Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2014-09-17T04:50:00+02:00

« Dis, tu prends combien ? »

Publié par Fille Ainée

La question redoutée ! Qui, depuis que je prépare mon marché de Noel, s’ajoute à celle du « à ton avis, combien tu vas vendre ça ? ».

 

Et là, je dois vous avouer que je suis vraiment dans le grand vide. La plupart des gens n’ont aucune idée du prix des matériaux requis pour réaliser un ouvrage fait main et s’étonnent toujours. Il n’y a pas que le tissu. Il faut également compter le fil, la machine à coudre, le molleton, le temps… Et pourtant, certaines personnes s’attendent à payer le prix d’une couverture molletonnée de supermarché un patch entièrement fait à la main. Et quand on sait que certains magasins vendent ces produits pour une bouchée de pain… A quoi se référer dans ce cas ?  Des sites comme Etsy ? Mais qu’est-ce qui me dit que la personne qui y vend un quilt a pris la peine d’acheter du tissu de bonne qualité pour réaliser son ouvrage ? Et y a mis tout son amour ? Peu nombreux sont ceux/celles qui comprennent réellement la valeur du temps et des compétences requises pour produire un ouvrage maison et qui sont prêts/prêtes à y mettre le prix.

 

C’est donc dans l’optique de mon marché de Noël que j’ai commencé à vraiment réfléchir à mes prix.

 

Commençons d’abord par considérer le coût des matériaux. Le prix du tissue varie grandement en fonction de sa provenance. Si je me fournis en tissu à China Town, je trouve du « faux liberty » de très bonne qualité et qui fait beaucoup d’effet pour le tiers du prix du « vrai liberty ». Si je vais chercher mes cotons à la petite boutique du coin, celle-ci me fait payer 15 euros un tissu que je trouve à 10 euros 20 km plus loin.  Il est donc évidemment qu’il va me falloir explorer afin de me fournir au plus bas prix.

 

Au métrage de tissu, il convient de rajouter le prix du fil, du molleton, du tissu de dos, des aiguilles, de la lame de mon cutter, des épingles à sandwich, du fil à quilter et enfin de mon biais. Rajoutez à tout ça le prix de mon équipement.

 

Donc pour faire un quilt de taille normale, j’ai besoin d’environ 3,90 mètres de tissu à 15 euros, de 3,90 mètres de tissu à 10 euros pour le dos et de molleton, plus aiguilles et autres babioles. J’ai calculé grossièrement qu’une dépense de 116 euros est nécessaire pour se lancer.

 

Vient ensuite la question épineuse du coût de mon temps.

 

“La vente de quilts est mon business” – Dans ce cas, je dois décider d’un salaire minimum. Mais j’effectue un travail qualifié et le salaire minimum est bien trop bas pour la tâche accomplie. Il a fallu que j’apprenne à me servir d’une machine à coudre spécialisée, que je me fournisse en matériel adapté, que je coupe et assemble mes tissus et que je quilte mon ouvrage. J’ai même du suivre des cours pour arriver à mon niveau de compétence actuel. Donc pourquoi devrais-je me faire payer le minimum ? 

 

Un quilt de taille décente prend entre 20 et 30 heures pour être réalisé en fonction de la complexité des blocs. Disons donc que j’ai passé 25 heures à coudre le quilt de Madame MachinTruc qui rechigne à me payer. Le salaire minimum par heure en France en 2014 est de 8,86 euros (tellement plus simple que 9 euros, vous ne trouvez pas ?). Donc 25 x 8,86 = 221, 5 euros. Somme que je dois rajouter à mon coût de matériel. Ca commence à chiffrer !

 

« Je vends des quilts pour mon plaisir et je n’ai pas besoin d’argent. Le coût de mon temps importe peu et je ne veux que rembourser le coût des matériaux. » Et c’est là que ça devient une très mauvaise idée. Certes, je vendrais plus de cette façon mais que vont dire celles qui vendent des produits de qualité et à qui je fais sérieusement concurrence ? N’est-ce pas montrer le mauvais exemple et mettre dans la tête de mes clientes qu’il n’y a aucune raison pour qu’un quilt coûte plus de 100 euros ? Et comment vais-je faire pour couvrir le coût de l’électricité, de mon espace de travail et de vente ? Pourquoi dans ce cas ne pas plutôt faire des quilts pour des organismes caritatifs ?

 

La majorité des quilteuses se servent d’une machine électronique. La mienne était un cadeau de Noël de Monsieur 3xrien mais j’en connais le prix puisque je travaillais dans la mercerie où il l’a achetée. Et elle n’est pas tombée de la botte du Père Nono ! Je dois donc prendre en compte le coût de dépréciation de l’équipement que j’utilise pour créer et vendre mes ouvrages : machine à coudre, fer à repasser, table à repasser, tapis pour découper le tissu, lame, règles…

 

Ajoutez à tout ceci le coût de l’électricité et de l’eau (pour laver mes tissus) et le prix monte, monte… La plupart des quilteuses ne déclarent pas ce qu’elles gagnent mais celles qui le font doivent évidemment incorporer les taxes.

 

Il ne me reste plus que l’option “je dois vendre mes ouvrages au prix du marché”.  Cela veut-il dire qu’un quilt qui m’a coûté plus de 110 euros en matériaux et plus de 25 heures à réaliser doit être vendu en-dessous de son prix réel sous prétexte que c’est comme ça et pas autrement ? Et bien, je crois que je préfère dans ce cas m’abstenir. Perdre de l’argent n’a aucun sens. Il est préférable de refuser de vendre un ouvrage en-dessous de son prix réel et de faire ainsi prendre conscience à sa clientèle de la qualité de son travail et de la fierté que l’on y a mis.

 

Forte de toutes ces recherches, j’ai donc décidé de vendre de toutes petites babioles à tout petit prix mais également des ouvrages plus chers qui m’ont demandé beaucoup plus de temps à réaliser. Et l’un de ces ouvrages est l’ange de Noël.

 

Atelier-2 3046

 

Vous reconnaitrez le design Tilda. Oui je sais, je ne suis pas censée vendre ces anges sans autorisation mais d’autres se gênent peu. Je n’ai néanmoins pas l’intention d’en assumer la maternité, simplement la réalisation en très petite quantité puisque je n'en propose que trois modèles. Et je doute que quiconque vienne me chercher jusqu’ici.

 

Atelier-2 3045

 


 

Voir les commentaires

commentaires

ann du québec 22/09/2014 01:44

elle est magnifique ta Tilda. bravo

moi 19/09/2014 03:06

oh ma biche, ca fait reflechir, n'est ce pas ! Malheur au pouvoir des usines qui ont tue le fait main ! Mais j'adore acheter du fait main avec une belle etiquette , objet unique et que l'on ne
trouve nulle part, plus cher certes mais qu'elle difference de valeur ! Tu peux faire de belles choses cheres a condition de te faire connaitre pour tel et devenir UNIQUE aupres de ta clientele.
Bon courage !

Fille Ainée 19/09/2014 11:14



Mince, va falloir que je pense a faire des belles etiquettes alors ! Et puis comme je suis deja unique...



Roxane 18/09/2014 11:33

Tu as raison : ne brade pas ton travail. J'ai terminé le patch des kokeshis (que tu as fait également). C'était un cadeau pour ma soeur qui vit à 800 km de moi. Avant de l'offrir, je l'ai accroché
pendant quelques semaines dans mon bureau. Tous mes collègues ont bavé dessus ! et quelques uns souhaitaient que je leur fasse "le même". J'ai patiemment expliqué à tous que les tissus
japonais...le molleton....l'assemblage et le quilting uniquement à la main...les heures passées...faisaient de ce patch un travail "hors de prix". L'émotion de ma soeur quand je lui ai offert et sa
joie quotidienne devant mon travail sont ma récompense !

Fille Ainée 18/09/2014 13:32



Un bien beau cadeau et ca ne m'etonne pas que ta soeur - qui doit surement connaitre le prix d'un travail bien fait - en soit toute emotionnee ! Quant aux collegues de bureau, moi aussi on m'a
fait ce coup la en me demandant si je pouvais en faire un dans les 3 semaines. Chez les 3xrien, c'est ton Eastwood Village qui fait l'admiration des copines. Une grosse pensee pour toi en ces
moments difficiles. 



Chipie 17/09/2014 19:18

Ma fortune : MON farmer's wife quilt
Je n'ai jamais osé faire les calculs et Chipie dort sur cette fortune !
J'avoue que la ligne budgétaire "Atelier de Chipie" ne passe pas inaperçue dans ma comptabilité personnelle...
Il m'est arrivé de réaliser des sacs sur "demande" et pour faciliter les transactions, j'accompagnais les demanderesses jusqu'à la mercerie pour qu'elles achètent directement le plus gros des
fournitures. Mais aucune expérience pour les marchés de noël.

Fille Ainée 18/09/2014 06:39



Moi aussi je depense pas mal mais comme je travaille, mon maigre salaire me sert a acheter mes fournitures sans pour autant entamer le salaire de Monsieur 3xrien. Ca me fait plaisir. Sinon que
ferais-je de mes journees ? Emmener tes clientes a la mercerie est une tres bonne idee.



dodoh 17/09/2014 13:05

Chaque marché de noël que j'ai fait c'était pour une bonne oeuvre donc plutôt des petites choses dont on ne calculait que le prix du tissu, fil, molleton. En fait main, il faut bien souvent
s'asseoir sur la main d'oeuvre.
Quant aux grands patch, j'en ai fait quelques uns pour des commandes ; on ne peut dépasser 2 à 3e de l'heure. Il est évident qu'il vaut mieux faire du travail machine. J'ai donc décidé à chaque
fois (elles n'ont pas été nombreuses)d'indiquer le coût du matériel (d'une façon large) et de donner le nombre d'heures passées à la conception et la réalisation de l'ouvrage. Puis de laisser à
l'appréciation de l'acheteur la somme méritée. Compte tenu que je ne cherche pas à gagner ma vie.... j'ai toujours eu plaisir à voir le regard effaré de la cliente :-)Comme je n'attendais rien de
précis, j'ai toujours été heureuse de recevoir quelque chose en plus parfoois conséquent mais n'espérons pas le smic !
A noter : il y a de nombreuses années que je ne fais plus de marché de noël

Fille Ainée 18/09/2014 06:38



J'y ai pense aussi ; reverser mon maigre profit a un organisme de charite mais je pense qu'il vaut mieux que je fasse ca separement sinon ca va faire minable. Un quilt a 2 ou 3 euros de l'heure
Dodoh, c'est du suicide. Ou alors un geste d'amour. 



Nat 17/09/2014 10:06

Je n'avais jamais fait le calcul mais j'avais bien conscience de travailler de l'or.... ! et encore toi tu trouves des tissus à 15 ou 10 € le mètre !! ce qui est loin d'être le cas pour moi !
Moralité fais toi plaisir avec des babioles à vendre (ou offrir) à ceux qui sauront les apprécier !!
Bises

Fille Ainée 18/09/2014 06:36



C'est bien ce que je vais faire, Nat. Je ne me fais aucune illusion et je n'ai eu envie de faire ce marche de Noel que pour essayer quelque chose qui etait sur ma "bucket list" depuis longtemps.
Et surtout aussi pour savoir ce que je vaux. C'est pas parce que mes Nains me disent "Maman c'est fantastique" que c'est vrai. C'est comme dire que ton gamin est beau alors que tout le monde le
trouve moche comme un pou !



Denise 17/09/2014 09:34

Cela m'a fait du bien de lire ton article car moi aussi je me pose souvent la question de vendre ou de ne vendre mes patchworks mais quand je vois la quantité d'ouvrages dans mon grenier cela me
fait réfléchir .... J'en ai vendu un peu (les copines sont sympa) et là c'était ce prix ou je les gardais ! J'ai fait une fois un marché de Noël mais les gens préfèrent acheter des bêtises pour ne
pas dire un autre mot... à un prix équivalent à un travail fait main mais c'est un choix. C'est vrai que l'on trouve des articles "made in China" pas chers et qui, il faut le reconnaître, sont
parfois très jolis. Je pense qu'il ne faut pas brader son travail car c'est dévaloriser le travail manuel. Quand je serai vieille, je verrai plus tard à donner ou à mettre mes ouvrages sur mon
testament !!!
Bonne réflexion.

Fille Ainée 18/09/2014 06:34



J'ai vu la quantite d'ouvrages dans ton grenier et franchement, le jour ou tu les vends, je demande a etre la premiere a le savoir. Je ferai la queue dehors en attendant l'ouverture de la porte
et je veux avoir le premier choix ! J'ai un jour achete un quilt au Vietnam. Il n'a pas fait deux lavages ! C'est la ou on reconnait la qualite d'un produit ; a l'usage. Je refuse de brader et
quand j'acheterai tes quilts, je refuse que tu me les brades. Euhh... et si tu veux bien me mettre sur ton testament...



cathy 17/09/2014 09:12

Tu sais ça fait plusieurs années que je ne fais plus de marché de noël...j'ai compris que je ne ferai pas fortune et en plus je perds du temps...
Je préfère me consacrer aux cadeaux pour des proches.
Ou alors sur commande et là on se met d'accord sur le prix.La personne achète le tissu et ensuite je fais un forfait pour le temps passé...
Bon courage !!!

Fille Ainée 18/09/2014 06:31



Surtout dans ta region Cathy, je trouve que les gens deviennent de plus en plus difficiles et attendent des miracles pour des prix derisoires. Ici, dans le milieu expatrie, ca va encore. Enfin,
je te dirais ca apres Noel !



Lisbei 17/09/2014 09:10

Ah la la, quel casse-tête ! C'est sûr qu'il est bien difficile de fixer un prix ...
Et ton ange est bien joli !
Bisous !

marie-victorine 17/09/2014 09:10

Oui,c'est un problème , combien vendre une réalisation qui t'as "coûté"tant de temps et de matériaux ??
En tant que brodeuse,je me pose aussi la question...
Comme toi, j'en suis venue à broder des petites bricoles que je ne vends pas cher...les grands ouvrages , je les garde pour moi !! ;)
Bonne journée !

Fille Ainée 18/09/2014 06:29



Pour la broderie, je dirais que c'est encore pire car tu peux y passer tellement de temps. En couture, en general, tu peux t'en sortir avec des ouvrages produits en moins d'une heure. C'est du
moins ce que je fais et des que ca me prend trop de temps, je laisse tomber l'idee. 



nicole 17/09/2014 08:57

Tout à fait d'accord, dans ces marchés de Noël si on veut vendre au juste prix on s'entend dire qu'on profite et que c'est cher et qu'on abuse. J'ai arrêté depuis longtemps, mais j'avais pris
l'option de vendre des babioles souvent faites avec des chutes ou de la récup, et une ou deux belles pièces à leur juste prix. Ne vends pas ton âme !

Fille Ainée 18/09/2014 06:28



J'ai fait une exception pour quelques tissus mais moi aussi je recupere mes bouts de tissus pour le moment et je m'efforce de garder les prix tres bas. Le point positif ici, en Asie, est que les
materiaux sont tres peu chers et que j'arrive a m'en sortir. Je suis toujours perplexe quand je vois les prix pratiques en France surtout pour des choses qui viennent d'Asie comme le coton DMC
(et oui) et les breloques. C'est d'ailleurs meme indecent. Je garde donc mon ame !



micky 17/09/2014 08:40

compte tenu de tous ces paramètres et du temps qu'il fait ici à Noël, tu te dis qu'il vaudrait mieux rester sous la couette ..........on entend aussi du " bof c'est fait en Chine " .....
grrrrrrrrrrrrr ! mais on trouve quand même des gens qui apprécient et là tu es recompensée pour tes heures de travai et de créativité, il faut juste des trésors de patience ....

Fille Ainée 18/09/2014 06:25



Compte tenu du fait que meme a Noel, ici, je serai toujours en tongs et en short, la couette est a exclure. Mais il est vrai qu'il va me falloir de la patience le jour du marche de Noel et
surtout tourner ma langue plusieurs fois dans ma bouche car je me connais, je risque de sortir des verites si on me cherche trop. 



tricotille 17/09/2014 08:30

Démonstration très précisément argumentée à laquelle j'adhère...

Beatrice 17/09/2014 07:29

Par ailleurs, le parametre temps, s'il est important est dependant aussi d'une autre variable qu'est l'originalite... le temps passe a faire une banalite ne se comptera pas comme celui passe a
faire oeuvre unique ! l'art, l'inspiration la creativite sont passes par la, et c'est ca qui fait toute la difference...
Courage ! Il existe de vrais amateurs !

Fille Ainée 18/09/2014 06:23



Mais tu as tout a fait raison et j'ai oublie de prendre ce parametre en consideration. Ca ne prend pas deux minutes pour "pondre" un ouvrage original. Je ne compte pas les heures ou j'ai dessine,
coupe puis jete, redessine puis suis allee faire un tour pour laisser la "chose" reposer. Ca peut me prendre des jours, voire des semaines avant finalement d'avoir le declic. 



qinoa 17/09/2014 07:26

c'est la première fois que je vois un calcul si précis de ce que peux valoir un plaid...et c'est impressionnant.J'ai arrêté les marchés artisanaux quand je me suis aperçu que sans compter le prix
du matériel, je gagnais à peine 4 euros l'heure et qu d'agréables personnes passaient devant les stands en disant que de toute façon nous étions riches...
Bonne vente et bon courage

Fille Ainée 18/09/2014 06:21



J'ai effectivement passe beaucoup de temps a faire des recherches et a y reflechir car ca me demangeait de connaitre le prix reel d'un quilt. Et si en plus le resultat de mes recherches peut
beneficier aux autres... Je suis tout a fait consciente qu'on ne peut pas vivre de son "art" a moins bien sur de s'etre deja fait un nom. Et meme ? J'avais un jour, sur un marche, demande a une
dame qui feutrait de la laine si elle vivait confortablement de son metier et elle a rit. 



Moutie 17/09/2014 07:03

Tu as tout à fait raison, vendre à bas prix des quilts originaux sur lesquels on a passé des heures et des heures... mieux vaut s'abstenir et les donner à celles qui apprécient la valeur du travail
manuel bien fait. Bisous.

Fille Ainée 18/09/2014 06:18



Mais, "nostalgie tu me prends", te souviens-tu Moutie de ces ventes de Noel quand je faisais pendant mes stages ? Ou encore ce marche de Noel pendant lequel nous avions eu si froid le matin mais
l'apres-midi nous n'avions meme plus le temps de nous en apercevoir tellement nous etions debordees ? Ca ne te dirait pas de venir coudre avec moi ?



Beatrice 17/09/2014 06:57

Bonjour, je comprends tres bien ton etat d'ame... je te livre ici ce que m'avait un jour dit mon paternel lorsque j'avais voulu faire payer a une copine "juste le prix des materiaux". La teneur
tenait en ceci : ca n'a pas de sens, ou tu prends le prix de ton travail ou tu lui fais cadeau du tout. Sinon, tu devalues ton travail et pire tu casses le prix du travail de ceux qui en vivent".
Non, la piece unique ca se paye. Il faut annoncer la couleur des le debut. A prendre ou a laisser.
En tous cas, meme si je ne prends pas souvent le temmps de faire un comm, j'aime beaucoup ce que tu fais... Dis moi les jours font plus que 24 heures par chez vous, non ?
Bises de Beyrouth.

Fille Ainée 18/09/2014 06:16



Meme si tu ne laisses pas souvent de commentaires, Beatrice, je prends beaucoup de plaisir a te lire. Merci. Et ton papa est bien sage. C'est ce que Monsieur 3xrien m'a dit egalement. Quant a mes
journees, elles sont les memes que les tiennes (24h et oui) mais j'ai un atout de force : SuperNanny qui me fait le menage et le repassage. Comme il ne me reste que les courses, les repas et la
lessive, je suis libre de mon temps. Et puis, je commence tres tot !



verveine&lin 17/09/2014 06:47

c'est bien là que l'expression "ça n'a pas de prix" prend tout son sens... je préfère offrir avec amour que vendre à des béotiens qui ne mesurent pas la valeur de nos réalisations...

Fille Ainée 18/09/2014 06:12



Mais la encore, je n'offre qu'a celles/ceux qui reconnaissent la valeur de mon travail ou du moins du travail fait main car je me souviendrai toute ma vie de cette personne a qui j'ai offert un
sampler pour celebrer la naissance de son fils et qui en ouvrant le paquet m'a demande ou je l'avais achete. 



Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog