Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2014-08-09T09:12:00+02:00

Meurtre chez les poilus

Publié par Fille Ainée

En juin 1916, la guerre bat son plein. Célestin Louise, inspecteur de police, aurait pu rester à l'arrière mais il choisit le combat et se retrouve en première ligne à Verdun. Grièvement blessé, il est évacué dans une vieille demeure reconvertie en hôpital de campagne. Le château d'Amberville est un endroit plein de mystères, étrangement calme et irréel après l'horreur des combats. Mais une malédiction semble s'abattre sur Amberville. Un premier soldat est retrouvé mort dans une mare, un autre est égorgé dans son lit. Le tueur est insaisissable et la liste ne demande qu'à s'allonger. Célestin mène l’enquête ! Et nous, qu’est-ce qu’on baille !!

 

amberville.jpg

 

Jusqu’au 3eme chapitre, ca peut aller bien que de nombreux clichés donnent à penser que M. Bourcy, en élève assidu, a recopié les devoirs de son voisin de pupitre. Un fond historique très documenté et une visite à Verdun lui ont sans doute permis d’en savoir plus sur les conditions de vie dans les tranchées et les états d’âme des soldats qui y croupissaient. La découverte, sous les bombes, de la folie de la guerre avec son rythme macabre d'assauts et de retraites, avec sa barbarie, ses silences improbables, ses rigolades pour tromper la mort. Mais ensuite, on s’enlise littéralement dans une intrigue tirée par les cheveux, un dénouement bâclé, une fin digne d’un livre Harlequin sans substance. Il semblerait, d’après les critiques, que la série d'enquêtes du soldat Célestin Louise avait fort bien débuté avec "La Cote 512". Je crois qu’il aurait du s’arrêter là. Ce 3eme volume est vraiment navrant !

 

Le personnage principal est sans envergure et l'intrigue policière réduite au minimum. Le meurtrier pour un lecteur attentif et perspicace est vite démasqué. Agatha Christie doit s’en retourner dans sa tombe ! T’inquiète Agatha, celui-là ne te fera pas ombrage. 

 

Maintenant reste à comprendre pourquoi il a obtenu le prix du polar au Salon du Livre de Poche de St Maur 2010. Visiblement, quelqu’un avait bu trop de champagne ce jour-là !

 

En dernière page, Thierry Bourcy remercie Anne pour son écoute et Sabine pour sa confiance et ses encouragements. Je pense sincèrement que ces deux personnes sont en fait ses chiens qui en échange de croquettes et de caresses ont passé des heures à l’écouter se relire. Et je me demande si ca n’est pas finalement un cas de cruauté envers les animaux !

 


Voir les commentaires

commentaires

Cadette 12/08/2014 13:20

Perds pas ton temps à lire ce genre de livre. Je te conseille "la cuisinière d'Himmler" ou "Le vieux qui ne voulait pas féter son anniversaire". Demandes à ta jeune soeur si tu veux des conseils
avisés...

marie-anne 11/08/2014 13:20

J'adore cet humour décapant !!!

domino 34 11/08/2014 11:41

à revendre au vide-grenier sans scrupules donc !!!!!!!

Isabelle 57 09/08/2014 17:49

Bonjour je (rigole)toute seule devant votre mail ,,,,,suite a votre conclusion

Fille Ainée 09/08/2014 22:19



C'etait bien intentionel evidemment.



tricotille 09/08/2014 14:13

Ah ben voici une critique sans miel au dard bien acéré et je suis de ton avis : les critères d'attribution des prix littéraires sont évanescents.
"Au revoir là-haut", un roman, qui a obtenu le prix Goncourt cette année et un succès médiatique a du lui aussi "chatouiller" dans l'au-delà des lauréats antérieurs tels "les" Duras, de Beauvoir,
Triolet ou "autres" Modiano, Proust ou Malraux...

Fille Ainée 09/08/2014 22:19



Nous venons donc de prouver qu'il ne faut jamais suivre les tendances mais bien son instinct. Par principe, je ne lis jamais les livres ayant obtenus des prix. 



Moutie 09/08/2014 10:39

Aaaaaah, tu as la dent dure, très dure !!!

Fille Ainée 09/08/2014 11:11



J'ai gaspille 6,49 euros !



Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog