Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

2016-02-10T06:41:47+01:00

Enfin un…

Publié par Fille Ainée

que je peux porter de suite !

Enfin un…

Aussitôt terminé, aussitôt sur le dos, mon débardeur tout coton Isabella. Aucune difficulté au niveau de la réalisation, si ce n’est le fait qu’on s’embête un peu dans tout ce jersey. Moi qui ai l’habitude de tricoter des torsades à tout va, les petits trous trous étaient les bienvenus pour me distraire. Une forme très flatteuse et très confortable.

Enfin un…

Les explications en briton sont ICI chez Knitty.

Voir les commentaires

2016-02-09T02:25:20+01:00

Gong Hei Fat cai !

Publié par Fille Ainée
Gong Hei Fat cai !

Je vous souhaite à tous et à toutes une très bonne année du Singe !

Les chinois sont tous d’accord sur une chose : pendant l’année du Singe, tout peut arriver ! Le Singe oscille entre le fantasque et la grimace, l’humour et la dérision, l’intelligence et la ruse, et son année peut balancer entre l’imprévisible et l’irrationnel, la surprise et le bouleversement. C’est tout moi ça !

Pendant l’année du Singe, il faut avoir des idées lumineuses et l’argent rentrera à pleine porte. J’ai ouvert grand les miennes !

Comme chaque Nouvel An chinois, Monsieur 3xrien rapporte des mandarines à la maison. C’est un cadeau traditionnel que lui font ses collègues de travail. Et chaque mandarine est emballée individuellement dans un sachet plastique.

Gong Hei Fat cai !

La mandarine est le fruit le plus populaire et abonde en cette saison. Il symbolise également la chance et la fortune. Avec la caisse qu’on vient de recevoir, je peux vous assurer que les 3xrien ne craindront rien en cette nouvelle année !

Voir les commentaires

2016-02-08T01:17:21+01:00

Ah qu’elle est belle ma pelisse tropicale !

Publié par Fille Ainée

Moutie ricanait dans sa barbe quand je lui ai annoncé que je voulais me tricoter un manteau. « Mais que vas tu faire d’un truc pareil au bord de la piscine ! ». Ben Moutie, elle ricane plus. Elle a même été voir le modèle. Elle est trop belle ma pelisse !

Ah qu’elle est belle ma pelisse tropicale !

C’est vrai que je n’aurais pas souvent l’occasion de la porter et que les mites me l’auront peut-être dévorée avant que j’en fasse l’usage mais j’en avais tellement envie.

Ah qu’elle est belle ma pelisse tropicale !

Tricotée avec des aiguilles du 5, sa réalisation a été extrêmement rapide. Un mois à peine. Je la voulais rouge pimpant pour me donner bonne mine – ras le bol des hivers en gris et noir.

Ah qu’elle est belle ma pelisse tropicale !

J’ai acheté le modèle ICI. Il est en briton mais facile à suivre. Ce que j’ai particulièrement apprécié, ce sont les finitions. Des coutures invisibles, et des bords finis au crochet pour un look impeccable. Ca demande beaucoup de travail mais le résultat en vaut réellement la peine. Par contre, je n'ai pas pu trop la repasser car c'est de l'acrylique.

Il aurait fallu que je vous la présente avec des bottes de 7 lieux et un gros pull-over en-dessous mais je n'ai pas eu le courage. Au moins, vous aurez la vue de la piscine en fond !

Ah qu’elle est belle ma pelisse tropicale !

Voir les commentaires

2016-02-05T02:01:47+01:00

Laissez circuler le primate

Publié par Fille Ainée

… Mais en levant les yeux, mon sang se glace. Assis en plein milieu du salon, trône un énorme singe fort occupé à dévorer ma miche de pain. Boule de Poil, morte de trouille, se cache derrière le sofa et Félin No. 2 est terré sous la table du salon. C’est un mâle (aucun doute là dessus !).

Règle No. 1 : ne pas le regarder dans les yeux. C’est un signe d’agressivité de ma part et sa seule réponse… l’attaque. Non merci !

Règle No. 2 : faire du bruit, beaucoup de bruit. Mais le balai serpillière que je brandis ne donnera aucun résultat… si ce n’est l’attaque.

Règle No. 3 : rester calme et composée. Eviter de faire pipi sur le tapis de l’entrée comme Boule de Poil et attendre que l’animal décide de quitter les lieux.

Vous imaginez mon état nerveux quand il a enfin pris la poudre d’escampette après avoir semé des miettes aux quatre coins de la pièce.

Sur le coup, je n’ai pas eu le réflexe de prendre des photos. Moutie a eu l’air déçue à ce sujet. J'aurais bien aimé l'y voir. Mais il est ensuite revenu quelques jours plus tard (pour plaire à Moutie ?) et les photos que vous voyez là, ont été prises dans le jardin. Nullement surpris de son succès, ce singe me regardait d’un air débonnaire. Moins sympa, je l’ai revu traverser le jardin avec un chaton dans la gueule.

Laissez circuler le primate

Pourquoi de telles visites ? Tout d’abord, la jungle disparaît à vue d’œil, conséquence des nombreux travaux de la race humaine. Donc son territoire s’amenuise et sa source de nourriture s’appauvrit. Pour survivre, une seule solution, voler sa nourriture dans les cuisines. De plus, il se trouve isolé de sa tribu pour une raison ou une autre. Son incapacité à ramasser les miettes ? Il en devient donc beaucoup plus agressif et désespéré. Hors de question de laisser des fruits à sa portée car je risquerais de le retrouver dans mon lit ou assis sur mon canapé. Depuis, toutes nos fenêtres restent fermées et je regarde des deux côtés avant de traverser le jardin.

Je dis donc bravo à MichelleD qui la première avait deviné la nature de l’intrusion. Je ne vous dis pas à la prochaine fois parce qu’entre le varan qui se pointe à la porte de la cuisine et frappe trois fois et le singe qui finit mes quignons de pain, j’aimerais faire une pause zoologique !!

Voir les commentaires

2016-02-02T23:26:29+01:00

Le voleur de pain

Publié par Fille Ainée

C’est l’histoire de Supernanny qui un jour vient me voir dans mon Atelier et me dit : « Boule de Poil vient de manger les fruits de la corbeille ». Gros éclat de rire.

Nullement l’intention de me moquer ouvertement de SuperNanny mais quand on connaît Boule de Poil, on sait immédiatement que l’accusée du crime est innocente. Boule de Poil n’aime que les croquettes de luxe et n’a absolument aucun désir de croquer dans une pomme verte.

Et SuperNanny de rajouter : « elle a même entamé le pain ». S’en est trop ! Je me lève, me dirige vers la cuisine et réalise alors que ma miche de pain est éparpillée dans le hall d’entrée. Boule de Poil se serait-elle soudainement lâchée ? Mais en levant les yeux, mon sang se glace….

Je vous laisse finir l’histoire et lorsque vous m’aurez bien fait rire, je vous révèlerai la fin. Moutie, tu ne joues pas !

Voir les commentaires

2016-02-01T04:11:53+01:00

Journal d’une déballonnée – le bilan

Publié par Fille Ainée
Journal d’une déballonnée – le bilan

Finalement, on y prend goût. C’est en partie ce que je retiens de cette expérience et j’y ai trouvé tellement d’avantages que j’ai décidé de continuer. Avec des exceptions, naturellement, pour les occasions spéciales.

Je dois vous avouer que j’ai dérapé avant la fin. Pourquoi, alors qu’il me restait si peu de temps ? Je n’aurais sans doute pas du mais il y a quelques jours me voilà invitée par le Haut Commissaire Australien à venir célébrer la fête nationale. Rassurez-vous, je n’étais pas toute seule et Copine d’Oz qui m’accompagnait, m’avait tellement vanté le buffet des desserts que j’ai dis oui. Seulement voilà, 1 heure de retard coincé dans les embouteillages, le Premier Ministre fait une apparition tardive et pendant ce temps là, j’ai soif. Pas un verre d’eau en vue mais de nombreux plateaux sur lesquels me narguent des verres de bulles. Je regarde mes pieds !

Au passage du 4eme plateau, mon bras a fait un geste inexplicable et ma main s’est refermée sur une coupe de champagne. La première gorgée n’a pas été l’extase. Non ! Parce que figurez-vous qu’une petite voix me susurrait à l’oreille « Fille Aînée, qu’est-ce qui te prends si près de la fin ? ». J’ai vite fait taire la petite voix mais la graine de la culpabilité avait déjà fait son chemin et j’ai terminé la soirée à siroter du thé glacé. Grand Nain en a rajouté une couche en me déclarant que j’avais échoué dans mon défi. Inutile de vous dire que cette coupe de bulles m’est restée dans la gorge. Et quel dommage, ou plutôt heureusement, car le champagne coulait à flot ce soir là. Un truc à vous retrouver ventre en l'air sur la moquette à regarder le plafond.

Mais cette expérience m’a permis de réaliser qu’une coupe de bulles de temps en temps, ce n’était pas la mort et ce qui importe le plus, c’est la modération. Surtout après tant d’efforts, la perte de 4 kilos, la redécouverte d’une alimentation saine et de nombreuses heures de sport pour faire de mon corps un temple de la santé. Ce dérapage bullien a eu pour effet de me rappeler les raisons de ma sobriété retrouvée.

Je tiens donc à remercier tous ceux et toutes celles qui m’ont encouragée dans cette aventure, mes Nains qui ne m’ont pas quittée des yeux, Monsieur 3xrien qui lui aussi s’est mis à l’eau et au pain sec et toutes mes copines qui ont refusé, malgré mes supplications, que je trempe mes lèvres dans leur verre !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog