Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2018-05-18T01:30:00+02:00

La Femme à la Fenêtre

Publié par Fille Ainée
La Femme à la Fenêtre

Thriller pseudo psychologique (et vous comprendrez pourquoi plus tard) que j’ai envie de rebaptiser « La Bignolle ».

 

Depuis plus de dix ans, Anna ne sort plus de chez elle. Séparée de son mari et de sa fille, elle vit recluse, sévèrement atteinte d’agoraphobie. Pour passer le temps et soigner sa dépression, elle descend des litres de Merlot, carbure aux médicaments et espionne ses voisins. Surtout la famille Russell qui vient juste d’emménager en face de chez elle. Un soir, Anna est, ou croit être, témoin d’un crime. Mais comment convaincre la police quand on a une haleine de chameau (rajout personnel de l’auteure de ce blog) et que l’on vit toute la journée en robe de chambre !

 

Notez que n’est pas le meilleur thriller psychologique de ma bibliothèque, mais j’avoue qu’il occupe quand même un peu dans le sens ou il y a quelques surprises au moment du dénouement. Sauf que moi, j’ai rien vu venir. L’histoire de toute ma vie !

 

Une écriture limpide et facile à lire, par contre, les incessants rappels que cette p’ove fille carbure au gros rouge qui tâche finissent par donner la gueule de bois. En plus, elle ne mange jamais ! Je ne sais pas comment elle fait pour tenir debout.

 

Le principe de l’intrigue a été maintes fois exploité et n’est pas sans rappeler Fenêtre sur Cour d’Hitchcock. D’ailleurs, A. J. Finn en fait la mention vers la fin du livre au moment où l’atmosphère s’épaissit pour de bon.

 

Vous en conclurez donc vous même que, malgré les très bonnes critiques de la presse (ça sent d'ailleurs le poisson pourri), ce n’est pas un chef d’œuvre de littérature. En espérant que le film réussisse à vous tenir en haleine parce que comme d’hab, il a fallu l’adapter au grand écran. Je ne l’ai pas encore vu mais comme je préfère toujours lire avant de voir…

 

Ce livre m’a cependant donné envie de regarder à nouveau tous ces films en noir et blanc cités au cours de l'histoire. Dis donc Cadette, te souviens-tu de nos folles soirées devant La Dernière Séance ? Ces rares occasions où Moutie nous donnait la permission de veiller tard. Nous n’avons bien entendu jamais descendu la bouteille de Merlot mais c’est à la petite cuillère que nous attaquions le pot de Nutella, ce qui est peut-être la raison pour laquelle je ne peux plus sentir ce truc pâteux.

 

Voir les commentaires

commentaires

Cadette 22/05/2018 13:42

Ahhhh, nos soirées "dernière séance"...

Nadine 18/05/2018 08:13

Tiens, voilà un livre pour l'été ! Merci ! Et merci aussi de nous avoir présenté il y a déjà quelques mois (voire années !) "la fille du train", j'ai bien aimé.

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog