu goûteux.

Dans la nature, je dis qu’il faut se méfier de ces si jolies couleurs. Un peu comme une magnifique amanite tue-mouche ! Si vous voulez en savoir plus, allez voir ICI chez Camille. Elle vous en parle beaucoup mieux que moi.

PS : Ma Jumelle, tu as fini de toucher à tout ?!

Voir les commentaires

2016-02-19T00:34:29+01:00

Eh, t'es qui toi ?

Publié par Fille Ainée

Aujourd’hui, on va jouer au jeu du « cekoidonc ». Ca faisait longtemps.

Eh, t'es qui toi ?

Bon visiblement, c’est pas sorcier, c’est un poisson mais lequel ?

Sur l’étal de mon poissonnier, le week-end dernier. Je n’ai pas voulu l’acheter pour le manger car il aurait été trop beau dans mon assiette. Mais d’autres n’ont peut-être pas eu tant de scrupules !

Eh, t'es qui toi ?

Clin d'oeil à Monsieur Moutie !

Voir les commentaires

2016-02-16T23:59:20+01:00

La patte à Paulo

Publié par Fille Ainée

L’année dernière, j’avais déniché une émission britonne hyper sympa : « The great British sewing bee ». 12 couturiers amateurs entrent dans une compétition sans merci pour déterminer qui des 12 fait le mieux la couture. J’ai regardé d’un trait les 4 saisons. Et ça m’a donné envie de me remettre à ma MAC.

Mais soudain que constate-je ? La France a copié l’émission et c’est devenu « Cousu Main » ! Faut pas s’étonner. Dès qu’il y a un truc qui marche chez les Britons, les Français pompent sur eux. Bon, pour une fois ce n’est pas pour me déplaire. Sauf l’autre qui ne sait pas mettre un point devant l’autre mais qui vous jure que « ma Chérie, on ne met jamais une poche blanche au niveau du ventre » et qui n’arrête pas de bêler « c‘est magnify ».

Cette fois-ci, j’ai voulu regarder intelligemment au lieu d’absorber bêtement les conseils de celle qui par contre sait coudre mais au prénom impossible. Je me suis dit « Fille Aînée, c’est le moment d’apprendre ! ». Donc, après chaque épisode, j’ai pris l’engagement de me mettre à ma MAC et de travailler le point technique abordé pendant l’émission. Histoire que, un jour, vous voyiez peut-être ma trombine à l’émission et que je mette toutes les chances de mon côté pour le gagner ce trophée !

Saison 2, épisode 1 (je ne trouve pas la saison 1) : la patte à Paulo ! Jamais fait mais visiblement je ne suis pas la seule parce qu’à part Edith, ils galèrent tous. Moi, je ne dis rien mais comme premier challenge, choisir une petite robe droite avec une patte, c’est pas un peu risqué, non ? Du style, ils prennent tous la fuite avant même d’avoir terminé de filmer l’épisode ? Il me semble que la pose d’une fermeture éclair, c’est quand même moins compliqué qu’une patte et 3 boutonnières !

Ne cherchons pas des poux dans la tête, je vais donc m'atteler à la tâche non sans avoir au préalable consulté TonTube et suivi les conseils de Nadia qui touche peut-être en couture mais moins en orthographe. Juste une petite suggestion cependant Nadia, la musique de fond type Seigneur des Anneaux c’est pas stimulant. Ca donne même envie de pleurer sur l’épaule de Paulo !

Par contre, partie dans mon élan, il m’a fallu une petite robe droite. Ou du moins une petite robe. Donc je me suis fait une robe courants d’air ! Que les professionnels appellent plutôt une robe kimono. J’ai choisi un coton hyper léger et quand la moindre brise souffle, ça passe sous ma robe. Là où on en a vraiment besoin par 40 degrés.

La patte à Paulo

Le patron gratuit est ICI. Il est reservé aux membres du site mais il suffit juste de vous inscrire pour avoir accès au patron. Il est très simple bien qu’en briton. J’ai choisi la taille S (je porte habituellement du 38/40) mais je trouve la taille empire un peu serrée. Donc pour ma prochaine robe courants d’air, je ferai la taille M. Truc hyper sympa de cette robe c'est justement la taille empire qui fait que vous pouvez vous goinfrer à table, personne ne soupçonnera votre embonpoint !

La patte à Paulo

Vous avez remarqué cependant que pour cette petite robe, il n’y a ni patte à Paulo ni fermeture éclair. La grande gagnante du premier épisode "Mais c'est toi ma Chérie, c'est magnify" !

Voir les commentaires

2016-02-10T06:41:47+01:00

Enfin un…

Publié par Fille Ainée

que je peux porter de suite !

Enfin un…

Aussitôt terminé, aussitôt sur le dos, mon débardeur tout coton Isabella. Aucune difficulté au niveau de la réalisation, si ce n’est le fait qu’on s’embête un peu dans tout ce jersey. Moi qui ai l’habitude de tricoter des torsades à tout va, les petits trous trous étaient les bienvenus pour me distraire. Une forme très flatteuse et très confortable.

Enfin un…

Les explications en briton sont ICI chez Knitty.

Voir les commentaires

2016-02-09T02:25:20+01:00

Gong Hei Fat cai !

Publié par Fille Ainée
Gong Hei Fat cai !

Je vous souhaite à tous et à toutes une très bonne année du Singe !

Les chinois sont tous d’accord sur une chose : pendant l’année du Singe, tout peut arriver ! Le Singe oscille entre le fantasque et la grimace, l’humour et la dérision, l’intelligence et la ruse, et son année peut balancer entre l’imprévisible et l’irrationnel, la surprise et le bouleversement. C’est tout moi ça !

Pendant l’année du Singe, il faut avoir des idées lumineuses et l’argent rentrera à pleine porte. J’ai ouvert grand les miennes !

Comme chaque Nouvel An chinois, Monsieur 3xrien rapporte des mandarines à la maison. C’est un cadeau traditionnel que lui font ses collègues de travail. Et chaque mandarine est emballée individuellement dans un sachet plastique.

Gong Hei Fat cai !

La mandarine est le fruit le plus populaire et abonde en cette saison. Il symbolise également la chance et la fortune. Avec la caisse qu’on vient de recevoir, je peux vous assurer que les 3xrien ne craindront rien en cette nouvelle année !

Voir les commentaires

2016-02-08T01:17:21+01:00

Ah qu’elle est belle ma pelisse tropicale !

Publié par Fille Ainée

Moutie ricanait dans sa barbe quand je lui ai annoncé que je voulais me tricoter un manteau. « Mais que vas tu faire d’un truc pareil au bord de la piscine ! ». Ben Moutie, elle ricane plus. Elle a même été voir le modèle. Elle est trop belle ma pelisse !

Ah qu’elle est belle ma pelisse tropicale !

C’est vrai que je n’aurais pas souvent l’occasion de la porter et que les mites me l’auront peut-être dévorée avant que j’en fasse l’usage mais j’en avais tellement envie.

Ah qu’elle est belle ma pelisse tropicale !

Tricotée avec des aiguilles du 5, sa réalisation a été extrêmement rapide. Un mois à peine. Je la voulais rouge pimpant pour me donner bonne mine – ras le bol des hivers en gris et noir.

Ah qu’elle est belle ma pelisse tropicale !

J’ai acheté le modèle ICI. Il est en briton mais facile à suivre. Ce que j’ai particulièrement apprécié, ce sont les finitions. Des coutures invisibles, et des bords finis au crochet pour un look impeccable. Ca demande beaucoup de travail mais le résultat en vaut réellement la peine. Par contre, je n'ai pas pu trop la repasser car c'est de l'acrylique.

Il aurait fallu que je vous la présente avec des bottes de 7 lieux et un gros pull-over en-dessous mais je n'ai pas eu le courage. Au moins, vous aurez la vue de la piscine en fond !

Ah qu’elle est belle ma pelisse tropicale !

Voir les commentaires

2016-02-05T02:01:47+01:00

Laissez circuler le primate

Publié par Fille Ainée

… Mais en levant les yeux, mon sang se glace. Assis en plein milieu du salon, trône un énorme singe fort occupé à dévorer ma miche de pain. Boule de Poil, morte de trouille, se cache derrière le sofa et Félin No. 2 est terré sous la table du salon. C’est un mâle (aucun doute là dessus !).

Règle No. 1 : ne pas le regarder dans les yeux. C’est un signe d’agressivité de ma part et sa seule réponse… l’attaque. Non merci !

Règle No. 2 : faire du bruit, beaucoup de bruit. Mais le balai serpillière que je brandis ne donnera aucun résultat… si ce n’est l’attaque.

Règle No. 3 : rester calme et composée. Eviter de faire pipi sur le tapis de l’entrée comme Boule de Poil et attendre que l’animal décide de quitter les lieux.

Vous imaginez mon état nerveux quand il a enfin pris la poudre d’escampette après avoir semé des miettes aux quatre coins de la pièce.

Sur le coup, je n’ai pas eu le réflexe de prendre des photos. Moutie a eu l’air déçue à ce sujet. J'aurais bien aimé l'y voir. Mais il est ensuite revenu quelques jours plus tard (pour plaire à Moutie ?) et les photos que vous voyez là, ont été prises dans le jardin. Nullement surpris de son succès, ce singe me regardait d’un air débonnaire. Moins sympa, je l’ai revu traverser le jardin avec un chaton dans la gueule.

Laissez circuler le primate

Pourquoi de telles visites ? Tout d’abord, la jungle disparaît à vue d’œil, conséquence des nombreux travaux de la race humaine. Donc son territoire s’amenuise et sa source de nourriture s’appauvrit. Pour survivre, une seule solution, voler sa nourriture dans les cuisines. De plus, il se trouve isolé de sa tribu pour une raison ou une autre. Son incapacité à ramasser les miettes ? Il en devient donc beaucoup plus agressif et désespéré. Hors de question de laisser des fruits à sa portée car je risquerais de le retrouver dans mon lit ou assis sur mon canapé. Depuis, toutes nos fenêtres restent fermées et je regarde des deux côtés avant de traverser le jardin.

Je dis donc bravo à MichelleD qui la première avait deviné la nature de l’intrusion. Je ne vous dis pas à la prochaine fois parce qu’entre le varan qui se pointe à la porte de la cuisine et frappe trois fois et le singe qui finit mes quignons de pain, j’aimerais faire une pause zoologique !!

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog