Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2021-05-03T13:52:21+02:00

Sauvée par un américain

Publié par Fille Ainée

Nos travaux de rénovation devraient débuter vers la fin du mois de mai. Enfin, c’est ce que l’on me dit ! Je sais que cela va tourner au chaos pendant quelques de nombreux jours mais c’est le résultat qui compte n’est-ce pas !

 

En attendant de pouvoir étrenner une nouvelle cuisine, je travaille sur notre entrée. Celle qui, en ce moment, ressemble de plus en plus à l’entrée d’une mosquée en raison du nombre considérable de paires de chaussures abandonnées. Comme l’a récemment remarqué Monsieur 3xrien, nous n’avons que trois paires de pieds. D’où viennent les autres ?! J’ai l’air tellement innocent…

 

Pour enfiler toutes ces chaussures, nous avons récupéré le coffre de Grand Nain mais comme l’assise est plutôt dure, j’ai voulu apporter un peu de confort à mon postérieur. Deux blocs de mousse, du lin de récup, et c’est parti. Sauf que j’ai mis plusieurs jours à me décider. J’ai horreur de faire des housses de ce genre.

Sauvée par un américain

Et puis en regardant sur le Net, voilà que je découvre le tuto de Sailrite, une entreprise spécialisée dans la fabrication de voiles de bateau. À priori rien à voir avec les housses de coussin mais finalement, quand on y réfléchit bien, ce ne sont pas les coussins qui manquent à bord d’un rafiot.

 

J’ai mis presque deux heures à faire la première housse. Et mon abondance de jurons aurait fait rougir un matelot. Que des erreurs de débutante ! Je n’ose même pas vous en parler. Par contre, forte de ma première expérience, j’ai mis 40 minutes exactement pour réaliser la seconde. Maintenant, plus rien ne m’arrête. Des coins impeccables, pas un pli, du grand professionnalisme !

Sauvée par un américain

Sauf… la fermeture à glissière blanche parce que je n’en avais pas de rouge dans mon stock. Et de toute façon, on s’en moque, on s’assoit dessus.

Sauvée par un américain

La vidéo est en briton mais si vous avez besoin d’aide n’hésitez pas.

Voir les commentaires

2021-05-01T08:35:40+02:00

Serait-ce la bonne ?

Publié par Fille Ainée
Serait-ce la bonne ?

Après un grand moment de solitude où, de nouveau, je me suis trouvée dans l’impossibilité de poster sur mon blog, me voilà de retour. Pour combien de temps ? En attendant, je m’empresse de poster les explications du bloc 10 de notre projet commun, le plaid d’automne. Avec photo cette fois-ci ! J’ai retrouvé mon ouvrage dans un des cartons de déménagement. Par contre, c’est la luminosité qui m’a fait défaut !

Bloc 10

 

  • Montez 59 mailles.
  • Tricotez 4 rangs au point mousse
  • Rang 5 (sur l’envers de l’ouvrage) : 1 m end., *1 m env, 1 m end*, répétez entre * * jusqu'à la fin du rang.
  • Rang 6 à 9 : 4 rangs au point mousse
  • Augmentations (sur l’end. de l’ouvrage) : 1m end, 1 aug, *2m end, 1 aug* x 28 fois, 2m end. 88 mailles au total

Le motif de ce dixième bloc est tricoté sur l’envers de l’ouvrage comme pour tous les blocs précédents.

En commençant donc sur l’envers, tricotez les rangs 1 à 4 du diagramme DIX 17 fois, puis le rang 1 une fois de plus, terminant sur l’envers de l’ouvrage. 69 rangs au total.

 

  • Diminutions (sur l’end. de l’ouvrage) : 1m end, *1m end, 2m ens à l’end* x 29 fois. 59 mailles au total
  • Répétez les rangs 1 à 9 tel indiqué au début de ce bloc en terminant par un rang sur l’envers de l’ouvrage
  • Rabattre toutes les mailles en les tricotant à l’endroit

 

ATTENTION : Lisez attentivement les remarques figurant sur le diagramme. Cela vous évitera peut-être des erreurs.

 

Après avoir perdu mal rangé la photo de Chantal, voici ses blocs 8 et 9

@Mamiedecapu

@Mamiedecapu

Le diagramme du bloc 10 se trouve ICI. Espérons qu’à partir de maintenant OB me permettra de poster le reste pour que nous puissions finir ensemble ce projet. Rendez-vous le 19 mai pour le bloc 11.

Bloc 10

Bloc 10

Voir les commentaires

2021-04-17T05:44:37+02:00

À force de persévérance…

Publié par Fille Ainée

je suis enfin parvenue à vous retrouver. Mais cela n’a pas été simple.

 

Imaginez ma surprise, il y a quelques jours, lorsque je tente de me connecter à mon blog. « Ce site n’est pas disponible dans votre pays ». Eh bien pourquoi donc soudainement me sens-je exclue ? J’essaye de me connecter sur un autre appareil et toujours on me claque la porte au nez. Qu’ai-je donc fait pour mériter un tel sort ?

 

Je m’empresse de contacter OB en leur expliquant mon problème existentiel et on me répond « Vous êtes en effet dans un pays que nous avons récemment bloqué pour essayer d'éradiquer au maximum le spam sur notre plateforme ». Sympa ! J’ai bien failli lâcher prise et mettre la clé sous la porte. Mais c’eut été dommage. Après plusieurs échanges de mail avec Marion, me voilà de retour pour vous montrer ma jungle urbaine.

 

Voilà donc presque un mois que nous avons quitté la proche banlieue de Kuala Lumpur - et une maison devenue beaucoup trop grande pour nous - pour nous installer en appartement, en plein cœur de la ville. Un changement de vie qui me convient tout à fait. J’aime me promener à pied dans notre nouveau quartier mais attention à ne pas trop lever les yeux car les trottoirs sont traîtres. 


Mon plus grand plaisir, les tours Petronas devant lesquelles je passe régulièrement pour aller faire mes courses.

À force de persévérance…

Je ne me lasserai jamais de cette vue ! Ces tours jumelles sont les plus hautes du monde. Il s’agit de deux bâtiments en acier et en verre de 88 étages chacun. Pourquoi 88 ? Et bien parce que les asiatiques sont incroyablement superstitieux et ce chiffre représente la chance. 452 mètres au total ! Et pour être montée tout en haut, je peux vous garantir que ça donne le vertige ! Si jamais l’envie vous prenait de monter à pied, il vous faudrait grimper 2170 marches. Ou alors, suivez l’exemple du grimpeur Alain Robert, le « spiderman français » spécialisé dans l’escalade d’immeubles en solo intégral. Il s’y est pris par trois fois pour accomplir son exploit et a finalement réussi à atteindre le sommet en 2009. 

 

@Wikipedia

@Wikipedia

À force de persévérance…

Ces deux tours sont reliées par un pont à deux niveaux situé entre les 41eme et 42eme étages et forme le « M » de Malaisie. Le plan d’étage des tours a été conçu en tenant compte de l’étoile islamique à 8 branches. Les cinq sections de chaque gratte-ciel sont censées représenter les 5 piliers de l’Islam.

 

Vous vous souviendrez peut-être de Haute Voltige et du casse d’une banque située dans les tours. Ah Sean, tu me donnes des frissons !

 

Mais il n’y a pas que les tours Petronas en centre-ville.

 

 

À force de persévérance…
À force de persévérance…

Mon plus grand plaisir, le soir, L’Exchange 106 qui culmine à 445 mètres et que l’on peut admirer de notre balcon.

À force de persévérance…

Un spectacle gratuit !

À force de persévérance…

Voir les commentaires

2021-03-10T02:42:12+01:00

Je cours, je cours après le neuf !

Publié par Fille Ainée

En ce moment, je suis comme le lapin d’Alice au pays des merveilles. Je ne cesse de courir. Figurez-vous que nous avons enfin été libérés et que nous pouvons déménager. C’est donc à toute allure que je m’empresse de refermer les cartons que nous avions dû rouvrir pour pouvoir camper sommairement. De plus, nous passons tous nos week-ends à peindre frénétiquement les murs de notre nouvel appartement avant que les meubles ne débarquent et que cela ne devienne trop compliqué. Je suis fourbue !

 

C’est donc avec un peu de retard que je vous propose le bloc neuf de notre KAL d’automne. Par contre, je ne peux pas vous montrer la photo de mon bloc car il est déjà parti avec quelques cartons ! Vous devrez donc me croire sur parole ! Le diagramme est ICI.

 

Je vous montre le huitième bloc de Géraldine. J’aime beaucoup cette couleur toute douce et printanière.

@Géraldine

@Géraldine

Je vous donne rendez-vous début avril et reprendre un rythme normal.

Bloc 9

 

  • Montez 57 mailles.
  • Tricotez 4 rangs au point mousse
  • Rang 5 (sur l’envers de l’ouvrage) : 1 m end., *1 m env, 1 m end*, répétez entre * * jusqu'à la fin du rang.
  • Rang 6 à 9 : 4 rangs au point mousse
  • Augmentations (sur l’end. de l’ouvrage) : *1m end, 1 aug* x 2 fois, *2m end, 1 aug* x 26 fois, *1m end, 1 aug* x 2 fois,  1m end. 87 mailles au total

Le motif de ce neuvième bloc est tricoté sur l’envers de l’ouvrage comme pour tous les blocs précédents.

En commençant donc sur l’envers, tricotez les rangs 1 à 16 du diagramme NEUF quatre fois, puis les rangs 1 à 7, terminant sur l’envers de l’ouvrage. 71 rangs au total.

 

  • Diminutions (sur l’end. de l’ouvrage) : 2m ens à l’end x 2 fois, *1m end, 2m ens à l’end* x 27 fois, 2m ens à l’end. 57 mailles au total
  • Répétez les rangs 1 à 9 tel indiqué au début de ce bloc en terminant par un rang sur l’envers de l’ouvrage
  • Rabattre toutes les mailles en les tricotant à l’endroit

 

ATTENTION : Lisez attentivement les remarques figurant sur le diagramme. Cela vous évitera peut-être des erreurs.

 

Voir les commentaires

2021-02-16T08:05:54+01:00

On passe à huit !

Publié par Fille Ainée
On passe à huit !

Je traîne un peu mais je ne vous oublie pas. Pas facile de trouver la motivation nécessaire ces jours-ci mais je sais que certaines d’entre vous attendent avec impatience mes publications alors je me mets un grand coup de pied au derrière et c’est reparti !

 

Huitième bloc de la série. Un petit bloc sympa avec un diagramme ICI hyper simple. Mais attention, ne vous laissez pas prendre en faute.  


Ce huitième bloc termine le deuxième rang de notre plaid. Je vais vous faire une confession, mes blocs sont déjà assemblés. D’une part parce que j’étais trop impatiente de voir à quoi allait ressembler le résultat final mais aussi pour m’éviter de la couture au kilomètre au bout du dernier bloc. Si donc vous voulez vous aussi déjà vous mettre à l’assemblage, voici ci-dessous le diagramme directionnel.

 

On passe à huit !

Les lettres A, B, C et D correspondent aux couleurs du modèle d’origine mais… libre à vous de placer vos blocs en fonction des couleurs que vous avez choisies, à condition de les placer, l’un à la verticale et l’autre à l’horizontale. Ce n’est pas parce qu’ils sont numérotés ainsi qu’il faut absolument suivre l’ordre indiqué !

J’ai personnellement choisi d’assembler mes blocs au crochet et non en cousant. Je les ai placés endroit contre endroit et, avec un crochet de même taille que mes aiguilles, j’ai fait un rang de mailles coulées sur l’envers. Et j’ai passé un bon moment à rentrer les fils !

 

 

 

On passe à huit !

Avant de passer aux explications du bloc 8, voici le bloc 7 de Chantal. Lorsque Chantal m’a envoyé son bloc, elle m’a affirmé y avoir fait une erreur mais sans me dire où. Je vous avoue que je n’avais rien vu mais évidemment cette erreur lui crève maintenant les yeux. Pourquoi ne pas défaire quelques rangs ?

@Chantal

@Chantal

Et les blocs 6 et 7 de Géraldine qui remonte la pente. On est là pour te soutenir Géraldine.

 

 

@Géraldine

@Géraldine

@Géraldine

@Géraldine

Bloc 8

 

  • Montez 57 mailles.
  • Tricotez 4 rangs au point mousse
  • Rang 5 (sur l’envers de l’ouvrage) : 1 m end., *1 m env, 1 m end*, répétez entre * * jusqu'à la fin du rang.
  • Rang 6 à 9 : 4 rangs au point mousse
  • Augmentations (sur l’end. de l’ouvrage) : *1m end, 1 aug* x 2 fois, *2m end, 1 aug* x 26 fois, *1m end, 1 aug* x 2 fois,  1m end. 87 mailles au total

Le motif de ce huitième bloc est tricoté sur l’envers de l’ouvrage comme pour tous les blocs précédents.

En commençant donc sur l’envers, tricotez les rangs 1 à 6 du diagramme HUIT onze fois, puis les rangs 1 à 3, terminant sur l’envers de l’ouvrage. 69 rangs au total.

 

  • Diminutions (sur l’end. de l’ouvrage) : 2m ens à l’end x 2 fois, *1m end, 2m ens à l’end* x 27 fois, 2m ens à l’end. 57 mailles au total
  • Répétez les rangs 1 à 9 tel indiqué au début de ce bloc en terminant par un rang sur l’envers de l’ouvrage
  • Rabattre toutes les mailles en les tricotant à l’endroit

 

ATTENTION : Lisez attentivement les remarques figurant sur le diagramme. Cela vous évitera peut-être des erreurs.

Voir les commentaires

2021-02-12T12:33:01+01:00

Gong Xi Fa Cai

Publié par Fille Ainée

Je vous souhaite à tous et à toutes une très bonne année du buffle et je vous laisse regarder cet hologramme qui se joue en ce moment dans le plus luxueux centre commercial de la ville !

 

Voir les commentaires

2021-02-09T00:49:00+01:00

Le Nectar du Grand C

Publié par Fille Ainée

Tout d’abord, je tiens à vous remercier pour tous vos messages d’encouragement après l’annonce de notre infection covidienne et vous annoncer qu’à partir de demain, nous reprenons notre liberté.

 

L’Homme est autorisé à reprendre le chemin du travail (histoire de se le rechoper prochainement sans doute !) et le Nain et moi sommes toujours négatives. Nous avons visiblement fait tout ce qu’il fallait pour garder nos distances ! Mais qu’est-ce que j’ai trouvé le temps long !

 

 

 

Le Nectar du Grand C

Vous vous en doutez bien, je ne suis pas restée inactive et j’en ai profité pour terminer un ouvrage en coton qui vient juste de tomber de mes aiguilles. C’est encore et toujours un modèle de Kim Hargreaves, Nectar, issu de son livre lui aussi intitulé Nectar.

Le Nectar du Grand C
Le Nectar du Grand C

Nectar est une tunique toute simple qui se tricote en jersey. Les mailles en bas de l’ouvrage sont ensuite reprises pour être tricotées au point de blé. Contrairement au modèle d’origine, j’ai préféré coudre d’abord le dos et le devant puis tricoter en rond la partie au point de blé.

 

Le Nectar du Grand C

J’ai également modifié l’encolure qui se tricote normalement en jersey envers. Une fois terminée, je trouvais que mon encolure baillait un peu trop. J’ai donc recommencé à nouveau, au point de blé cette fois-ci et c’est beaucoup plus joli ainsi.

 

 

Le Nectar du Grand C

Maintenant que plus rien ne m’empêche de franchir le portail, je vais aller faire la belle au supermarché avec ma tunique !

Voir les commentaires

2021-02-01T03:10:48+01:00

Ça nous pendait au nez !

Publié par Fille Ainée

Et bien voilà qui est fait, Monsieur 3xrien nous a ramené le Grand C à la maison. Ce n’était qu’une question de temps et nous ne sommes pas surpris. Il faut dire que depuis quelques semaines il écumait les clusters sur l’insistance de ses patrons. Le projet de l’Homme est gouverné, malheureusement, par des hommes d’influence et relativement stupides.

 

C’est donc lors d’un contrôle de routine que les résultats sont tombés. L’Homme est positif. Grand branle bas de combat samedi dernier. Je n’étais pas très chaude pour aller me faire tester parce qu’il me semble que c’est d’une évidence évidente que si l’Homme est malade, je vais le devenir aussi. Mais ses employeurs ont insisté pour qu’on aille, le Nain et moi, se faire gratouiller le fond du nez. Du coup, nous sommes parties au drive-in.

 

Quand vous me dites drive-in, moi je pense de suite à un gros hamburger malsain et une commande de frites bien grasses mais malheureusement pour nous, il n’était pas question de manger cette fois-ci ! Le principe est simple, vous faites la queue dans votre voiture, masqué bien entendu et vous attendez votre tour patiemment en remplissant un questionnaire de santé.

 

Ça nous pendait au nez !

J’avoue que j’ai été étonnée du nombre de voitures qui se présentaient ce matin là. C’est effrayant de penser qu’autant de gens sont contaminés. Nos chiffres remontent malgré le fait que nous sommes tous confinés depuis quelques temps. À croire que tous ces gens travaillent dans la même entreprise que Monsieur 3xrien !

 

Le Nain et moi, nous n’en menions pas large. C’est la faute de tous ces témoignages de patients qui vous expliquent dans les détails les plus sordides comment on vous récure le fond de la cervelle. Et bien non ! Cette intrusion est déplaisante certes mais pas pire qu’un coup de tampon Jex dans le fond de la narine. Ça chatouille même un peu. Ce que nous avons moins apprécié, par contre, c’est le récurage au fond de la gorge en tirant la langue et en criant bien fort AAAAAA. Et je suis trop contente que le test rectal, nouvellement développé en Chine, ne soit pas encore appliqué dans nos contrées. Imaginez-vous faire ça en voiture !!!

 

Ça dure deux secondes, ce test ! Ensuite, on vous renvoie vous enfermer chez vous en attendant les résultats. Comme nous savions déjà que l’Homme était positif et qu’il allait se passer 10 jours avant la libération, nous avons mis en place un réseau de soutien moral et alimentaire. Notre voisine est partie faire les courses des denrées essentielles pour survivre quelques jours avant le prochain ravitaillement. Sur ma liste figurait paracétamol, vitamine C et bière.

 

Les résultats sont tombés le soir même. L’Homme a été confirmé positif mais le Nain et moi sommes négatifs. Le Nain devrait s’en sortir car il sort rarement de sa chambre, par contre, moi, ça me pend au nez. J’ai donc extradé l’Homme dans la chambre d’ami pour me garantir au moins des nuits tranquilles mais comme il tousse dans ses mains à longueur de journée, c’est mal parti !

Voir les commentaires

2021-01-28T03:29:39+01:00

Je commence à avoir la blouse

Publié par Fille Ainée
Je commence à avoir la blouse

J’en avais ras le bol de coudre des rideaux à la file. Toutes ces coutures droites me prenaient la tête et j’ai voulu varier les plaisirs. Surtout qu’en allant acheter du tissu pour ces damnés rideaux, j’étais passée devant un petit imprimé coton qui me tendait les bras. Il a, par contre, fallu faire preuve de finesse et d’ingéniosité car Monsieur 3xrien était sur mes talons. L’inévitable « mais que va tu faire de celui-là ? » me guettait ! Mais bon, vu mon obstination et le contexte actuel, il a du préférer tourner sept fois sa langue dans sa bouche et s’armer de patience.

 

En ce qui concerne la suite, tout est parti d’un épisode de Land Girls, une série britonne dans laquelle des femmes vêtues de mignons petits chemisiers fleuris, font des travaux agricoles pendant la seconde guerre mondiale. Une tenue tout à fait improbable pour aller biner les patates ! Qu’importe, j’en voulais un également.

 

Quant au patron, et bien, il m’a donné beaucoup plus de fil à retordre. Vous connaissez mon aversion pour les patrons payants, surtout pour une forme aussi simple. Un chemisier ce n’est pas sorcier et il y a foison de patrons gratuits qui circulent sur le Net. Seulement voilà, celui qui me plaisait le plus était Mimi de Tilly and the Buttons. C’était bien ma veine car je ne peux pas supporter cette fille et je refuse d’acheter un livre entier pour un seul patron. J’ai donc décortiqué la forme du chemisier pour comprendre ce qui me plaisait.

 

Les plis dans le dos ! Je trouve que cela donne une jolie forme une fois cette blouse rentrée dans une jupe ou un pantalon. Les boutons devant ? Non pas plus que cela. Surtout qu’avec une encolure assez large, on peut facilement rentrer dedans. Autant s’éviter une transpiration excessive sur la Mac pour faire des boutonnières.

 

Je commence à avoir la blouse

Je me suis alors rabattue sur Lottie du magazine Love Sewing. C’est un patron qui avait été réalisé lors de l’émission The Great British Sewing Bee (l’équivalent briton de Cousu Main) et qui était offert par le magazine. Attention, seul le patron est disponible mais pas les explications. Une forme simple et le détail qui a retenu mon attention : le col ! Donc pas du tout comme la blouse Mimi. Vous constatez donc qu’en l’espace de quelques heures, ma cervelle en ébullition passe du coq à l’âne. C’est toute l’histoire de ma vie.

 

Je commence à avoir la blouse

Pour télécharger le patron, il suffit de vous inscrire sur le site. Et vous aurez également accès à tout un choix de patrons gratuits. 

 

Une fois imprimé, assemblé, j’ai coupé le dos de Lottie pour faire un empiècement, rajouté 20 cm dans la largeur de la partie basse du dos et ainsi obtenu les fronces tant convoitées.

 

Quant aux manches, oublions-les ! Je fais, depuis quelques temps, une fixation sur les manches bouffantes. J’ai donc adapté les manches proposées par Moodsewciety pour la blouse Serissa. Pour télécharger le patron gratuit, entrez votre adresse mail et c’est instantané. Là, par contre, vous avez les explications !

 

Je commence à avoir la blouse

Il a fallu que j’adapte ces nouvelles manches au patron de Lottie mais ce fut assez rapide.

 

Au final, j’obtiens un charmant petit chemisier (dans deux mètres de tissu) qui n’a absolument aucun rapport avec l’idée d’origine mais qui me plait énormément.  

Je commence à avoir la blouse

Voir les commentaires

2021-01-25T07:18:49+01:00

À défaut de pouvoir s’en débarrasser !

Publié par Fille Ainée

Un déménagement est toujours l’excuse toute trouvée pour se débarrasser sournoisement de petits objets/meubles qu’on aimerait bien voir disparaître. C’est ainsi que j’espère de tout cœur que la lampe œuf de Monsieur 3xrien se perdra au fond du camion. Ce truc psychédélique me donne des cauchemars.

 

Dans la même catégorie mais non cauchemardesque, il y avait la table de chevet de Moyen Nain. Table qui ne servira plus puisque le Nain n’a plus de chambre dans notre nouvel appartement. C’est cruel de le dire comme cela mais jetez-moi la pierre celle/celui qui n’a pas attendu le départ d’un Nain pour transformer sa chambre en bureau !

 

 

Vous entrevoyez, dans le coin, en haut, à droite, l'oeuf de l'Homme !

Vous entrevoyez, dans le coin, en haut, à droite, l'oeuf de l'Homme !

J’ai donc mis en vente cette petite table en ligne mais chose qui m’irrite énormément - c’était systématique - on me demandait toujours d’en baisser le prix. Et ça je refuse catégoriquement ! À bout de patience et pour éviter de devenir très grossière, j’ai retiré ma table de la vente et je l’ai regardée droit dans les yeux !

 

Table maudite, je vais te jeter un sort !

 

Après maintes recherches sur le net pour savoir comment recouvrir de peinture un contreplaqué voilà que j’apprends avec délice que ma meilleure copine, sur ce coup là, est la peinture à la chaux. Cette peinture recouvre tout sans même avoir besoin de préparation ou de sous couche.

 

Ni une ni deux, je commande trois couleurs, et sitôt reçues, avec application et en tirant la langue, je recouvre les tiroirs et la table de peinture. Et ça marche ! C’est même magique tellement c’est facile. Pour ensuite finir mon projet, je recouvre le tout de cire incolore et je frotte pour faire briller.

 

À défaut de pouvoir s’en débarrasser !

J’ai rajouté une petite déco en bois peinte à la peinture argentée et deux poignées de tiroir en céramique.

 

 

À défaut de pouvoir s’en débarrasser !

Je ne sais pas encore où je vais placer cette table de chevet version 2.0 mais je peux vous assurer que je regrette nullement ne pas l’avoir vendue.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog